Leduc

  • Titi a un rêve : devenir le plus grand livreur d'Absurdido. Avec son amie Irma, il monte un kiosque de livraison pour l'été. Mais même si Titi a été élevé dans la famille des livreurs les plus célèbres de la ville, il doit suivre les règles.

    1- Toujours mener ses livraisons à terme et à temps.

    2- Toujours choisir soigneusement ses clients.

    3- Toujours suivre le règlement.

    Car le travail de livreur comporte de grandes responsabilités. Toutefois, il est tentant de ne pas suivre les règles pour accomplir son rêve...

  • Qu'est-ce que l'aliénation ? Une idée métaphysique se référant à la perte d'une « essence » humaine ? une notion confuse recouvrant tous les maux et tous les manques dont nous souffrons ? ou un moyen fécond de comprendre en profondeur les réalités économiques et sociales, le fonctionnement des sociétés, à l'Est comme à l'Ouest, les réactions des individus ? Le problème n'est pas nouveau... Dans ces essais et articles qui jalonnent plusieurs décennies d'activités théoriques et politiques, l'auteur le reprend et l'élargit à l'analyse des aspects spécifiques de l'aliénation politique et militante, notamment dans le PCF. À l'aliénation dont le poids dans le monde moderne se fait de plus en plus accablant, il oppose l'antidote de l'autogestion qu'il analyse dans ses rapports avec le marxisme et les luttes contemporaines. Il voit dans le rejet du politique une aspiration à la désaliénation et, dans le choix entre aliénation et autogestion, le dilemme de notre temps.

  • Avez-vous déjà traversé des phases où vous vous sentez moche, fatiguée, où vous vous dévaloriser sans raison ? Avez-vous déjà craint de perdre votre beauté avec le temps ?



    Pour rester belle, il existe des gestes aussi simples qu’efficaces : marcher 5 kilomètres par jour, se crémer le soir avant de se coucher, prendre de la vitamine D tous les matins d’hiver, sortir un soir par semaine, jouir de la vie de toutes les façons…



    Le docteur Valérie Leduc a inventé une médecine qui prend en compte la globalité du patient et utilise toutes les dernières avancées de la science pour leur proposer des soins qui reposent sur le triptyque bien-être, beauté, santé. Dans La Médecine de la beauté, elle explique sa méthode, et offre mille conseils et astuces qu’elle a rassemblés au cours de sa pratique. Elle démontre comment nous sommes aux commandes de notre santé et de notre beauté.



    Alors, il est temps de choisir votre âge.





    D’abord angiologue et phlébologue à Necker et Lariboisière, Valérie Leduc a créé le Centre médical de la beauté de la jambe et de la silhouette à Genève. De retour à Paris, elle peaufine sa méthode qui devient "La Médecine de la beauté".


  • "Les partis ne vous ont pas manqué. Vous avez toujours refusé. Pourquoi ? On ne le saura jamais." Ainsi parle à Mademoiselle Clarisse - cinquante-quatre ans - un client de son café-épicerie-mercerie de village. Nous non plus, nous ne saurons pas pourquoi Clarisse - fort sociable pourtant, et qui entretient avec sa clientèle des relations harmonieuses - a vécu et vit solitaire. Mais nous comprenons qu'il y a en elle quelque chose de noué, et qui ne favorise pas les relations avec les hommes. Dans sa jeunesse elle fuyait les rencontres, maintenant elle rêve "d'un homme ne sachant pas se défendre". Et voilà que survient un homme inattendu. Il s'est réfugié dans la salle de café, il y est mort. Aussitôt Clarisse s'empare de lui. Une tempête de tendresse, d'amour et de dévouement la saisit devant ce corps qui lui est livré, et de qui elle prend soin comme si son activité terrestre n'était pas interrompue à jamais. Elle invente son histoire, s'invente une histoire avec lui, mais doit vite reconnaître que le mort ne pourra rien lui donner.

  • Les physiciens savent produire des gaz à quelques milliardièmes de degrés au-dessus du zéro absolu. Les méthodes de refroidissement s'appliquent non seulement aux atomes mais aussi aux ions et aux molécules. Ce domaine de recherche a été couronné deux fois par le prix Nobel.

