ikigami

  • Ikigami t.5

    Motorô Mase

    Menacé par les agressions répétées de la fédération, le gouvernement peine à étouffer les mouvements de rébellion qui grondent au sein de sa population. Alors que la Loi de Prospérité Nationale est plus que jamais remise en question, Fujimoto prend pleinement conscience de son immobilisme. Pour lui, comme pour ses concitoyens, l'heure de l'ultime choix est venue : prêter allégeance, fuir, résister ou mourir !

  • Ikigami t.3

    Motorô Mase

    De nos jours, une loi stipule que pour le maintien de la prospérité du pays, tous les enfants qui entrent à l'école primaire doivent être vaccinés. Ce vaccin inocule une substance capable d'entraîner la mort à une date et heure précises, programmée en amont. Un jeune sur mille entre 18 et 24 ans est concerné. Fujimoto, fonctionnaire, est chargé de délivrer ce préavis de décès aux familles, appelé «Ikigami»...

  • Ikigami t.2

    Motorô Mase

    De nos jours, une loi stipule que pour le maintien de la prospérité du pays, tous les enfants qui entrent à l'école primaire doivent être vaccinés. Ce vaccin inocule une substance capable d'entraîner la mort à une date et heure précises, programmée en amont. Un jeune sur mille entre 18 et 24 ans est concerné. Fujimoto, fonctionnaire, est chargé de délivrer ce préavis de décès aux familles, appelé «Ikigami»...

  • Ikigami t.4

    Motorô Mase

    De nos jours, une loi stipule que pour le maintien de la prospérité du pays, tous les enfants qui entrent à l'école primaire doivent être vaccinés. Ce vaccin inocule une substance capable d'entraîner la mort à une date et heure précises, programmée en amont. Un jeune sur mille entre 18 et 24 ans est concerné. Fujimoto, fonctionnaire, est chargé de délivrer ce préavis de décès aux familles, appelé «Ikigami»...

  • Ikigami t.1

    Motorô Mase

    De nos jours, une loi stipule que pour le maintien de la prospérité du pays, tous les enfants qui entrent à l'école primaire doivent être vaccinés. Ce vaccin inocule une substance capable d'entraîner la mort à une date et heure précises programmée en amont. Un jeune sur mille entre 18 et 24 ans est concerné. Fujimoto, fonctionnaire est chargé de délivrer ce préavis de décès aux familles, appelé «Ikigami»...

  • Menacé à l'extérieur par les agressions répétées de la Fédération, le pays est aussi en proie à des conflits internes. Progressivement, la contestation s'organise et s'intensifie contre la loi de prospérité nationale. Face à une jeune infirmière se soulevant contre l'immoralité de la loi et à deux familles replongées par l'Ikigami dans de sombres souvenirs de la guerre, Fujimoto se retrouve forcé de regarder son immobilisme en face. Pour lui comme pour beaucoup de citoyens, l'heure du choix semble venue...

  • Quand les services sociaux envoient une inspectrice évaluer le travail de Fujimoto, le jeune fonctionnaire sent soudain sur ses épaules le poids de la suspicion ératique. Difficile alors pour lui d'être d'un quelconque secours aux deux jeunes hommes qui reçoivent cette fois l'Ikigami

  • Quand les services sociaux envoient une inspectrice évaluer le travail de Fujimoto, le jeune fonctionnaire sent soudain sur ses épaules le poids de la suspicion étatique. Difficile alors pour lui d'être d'un quelconque secours aux deux jeunes hommes qui reçoivent cette fois l'Ikigami. Pour accepter leur destin amputé, ils vont devoir trouver la paix dans leur passion, face au regard des autres et malgré le temps qui passe trop vite.

  • A force de partager ses questionnements avec ses collègues, Fujimoto se retrouve forcé de prouver sa loyauté, au prix d'un terrible sacrifice. Mais quand un jeune journaliste décidé à combattre pour la liberté de la presse reçoit l'ikigami, la situation s'emballe et jette le jeune fonctionnaire au coeur d'un affrontement idéologique mortel, dont il ne ressortira pas indemne. Que feriez-vous de vos dernières 24 heures ?

  • Tout semble de dérouler parfaitement pour le fonctionnaire Fujimoto, qui maîtrise à merveille les rouages de son métier, mais son ressentiment à l'égard de la loi est de plus en plus violent.
    Il ne se doute pas qu'au sein de son service, d'autres que lui cultivent des velléités de rébellion. Quant à ceux qui ont reçu l'Ikigami, ils tentent, à leur échelle, de s'opposer au système qui les a condamnés, mais ce qu'ils découvrent à l'issue de leurs errements est parfois bien différent de ce qu'ils cherchaient

  • De nos jours, une loi stipule que pour le maintien de la prospérité du pays, tous les enfants qui entrent à l'école primaire doivent être vaccinés. Ce vaccin inocule une substance capable d'entraîner la mort à une date et heure précises programmée en amont. Un jeune sur mille entre 18 et 24 ans est concerné. Fujimoto, fonctionnaire est chargé de délivrer ce préavis de décès aux familles, appelé «Ikigami»...

  • Chasse aux éléments dégénérés redouble d'intensité, et quand la piège se referme finalement sur Fujimoto, tout ce qu'il s'était toujours efforcé de préserver s'effondre. Mais il est trop tard, désormais, pour jurer allégeance. Les seules issues qui lui restent sont la fuite, la résistance ou la mort.
    Que feriez-vous de vos dernières 24 heures ?

  • Lorsque l'on reçoit l'Ikigami, c'est qu'il ne nous reste plus que 24 heures à vivre. Le fonctionnaire Fujimoto semble avoir accepté sa situation et ses supérieurs le trouvent de plus en plus discipliné, mais en réalité, il se pose toujours plus de questions sur la légitimité de la loi.
    Cette fois, il doit livrer l'Ikigami au fils d'une politicienne qui base sa campagne sur le renforcement de la loi de prospérité nationale, et aide une autre jeune victime à cacher la vérité à sa soeur aveugle.

  • Dans ce premier tome, on découvre les rouages de l'administration entourant l'Ikigami, ainsi que la théorie politique derrière la Loi de Prospérité Nationale.

    Les deux victimes de la Loi sont un jeune homme qui tente doucement de se relever après des années de brimades à l'école, et un chanteur de pop qui a abandonné ce qui comptait le pour lui dans l'espoir d'atteindre la gloire plus vite.

  • La jeunesse porte en elle une énergie débordante, qui permet d'accomplir de grandes choses, et même de se soulever contre un statu quo inacceptable. Mais c'est aussi une période à laquelle on a plus que jamais besoin de l'approbation du groupe, et c'est dans ce terreau que se développe le fascime. Entre un graffeur poussé par le désespoir à dénoncer la loi et une classe de lycéens où sévit la délation et 1'intégrisme, Fujimoto a de plus en plus de mal à garder ses opinions secrètes. Que feriez-vous de vos dernières 24 heures ?

  • Lorsque l'on reçoit l'Ikigami, c'est qu'il ne nous reste plus que 24 heures à vivre. Le fonctionnaire Fujimoto continue de réfléchir au sens de son travail de livreur d'Ikigami, tandis que deux nouvelles jeunes personnes apprennent leur mort prochaine : une jeune femme plongée dans la solitude par un petit ami trop ambitieux, et un garçon qui doit annoncer à sa vieille patiente que, pour la seconde fois, la nation réclame la vie de l'homme qu'elle aime.

empty