MAXIMILIEN

  • Trop souvent, les équipes éducatives regrettent les limites de leurs interventions : travail dans l'urgence, manque d'informations sur les familles... Trouver le temps et les moyens de déterminer les causes des dysfonctionnements observés est pourtant indispensable.
    S'appuyant sur son travail de supervision clinique et une approche systémique, Maximilien Bachelart ouvre de nouvelles perspectives pour repenser les pratiques éducatives dans l'intérêt des enfants. À travers des expériences concrètes finement analysées, il aborde les questions du rôle de l'intervenant, du lien avec les familles, de l'identification des scénarios répétitifs ou encore de la place des émotions. La systémie - et ses outils comme le génogramme, la connotation positive - permet d'intégrer la complexité des situations pour les transformer.
    Cet ouvrage propose aux professionnels de la protection de l'enfance (travailleurs sociaux, équipes de direction, encadrants mais aussi psychologues et psychothérapeutes) des bases et des outils clés en main pour faire oeuvre de créativité et redonner du sens à leurs pratiques. Cette approche originale, décentrée et dynamique permet de conjuguer mieux-être professionnel et intérêt de l'enfant.

  • Découvrez des stratégies innovantes afin de créer de la valeur dans votre entreprise.
    Dans un contexte sociétal et technologique en perpétuelle mutation, les entreprises sont poussées à innover constamment. Mais innover n'est pas un but en soi : il faut créer une nouvelle valeur ! Sinon, on se perd dans l'innovation washing.
    Dans Désapprendre pour innover, Maximilien Brabec démontre que le collectif doit disrupter pour innover véritablement. Cela nécessite, dans un premier temps, de désapprendre, de laisser derrière soi ses certitudes. Il invite ainsi son lecteur à l'errance et à la curiosité... pour trouver des opportunités sans les avoir cherchées. Le challenge pour les entreprises est donc de tourner le dos à leurs croyances, sans pour autant perdre en efficience.
    /> Appuyant son propos sur de nombreux exemples et études qui bousculent les credo habituels de l'innovation, l'auteur livre les clés d'une nouvelle stratégie innovante. Il en développe les différentes étapes qui ont l'audace de conduire d'une posture missionnaire au service de la désapprenance à une posture mercenaire au service de l'efficience optimale.
    Un guide unique à destination des entreprises et des start-up qui souhaitent faire de la création de valeur par l'innovation une réalité !
    À PROPOS DE L'AUTEUR
    Maximilien Brabec est praticien en stratégie et innovation auprès des entreprises et des start-up, professeur affilié à l'ESCP Business School et expert conférencier reconnu à l'APM. Disrupteur dans l'âme, il croise ses nombreuses expériences avec les recherches les plus récentes pour établir, à travers cet ouvrage, de nouvelles approches structurées et opérationnelles encore plus pertinentes.

  • Extrait
    Introduction
    Il était une fois un couple de dieux. On les appelle kami* au Japon. Elle avait pour nom Izanami et lui, Izanagi. En ce temps là, raconte le Kojiki, la Chronique des choses anciennes, la terre était aussi vide et informe qu’une méduse au fond de l’océan.
    Le couple de kami* décide de descendre du royaume céleste pour la peupler. Encore faut-il un coin de terre ferme. Ils plantent dans l’océan une lance qu’ils agitent en tous sens jusqu’à ce que les gouttes qui en retombent forment un chapelet d’îles. C’est ainsi, raconte la légende, que le Japon est né.
    Tournant autour du pilier, Izanami et Izanagi tombent face à face. « Quel bel homme ! », s’exclame la déesse. Et les voilà unis. Hélas, comme elle a parlé la première, leur enfant, informe et gélatineux (il s’appelle Hiruko, « sangsue »), ne peut vivre et est abandonné aux flots.
    Le couple reprend sa marche autour du pilier. Cette fois – un dieu averti en vaut deux ! – c’est Izanagi qui prend la parole : « Quelle belle femme ! ». Et leur premier enfant naît : c’est l’île d’Awaji.
    Les deux kamis engendrent ainsi des centaines d’autres dieux qui peuplent petit à petit tout ce qui constitue la nature : les montagnes, les fleuves, les arbres, les pierres, etc.
    Mais voilà qu’au moment d’accoucher du feu, la déesse, brûlée par ce rejeton dévastateur, perd la vie et se retire au royaume des morts.
    Inconsolable, Izanagi part la chercher. Comme dans la légende d’Eurydice, le dieu nippon n’a pas le droit de se retourner sur sa belle avant de l’extraire du monde d’en-bas. Trop impatient, il n’y résiste pas et voyant sa chère épouse à demi décomposée et répandant une odeur putride, il prend aussitôt ses jambes à son cou.
    Humiliée et furieuse, Izanami le poursuit et lui promet de se venger en tuant chaque jour au moins mille créations de son époux. Izanagi parvient à lui échapper en scellant d’une lourde pierre le royaume des morts et en lui lançant, juste avant la séparation définitive, qu’il créera tous les jours mille cinq cents nouvelles créatures, de manière à contrer sa malédiction. Le cycle de la vie et de la mort est né au royaume du Soleil-Levant.
    Pour se purifier du contact avec la mort – chose encore indispensable au Japon d’aujourd’hui, comme on le note au moment des funérailles* –, Izanagi prend un bain primordial, ancêtre de tous les rites de purification.
    De sa bouche, de ses yeux, de ses oreilles et de ses plaies naissent des myriades de dieux dont le kami du soleil, la déesse mère du Japon, Amatérasu Ômikami, née de l’œil gauche d’Izanagi, ancêtre de la maison impériale.
    Pour cette déesse au caractère bien trempé, il fallut rien moins qu’un strip-tease légendaire* pour la faire sortir de la grotte où elle s’était réfugiée après l’offense de son benêt de frère, le dieu du vent…

