Damien Marie

  • 12 jeunes migrants, filles et garçons, ayant quitté leur terre et les êtres qui leur sont chers pour un Eldorado qui, comme le dit Boris Cyrulnik, n'a plus rien de doré, témoignent ici de ce qui leur manque le plus. Et leur réponse est presque à l'unanimité : "Ma maman" !µµLes bénéfices de l'ouvrage iront à une association qui vient en aide aux mineurs isolés étrangers (MIE).

  • « Pour Alice et Dorothy, l'âpre réalité du Sud vaincu est un conte noir à mille lieux d'Oz et du pays des Merveilles... ».
    La Guerre de Sécession terminée, trois confédérés démobilisés reviennent sur leurs terres exsangues. De leur rencontre avec Alice et Dorothy va naître l'espoir de se reconstruire autour d'un même but : retrouver le trésor du Sud spolié par ces mystérieux 12 soudards à la traîne des troupes de Sherman et menés par La Reine et le Chapelier. Le petit groupe s'enfonce dans le Bayou d'Oz où la frontière entre la vie et la mort se délit.

  • Pour Dorothy et Alice , le Sud vaincu est bien différent d'Oz et du pays des merveilles... Un conte noir...

    La guerre de Sécession s'est achevée. Trois anciens confédérés reviennent du chaos sur les terres dévastées d'un Sud exsangue. Leur chemin va croiser celui de deux jeunes filles : Dorothy qui a vécu le pillage de sa ferme comme une tornade et Alice qui semble s'être réfugiée de l'autre côté du miroir pour oublier. Elles sont toutes deux dans un monde qu'elles ne connaissent plus. Ces cinq âmes errantes vont chercher une raison d'accepter la réalité. Ensemble, ils tenteront de retrouver leur humanité au milieu des ruines laissées par cette guerre fratricide...

  • Florent a perdu sa femme beaucoup trop jeune. Il a tenté d'élever seul sa trop petite Lilie, maladroitement ou certainement pas assez. Et Florent et sa fille se sont perdus à leur tour. Elle l'a laissé encore plus seul pendant 20 ans. Aujourd'hui, à 70 ans, il n'a qu'un souhait, il veut la retrouver avant de mourir ; sa Lilie qui vient maintenant le voir presque tous les jours, mais qu'il ne reconnaît plus. La maladie lui vole la mémoire pour le laisser toujours plus seul. Alors il cherche sans relâche, en vrac, dans les bribes de trop vieux souvenirs. Florent n'abandonnera plus ; un voyage en Alzheimer.

  • 75 ans après le jugement de Nuremberg, le droit international pénal, c'est-à-dire la répression internationale des crimes les plus graves, n'en finit plus de se développer  : riche de la création des tribunaux pénaux internationaux au début des années 1990 et de l'avènement de la Cour pénale internationale dans les années 2000, la jurisprudence est prolixe, plurielle, voire difficilement abordable par la longueur des jugements (souvent plusieurs centaines voire milliers de pages), par le langage utilisé ou encore par la fertilisation qui existe entre les différentes juridictions et qui rend délicate la compréhension globale de la matière. À cela s'ajoute des jugements d'importance prononcés par les juridictions nationales ou hybrides, telles que le Tribunal spécial pour le Liban ou les Chambres extraordinaires au sein des tribunaux cambodgiens.Dix ans après la 1re édition des Grands arrêts du droit international pénal, la présente mouture regroupe et commente les jugements les plus importants rendus par les tribunaux internationaux et par les juridictions nationales en la matière. Avec plus de 80  décisions analysées et commentées, les auteurs permettent aux chercheurs, praticiens et étudiants de connaître et de comprendre les principales avancées jurisprudentielles du droit international pénal matériel. L'ouvrage aborde à la fois ses sources, les crimes, les formes de responsabilité, les motifs d'exonération de responsabilité, la participation des victimes et les peines. En outre, les auteurs offrent, pour chaque thème, une brève présentation théorique et une bibliographie indicative permettant à tous d'approfondir leur recherche. Cet ouvrage constitue un outil indispensable pour ceux qui s'intéressent de près ou de loin à cette matière passionnante.

