Camille Rebetez

  • Fin des années soixante. Dans la campagne suisse où l'on vit sans faire de bruit par souci du qu'en-dira-t-on, Lulu, fils d'ouvrier, héros du premier tome, a beaucoup d'hormones et ne les gère pas très bien.

    Il embarque dans les choses de la vie avec ses comparses Joe et Chiara. Mai 68 est une nébuleuse qui n'a pas encore atteint les montagnes jurassiennes. Pourtant, les échos lointains de la Sorbonne s'invitent sur les bancs d'école et aux tables du bistro de quartier. Lulu découvre Ferré et feuillette Le Petit Livre rouge. Germent alors, comme les pâquerettes qui font la nique à l'hiver, les idées d'un monde nouveau, idées que va suivre passionnément tout une génération d'indociles. Joe vient d'un milieu bourgeois. Son père dirige une usine d'horlogerie et fait de la fanfare. Joe aimerait bien faire éclater les carcans. Quant à Chiara, fille d'immigré italien, elle est en quelque sorte l'égérie de Lulu. Elle revendique la liberté d'expérimenter tout ce qui vient : sexe, drogues, bourlingues, modes de vie.

    Les indociles est une saga en bande dessinée prévue sur six volumes. Elle suit les parcours de trois personnages centraux, Lulu, Joe et Chiara, au début de leur vie d'adulte, dès la fin des années soixante dans la campagne suisse. En l'espace de cinquante ans, ces trois personnages créent des associations, des communautés, participent à des élans populaires, font voler en éclats les anciens dogmes pour en ériger de nouveaux. Puis ils prennent de l'âge et de la distance par rapport à leurs espoirs et à leurs défaites. Et quand leur propre descendance parle de nouvelles utopies environnementalistes et de grands projets d'émancipation, ils sourient vaguement en regardant plus ou moins dans le vide.

  • Les Indociles est une saga qui suit les parcours de trois personnages centraux, Lulu, Joe, Chiara , a partir des annees soixante. En lfespace de cinquante ans, ces trois personnages creent des communautes, participent a des elans populaires, font voler en eclats les anciens dogmes pour en eriger de nouveaux. Puis ils prennent de lfage et de la distance par rapport a leurs espoirs.
    Dans ce tome, Lulu, son fi ls Siddhartha et quelques libre-penseurs sfentassent dans une vieille ferme qufils retapent tout en preparant des seances de body-painting pour eduquer les masses. Chiara se prend pour Zorro€; Jean-Ro attaque tous les fl ics qui portent la moustache€; Lulu applique dfune facon tres singuliere le concept de la liberte sexuelle. Seul Joe prend sa place de jeune homme bien comme il faut.

  • Dans cette campagne suisse imaginaire bourrée d'autodérision, il fait souvent moche et gris. Avec les tubes douteux de Scorpions et la montée du populiste Blocher, le climat morose des années nonante ferait se suicider n'importe quel bourdon ! Et pourtant, emportés malgré eux par des rythmes électro, les Indociles, Lulu, Joe, Chiara et leurs acolytes, moins vigoureux et plus désinvoltes, continuent leur marche de côté. Comme si leur âme était indéfectiblement animée par le furieux bien être que procure le fait d'envoyer paître les bonnes gens et de crier mort aux cons !

  • Les Indociles dépeint avec une acuité pleine d'humour la vie des gens ordinaires, de la fi n des années 60 à 2015, par le biais de trois personnages, Joe, Lulu et Chiara.Les années quatre vingt seront marquées par la désillusion, Goldorak,l'éclectisme musical,l'apparition de la vidéocassette et des premiers jeux vidéo mais aussi dévastées par le sida.

  • A l'aube des années 2000, les Indociles ont la cinquantaine. Lulu rencontre enfin l'amour amoureux, Joe entame une cure de désintox et Chiara tente de maintenir le lien avec sa fille Bianca, plus attirée par la Star'Ac et les idées fascistes que par une relation familiale toujours aussi précaire. Tout en essayant de passer le témoin de l'irrévérence à la nouvelle génération, nos trois Indociles aujourd'hui empêtrés dans une existence monotone et sans rébellion, s'inventent toutes sortes de parades grotesques pour maintenir leurs illusions. Vont-ils, chacun à sa façon et avec un doigt d'indiscipline, choisir la liberté et mettre la clé sous la porte ?

empty