  • Mars 1845. Henri David Thoreau est revenu à Concord, Massachusetts, son village natal. Endeuillé par la mort de son frère, lassé des grandes villes et d'une société trop rigoriste pour le laisser pratiquer l'enseignement tel qu'il l'entendait, le poète philosophe a choisi de revenir à une vie simple, proche de la nature, entre les quatre murs qu'il s'est bâti. C'est dans ce cadre qu'il écrira les essais qui feront de lui une des figures marquantes du XIXe siècle américain, dont les idées trouvent encore un écho, chaque jour plus actuel.
    Après Nietzsche, Maximilien Le Roy nous prouve une nouvelle fois combien la philosophie d'un homme est intimement liée à sa biographie. Une plongée dans la vie et la pensée d'un philosophe américain majeur !
    Mars 1845. Henri David Thoreau, lassé des grandes villes et d'une société trop rigoriste pour le laisser pratiquer l'enseignement tel qu'il l'entend, le poète philosophe choisit de revenir à une vie simple, proche de la nature, dans son village natal. C'est dans ce cadre qu'il écrit les essais qui feront de lui une des figures marquantes du XIXe siècle américain, dont les idées trouvent plus que jamais un écho aujourd'hui.

  • Après avoir donné un grand coup de pied dans le dogmatisme intellectuel français, le philosophe Michel Onfray offre un nouvel outil à tous les esprits curieux et désireux de s'initier à la libre pensée, avec cette biographie bédessinée de Friedrich Nietzche, l'un de ses maîtres à penser. Au fil de ces 120 planches, superbement illustrées du trait sensible de Maximilien Leroy, le lecteur découvre la vie d'un homme absorbé par sa recherche d'un absolu, tourné vers l'homme et sa quête de bonheur. La vie d'un penseur prêt à payer le prix de sa pensée révolutionnaire et sans concessions.

  • Lassé de sa vie en France, Paul Gauguin débarque à Tahiti où il décide de s'installer. Face au dépaysement absolu que lui procure la vie sous les Tropiques, le peintre retrouve un nouveau souffle, un appétit de vivre et une inspiration renouvelée.

  • En 1957, lors de la parution de Karl Marx, essai de biographie intellectuelle, Maximilien Rubel a présenté un Marx « tel qu'en luimême », à l'opposé du Marx tel qu'il avait été composé par les différents marxismes d'État ou de parti. Ce Marx inédit, singulier, qui, selon Karl Korsch, apparaît comme un penseur de l'émancipation parmi d'autres, et non plus comme le père fondateur d'une doctrine à vocation mondiale. Un Marx auteur d'une oeuvre de pensée avec ses difficultés, ses éventuelles contradictions, mais aussi l'exigence d'une émancipation radicale, de sorte qu'il pouvait devenir, comme M. Rubel l'a montré, le critique le plus virulent de ce qui portait le nom de marxisme. Le lecteur d'aujourd'hui peut être d'autant mieux aux écoutes de l'oeuvre de M. Rubel que l'effondrement de l'URSS et des régimes satellites prétendument socialistes a eu pour effet paradoxal de nous rendre un Marx débarrassé des concrétions idéologiques qui avaient dressé un véritable écran entre lui et nous. Cette réédition inaugure le temps d'une explication avec Marx. À la lecture de M. Rubel naissent des questions ouvertes : peut-on voir dans Marx l'auteur d'une sociologie ? N'est-il pas plutôt l'initiateur d'une critique sociale qui va jusqu'aux racines, ou bien d'une théorie critique de la société ? Comment convient-il de penser ici et maintenant l'articulation entre sociologie et éthique ?