  • Cet ouvrage montre comment, à la veille de la crise, le dynamisme des ports européens a servi la globalisation de l'économie (évolution de leur statut, investissements massifs) tout en prenant en compte l'aspect sécuritaire et le développement durable. Malgré la récession, ils continuent à nourrir de grands projets : modernisation des infrastructures, extension ou création de nouveaux terminaux, amélioration du traitement de l'interface terre-mer... Ce livre s'attarde aussi sur le cas français.

  • 1890, dans une petite ville synonyme de non-droit, un militaire ambitieux veut imposer l'ordre des temps modernes. Ses moyens : justice expéditive, puissance armée, répression et - déjà - médiatisation. Un jeune photographe anglais est le témoin perturbé des événements.
    Mais pourquoi est-il poursuivi par des visions cauchemardesques qui le ramènent aux bas-fonds de Londres ?
    Le Far West ne survivra pas au XIXe siècle. Il fi nira ici à Porcupine dans le Dakota du Sud. Le lieu fait offi ce de terminus pour le chemin de fer venu de l'Est. C'est un coupe-gorge où aucun représentant de l'État n'assume ses fonctions. Le lieutenant Farshing parie avec des gentlemen d'un club de New York qu'en six mois il y établira la civilisation par la force des nouvelles armes importées du vieux continent. Le militaire embarque pour l'Ouest en compagnie d'Edwards, un jeune photographe anglais. Ses clichés pourront porter aux quatre coins de la Fédération la preuve de l'excellence de la méthode Farshing.
    Edwards quitte New York enthousiaste. Poursuivi par des cauchemars incessants, il a fui Londres quelques mois auparavant en quête d'une autre vie que les grands espaces pourront lui apporter. De plus, à Porcupine, il rejoindra sa maîtresse Elizabeth que convoite également le lieutenant Farshing.
    Or, on n'impose pas si facilement les normes puritaines de l'Est.
    Non seulement les méthodes violentes de Farshing intimident sans convaincre, mais en plus, dans les recoins de la ville, on retrouve des cadavres de prostituées sauvagement assassinées.
    Méfaits importés de l'Est ? Bête sauvage ?
    Une nouvelle peur plane sur Porcupine. Pour le lieutenant, l'occasion est trop belle pour ne pas désigner un bouc émissaire, les indiens voisins. La mission civilisatrice va enfi n commencer.

  • Barbara découvre le cadavre de son ex, mannequin de mode, dans son appart. Cette ancienne junkie et flic infiltrée rassemble ses souvenirs et enquête. Un thriller haletant (en diptyque), dans le milieu interlope de la mode et de la nuit.

  • Los Angeles... notre futur proche. Les riches sont encore plus riches et les
    pauvres... sont de l'autre côté des grilles qui protègent ma villa. L'homme a érigé une société qui a prostitué jusqu'à son âme... Je ne sais pas quand notre monde a basculé, mais il est évident que nous avons croqué la pomme, dévoré notre humanité... Et j'en ai rien à branler...

  • Los Angeles... notre futur proche. Les riches sont encore plus riches et les pauvres... sont de l'autre côté des grilles qui protègent ma villa. L'homme a érigé une société qui a prostitué jusqu'à son âme... Je ne sais pas quand notre monde a basculé, mais il est évident que nous avons croqué la pomme, dévoré notre humanité... Et j'en ai rien à branler...

  • Un thriller underground dans les coulisses du mannequinat. Ex-flic, ex-girlfriend du très célèbre top model Jill, Barbara alias Barbie n'a pas terminé sa descente aux enfers dans le milieu de la mode. Pour résoudre le meurtre de Jill et sauver sa peau, elle va devoir comprendre comment son amante a pu passer d'un réseau mafieux alimentant en filles la place de Paris à une célèbre agence de mannequins. Sur les podiums, pour Barbie, les vies défilent à coups de flingues. Le dénouement d'un polar noir dans un univers de paillettes, tissé par le duo Marie & Goethals passé maitre du genre.