    Il s'est extraordinairement enrichi depuis que l'on sait faire varier à volonté les interactions entre les particules et piéger celles-ci avec des pinces optiques ou dans des réseaux optiques à la géométrie ajustable. On édifie ainsi des cristaux artificiels formés d'atomes ou de molécules qui peuvent simuler la structure de la matière et élucider certaines de ses propriétés magnétiques, avec la perspective d'expliquer un jour la supraconductivité à haute température.

    Le phénomène d'intrication quantique est à la base de nouveaux dispositifs pour le stockage et la transmission de l'information quantique.

    Des progrès spectaculaires sont constamment enregistrés en métrologie. Ainsi des horloges à atomes ou à ions ultrafroids mesurent le temps à mieux qu'une seconde sur la durée de l'Univers. Des gravimètres et gyromètres industriels d'un type nouveau améliorent la sensibilité de la sismologie et la navigation dans l'espace.

    En outre, l'extrême précision des mesures permet de tester les lois fondamentales de la physique, par exemple l'électrodynamique quantique, l'invariance de Lorentz ou les éventuelles variations des constantes fondamentales. Le domaine des particules ultrafroides rejoint aujourd'hui ceux de la matière condensée, de la chimie et même de la cosmologie.

    Robin Kaiser est directeur de recherche CNRS à l'Institut de physique de Nice à l'université de la Côte d'Azur.

    Michèle Leduc est directrice de recherche CNRS émérite au Laboratoire Kastler-Brossel à l'École normale supérieure à Paris.

    Hélène Perrin est directrice de recherche au Laboratoire de physique des lasers à l'université Sorbonne Paris Nord.

  • - 67%

    Tout commence quand Arthur, dix ans, trouve de la crème glacée au fudge dans la neige, et que trois petits voyous, les RJ, lui cassent la gueule. Arthur se sauve et se réfugie dans une école désaffectée, où il tombe sur Choukri, alias Barbe bleue, dandy schizophrène et premier citoyen de la commune d'Hochelaga. Là vivent du monde qui veulent changer le monde. Avec Styve Taillefer, Arthur se met à revendre ses médicaments dans la cour d'école; ensemble, ils se lancent dans le trafic de pilules pour financer la révolution. La vie se transforme: le mois de mars rallonge, des barricades de neige hautes comme des maisons apparaissent dans les rues du quartier, on creuse un tunnel sous la commune et on joue au golf sur les glaces du fleuve. La police va finir par s'en mêler, c'est sûr, mais rien ne peut plus les arrêter.

    L'évasion d'Arthur ou La commune d'Hochelaga, c'est des enfants, des poqués, des anars, des malades, qui prennent leur vie en main et exigent l'impossible; c'est le roman comique d'un écrivain à l'esprit contestataire et à l'optimisme radical.

  • La tante de Simon, Chantal, est élancée et a des cheveux peroxydés. Sa repousse brune est très jolie. Ça donne du caractère à sa féminité. Elle maîtrise très bien le look Samantha Fox. Elle ne ressemble en rien à son ainée.
    Depuis l'an dernier elle est en froid avec la mère de Simon car Chantal a acheté sa voiture sport ailleurs gu'au concessionnaire où travaille sa soeur.

    /> Pourtant, matante Chantal viendra passer guatre semaines à la maison pour garder Simon. Le temps d'un été, ce dernier fera l'apprentissage de la réconciliation, de la complicité, de la trahison et de la déception ...

  • Point d'intersection du droit privé et du droit public, assurant l'organisation des marchés, l'efficacité du crédit et la protection des particuliers, le droit bancaire organise la collecte et la redistribution de la monnaie. Le droit bancaire est institutionnel car établissements et autorités bancaires forment le "secteur bancaire", secteur réglementé par un statut spécial. Cette discipline comprend aussi l'ensemble des règles qui encadrent les opérations de banque et leurs prestations annexes. Cette nouvelle édition rend compte des dernières évolutions en matière de services de paiement (ordonnance août 2017 transposant la directive services de paiement), de crédit immobilier (ordonnance de 2016) et de droit de la consommation (refonte du code par l'ordonnance de mars 2016).