    Comme le montre dans sa préface Louis Janover, le collaborateur de M. Rubel, cette biographie intellectuelle est la source étonnamment féconde de toute une oeuvre qui s'est déployée dans des directions multiples, pour laisser apparaître les différentes facettes de Marx : les Pages choisies pour une éthique socialiste qui datent de 1948 avec l'introduction de M. Rubel à « une éthique marxienne », Marx critique du marxisme, les Études de marxologie et les quatre tomes de l'édition incomparable de Marx dans la Pléiade, travail où se mêlent érudition et désir d'émancipation, adressé au seul public qui importe : « L'humanité pensante qui est opprimée et l'humanité souffrante qui pense. »

  • Camp de réfugiés d'Aïda, Cisjordanie, été 2008. Mahmoud Abu Srour est un jeune Palestinien de 22 ans, qui survit en tenant une petite épicerie. Il s'évade par le dessin et ses lectures, captif d'une immense prison à ciel ouvert : toute la Cisjordanie est une nasse sans issue, cernée par unmur presque infranchissable de 700 kilomètres de long... Son sésame pour une autre vie rêvée : Audrey, une jeune française de 19 ans, venue en Palestine pour comprendre ce qui s'y passe. Mahmoud en est amoureux, et espère la séduire en lui proposant de passer deux jours dans sa famille, chez sa soeur installée dans une ville israélienne toute proche.Mais pour concrétiser ce projet tout simple, il faut défier les règles et prendre de gros risques, au nez et à la barbe de soldats israéliens en état d'alerte. Il faut faire le mur...

  • Ce livre sur l’oral de l’agrégation externe de mathématiques comporte des plans complets de 76 leçons d'algèbre et d'analyse. Sont principalement concernés les candidats à l’agrégation externe, mais ceux du concours interne ou du Capes pourront aussi y trouver des passages utiles.Les plans sont rédigés avec la rigueur attendue par le jury, et le niveau des résultats proposés est conforme aux attendus de l’agrégation. Les quelques passages hors programme sont balisés comme tels. Tous les résultats sont référencés, et ceux qui ne le sont pas sont rédigés avec un soin particulier (quelques résultats originaux sont détaillés en fin de livre, ce qui fait autant de développements possibles).Vous trouverez en outre de nombreuses remarques, ainsi qu’une motivation avant chaque leçon, ce qui vous aidera à donner une très bonne première impression aux jurés le jour J. Les deux auteurs ont assisté à plus de 120 oraux pour vous fournir de nombreux conseils pour réussir vos oraux.

  • Le premier acte collectif de résistance contre l'occupant nazi.

    Ferdinand, jeune mineur du Pas-de-Calais, se sent peu concerné par les consignes de grève générale. Mais en 1941, en pleine guerre mondiale, l'heure n'est plus aux hésitations !

  • En 1943, Albert a 16 ans. Ulcéré par l'occupation de son pays, il épouse les idéaux communistes.. Trois ans plus tard, la France est libre et il s'engage dans l'armée, pour voyager et sortir de sa misère sociale. Dépêché en Indochine « pour combattre les terroristes du Viêt-minh », il ne tarde guère à frayer avec les indigènes, en dépit des consignes de l'état-major. Les exactions commises par ses camarades au nom de la liberté le dégoûtant un peu plus chaque jour, Albert comprend alors qu'être libre, c'est aussi faire des choix, parfois radicaux ! Un récit superbe et tout en nuances de gris conçu et mis en images par Maximilien Le Roy.

  • « Je suis venu au Mexique apprendre quelque chose et je veux en ramener des enseignements à l'Europe. » Antonin Artaud.

    7 février 1936. Antonin Artaud arrive à Veracruz au Mexique. Son but ? Partir à la recherche de la civilisation originelle mexicaine. Mais tout d'abord il s'agit de trouver de la drogue, qui lui manque cruellement. Se succèdent des crises d'angoisse, de manques et des phases d'apaisement. Il donne quelques conférences et écrit. Il souhaite découvrir la culture indienne dont il déplore l'écrasement et dont il loue les immenses potentialités. Il appelle en vain la révolution mexicaine de se plonger dans les racines ancestrales du Mexique pour bâtir l'avenir du pays plutôt que de reprendre le socialisme scientifique européen. En septembre 1936, il se rend à cheval, accompagné d'un indien métis, dans la sierra mexicaine pour rencontrer les indiens Tarahumaras. Un séjour qui va changer sa vie.