  • Suite et fin d'un diptyque en rouge et noir Bruce a retrouvé les amants en fuite. Ivre de rage, il tabasse Mayaw et décide d'emmener Angie se faire avorter avant de la ramener à son père. À Perdition, le wet fait rage, les enclos à crocodiles sont à deux doigts de céder sous la tempête. Mais le père d'Angie a d'autres soucis. Sans nouvelles de Bruce et de sa fille, il engage deux mercenaires prêts à tout et les lance à leur poursuite.Les passions et les éléments se déchaînent dans ce deuxième tome, plus oppressant que jamais. Sans compassion, les deux Damien (Marie et Vanders) y décrivent une nature toujours aussi brutale et sauvage où le ciel semble aussi sombre que la trame du récit.

  • Perdition, c'est la ferme de crocodiles où vit Angie, une jeune Australienne blanche, avec son père et leurs employés qu'il maintient sous un joug de terreur.Perdition, c'est ce à quoi elle se voue aux yeux de son terrible père en tombant amoureuse de Mayaw, un jeune aborigène.Perdition, c'est le lieu dont ils n'auront de cesse de fuir le plus loin possible.Mais la vengeance, après avoir frappé le père de Mayaw, les poursuit : Bruce, chasseur redoutable et amoureux éconduit d'Angie, a pour mission de ramener le couple de traîtres. Lequel de la haine ou de l'amour sera le plus puissant ?Un diptyque au souffle épique, un road-movie dans un pays où tout est démesuré, les sentiments comme les espaces.

  • Riche et diversifié, parfois en péril, le "petit patrimoine" local (constitué de biens, de pratiques et de sites exceptionnels) est un atout de diversification pour le développement des territoires. Sa valorisation dans un contexte de crise économique et environnementale ne répond-elle pas aux aspirations de quête d'identité, d'authenticité, et à la recherche d'une offre plurielle de qualité mêlant nature, culture, détente et savoir-faire ? Voici un outil pour envisager le patrimoine autrement et rendre accessible des outils de valorisation.

  • On a dérobé la planification des horaires d'Eurotunnel pour 2010.
    Cela peut sembler anodin, mais Paskal sait que l'événement aura des répercussions graves. Car quelques semaines avant l'ouverture à la concurrence du trafic voyageur et quelques mois avant les Jeux olympiques de Londres, ces horaires, que l'on appelle "sillons", représentent une information capitale qui peut valoir plusieurs millions d'euros. Paskal travaille pour Echelle, un organisme occulte utilisé par le pouvoir pour canaliser l'opinion.
    Paskal devine que le détournement des sillons est l'oeuvre d'un ancien agent d'Echelle. Un terrible engrenage s'est déclenché. Pour Paskal, l'heure est venue de payer une vieille dette, aussi vieille que la guerre en ex-Yougoslavie...

  • Dans un futur proche, un puissant consortium projette de privatiser la reproduction humaine...

    Hollywood, dans un futur proche. Istelle et Sania, deux soeurs richissimes laissent évaporer leurs journées entre drogue et alcool. Leur père est un des fondateurs du Need consortium, la multinationale commercialisant une technologie permettant de prendre les commandes du corps d'une autre personne. Pendant qu'elles égrainent une jeunesse sans ennui, le Need fomente une conspiration mondiale.
    Depuis des années, ils stérilisent chimiquement l'humanité dans le but de privatiser la reproduction. Les États-Unis entendent tirer parti de ce procédé pour asseoir leur stratégie hégémonique. Les alliances politiques se nouent et se dénouent pendant qu'Istelle et Sania s'enfoncent dans une spirale d'expériences de plus en plus extrêmes. jusqu'au télescopage violent avec la cynique réalité

  • Londres, 1888. Jack l'éventreur assassine cinq prostituées et disparaît. 1890, près de Wounded Knee, il resurgit avec pour seul témoin, un photographe. Laissé pour mort au milieu d'un charnier de bisons, Edwards Norman est recueilli par une tribu de sioux du Dakota. De transes en flashbacks, le passé de Norman se dévoile. Lui qui photographiait les traumatisantes scènes de crimes de Jack l'éventreur, il devient le coupable idéal d'un tueur en série trop médiatique pour le régime d'Elisabeth II. Mais quelle est sa vraie nature ? Car au coeur des terres ancestrales de Wounded Knee Creek qui abritera la dernière guerre indienne, Edwards croit reconnaître dans le monstre qui hante ses cauchemars un certain Jack l'éventreur.

  • Redécouvrez la série complète de Wounded dans un écrin à tirage limité.