  • "Emerveillable" c'est ainsi qu'on pouvait qualifier les Amazones au XVI e siècle. Les amazones ont traversé les siècles et franchi les océans sans jamais perdre de leur pouvoir de fascination. C'est à cette traversée que nous convient ici les auteurs. Cette traversée est avant tout un voyage dans un monde d'images et de mots. Le regard ici se fixe principalement sur des figures iconographiques ou des figures textuelles sans oublier pourtant la dimension réelle de la figure des Amazones.

  • Ce volume propose une approche chronologique de cette période charnière de l'histoire nationale, ainsi qu'une analyse des transformations structurelles de la société française.

  • De jeunes elfes doivent accomplir leur rite d'initiation pour devenir adulte. Cette année, le fils du roi est parmi les jeunes aspirants, mais de vieilles racoeurs et le goût du pouvoir vont réveiller de bas instincts. Le rite va se transformer en une lutte pour survivre et protéger l'équilibre du royaume.

  • Récit d'Heroic-Fantasy, la série Jo-Bo met en scène un personnage tourmenté, fuyant un douloureux passé dans une existence régie par la violence et la loi du plus fort.
    JO-BO, guerrier muet, mi-homme mi-ogre, gagne sa vie comme combattant dans des tournois de lutte barbare. Il est accompagné de Tâne, un gamin débrouillard qui lui sert d'interprète, et du wok-wok, petit animal mystérieux.
    Arpentant sans cesse de nouvelles contrées, ils sont condamnés à fuir les Sta-haäl, des êtres maléfiques, protéiformes, qui se réincarnent à volonté.
    Dans le premier tome, Jo-Bo et Tâne se rendent à la cité de Rongo pour le grand tournoi annuel. Ils vont se retrouver mêlés, malgré eux, à une conspiration politique se déroulant pendant la compétition.
    Chaque tome constitue une aventure unique qui viendra se greffer sur l'intrigue principale, dévoilée peu à peu tout au long de la série jusqu'au dénouement final qui révélera le terrible secret de l'incessante fuite de son héros.

  • Le B.A.-BA: toutes les clés pour choisir une huile adaptée, distinguer massage californien et thaïlandais... Les bons gestes: des explications illustrées, pour savoir comment masser chaque partie du corps. A chaque situation son massage: automassage, anti-migraine ou préliminaires amoureux, pratiquer le bon massage, au bon moment.

  • Le présent ouvrage présente une réflexion comparatiste inédite sur un principe important du droit de la responsabilité civile : la réparation intégrale du dommage. Il expose à cet égard les convergences et les divergences des différents droits nationaux, d’ordre technique, mais aussi culturel, en prélude à une possible harmonisation de la responsabilité civile au sein de l’Union européenne. Il s’appuie sur une enquête diffusée dans quinze pays européens auprès d’universitaires de renom, de Hautes juridictions et de praticiens divers. L’analyse croisée des réponses à trente-sept questions d’ordre qualitatif (principes et mise en oeuvre) et quantitatif (niveaux d’indemnisation) a permis, en associant données juridiques et données quantifiées, en alliant recherche théorique et approche pratique, de dégager une représentation aussi complète et précise que possible du principe de réparation intégrale à l’échelle européenne. L'ouvrage servira la pratique des avocats, des magistrats et des régleurs de sinistres de compagnies d'assurances. Il intéressera également les universitaires spécialisés en droit de la responsabilité (professeurs, chercheurs et étudiants de dernier cycle).

  • «Je pleure tellement que mes tripes vont finir par se tordre. La douleur est telle qu'elle ne se décrit pas, ne s'explique pas. Toute la nuit, je vais pleurer à me vider les larmes du corps. Steve est absent ce soir-là. À son retour, comment vais-je le lui dire? "Oh, chérie, en passant notre fils est autiste!" Et demain, quand Simon sortira de sa chambre, comment vais-je réagir?
    Mon Dieu, et si je ne l'aimais plus?»

