Nicola Genzianella

  • Au sommet des montagnes enneigées, à plus de 7 000 mètres d'altitude, la Demarkacia est l'ultime rempart entre le Velikiistok et le territoire des Ieretiks, l'ultime frontière interdite entre deux camps adverses prêts à s'entre-tuer. Dans le Bunker 37, le soldat Aleksi Stassik scrute le versant ennemi et attend l'offensive. Or, ce militaire aux origines troubles, élevé dans la discipline de rigueur en ces temps apocalyptiques, ne se doute pas que sa puissance cachée attirera bientôt les plus grandes convoitises... et précipitera peut-être la fin d'un monde.

    Coécrit par Christophe Bec et Stéphane Betbeder, Bunker est une épopée noire et glacée mêlant fantastique et science-fiction, un univers à part entière au graphisme éclatant où règne le clair-obscur. "Bunker" est le récit d'un individu confronté à des événements qui le dépassent et de ces temps qui précèdent les points de basculement. "Bunker" est une claque visuelle, narrative et émotionnelle. Mais on peut s'en relever, comme n'aura de cesse de le faire son héros.

    Cette intégrale inédite réunit les cinq actes de cette tragédie fascinante, redécoupés par l'auteur et augmentés d'un dossier où se côtoient planches originales, recherches graphiques, photographies et textes.

  • Au large des côtes normandes, une tempête projette sur les récifs une voile en perdition. À son bord, Alex, Thomas, Ève, Hélène et Julie, cinq anciens amis surpris par le brusque changement de houle, se retrouvent échoués sur un îlot où se dresse un phare aux lueurs erratiques. L'atmosphère oppressante qui pèse sur ce refuge de fortune ne tient pourtant pas qu'aux conditions météorologiques. Entre les portes closes et le gardien austère, les appareils électroniques défectueux et les étranges protocoles qui interdisent aux bateaux de secours d'accoster, tout porte à croire que quelque chose, ou quelqu'un, refuse que les jeunes gens quittent ce rocher battu par les vents.
    Alors, sitôt que la mort s'ajoute à la partie, plus de doute possible : le naufrage était prémédité. Mais par qui ? Et pour quelle raison ? Il semblerait que tous ici détiennent de lourds secrets...

    Pour son premier scénario de bande dessinée, le réalisateur international Olivier Mégaton s'est attaqué avec maestria au thriller de genre, nous offrant ainsi cet angoissant huis clos où le fracas des vagues fait écho aux cris des personnages. Manipulations, mensonges et obsessions s'y mêlent en un terrible vertige. Saurez-vous en réchapper à temps ?

  • Alex, Thomas, Ève, Hélène et Julie se sont échoués sur un îlot aux larges des côtes normandes. Réfugiés à l'intérieur du phare en compagnie des deux gardiens, ils vont être les victimes de prédilection d'un tueur bien décidé à se venger de chacun d'entre eux. Mais pour quelle raison ? Les questionnements et les suspicions s'amoncellent...

    Pourquoi la radio est-elle inutilisable ? Quelles sont ces vidéos sorties de nulle part et dont l'auteur effraie tant ceux qui les regardent ? Et qui est ce "Jan" dont Thomas répète sans cesse le nom, un éclat de terreur dans les yeux ?

    Le réalisateur Olivier Mégaton achève ici une expérience terrifique qui fait de Ni terre ni mer un digne thriller de genre, en nous offrant un récit haletant de bout en bout où l'atmosphère angoissante est parfaitement maîtrisée. Et vous, découvrirez-vous la vérité avant qu'il ne soit trop tard ?

  • Le destin d'un anglais devenu samouraï du Shogun Tokugawa.

  • La guerre est déclarée pour le contrôle du Japon !

  • Dans un univers en état de guerre permanent, soumis aux lois mystérieuses d'entités surhumaines, et régi par une discipline militaire confinant à la folie, Christophe Bec et Stéphane Betbeder nous racontent le destin d'un homme que ses origines vont placer au centre d'un combat par-delà bien et mal. Ce dernier épisode dénoue tous les fils savamment tissés tout au long de cette tragédie en cinq actes.
    Lancée en 2006, cette série signée Christophe Bec et Stéphane Betbeder reçoit dès le deuxième tome le renfort graphique de Nicola Genzianella, tandis que Christophe Bec choisit de se concentrer sur le scénario. On retrouve, tout au long de la série Bunker les thèmes qui lui sont chers : l'enfermement, la solitude de l'individu doublement confronté à lui-même et à des événements qui le dépassent...

  • L'ordre du monde, menacé par le conflit imminent de forces supra-humaines, ne tient plus qu'à un fil, aussi ténu et léger que le souffle d'un enfant à naître.
    Dans un univers en état de guerre permanent, soumis aux lois mystérieuses d'entités surhumaines, et régi par une discipline militaire confinant à la folie, Christophe Bec et Stéphane Betbeder nous racontent le destin d'un homme que ses origines vont placer au centre d'un combat par-delà bien et mal.

  • Point Zéro entraîne Aleksi Stassik et ses collègues de l'armée du Velikiistok dans les plaines désertiques du Sud, très en dessous des cimes enneigées de la Demarkacia. Le Velikiistok ne disposant pas de réserves d'énergie fossile, il se voit contraint, pour nourrir la guerre menée contre les Ieretiks, de négocier avec le prince des Territoires du Sud, Aberrahman Derleth Al-Hazin. Les accointances de ce dernier avec les Ieretiks sont connues. Le troc qu'il propose aux forces armées du Velikiistok en échange de ses barils est pour le moins singulier...
    "Bunker", dont le tome 1 est sorti en octobre 2006, compte déjà parmi les séries phares de la collection "Empreinte(s)". Pour ce tome 2, Christophe Bec a choisi de remiser ses crayons et de recentrer son travail sur l'écriture, en collaboration avec son ami Stéphane Betbeder. Mais que les lecteurs de la première heure se rassurent, "Bunker" a trouvé en Nicola Genzianella un repreneur au dessin au moins aussi talentueux que son créateur, permettant à la série de garder très haut perchée la barre de son exigence graphique. Du côté du récit, toujours à quatre mains, les scénaristes font monter la tension d'un cran

  • Depuis l'aube des temps, se cache le terrifiant secret d'un pouvoir destructeur...
    Anika Borodine, nièce de l'Imperator, conduit Aleksi Stassik au Point Zéro, épicentre du terrible cataclysme qui a ravagé la région d'Azbuska quinze ans auparavant. Dans les ruines de l'orphelinat où le jeune Aleksi a passé une partie de son enfance, il trouvera les réponses sur ses origines et son passé trouble. Mais le pouvoir qui est enfoui au plus profond de son être et qui attire toutes les convoitises va se révéler bien plus terrifiant et destructeur que tout ce qu'il pouvait imaginer.

    Servi depuis le tome 2 par la maestria graphique de Nicola Genzianella, le récit gagne en intensité d'album en album, pour atteindre dans le tome 3, "Réminiscences", un sommet du suspense. Christophe Bec et Stéphane Betbeder maîtrisent parfaitement l'univers qu'ils ont construit. Et nous rappellent à tout moment que la peur y est contagieuse...

empty