James

  • Depuis plusieurs années, l'hebdomadaire 'Challenges' prépublie des gags en demi-page de la série "Dans mon Open Space" qui raconte avec un humour féroce la vie d'une entreprise. James, en fin observateur, décrypte les relations quotidiennes entre les salariés confrontés au monde du travail avec, en ligne de mire, l'année 2020 et les bouleversements provoqués par la COVID au sein des entreprises et dans la vie privée : télétravail, masques, visioconférences, distanciation sociale, couvre-feu... On aura tout connu !
    Tout l'esprit mordant de la série "The Office" créée par Ricky Gervais.

    Ajouter au panier
    En stock
  • Anatole(s)

    James

  • La vérité nue

    James

    Le livre propose 100 moments où la vérité finit par surgir.
    Pourquoi les éléphants détestent-ils la tradition de la galette des rois ? Que savonsnous du virus très virulent de la connerie ? Pourquoi nous spoile-t-on nos voyages en avion avant le décollage ?
    Pourquoi porter des chaussures sans chaussettes ? Autant de questions universelles qui trouvent enfin une réponse définitive dans ce livre.

  • Depuis plusieurs années l'hebdomadaire Challenges (magazine économique) prépublie des gags en demi-page de la série Dans mon Open Space qui raconte avec un humour féroce la vie d'une entreprise. James, en fin observateur, décrypte les relations quotidiennes entre les salariés confrontés au monde du travail sur fond de mondialisation, de congés payés, d'emplois précaires, de management, de stocks options, de RTT... Tout l'esprit mordant de la série The Office créée par Ricky Gervais.

  • Quelle est la malédiction de la dinde ? Un Arabe peut-il être antisémite ? Comment les femmes ont-elles disparu de la langue française ? Autant de questions qui permettent de mieux comprendre comment le langage nous influence, nous façonne et transforme la réalité. La Sémantique c'est élastique se propose d'offrir des armes aux lecteurs pour mieux se défendre, et, surtout pouvoir frimer lors de repas de famille.

  • 365 fois 77,8

    James

    Dans la lignée de Comme un lundi, son précédent opus dans la même collection, James continue d'explorer, avec 365 fois 77,8 (soit la vie d'un homme), une veine humoristique humaniste et plus philosophique que dans ses autres travaux, souvent plus acerbe (Dans mon open space chez Dargaud) ou plus critique (Les mauvaises humeurs de James et la Tête x, Pathetik, chez 6 Pieds sous terre). Humaniste mais un peu désespéré parfois, usant de métaphores ou de situations vues et vécues pour raconter, sous formes de courtes histoires, des fables sur le tragique et l'espoir de la communication entre les gens, des bonnes intentions qui se croisent sans toujours se rencontrer, des petits mensonges qu'on fini par aimer, du temps qui passe et des sentiments qui nous travaillent. Des choses certes banales mais universelles que, justement, la plume de cet auteur hyper doué recontextualise, les fait ainsi exploser dans notre esprit, vêtues d'une apparente simplicité.

    Ajouter au panier
    En stock
  • Comme un lundi

    James

    Paru fin 2006, Comme un lundi est le premier livre de James. Il se compose d'une série de 30 petites histoires muettes dont une partie a été publiée sur l'un des plus fameux blogs BD des années 2000 : Ottoprod inc. - Les mauvaises humeurs de James et de La Tête X La série aborde des moments ou les hasards de la vie parviennent à des conclusions irréfutables -bien souvent à notre dépend- ainsi qu'à ce qu'on pourrait appeler des « grands moments de solitude ». D'un agent de la circulation se prenant pour John Wayne aux différentes situations dans lesquelles on offre des fleurs en passant par la cruelle désillusion sur l'identité du Père Noël, tout concourt, dans d'implacables chutes burlesques, à évoquer au lecteur le sentiment de la perte de l'innocence. Si c'est bien l'humour qui est ici maître des lieux, il reste clair qu'il habille avant tout les petites cruautés que la vie nous réserve, quand le hasard nous donne l'impression d'une comédie bien trop humaine où l'on aurait le premier rôle, bien involontairement. Mais rien de cynique dans la démarche de James, plus prompt à photographier avec recul ces instants tragi-comiques qu'à se laisser submerger par eux.
    Quelques-unes unes de ces histoires ont participé, lors de leur publication sur Internet, au succès considérable du blog de James et de la Tête X, l'un des plus célèbre de la blogosphère graphique.
    James est aujourd'hui un auteur reconnu (et très demandé !) ainsi que le directeur de la collection d'humour Pataquès, chez Delcourt.
    Il publie, en solo ou bien souvent avec son comparse Boris Mirroir, tant chez Audie que Dupuis, Glénat ou Dargaud.

