Francois Dunlop

  • Révolté par les pratiques des multinationales qui placent leurs avoirs dans les paradis fiscaux, un trentenaire tente, dans ses choix quotidiens, de ne plus être le complice de leurs actions. S'abreuvant aux travaux du philosophe Alain Deneault également mis en scène, notre militant en herbe et sa compagne devront faire le deuil de bien des objets. Plus de table? Un produit Ikea. Un couteau artisanal et local ? Livré par FedEx. Un film d'auteur au cinéma ? Produit par Amazon. Un iPhone? Terminé, Apple est passée maître dans l'art d'éviter de payer de l'impôt. Un parcours du combattant démontrant avec humour et talent l'impossibilité de lutter contre les paradis fiscaux de manière individuelle, l'évasion fiscale étant un problème de nature politique appelant des réponses collectives.

  • Dans un dossier intitulé « Industrie en crise. Cinéma en mutation », 24 images aborde les multiples facettes de la polémique autour de la fameuse crise du cinéma au Québec. Les révolutions numérique et cyberculturelle ont été foudroyantes et forcent l'industrie à se questionner : faut-il repenser la salle de cinéma, abolir le strict raisonnement commercial ou encore tenter de réveiller un public en désertion? La revue s'engage ensuite dans la réflexion sur les nouvelles avenues qu'emprunte le cinéma pour demeurer un art vivant en nous offrant un entretien avec Dominic Gagnon, auteur de RIP in Pieces America (DVD accompagnant ce numéro), film constitué de vidéos trouvées sur le Web, puis en nous présentant une analyse de l'oeuvre d'Apichatpong Weerasethakul, cinéaste et artiste multidisciplinaire dont la dernière exposition, For Tomorrow for Tonight, figure en page couverture.

empty