  • Le présent ouvrage collectif traite de l'acte délicat d'évaluer les apprentissages dans les disciplines artistiques au collège et à l'université. Il explore les difficultés à concilier l'enseignement en arts, domaine visant une transformation intuitive de l'étudiant, et l'évaluation d'apprentissages prenant leur sens dans la subjectivité et la sensibilité. OEuvrant dans le milieu de l'ensei­gnement supérieur, aujourd'hui orienté sur l'étudiant et sur les stratégies qu'il utilise pour apprendre, les auteurs proposent une variété de regards pour documenter la richesse des pratiques évaluatives en arts. Des concepts clés en évaluation sont articulés autour de manières d'évaluer dans plusieurs disciplines - musique, arts visuels et plastiques, arts vivants, design, mode -, tant au Québec qu'en Europe. En proposant des pistes de réflexion et des moyens pour évaluer de même que pour pallier un manque d'écrits scientifiques et professionnels sur le sujet, cet ouvrage se veut un véhicule témoignant d'une réconciliation entre l'enseignement en arts au postsecondaire et l'évaluation des apprentissages. Grâce à quatre regards thématiques, il met en avant-plan des textes en évaluation qui s'adaptent aux arts et des textes en arts qui s'adaptent à l'évaluation. Cet ouvrage intéressera les professeurs, les pédagogues, les artistes et les étudiants en arts ainsi que les spécialistes en évaluation des apprentissages animés par l'incertitude, la créativité, la subjectivité et l'éphémère.

  • Y a-t-il des plats plus ancrés dans nos souvenirs d'enfance que les patates pilées de notre grand- mère, le pâté chinois de notre mère, les casseaux de frites ensevelies de ketchup commandés dans une cantine de bord de route, arrêt obligé au retour des vacances ?
    Épatante patate est un bel ouvrage mettant en vedette la pomme de terre, son histoire et son apport au patrimoine culturel du Québec.
    C'est aussi une célébration des artisans et des gens d'ici. Par l'entremise de l'histoire de la pomme de terre et de sa culture, de ses producteurs, des restaurateurs et des cantines, c'est l'histoire du Québec qui nous est racontée.

  • Issues d'un séminaire doctoral (Lille 3, 2013), ces 19 contributions (littérature, philosophie, droit, sociologie, cultural studies...) tentent de répondre à deux questions : que fait-on quand on écrit " sur " les genres ? Dans quel cadre épistémologique est-on ? Autrement dit, quels régimes de savoirs/pouvoirs informant les genres combat-on dans la perspective ouverte par la critique féministe qui a posé un regard politique sur les relations de pouvoir, que génère le système sexe/genre dominant ?

  • Depuis des siècles, des Françaises ont eu une certaine idée de l'Europe et de l'ouverture européenne de la France. Contrairement aux préjugés qui accordent aux femmes le seul domaine de leur maison, certaines mirent ces idées en pratique, anticipant ainsi une Europe unie. Quel fut le rôle du genre dans cette ouverture européenne ? Ce volume apporte la démonstration pour la période allant du XVIIe au XXIe siècle (Suzan Van Dijk).

  • Tania, Alex et Blanche, trois jeunes femmes pleines de charme et de peps, braquent des banques, plus pour l'adrénaline que par nécessité. Mais malgré leur virtuosité, elles finissent par se faire arrêter. Le capitaine Bernard leur propose alors l'impensable : rejoindre la gendarmerie et sa toute nouvelle section de gendarmettes d'élite. Pendant ce temps, l'insaisissable "serpent", prépare un nouveau coup lors d'une vente aux enchères à Monaco.

  • Ex-surréaliste, puis malheureux de l'être, romancier communiste qui roulera en Jaguar à la fin de sa vie, drogué mais grand résistant, alcoolique et libertin, amateur de cyclisme et bourreau de travail, l'écrivain Roger Vailland plaçait très haut son exigence de l'écriture. Les seules limites pour lui furent le racisme, l'antisémitisme, la xénophobie. Les temps ont changé, et les moyens d'oppression se sont déplacés. Il est temps et urgent de relire cet écrivain encombrant.

