Jean-Yves Lafesse

  • Un poulet violeur, des mangeurs de chiens, un assassinat de Schtroumpf, Nicolas Hulot coincé dans la cuvette des WC, des Compagnons de la Chanson partouzeurs, un archevêque fêtard, un exhibitionniste bavard, des lapins de gouttière et des chapeaux-méduses : voici le meilleur des fameux canulars de Jean-Yves Lafesse enfin rassemblés, interdits compris. Francis Blanche et Pierre Desproges pas morts, Lafesse vit encore et nous livre aujourd'hui les gags les plus drôles qu'il ait enregistrés, tous rigoureusement authentiques. Ce nouveau roi du canular commença de tromper son monde dans les années quatre-vingt sur Carbone 14, puis sur Radio Nova. Enfin, il développa ses impostures téléphoniques sur Europe 1 où il sévit toujours quotidiennement. Voici le livre d'une décennie d'impostures, de véritables morceaux d'anthologie tour à tour absurdes, paillards, surréalistes, mais toujours d'une force comique de dix sur l'échelle de Richter... Dissimulé derrière son micro, Lafesse fait prendre des vessies pour des lanternes et le pire, c'est qu'on se brûle ! (A consommer sans modération)

  • Quand Yann-Yann apprend que l'on accorde une grande récompense aux adultes après une longue vie de travail, sa curiosité s'éveille : Qu'est-ce que cette mystérieuse retraite, interdite et invisible aux yeux des enfants ? Il décide de s'introduire dans une maison de retraite pour en percer le secret, mais l'accueil qu'on leur réserve leur fournit la plus grande peur de leur vie.

    Yann-Yann alerte sa famille, qui décide à son tour d'en avoir le coeur net. Ils découvrent que la résidence est dirigée par une harpie, Viviane, qui en a fait un enfer. Utilisant tout son savoir-faire, la grand-mère de Yann-Yann réussit à en extraire le grand amour de sa vie.

empty