  • Travailler plus pour gagner plus, ou travailler moins sans se faire repérer oe
    Open Space est un portrait au vitriol de la vie en entreprise, les guerres inter services, les hiérarchies plombantes, les stagiaires exploités et sous payés. En 46 pages hilarantes, James se paye les chefaillons bornés, les informaticiens incompétents, le service du personnel largué, les financiers cyniques, les vendeurs bourrins, les cadres qui se croient supérieurs et tous les rapports de pouvoirs qui font de l'entreprise un monde merveilleux.
    Et à la différence de bien des satiristes qui ne connaissent l'entreprise que de nom, l'auteur a travaillé pendant 20 ans pour une grosse agence de com bossant pour Microsoft et d'autres, et sait donc exactement de quoi il parle.
    Il y a eu The Office ou Camera Café à la télé, Bonjour Paresse ou 99 francs en littérature, Dilbert aux USA. Open Space est enfin la bande dessinée sur la vie de bureau à la française, méchante, très méchante et du coup tellement drôle.

  • Satire féroce de la vie en entreprise, Dans Mon Open Space fait chaque semaine le bonheur des lecteurs de Challenges. En évitant les clichés et en grattant là où ça fait mal, James a su, dans des saynètes d'une demi-page, trouver le ton juste pour brosser un tableau cruel et jouissif des rapports humains dans l'entreprise.

  • Le mot travail vient du latin Tripalium, un instrument de torture à trois poutres. C'est dire combien c'est agréable. Mais il y a pire que le travail, l'open space, torture que les Romains eux-mêmes n'auraient pu inventer. Dans un espace confiné, autour d'un chef cyclothymique, toute une faune d'êtres humains tente de survivre, collaborateurs dépassés, stagiaires martyrisés, commerciaux et assistantes. James, en observateur cruel, dresse un portrait hilarant de ses malheureux congénères qu'il a côtoyés de longues années dans un 2ème tome formidable de drôlerie.

  • 4e tome de Dans mon open space, une critique acerbe et hilarante de la vie de bureau, signée James.

    4e épisode de Dans mon open space : le meilleur remède pour échapper à la crise ! Jeunes auditeurs aux dents longues et aux idées courtes, directeur financier obsédé par l'argent, directeur général obnubilé par sa propre réussite, direction informatique coupée du monde : l'ensemble des travers de nos entreprises est croqué avec maestria dans ces strips qui n'épargnent personne.

    La série Open Space est prépubliée en exclusivité depuis plusieurs années dans les pages du magazine Challenge, à découvrir chaque semaine ; à relire en albums de bande dessinée !

  • Et si les femmes étaient au pouvoir ?

    Françoise est présidente de la République. Manuela première ministre. Évincée aux dernières élections, Nicole se voit bien revenir sur le devant de la scène avec ses « Républicaines ». Quoi qu'on en dise, être une femme dans le monde sans pitié de la politique représente un sacré avantage - même dans un gouvernement dit « de gauche » ! Elles ont beau avoir instauré la parité au Conseil des ministres, on sent que la route est longue avant l'égalité entre les sexes... À les entendre, leurs homologues masculins sont tout juste bon à s'occuper des enfants ou à gérer les affaires sociétales. Mais la vraie politique, elle, est une affaire de femmes !

    Avec Françoise, Manuela et les autres, James (Dans mon open space, Amour, passion et CX diesel...) propose une satire sociale et politique dans laquelle il s'amuse à inverser les rôles. Les hommes politiques deviennent des femmes, et les femmes des hommes - tout un programme !

  • Les 22 et 23 septembre 2007, j'étais invité au salon " le livre sur la place " de Nancy. On m'avait proposé de réaliser un petit reportage dessiné sur la manifestation. Ce qui à l'origine ne devait faire que quelques pages a pris finalement une ampleur légèrement différente.

  • En route pour le troisième volume d'En tout simplicitude, chroniques franco-hollandaise - An 3, soit la troisième année du quinquennat de François Hollande, qui, comme les précédentes fut tout sauf de tout repos. Du retour du petit teigneux aux envolées littéraires (enfin, on se comprend) de l'ex, des commandes volumineuses non livrées au massacre perpétré à la rédaction de Charlie-Hebdo, ce fut une nouvelle année tragique pour le pouvoir. Pendant ce temps-là, telles des soeurs Anne un peu désespérées scrutant l'horizon, les citoyens ne voient toujours point venir l'embellie sur le front de l'emploi. James n'hésite pas à retracer toutes les péripéties (le mot est faible) sous une plume plus acérée que jamais, car il est important de mettre les mots (et les images) sur tout ces événements afin d'évacuer le stress accumulé. James est un peu notre cellule psychologique post-traumatique.
    Les dessins de ce livre couvrent juin 2014 à mai 2015 et une partie d'entre eux a été publiée sur le blog «En toute simplicitude», le site de La Revue Dessinée et de la revue Regards.

