Patrick Boumard

  • Le phénomène des comportements déviants semble se développer parmi la jeunesse et envahir l'école. Encore faut-il savoir ce qu'on désigne exactement par le terme de déviance. Les travaux de terrain, présentés dans cet ouvrage collectif, montrent que la production de la norme et de la déviance est un phénomène complexe. Le caractère fluctuant de la norme, y compris chez les enseignants, permet de clarifier la multiplicité des comportements déviants. Trop couramment diluées dans l'étiquetage de délinquance ou de violence, les attitudes déviantes sont, au contraire, solidaires de la réalité sociale de l'école, en tant qu'institution où se croisent les représentations souvent antagoniques des jeunes et des adultes. Les observations de terrain rapportées dans le présent ouvrage, proposent un nouveau regard sur les comportements des jeunes dans le contexte de l'école, puisqu'elles mettent en évidence une déviance ordinaire qui se développe quotidiennement dans les interactions avec la production sociale des normes.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Dans l'institution en crise qu'est l'Éducation nationale, le conseil de classe semble résister au temps et aux diverses réformes. Symbole de la pérennité de l'institution et rituel qui la structure, il a considérablement évolué, tout en restant étrangement stable dans l'imaginaire des élèves, des enseignants, des parents. L'étude historique montre que le conseil de classe est chargé d'une mythologie qui fonctionne comme le dernier écran à la mutation impensée de l'école, alors même que les pratiques multiples des conseils de classe prouvent que le monde scolaire est aujourd'hui éclaté. Jadis signe majeur du pouvoir et de l'autorité de la hiérarchie sur les élèves, le conseil de classe a évolué entre sanction, orientation et évaluation. L'approche ethnographique révèle que le conseil de classe est le dernier analyseur d'une école unifiée fantasmatique alors que, dans la réalité, se confrontent stratégies d'élèves et stratégies d'enseignants, à travers des pratiques toujours spécifiques, mais chaque fois proches et familières à tous les protagonistes de l'école.

  • « Français, vous êtes étranges ! Depuis un siècle, la question de l'école vous divisait en deux camps ennemis. Les uns et les autres, vous vous haïssiez cordialement. Fille aînée de l'Église contre hussards noirs de la République était une des références de votre histoire contemporaine. Chevènement vint et vous voilà réconciliés. Il doit être de bien grande sagesse, ce ministre qui a su si vite vous mettre tous d'accord. Il doit être de bien grande raison, ce magicien qui a su vous persuader, sans avoir à se donner la peine d'avoir à vous convaincre. Après le tintamarre digne des guerres picrocholines, pareille unisson a de quoi fasciner ! Ce n'est pas un succès, c'est un triomphe de Romain ! Et pourtant, vous avez tort. Vous avez tout faux ! Faux sur les méthodes, faux sur les démarches, faux sur la théorie. Français, sur le problème de l'école, vous êtes nuls ! Vous méritez... zéro ! »

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

empty