  • Thérèse Figueur, née royaliste, a grandi pendant la Révolution française. Le destin la fait rejoindre les rangs de la Grande Armée pour retrouver l'amour de sa vie, Clément, enrôlé comme petit tambour. De scènes de vie en batailles historiques, elle va montrer un visage combatif et passionné, capable de franchir des montagnes par amour. À tel point que ses prouesses feront d'elle la seule femme dragon de l'armée napoléonienne.
    Après La Cuisine du diable, Damien Marie et Karl T. nous content une nouvelle histoire d'amour aux prises avec les tourments de l'Histoire, librement inspirée des campagnes militaires de Marie-Thérèse Figueur.

  • What is the weight of the social economy? How should we measure it? Throughout the world, cooperatives, non-profit and mutual benefit organizations, foundations and other social enterprises play an important role in job creation, social cohesion, social innovation, regional development and environmental protection. Observations tend to confirm the ability of the social economy to contribute to balancing economies, mainly by serving as an anti-cyclical force in the face of economic crises. However, many countries and regions lack statistical information about its weight, size and scope on their territory.This book fills a gap in the literature about the social economy. It seeks to explain why it is important to have statistics on it, to understand how they are produced, and to project how the social economy might be better understood in the future. The book offers researchers and decision-makers an overview of the current state of knowledge on these topics.
    This book is the result of the International Ciriec working group on "The Weight and Size of the Social Economy - International Perspectives for the Production of Statistics for the Social Economy" developed by the CIRIEC International Scientific Commission "Social and Cooperative Economy": http://www.ciriec.uliege.be/en/research/commission-es/themes-en-cours/theme-de-recherche-1/

  • Dans un dossier intitulé « Industrie en crise. Cinéma en mutation », 24 images aborde les multiples facettes de la polémique autour de la fameuse crise du cinéma au Québec. Les révolutions numérique et cyberculturelle ont été foudroyantes et forcent l'industrie à se questionner : faut-il repenser la salle de cinéma, abolir le strict raisonnement commercial ou encore tenter de réveiller un public en désertion? La revue s'engage ensuite dans la réflexion sur les nouvelles avenues qu'emprunte le cinéma pour demeurer un art vivant en nous offrant un entretien avec Dominic Gagnon, auteur de RIP in Pieces America (DVD accompagnant ce numéro), film constitué de vidéos trouvées sur le Web, puis en nous présentant une analyse de l'oeuvre d'Apichatpong Weerasethakul, cinéaste et artiste multidisciplinaire dont la dernière exposition, For Tomorrow for Tonight, figure en page couverture.

  • «INFORMER» À l'heure des réseaux sociaux et du Web 2.0, où en sont les relations entre l'art actuel et les médias? La réflexion sur les paradoxes des relations entre les principaux acteurs de la communauté (critiques, artistes et institutions), palpable dans coulisses de l'art actuel, remet à l'ordre du jour la nécessité de se demander si les codes relationnels et médiatiques du monde de l'art agissent positivement ou négativement sur le développement des pratiques et sur la réception publique des oeuvres. Ainsi, l'article de Sébastien Hudon examine la rhétorique journalistique autour de la polémique de la fontaine de Tourny à Québec, Jean-Pierre Guay traite de la singulière réussite de l'émission de radio l'Aérospatial et Elena Lopez Martin analyse l'évolution du ­Net.art­. Section « Néomédias » : retour sur l'exposition Ryoji Ikeda à la Fondation DHC/ART et le travail photographique intimement lié à la création numérique de Thibault Brunet.

  • 1945, Benjamin Siegel - alias Bugsy - est le patron incontesté de la pègre de Los Angeles.
    Quatorze ans se sont écoulés depuis les événements relatés dans la cuisine du diable, qui ont bouleversé la vie d'Anne et Anthon'. Après six ans de services auprès de la famille Balowins, Antron' pensait avoir trouvé le moyen d'échapper à leur bourreau, mais leur fuite a été funeste et laissa Anne plongée dans un comas profond. Huit ans se sont encore écoulés pendant lesquels Anthon' a construit un empire pour protéger sa belle endormie, un empire aux fondations empoisonnées bâti avec l'argent de la drogue.
    Construit sur le territoire de Bugsy. Anne se réveille enfin, mais le cauchemar peut-il se terminer ?...

empty