Catherine Cuenca

  • L'histoire terrible de deux sœurs Yésidie martyres et résistantes de Daech

    Irak, 31 juillet 2014.

    Amal, jeune yézidie de 16 ans, et sa demi-sœur Mina, 17 ans, préparent avec impatience leurs retrouvailles à l'occasion d'une fête familiale. Trois jours plus tard, leur vie bascule. L'État islamique attaque leur région du Sinjar et ses habitants yézidis, considérés par les djihadistes comme les adeptes d'une secte satanique. Réfugiée dans la montagne avec son père, Amal échappe de peu au génocide tandis que Mina assiste au massacre des hommes de son village avant d'être capturée avec les autres femmes et réduite en esclavage sexuel. Avertie du terrible destin de sa sœur, Amal s'engage aux côtés des combattantes kurdes des Unités de Défense des Femmes venues de Syrie pour lutter contre Daech. Elle n'a qu'une obsession: sauver Mina.

  • Un polar médiéval trépidant et mystérieux, aux allures du Nom de la rose d'Umberto Eco

    En 1296, Gabin, jeune fils de seigneur, est atteint du mal des ardents. Il rejoint l'hôpital de la Maison de l'Aumône, à Saint-Antoine, pour y être soigné. Amputé du bras gauche, il reste au service d'Aymon, le Grand Maître de la Maison, dont il devient le secrétaire personnel dans un contexte tendu de lutte entre ordres religieux pour la direction des lieux. Des actes de sorcellerie sont découverts aux abords de l'hôpital, des cadavres disparaissent, des tombes sont profanées...

    Gabin et son maître mènent l'enquête jusqu'à ce que celui-ci soit accusé de connivence avec le diable. Très vite, c'est au tour de deux autres frères d'être arrêtés pour avoir commis des actes de sorcellerie. Gabin fait alors équipe avec Ysabeau, une jeune aveugle, pensionnaire de l'hôpital, et Sybille, la nièce du Grand Maître déchu, pour faire éclater la vérité, un sombre complot ourdi par le propre frère d'Aymon, un être pétri de rancœur et de jalousie.

  • 1916 : les hommes sont mobilisés sur le front. À l'arrière, les femmes prennent la relève. Parmi elles, Agnès est embauchée comme conductrice de tramway. Lorsque son mari, Célestin, rentre blessé de la guerre, il supporte mal qu'elle gagne plus que lui. Une fois la paix revenue, Agnès est renvoyée : les hommes doivent retrouver leur place. Révoltée par cette injustice, elle s'engage dans le mouvement des suffragettes. C'en est trop pour Célestin.

    Diplômée en Histoire, Catherine Cuenca travaille quelques années en bibliothèque tout en écrivant des romans pour la jeunesse. Depuis 2010, elle exerce le métier d'auteure à plein temps. Elle a remporté deux fois le Prix du roman historique jeunesse de Blois avec ses romans Frères de Guerre et La Guerre des ombres parus chez Flammarion et le Prix Dimoitou 2013 pour le premier tome de sa trilogie à succès Le mystère de la Tête d'Or.

  • 1849. C'est une première dans l'histoire : une femme se présente aux élections législatives de Paris. Mais cette affaire politique inédite déplaît profondément. Des femmes, toutes indépendantes, sont retrouvées sans vie. Un seul mode opératoire : la strangulation. Un seul motif : la haine.

    Dans un climat de peur, Julie Paupelier s'inquiète de la disparition de son amie. Elle ne peut compter que sur elle-même : la police et les journaux se fichent des femmes. Son enquête l'amènera cependant à croiser la route d'étranges personnages.

    Qui aurait pensé qu'elle en viendrait à frayer avec un journaliste sexiste, une mystérieuse spirite et un membre de cette police si indifférente ?

  • Juin 1478. Un mois a passé depuis que Carla et Vincenzo se sont réfugiés à Rome. Hébergée chez Rosso de Lampedusa, le parrain de Vincenzo, Carla est devenue la demoiselle de compagnie de Claudia, pour laquelle elle peint. La jeune Florentine l'accompagne également dans des cercles d'artistes organisés par de riches banquiers et des mécènes romains. Cependant, son talent n'est pas reconnu dans ce milieu d'hommes. Dans le même temps, sa santé s'altère, car la malédiction de Silvia pèse sur Carla. De plus, cette dernière s'inquiète pour son oncle Savino dont elle n'a aucune nouvelle. L'arrivée de Filippo Luigi, un ami de Savino, qui la convainc de se faire exorciser, va bouleverser ses relations avec Claudia. Carla se trouve plongée malgré elle au coeur du complot des Médicis contre le pape...

  • Septembre 1478. Carla et Vincenzo habitent la masserie de Donato Rossini, a¿ Naples. Vincenzo e¿tudie la sculpture tandis que Carla suit des cours de peinture. A¿ la demande d'une noble dame, la jeune artiste reproduit une tour du XIe sie¿cle au pied de laquelle serait cache¿ le butin d'un guer- rier normand. Loin de Rome, Vincenzo pense e¿tre en se¿curite¿, mais Carla s'attend a¿ une nou- velle manifestation de l'esprit de sa me¿re. Le seul moyen de rompre la male¿diction sans accomplir le souhait de vengeance de Silvia serait que les deux jeunes gens concluent un mariage d'amour. Mais si Carla est de¿sormais amoureuse de Vincenzo, ce dernier ne semble pas partager ses sentiments. Et l'arrive¿e inattendue de Claudia dans leur re- fuge fait craindre le pire a¿ la jeune fille...