  • Ce livre est la première étude d'une telle ampleur consacrée au dompierrois ou parler de Dompierre-les-Églises (Haute-Vienne), aujourd'hui menacé de disparition et situé dans la zone linguistique dite du Croissant. L'ouvrage s'adresse tout autant aux linguistes romanistes qu'aux spécialistes de typologie ou de comparatisme. Il pourra intéresser les locuteurs du bas-marchois, mais également les enfants et petits-enfants qui souhaitent découvrir ou redécouvrir leur langue familiale.

  • « Un exemple de révolution anarchiste sur une grande échelle, le meilleur à mon sens, c'est l'Espagne de 1936. On ne peut pas dire ce qui serait arrivé. On l'a tuée, mais tant qu'elle a duré elle fut un témoignage éloquent de la capacité des pauvres gens de s'organiser, de s'administrer sans coercition, ni contrôle. » Noam Chomsky

  • Fruit de plusieurs séjours - mais plus spécifiquement de celui de février 2012 - en terre israélo-palestinienne, cet ouvrage donne la parole à des "Palestiniens du quotidien " sur leur vision du devenir de leur région. Privilégiant le témoignage individuel - plutôt que la fresque historique ou les prises de position officielles - ce carnet de route espère proposer des éléments de réflexion complémentaires sur l'organisation politique qui pourrait prendre place sur cette terre (en particulier suite à la demande de reconnaissance d'un Etat palestinien à l'ONU en 2011, et aux controverses qu'elle a suscitées).

    Un État ? Deux états ? Qu'est-ce qui est souhaitable ? Envisageable ? Crédible ?

    Pour mettre en perspective cette question, les auteurs ont également donné la parole à trois spécialistes du conflit, Michel Warschawski, Frank Barat et Dominique Vidal.

    Avec ses somptueux dessins, ce carnet de route présente la Terre Sainte sous un aspect bien plus politique et journalistique que touristique.

  • 2009, dans la banlieue de Lyon. Un homme raconte son histoire, c'est Hosni. Fils d'émigrés tunisiens, adolescent des cités, Hosni était bien décidé à mener une existence sans histoire... Mais lorsque son père, licencié et découragé, rentre au pays, Hosni se retrouve complètement démuni. Il connaît alors la rue, la manche, le squat, les petits boulots. Et même la prison. Il raconte ses errances, sans misérabilisme, mais aussi son retour à une vie plus stable. Un témoignage marquant.

  • Chili 1973. Carmen Castillo et son mari font partie du cercle des proches du Président Allende. Suite au coup d'état du Général Pinochet, ils décident d'entrer en résistance. Installée aujourd'hui en France, elle a fait le récit à Maximilien Le Roy de son histoire, une histoire de clandestinité, d'angoisse, de torture, de loyauté sans faille,... Une histoire de vaincus. Un histoire de héros.

  • Alors que la crise du modèle républicain est au coeur des débats qui traversent notre société, il faut (re)lire Robespierre, père fondateur de la République, qui apporte une vision et une voix qui frappent par leur modernité et la force vitale de leurs idéaux. Retrouver cette parole, c'est se pencher sur ces questions simples mais fondatrices : quels rapports doivent régir les croyances religieuses et l'idée républicaine ? Comment une République garantit-elle à ses citoyens l'équité, la justice sociale et l'entraide ? Qu'est-ce, enfin, qu'une "République" ?

  • Ce sont bien sur des "chemins de traverse" que les deux personnages de ce livre, l'un palestinien, l'autre israélien, ont choisi de s'aventurer : te sentier du petit nombre, celui du "taayoush" ou "vivre-ensemble" en arabe.
    Le "taayoush", c'est également le nom d'un mouvement de désobéissance civile, né en 2000, avec la vocation de créer des connexions judéo-arabes.. Maximilien Le Roy et Soulman mettent en images les témoignages de deux militants partis à contre-courant de leur propre camp... Au travers de trajectoires individuelles, un projet alternatif dans ce conflit sans fin. Postface de Michel Warschawski

  • l était une fois un petit crocodile qui vivait dans un zoo. Mais, il n'était pas heureux, il voulait être libre. Un soir, il leva la tête et vit une étoile briller très fort... Un conte sur la liberté, l'amitié et l'espoir d'un monde plus beau.
    Iam estis eta krokodilo, kiu logxis en bestogxardeno. Sed, li ne estis felicxa, li volis esti libera. Iun vesperon, li levis la kapon kaj vidis stelon, kiu brilegas... Fabelo pri libereco, amikeco kaj espero por pli bela mondo.

