François Duprat

  • Les bonhommes de pluie Nouv.

  • Léo Cassebonbons porte bien son nom. Ce n'est pourtant pas un enfant difficile ou partculièrement turbulent, mais voilà, il en pose, des questions !

    Mais comment ne pas s'en poser lorsqu'on vous annonce qu'une petite soeur va compléter la famille ? Lorsqu'on voit ses parents se disputer ou sa cousine supporter la présence d'un homme qui n'est pas son père ? Les adultes sont-ils vraiment sérieux ? Parfois, Léo en doute !

    Et puis ce n'est pas évident de grandir. D'autant qu'il y a les filles, différentes mais attirantes, et qu'il n'est pas facile de leur montrer qu'elles vous plaisent !

    Regroupés en un seul volume, voici 3 tomes délicieux de la série Léo Cassebonbons, initialement publiée aux éditions Petit à Petit : Chou blanc pour les roses, Demandez la permission aux enfants et Mon trésor.

  • Super-héros des temps modernes, Space Kariboo tombe par hasard sur Flower Power, une ancienne camarade de classe. Quelques années auparavant, ils faisaient partie de la bande des " Ultimes ", un quatuor de choc formé le temps de leurs études à l'école des super-héros. Avec ces retrouvailles, c'est tout un passé qui ressurgit !

    Que reste-t-il de ces années étudiantes où nos 2 héros usaient leur fond de costumes moulants dans des amphithéâtres animés par Bide-and-Home (prof de stratégie dont le crédo était " coup pour coup ") ou encore la Dame Smith (prof d'économie dont le crédo était " La liberté avant tout ! ") ? Mise à mal par des opinions divergentes, l'unité des Ultimes s'était fortement émoussée lors des travaux pratiques. La jalouse Erika (et son pouvoir à base de pétrole) et Cap'tain Pétard développaient une conception de la justice et de leurs pouvoirs qui rendait chaque mission des Ultimes plus difficile à coordonner.

    Quelques années plus tard, cette rencontre est l'occasion pour nos héros de faire le point sur leur parcours et l'évolution de leurs idéaux.

  • Ok, je suis parfois un peu pénible.
    Ok, je pose tout le temps des questions embarrassantes. ok, je suis un "casse-bonbons". mais j'ai six ans. et pour moi, le mystère plane toujours sur les grandes questions de la vie (les choux et les roses, entre autres). ajoutez à cela : ma tante qui a mangé mon ballon, mon père qui entend des petites voix et ma mère qui devient ventriloque... il y a de quoi être perturbé, non ?

  • Une malédiction s'est abattue sur la terre ! Le monde entier est mal luné. Un monstre, le croqueur de lune, mange la lune. Heureusement pour le monde, un groupe de super-héros est parti pour le sauver.

  • Dans les années 60, dans un village du Sud de la France, il y a d'abord Lucien, dont le grand-père vient de décéder. Puis il y a Maurice, jeune garçon algérien éloigné de la guerre d'Algérie par ses parents qui, d'abord rejeté, prend vite la tête d'une bande d'écoliers.
    Maurice, c'est aussi le petit-fils de l'amour de jeunesse du grand-père de Lucien, enterrée juste à côté de lui. Maurice et Lucien sont donc, en quelque sorte, « cousins dans la mort » !
    Mais il y a aussi Lili, le bouc émissaire, excentrique gamine dont le père est le fossoyeur alcoolique du village et qui se trouve capable de converser avec les défunts par le biais de Madame Henriette, la concierge des morts...
    Un album qui sonne juste, brillant de réflexion et d'une grande force scénaristique.


  • "de l'influence de la lune sur l'humeur générale" léo pourrait en faire une rédaction de trois pages ! depuis que son père est au chômage et que sa petite soeur est née, tout le monde est mal-luné dans cette famille ! sans parler des copains de l'école qui balancent des pointards au foot ! tout ça c'est la faute au croqueur de lune, ce monstre nocturne qui vient grignoter l'astre par morceaux.
    il faut absolument que léo réduise cette patate de monstre en purée avant que tout le monde ne finisse par craquer !.


  • pas marrant de grandir.
    ça change dans la tête et tout partout. les parents s'en rendent compte et les filles s'en amusent. tiens les filles, parlons-en justement.

  • - Tu sais JPF, le problème dans notre vie, c'est ce bureau.
    - Là, je veux bien te croire Robert.