  • " Disparu aujourd'hui, renai¿tra demain, car doit re¿- gner la ligne¿e de Me¿rove¿e. " Telle est la prophe¿tie qui s'inscrit en runes de feu pour annoncer le retour du prince Childe¿ric. Quatre ans plus tard, Mogiane veut croire que la pre¿diction s'accomplira. Si elle n'a plus l'espoir de trouver un e¿poux depuis une erreur de jeu- nesse, elle a toujours celui de prote¿ger le domaine de son pe¿re contre l'invasion des Huns et les complots de ses ennemis. Des ennemis pre¿ts a¿ tous les male¿ ces pour empe¿cher l'accomplissement de la prophe¿tie.

  • Afin de sauver Friedhelm, Mogiane doit satisfaire Hel, la de¿esse des morts. Pour celui qu'elle aime, la jeune Franque est pre¿te a¿ se compromettre dans un terrible marche¿ dont les re¿percussions pourraient bien la de¿passer. Alors que le roi Childe¿ric et l'ensemble des peuples germains sont appele¿s en Italie pour repousser Attila, il semblerait que les dieux servent leurs propres desseins, au-dela¿ des affrontements terrestres et de la volonte¿ des hommes...

  • Cet ouvrage retrace les moments clefs d'un processus patrimonial dont l'histoire s'écrit à l'interface d'évolutions multiples : sciences et techniques ; politiques de l'enseignement, de la recherche et de la culture... Cette large fresque permet d'appréhender les facteurs qui contribuent à la désaffection d'un tel patrimoine dans le développement spectaculaire des sciences et des techniques de la seconde moitié du XXe siècle. Elle rend également compte des programmes de sauvegarde du patrimoine scientifique et technique contemporain en ce début de XXIe siècle.

  • À quinze ans, Carla voue une véritable passion pour la peinture. Mais au XVe ¿siècle, une jeune fille est destinée à devenir une épouse dévouée et une femme d'intérieur accomplie. En cachette de son oncle Savino Ricci et grâce à la complicité de sa voisine Lena, Carla parvient tant bien que mal à assouvir son amour pour l'art. Un jour que les deux amies se rendent à la droguerie afin d'acheter des pigments, Lena est attirée par un coffret contenant des pierres fines. La jeune fille, dont le mariage arrangé va bientôt l'éloigner de Carla, décide de lui offrir une de ces pierres de lune en cadeau d'adieu. Bientôt, dans les ruelles de Florence, les pas de Carla croisent ceux d'un cavalier ténébreux, un certain Vincenzo Montoni. Dès lors, la jeune fille reçoit des lettres mystérieuses, et d'inquiétantes apparitions commencent à se manifester...

  • 1942, URSS.Animée par la rage de venger sa famille tuée par les nazis, Ziba s'enrôle dans l'Armée rouge où ses talents lui valent d'intégrer une formation de tireuses d'élite. La jeune Tzigane y fait la connaissance d'Anya, fille de cadres du Parti, avec qui elle va devoir former un binôme. Au camp et à l'entraînement, les deux femmes doivent s'imposer face aux hommes. Mais c'est sur le front qu'elles font la preuve de leurs compétences et de leur courage, forgeant leur amitié au coeur même des combats.

    Diplômée en Histoire, Catherine Cuenca a travaillé en bibliothèque tout en écrivant des romans pour la jeunesse, mais depuis 2010, elle exerce le métier d'autrice à plein temps. Elle a remporté deux fois le Prix du roman historique jeunesse de Blois et le Prix Dimoitou 2013. Son roman Celle qui voulait conduire le tram (« Les Héroïques », Talents Hauts, 2017) a été sélectionné pour de nombreux prix, dont celui des Incorruptibles, et figure sur la liste de Littérature de l'Éducation nationale.

  • La constitution des collections scientifiques et naturelles soulève de nombreuses questions juridiques, en termes de collecte, d'études, de conservation et de valorisation. Plusieurs configurations sont possibles : collections universitaires conservées in situ, musées de site, muséums, fondations, etc. Quelles difficultés pose le traitement juridique de ces collections ? Quels aménagements des différentes missions sont admissibles ? Doit-on chercher un statut propre aux collections d'études et dans quels termes ?

  • Juillet 1103. Bruna, 15 ans, attend le retour de son mari Oskar, parti combattre à Castelmont. Là-bas, une bande de seigneurs-brigands a pris possession du château et sème la terreur. Mais Oskar ne rentre pas... Prête à tout pour le retrouver, Bruna part sur les routes où sa quête devient un combat pour la liberté. « Il était trop tard pour reculer. Elle revit le visage d'Oskar froid et déterminé, le jour de son départ pour Castelmont. Le reverrait-elle un jour ? »

empty