  • Hipster than ever

    James

    • Jungle
    • 28 Octobre 2015

    Créé en 2014 par l'auteur James, le Tumblr Hipster Than Ever publie les aventures de Kevin, un Hipster pleinement assumé. Dans un savoureux mélange de strips et d'illustrations, nous en apprendrons plus sur Kevin et sur sa condition de Hipster dans un monde qui popularise largement ce mouvement. Et oui, car être « Hipster » c'est être en marge de la société et contre tout ce qui est « grand public ». Mais... comment être un Hipster si tout le monde le devient aussi?

    Une BD petit format drôle et décalée, pleine de second degrés , à offrir aux Hipsters et leur entourage !

  • "En tout simplicitude, chroniques franco-hollandaise - An 2" poursuit l'analyse hilare bien qu'un peu désespérée du quinquénat présidentiel. Après un An 1 sur fond de grogne sociale et sociétale, il est à noter qu'on prend les mêmes et on continue dans la même voie : petites phrases assassines, réflexes pathétiques, pugilat idéologique et mesures/contre-mesures s'enchaînent pour notre plus beau rire jaune. De mai 2013 à avril 2014, James dissèque avec brio les attitudes et les propos de nos hommes politiques. Cet ouvrage, comme son prédécesseur -toujours disponible-, n'est pas un livre d'humour de propagande de quelque bord que ce soit. Chacun en prend pour son grade sans distinction d'âge, de sexe ou de positionnement idéologique et sans décompte du temps de parole par le CSA. Les dessins de ce livre ont été réalisés durant cette seconde année du quinquennat de François Hollande et une partie d'entre eux a été publiée sur le blog On veut travailler au Canard Enchaîné, le site de La Revue Dessinée et pour la page facebook dédiée au blog.

  • Pris dans l'une des rivalités familiales les plus anciennes et les plus sanglantes de la Louisiane, le détective Dave Robicheaux doit affronter l'adversaire le plus terrifiant qu'il ait jamais rencontré : un assassin surhumain qui voyage dans le temps.

  • Quand Thomas reprend connaissance, sa mémoire est vide, seul son nom lui est familier... Il se retrouve entouré d'adolescents dans un lieu étrange, à l'ombre de murs infranchissables. Quatre portes gigantesques, qui se referment le soir, ouvrent sur un labyrinthe peuplé de monstres d'acier. Chaque nuit, le plan en est modifié.
    Thomas comprend qu'une terrible épreuve les attend tous. Comment s'échapper par le labyrinthe maudit sans risquer sa vie ? Si seulement il parvenait à exhumer les sombres secrets enfouis au plus profond de sa mémoire...
    Le premier tome d'une trilogie best-seller, lu par la voix française de Thomas au cinéma.
    © James Dashner, 2009. © 2012, Pocket Jeunesse, Univers Poche
    © et (P) Audiolib, 2017
    Traduit par Guillaume Fournier
    Durée : 8h59

  • Thor, le grand grizzly, arpente les montagnes du Grand Nord, un vaste et magnifique
    territoire, son royaume. Un royaume que deux êtres mystérieux, des créatures agressives
    à l'odeur étrange et accompagnées de pisteurs enragés à quatre pattes, s'apprêtent
    à lui disputer. Blessé comme s'il avait été foudroyé par le ciel, Thor parvient à
    s'enfuir dans la forêt. Là, il rencontre Muskwa, un ourson orphelin incapable de survivre
    par lui-même, qu'il adopte et auquel il s'attache chaque jour davantage. Mais leurs deux
    ennemis n'ont pas dit leur dernier mot, et la confrontation est inévitable. D'autant plus
    inévitable qu'ils parviennent à capturer Muskwa.

