Georges Abolin

  • Route 66

    Georges Abolin

    Un road-trip à moto aussi grisant que la route 66 !

    1977. Depuis la mort de sa femme, Michel s'enfonce peu à peu et végète dans sa station essence du périphérique. Mais lorsqu'il oublie de fêter les 18 ans de sa fille Fanny, et qu'elle décide de fuguer direction les États-Unis, c'est le déclic. Michel part à Chicago, avec son pote Gérard, retrouver son cousin Aldo. Ensemble, ils parcourent à moto la mythique route 66 à la recherche de Fanny.
    Sur cette route pleine d'espoir, ils croiseront des personnages hors du commun qui marqueront à jamais leur nouvelle vie.

  • Par un revers de fortune, la bande des copains fous de glisse se retrouvent coincés en Australie sans une thune ! Ils décident de faire contre mauvaise fortune bonne coeur, et d'en profiter pour retrouver leur lien d'antan, quand il n'y avait que les potes et le surf ! Mais sur la plage, difficile de faire sans les filles. Surtout que pour une fois, le vent semble tourner pour Momo ! Pas évident, parce que sa vie amoureuse, jusqu'ici, c'était plus Les Bronzés que Point Break...Le surf, la vie de bohème, les copains. un idéal de vie pour les dernières vacances ensemble, entre engueulades et rigolades, pour ensuite partir mener une vie d'adulte chacun de son côté. et mieux se retrouver ?

  • Marre de vivre dans un monde de plus en plus absurde et inhumain ?. Alors, faites comme moi : votez pour vous !

  • Ces deux albums, prix RTL de la meilleure bande dessinée en 2004, ont constitué l'une des plus belles surprises de l'année. Les voici réunis en version intégrale - au tirage limité - enrichie d'un cahier de 16 pages contenant des inédits. Un must.

  • 1906, Barellito. Une famille venue de Londres emménage au bord de la mer, dans un petit village d'Italie. Le père veut se consacrer à la pêche. Le fils, William, se réjouit déjà à l'idée de courir en pleine nature, loin de la grisaille londonienne. Et puis, il y a Lisa, la petite voisine aux cheveux noirs qui l'a si gentiment accueilli. Mais les habitants de Barellito ne cachent pas leur hostilité aux nouveaux arrivants. Ils n'apprécient pas que des " étrangers " s'installent chez eux. Quant à Lisa, elle semble douée d'étranges pouvoirs...

    Au premier regard, le cadre enchanteur de Barellito semble destiné à préserver ses habitants du malheur. La mer, le ciel bleu, le soleil, la nature. Mais il ne faut pas se fier aux apparences. Derrière ce décor de carte postale, la vie peut prendre les couleurs sombres du drame et de la haine...

    Le récit traduit à merveille le mouvement de balancier qui anime les personnages, ballottés entre leurs aspirations au bonheur et le climat tendu auxquels ils sont vite confrontés. Et le trait d'Olivier Pont, tout en rondeurs joyeuses, est rehaussé par les couleurs parfaites de Chagnaud, qui traduisent avec sensibilité et finesse l'éclatante lumière de la Méditerranée.

  • Emouvant, attachant, tragique, humain, triste, drôle. Une chose est sûre : Où le regarde ne porte pas T. 1 a fait partager un grand moment d'émotion à tous ses lecteurs. Je suis morte. C'est en ces termes que débute le deuxième et dernier volume de cette histoire passionnante. Ces mots sont prononcés par Lisa, ou du moins par celle qui semble être Lisa.

    Des années après leur séparation, devenus adultes, Lisa, William, Paolo et Nino se retrouvent enfin, à Istanbul où réside Lisa. Celle-ci leur apprend qu'elle vient de perdre l'enfant qu'elle attendait et que son compagnon, Thomas, l'a quittée précipitamment.

    Pour William, Paolo et Nino, la surprise est totale et les souvenirs reviennent vite à la surface. Lisa leur demande de l'accompagner au Costa Rica où se trouverait Thomas.

    C'est aussi là que la réponse à leurs étranges visions se trouve. Une magnifique histoire au dénouement inattendu dans lequel on découvrira aussi l'explication du titre...

  •  Patxi Babel a 19 ans et vit au Pays basque. Sur le point de devenir surfeur professionnel, il aspire aussi à une vie d'adolescent « normal », mais son père lui laisse peu de répit. Patxi décide de le défier : il manque l'entraînement et se rend à une fête. À cette soirée, il découvre l'amour dans les yeux de Laura. mais un incident fait ressurgir le passé trouble du père de Patxi. Plongée dans un monde où politique et notion d'identité sont omniprésentes. Le surf aidera-t-il à Patxi à avancer ?

  • Après avoir quitter le sud ouest afin de retrouver son véritable père, Patxi doit apprendre à se débrouiller seul et continue de vivre comme il peut en continuant la compétition. Mais le passé de sa famille le rattrape, inexorablement. Date d'office : septembre 2014

  • Sortis au début des années 2000, les deux albums d'Où le regard ne porte pas furent un immense succès en librairie. Mais qui sait à quel point cette aventure éditoriale fut complexe ? Doutes, remises en question, atermoiements, réécriture, recherches graphiques (etc. !), tout cela résume des années de travail durant lesquelles les auteurs ont accumulé des documents. Voici enfin réunies des dizaines de planches totalement inédites, la première version du story board du tome 2, les recherches de couvertures ainsi qu'un long témoignage sur cette aventure. L'ensemble (album + story board) sera réuni dans un coffret d'une grande qualité.

empty