  • Franck, 25 ans, squatte le canapé de son grand frère. Il vient tout juste de trouver un emploi dans un centre aéré où il rencontre Bernadette, une jolie blonde rapidement séduite par son humour particulier. Auprès d'elle il se console du départ de Kim, une amie dont il est amoureux.
    Mais l'effet placebo est de courte durée... Kim rentre de Paris et Franck sombre en pleine confusion amoureuse.
    Ajoutons à cela son frère qui l'exhorte à trouver un logement et son père atteint d'un cancer qui s'aggrave... Franck doit-il vraiment écouter ce que Kim lui certifie ?
    Que cette année, celle du Dragon en astrologie chinoise, est « son année » ?
    Plongée tout en délicatesse dans l'intimité d'un jeune homme au coeur éprouvé, cet album précédemment paru chez Carabas, est dorénavant réédité par la Boîte à Bulles. Un préambule à L'Année de la Chèvre, deuxième tome inédit à paraître en 2016 !

  • Depuis que sa mère a disparu, Gus, 11 ans, a le pouvoir de prévoir son avenir dans un délai de 55 minutes. Cette faculté suscite bien des convoitises et le met en danger, lui et sa soeur Alice.

  • Max déprime ; il s'est fait larguer par Aurélie. Son vieux copain Phil vient lui remonter le moral : « Hors de question de rester à déprimer tout seul chez toi un samedi soir ! » Les deux amis partent écumer les troquets. Très vite, les verres (nombreux) et les rencontres (diverses) se succèdent.
    Sorte de Very Bad Trip en bande dessinée, cet album ravira les jeunes et les moins jeunes qui aiment ou ont aimé faire la fête entre copains !

  • Une tempête terrible s'abat en ce mois de Descendre sur les terres de l'Amakna, où se prépare l'un des événements les plus importants pour le peuple wabbit : le bal de la Gwande Cawotte, qui marque la fin de la saison des récoltes. Le grand Wa-wabbit, qui guidera le peuple vers la terre promise, sera désigné cette année selon la prophétie. Si le destin semble choisir Lulé, le wabbit le plus apprécié de la tribu, c'est sans compter sur Bourfe, vil et ambitieux, qui fera tout pour réécrire l'Histoire à sa sauce... Mensonges, trahisons et coups fourrés en tous genres... Retournez aux origines du mythe en découvrant la véritable histoire du légendaire Wa-wabbit !

  • Installée dans une routine qui semble lui convenir, Bernadette - celle que Franck avait rencontré 15 ans plus tôt dans L'Année du Dragon - a maintenant 36 ans. Mariée et mère de deux enfants, elle mène une vie rythmée par sa famille et son travail d'enseignante, sans se douter que l'année qui débute marquera un tournant décisif.
    Car cette année est celle de la Chèvre, le signe de Bernadette dans l'astrologie chinoise, ainsi que celui de sa fille, Anaïs. Mais les astres n'ont pas prévu d'être cléments envers elles et, petit à petit, le ciel s'obscurcit.
    Tandis qu'Anaïs, rêveuse et mal dans sa peau, entre dans l'adolescence, Bernadette se heurte à la lâcheté de son mari et se laisse dangereusement approcher par Samuel, son coach sportif. Sa vie paisible s'effrite : Anaïs se renferme, son couple bat de l'aile, les non-dits persistent dans sa famille, sa mère se remet à boire...
    Le doute et le désir de liberté la bousculent. L'herbe ne serait-elle pas plus verte ailleurs ?

  • Franck déraille gentiment. La maladie de son père, ses engueulades avec son frère, et Bernadette dont il sent qu'il s'éloigne. Quand il apprend le retour de Kim, quelque chose bascule. Elle aussi n'a pas l'air bien. Elle a laissé Eric à Paris, et avec ses parents quelque chose ne colle pas. Le moral est au plus bas. Franck continue de perdre la boule, il passe la nuit chez Kim, et Bernadette craque. Heureusement, l'année se termine.
    Troisième et dernier tome de la série. Avec toujours de talent, Vanyda et François Duprat mêlent humour et tristesse dans ce triangle amoureux contemporain. Un peu de cette vie de tous les jours, de ces petits instants dans lesquels il est facile de se reconnaître. C'est avec une certaine tristesse que l'on quitte ces personnages auquel on s'était attaché, on tourne la dernière page un peu comme on regarderait par-dessus son épaule en s'en allant.

empty