  • Décryptez Suite française d'Irène Némirovsky avec l'analyse du PetitLitteraire.fr !
    Que faut-il retenir de Suite française, le roman posthume qui plonge ses lecteurs au coeur de l'Histoire ? Retrouvez tout ce que vous devez savoir sur cette oeuvre dans une analyse complète et détaillée.
    Vous trouverez notamment dans cette fiche :
    o Un résumé complet
    o Une présentation des personnages principaux tels que Péricand, Gabriel Corte et Charles Langelet
    o Une analyse des spécificités de l'oeuvre : la structure de l'oeuvre, un portrait sans complaisance de la société française et un roman au coeur de l'Histoire
    Une analyse de référence pour comprendre rapidement le sens de l'oeuvre.
    LE MOT DE L'ÉDITEUR :
    « Dans cette nouvelle édition de notre analyse de Suite française (2016), avec Flore Beaugendre, nous fournissons des pistes pour décoder l'unique roman à avoir reçu le prix Renaudot à titre posthume. Notre analyse permet de faire rapidement le tour de l'oeuvre et d'aller au-delà des clichés. » Stéphanie FELTEN
    À propos de la collection LePetitLitteraire.fr :
    Plébiscité tant par les passionnés de littérature que par les lycéens, LePetitLittéraire.fr est considéré comme une référence en matière d'analyse d'oeuvres classiques et contemporaines. Nos analyses, disponibles au format papier et numérique, ont été conçues pour guider les lecteurs à travers la littérature. Nos auteurs combinent théories, citations, anecdotes et commentaires pour vous faire découvrir et redécouvrir les plus grandes oeuvres littéraires. 
    LePetitLittéraire.fr est reconnu d'intérêt pédagogique par le ministère de l'Éducation. Plus d'informations sur http://www.lepetitlitteraire.fr

  • Alors que eurissent diverses écoles thérapeutiques se réclamant de courants novateurs, la vitalité des modèles fondateurs préoccupe les nouvelles générations de praticiens. Face à ce paradoxe, le modèle intégratif s'invite dans les conférences et les universités.
    Quelle est l'histoire de ce courant ? Quels sont ses objectifs et ses méthodes ? Quels sont les enjeux de ce « décloisonnement » des théories et de cette
    pratique dite « multiréférentielle » ?
    Maximilien Bachelart souligne avec une rigueur éclairante les contours de la psychothérapie, l'histoire des quatre grands courants qui la fondent et l'émergence du modèle intégratif. Il interroge les concepts et techniques de cette approche souvent citée et pourtant méconnue.
    Tel un explorateur, l'auteur présente la psychanalyse, l'approche humaniste, les TCC et la systémie, leurs points de rencontre et leurs divergences. Il fait dialoguer les recherches internationales autour de l'efficacité des pratiques et présente en détail le modèle intégratif : les niveaux d'intégration, les facteurs communs de succès, les schémas intégrateurs...
    Cet ouvrage, véritable anti-manuel, interroge avec force le sens de nos pra tiques, la psychothérapie en général et l'approche intégrative en particulier.

  • Ce recueil comprend vingt histoires et contes originaux écrits dans les parlers des communes de Naves et de Vicq (Allier), par deux locuteurs natifs de ces parlers. Le parler de Naves appartient aux parlers du Croissant. Dans cette zone, qui correspond à la frange nord du Massif central, on pratique traditionnellement des parlers gallo-romans de transition présentant simultanément des traits typiques des variétés d'oc et d'oïl. L'ouvrage peut être mis en perspective avec les oeuvres issues de la littérature de terroir, mais aussi avec les oeuvres appartenant à la littérature en occitan auvergnat. Il présente un corpus conséquent dans des parlers aujourd'hui menacés de disparition. Outre la transcription orthographique, chaque texte est transcrit en alphabet phonétique et traduit en français.

  • Le parler d'Oradour-Saint-Genest (Haute-Vienne), ou radounaud, est pratiqué dans l'aire linguistique dite du Croissant. Dans cette zone, qui correspond à la frange nord du Massif central, on pratique traditionnellement des parlers gallo-romans de transition, présentant simultanément des traits typiques des variétés d'oc (occitan limousin et auvergnat) et d'oïl (français, poitevin-saintongeais, berrichon, bourbonnais d'oïl). Cet ouvrage se fonde sur des données de première main, recueillies en 2017 auprès de locuteurs natifs. Il s'agit d'un abrégé grammatical de la langue, élaboré selon la méthodologie actuelle en linguistique descriptive. L'ouvrage propose également un lexique thématique radounaud-français.

empty