  • Le principe de l'identité des indiscernables constitue l'un des aspects essentiels de la métaphysique leibnizienne de la substance. Il implique notamment que toute substance s'individualise par la totalité infinie de ses propriétés. Sur le plan épistémologique, ce principe pose toutefois problème : comment un entendement fini parvient-il à se représenter les individus, sachant que seul l'entendement de Dieu possède la capacité de connaître la série infinie des propriétés qui singularise la substance ?
    L'auteur vise ici un double objectif. D'une part, démontrer qu'il existe chez Leibniz une philosophie de la connaissance suffisamment distincte des autres disciplines, en particulier de la logique et de la métaphysique. D'autre part, examiner l'impact de cette épistémologie sur la théorie de l'individuation. Il s'agit d'analyser les différents moyens employés par Leibniz pour expliquer la conception des êtres individuels du point de vue de la représentation humaine.
    Chercheur postdoctoral à l'Université Princeton et à l'École Normale Supérieure de Lyon, Christian Leduc a obtenu une bourse de recherche de la Fondation Humboldt, en Allemagne.

  • Poète canadien, Maxime Catellier est né à Rimouski le 12 mars 1983 à 7h44, de père meunier et de mère bergère. Il écrit de la poésie et, pour éviter de se faire trop remarquer dans sa ville natale, il déménage à Montréal, au coin de Mont-Royal et Saint-Denis où, comme le déclare le poète Patrice Desbiens, "il y a plus de poètes que de poésie". Le journalisme lui assure une subsistance appréciée et le Cheval Blanc un approvisionnement éclairé. Sa fréquentation de ce haut lieu de la tradition brassicole montréalaise l'amène à rencontrer Marc Leduc, l'artiste exceptionnel dont les dessins hantent ces poèmes. Bancs de neige, son quatrième livre, est sa première publication chez L'Oie de Cravan.

  • Traitant de l'enseignement de l'histoire en France de ses premières ébauches jusqu'à nos jours, ce livre soulève des questions majeures.
    Celle de la place et de l'identité de l'histoire enseignée. Quand et comment s'implante-t-elle dans les établissements secondaires puis à l'école primaire ? Comment y acquiert-elle son autonomie disciplinaire par rapport à l'instruction religieuse et à l'étude des « humanités » ? Quels horaires, quels coefficients et, plus généralement, quelle considération lui sont accordés ?
    Celle des finalités qu'on lui assigne. L'histoire est une discipline dont le caractère politique est particulièrement net, tant par les sujets qu'elle aborde que par la relation intime et complexe qu'elle entretient avec la mémoire nationale. Comment se décline, au fil du temps, cette finalité politique ? Quels autres objectifs l'enseignement de l'histoire se voit-il fixer ?
    Celle des programmes. Qui les rédige ? Comment sont-ils construits ? Quelles périodes, quels territoires, quels aspects de la vie des hommes du passé privilégient-ils ? Quelles instructions sont données pour leur mise en oeuvre ?
    Celle des rapports que l'histoire scolaire entretient avec l'histoire universitaire. Dans quelle mesure les problématiques, les méthodes et les avancées historiographiques de la recherche se diffusent-elles dans les programmes, instructions, manuels scolaires et dans les pratiques des enseignants ? 
    Celle, enfin, de ce qui se passe en cours d'histoire et de l'impact de ces cours sur les élèves.
    À travers ces questions, c'est bien de l'élaboration d'une identité culturelle collective qu'on verra à l'oeuvre, et les débats politiques et intellectuels qui l'accompagnent.Patrick Garcia est maître de conférences en histoire à l'IUFM de Versailles. Il est, notamment, l'auteur de : Le Bicentenaire de la Révolution française. Pratiques sociales d'une commémoration (CNRS-éditions, 2000) et, en collaboration avec Christian Delacroix et François Dosse, Les courants historiques en France XIXe-XXe siècles (Armand Colin, 1999).
    Jean Leduc est ancien professeur d'histoire en classes préparatoires à Toulouse. Il est, notamment, l'auteur de : L'enracinement de la République, (Hachette, 1991) et Les historiens et le temps, (Points-Seuil, 1999).

empty