  • Retrouvez la sensualité, l'intensité dramatique et sentimentale de Cinquante nuances plus claires, à travers les rêves, les espoirs et les tourments de Christian Grey.
    E L James revisite Cinquante nuances, et offre une version plus dense et plus sombre de l'histoire d'amour qui a fasciné 150 millions de lecteurs dans le monde.
    Vous êtes cordialement invité au mariage de la décennie, car Christian Grey va épouser Anastasia Steele. Mais cette union soulève bien des questions. L'esprit libre et indépendant d'Ana ravive chez Christian ses terreurs les plus profondes et met à l'épreuve son besoin de tout contrôler. Alors que de vieilles rivalités et rancoeurs refont surface, une erreur de jugement les déchire et risque de briser leur couple.
    Christian parviendra-t-il à vaincre ses démons ? En découvrant la vérité sur ses origines, connaîtra-t-il la paix et saura-t-il accepter l'amour inconditionnel d'Ana ? Christian trouvera-t-il enfin sa nuance plus claire ?
    Traduit de l'anglais par Denyse Beaulieu,  Dominique Defert et  Carole Delporte

  • Thomas en était sûr, la sortie du labyrinthe marquerait la fin de l'Épreuve. Mais à l'extérieur il découvre un monde ravagé. La terre est dépeuplée, brûlée par un climat ardent. Plus de gouvernement, plus d'ordre... et des hordes de gens infectés, en proie à une folie meurtrière, errent dans les villes en ruines.
    Au lieu de la liberté espérée, Thomas se trouve confronté à un nouveau défi démoniaque. Au coeur de cette terre brûlée, parviendra-t-il à trouver la paix... et un peu d'amour ?
    En route vers la seconde épreuve...
    Après Le Labyrinthe, le deuxième tome de cette trilogie culte !
    Lu par la voix française de Thomas au cinéma.
    © James Dashner, 2010. © 2013, éditions Pocket Jeunesse, Univers Poche, pour la traduction française
    © et (P) Audiolib, 2017
    Traduit par Guillaume Fournier
    Durée : 9h12

  • C'est officiel : le vieux Sportcoat a pété les plombs comme ça, en plein jour et devant tout le monde. Personne ne sait pourquoi ce diacre râleur, adepte du "King Kong", le tord-boyau local, a tenté de descendre sans sommation le pire dealer du quartier. Mais il faut dire que la fin des années 1960 est une époque d'effervescence à New York, et que le développement du trafic de stupéfiants n'est pas la moindre des causes d'agitation. Afro-américains, latinos, mafieux locaux, paroissiens de l'église des Five Ends, flics du secteur : tout le quartier est affecté par ce nouveau fléau aux conséquences imprévisibles.

  • Des côtes de l'Oregon à Portland, en passant par des torrents bouillonnants ou des cascades à-pic, qu'il y croise une sirène, un cadavre ou un chien philosophe, Gus Orviston est un prodige de la pêche. Oscillant entre désespoir et euphorie, une prise après l'autre, il nous entraîne avec drôlerie, sagesse et poésie dans sa quête du cours d'eau parfait, celui qui répondra à toutes ses questions. La Rivière pourquoi est un hymne à une existence réconciliée avec nos passions et nos obsessions. C'est libre, c'est foisonnant, c'est profondément tendre. David James Duncan est un conteur hors pair qui nous offre une odyssée spirituelle en forme de roman un peu fou, lyrique et surtout très drôle. C'est du Ken Kesey, c'est du Jim Harrison, c'est du Richard Brautigan.

    Les rivières ont toujours fasciné David James Duncan, né à Portland dans l'Oregon en 1952. Alors qu'il enchaîne les petits boulots, il écrit son premier roman, La Rivière Pourquoi, sur les rives de la Johnson Creek. Après une vingtaine de refus, son manuscrit est enfin publié en 1983. Ce roman d'apprentissage, qui apporte dès sa publication une immense renommée à son auteur, est une véritable quête philosophique durant laquelle Gus Orviston part à la pêche de son destin.

  • Tous les présidents font des cauchemars. Celui-ci va se réaliser.  Matthew Keating, ex-Navy SEAL et ancien président des États-Unis, a toujours ardemment défendu sa famille et son pays. Lorsqu'un terroriste kidnappe Melanie, sa fille adolescente, il se lance dans une opération qui sera l'épreuve de sa vie - celle d'un chef politique, d'un soldat et d'un père.
    Tout est exact, jusque dans les moindres détails...car l'un des auteurs est le président Bill Clinton.
    Le suspense ne retombe jamais... car l'autre auteur est le grand James Patterson.
    Le Président a disparu, première collaboration du tandem Clinton Patterson et numéro un des ventes aux États-Unis en 2018, a été largement salué par la critique.
    Traduit de l'anglais par Dominique Defert 
    « Clinton et Patterson forment une équipe de choc. »  Michael Connelly
    « Captivant dès la première page. Une lecture incroyable !  »  Mary Higgins  Clark
    « On tourne les pages sans même s'en rendre compte et surtout, on se régale des détails fournis par Clinton. Un roman maîtrisé de la première à la dernière ligne. »  Le Parisien

empty