Langue française

  • Ces trente-cinq clichés en relief, accompagnés d'une paire de lunettes en acier, nous font revivre de manière saisissante la vie quotidienne des poilus...

  • En cette année de commémoration du 90e anniversaire de la fin de la Grande Guerre, et alors que le dernier poilu vient de disparaître, Tardi renoue avec la mémoire de 14-18 à travers son nouveau projet : une évocation en bande dessinée du premier conflit mondial, et de la place qu'y ont occupée, au quotidien, les hommes qui s'y sont affrontés et entretués. Un récit de fiction, mais où le souci de véracité et la rigueur de la reconstitution historique occupent une place primordiale. Ce nouveau projet, dans la forme, reprend le découpage en 3 strips par page déjà utilisé dans l'album. C'était la guerre des tranchées. Le récit débute en couleurs, mais, au fil de sa progression chronologique, et à mesure que la guerre s'enkyste, s'étend et s'approfondit, adopte les tonalités de plus en plus monochromes de la boue et de la grisaille. Avant d'être proposé en librairie en album, fin octobre, ce nouveau grand récit de Tardi fait l'objet d'une publication sous la forme d'un journal grand format, à raison de trois numéros de vingt pages chacun. Chaque numéro du journal, centré par ordre chronologique sur l'une des années de la période 1914-1916, comporte d'une part quinze pages de bande dessinée et d'autre part cinq pages de textes et d'articles, consacrés à l'actualité non-militaire de la période. L'ensemble de ces textes, illustrés par Tardi, est signé de l'historien Jean-Pierre Verney, qui assure depuis des années, aux côtés du dessinateur, le travail de documentation.

  • Il fallait qu'elle dure encore et encore, cette guerre.
    Et après celle-là, il y en aurait d'autres. La " der des ders ", ça me faisait bien rigoler ! C'était comme ça depuis Cro-Magnon. De la guerre du feu à celle pour le pétrole ou les bananes, et toujours la même chanson - la chanson des os qu'on broie - aucune raison que ça cesse !

  • Alors que le prototype du bombardier Aurora semble enfin prêt, le mystère autour de Nicolas Charlier, le pilote d'essai chargé de le faire voler, s'épaissit de plus en plus. Quelle est la vraie raison de ses virées au Pays Basque ? Que cachent vraiment son alcoolisme affiché et son mépris de la hiérarchie ? L'agent de la CIA Angleton a sa petite idée sur la question.

  • Les doutes d'Angleton, l'agent de la CIA, se concrétisent lorsque Nicolas Charlier se trouve mêlé à un sombre complot avant de s'envoler enfin avec le prototype du bombardier Aurora et de se diriger vers l'URSS. De son côté, à Moscou, Beria prépare un coup d'État contre Staline pour éviter une Troisième Guerre mondiale. Le pilote français était-il un espion soviétique ?

  • Tardi renoue avec la mémoire de 14-18 à travers un ambitieux projet : une évocation en bande dessinée du premier conflit mondial, et de la place qu'y ont occupée, au quotidien, les hommes qui s'y sont affrontés et entretués. Un récit de fiction, mais où le souci de véracité et la rigueur de la reconstitution historique occupent une place primordiale. Ce nouveau projet, dans la forme, reprend le découpage en 3 strips par page déjà utilisé dans l'album C'était la guerre des tranchées. Le récit débute en couleurs, mais, au fil de sa progression chronologique, et à mesure que la guerre s'enkyste, s'étend et s'approfondit, adopte les tonalités de plus en plus monochromes de la boue et de la grisaille. Avant d'être proposé en librairie en album, fin octobre, ce nouveau grand récit de Tardi fait l'objet d'une publication sous la forme d'un journal grand format, à raison de trois numéros de vingt pages chacun. Chaque numéro du journal, centré par ordre chronologique sur l'une des années de la période 1914-1916, comporte d'une part quinze pages de bande dessinée et d'autre part cinq pages de textes et d'articles, consacrés à l'actualité non-militaire de la période. L'ensemble de ces textes, illustrés par Tardi, est signé de l'historien Jean-Pierre Verney, qui assure depuis des années, aux côtés du dessinateur, le travail de documentation historique auquel s'adossent l'ensemble de ses albums portant sur la Grande Guerre.

  • Deux conflits majeurs ont ébranlé le monde dans la première moitié du XXe siècle. 1914-1918 : la Première Guerre mondiale met l'Europe à feu et à sang pendant quatre longues années, provoquant la mort de 10 millions de soldats. 1939-1945 : la Seconde Guerre mondiale embrase la planète entière, causant des millions de victimes. De la boue des tranchées de Verdun à l'horreur des camps de concentration, de la bataille de la Marne aux attaques de Stalingrad ou de Pearl Harbour, de la vie quotidienne au front au rationnement des populations civiles. deux chroniques vivantes qui nous entraînent sur les pas de ceux qui ont combattu, qui ont résisté, qui ont subi, qui sont morts au champ d'honneur ou dans la clandestinité.

empty