William

  • Trio

    William Boyd

    Dans la station balnéaire de Brighton, indifférents au tumulte du monde en cet été 1968, trois personnages sont réunis pour les besoins d'un film dans l'esprit des « Swingin' Sixties ». Tous ont une double vie. Talbot Kydd, producteur chevronné, affronte les embûches du tournage (réécritures du scénario, erreurs de casting, défection de l'actrice principale) et se demande comment faire son coming out. Anny Viklund, jeune beauté américaine à la vie amoureuse chaotique voit réapparaître son ex-mari, terroriste en cavale, et suscite l'intérêt de la CIA. Quant à l'épouse délaissée du metteur en scène, Elfrida Wing, autrefois saluée comme « la nouvelle Virginia Woolf » avec son premier roman, elle combat sa panne d'écrivain à grand renfort de gin tonic.
    />
    À travers ces trois êtres désemparés et attachants, Boyd nous entraîne dans les coulisses de la duplicité et de la simulation, là où se trame le scénario de nos vies secrètes au détriment des apparences. Il nous livre un récit tendre et jubilatoire, qui restitue avec brio l'esprit d'une époque.

    Traduit de l'anglais par Isabelle Perrin

  • Les Sisters T.15

    ,

    • Bamboo
    • 28 Octobre 2020

    Les deux tornades font souffler un vent de folie sur la BD ! Lorsque les parents décident de changer de cuisine, Marine se dit que serait une bonne idée pour elle d'en profiter pour changer de Sister, une moins râleuse, plus prêteuse et qui ferait tout ce qu'elle veut. Marine va s'activer pour que son plan aboutisse... Mais en fin de compte, a-t-elle vraiment envie d'avoir une sister si différente que celle qu'elle a déjà ? Car après tout, entre les chamailleries et les gros câlins, les fous rires et les envies de mordre, il n'y a rien de mieux qu'une frangine pour mettre un peu de piment dans la vie.

  • Du rififi chez les filles : découvrez le quotidien savoureux de deux soeurs volcaniques !
    Wendy, c'est ma grande sister. Moi, du coup, j'suis la plus petite. Si qu'on m'avait demandé mon avis, j'aurais préféré être l'aînée des deux. Ben oui quoi, moi je saurai jamais ce que ça fait d'avoir un p'tite soeur qui fait tout pareil que moi, qui essaie par tous les moyens de forcer le cadenas de mon journal intime, qui écoute à la porte de ma chambre quand je parle des garçons avec mes meilleures cop's, qui fait rien qu'à me piquer mes fringues dès que j'ai le dos tourné, qui découpe les photos dans mes magazines préférés.
    En fait, ça m'aurait trop plu d'être ma propre sister. juste pour avoir la chance de m'avoir moi comme sister !!!

  • Les deux tornades font souffler un vent de folie sur la BD !

    Marine découvre qu'il est très facile de mentir. Tant qu'elle ment sur le lavage de dents, ce n'est pas trop grave. Mais quand elle invente des trucs de plus en plus énormes, comme ce cousin canadien qui a un château ou cette cousine qui bosse avec Joy'D, elle s'enfonce de plus en plus et ça prend des proportions énormes. Du coup, Wendy est ravie, car elle tient là un bon moyen de faire chanter sa petite peste de soeur.

  • Wendy et Marine sont deux soeurs débordant de vitalité. Quand la plus petite force le cadenas du journal intime de son aînée, écoute à la porte de sa chambre ou pique ses fringues, il y a de l'ambiance dans la maison !
    Mais tout ça, quand on est sisters, ce n'est que du bonheur !

  • Les deux tornades font souffler un vent de folie sur la BD !



    Marine a une nouvelle lubie. Elle s'est mise en tête de mettre le sort à rude épreuve. Elle se lance dans la quête du trèfle à quatre feuilles afin de vérifier si oui ou non elle a de la chance. De son côté, Wendy semble ne plus en avoir. Elle est persuadée que Maxence ne l'aime plus et qu'il lui préfère Sammie, sa meilleure amie. Et ça, Wendy, ça la met même dans une colère noire, presque autant que quand sa Sister lui pique son journal intime. Il va encore y avoir des étincelles dans la maison des Sisters !

  • Stan Carlisle, employé dans une tournée foraine, médite en assistant au numéro d'un geek, affreux poivrot qui décapite les poulets d'un coup de dents. Jamais il ne descendra aussi bas, jamais ! Jeune et séduisant, Stan nourrit de grandes ambitions et n'a aucun scrupule. Sa rencontre avec Lilith, psy blonde, implacable et glaciale, marque le tournant de sa carrière. L'heure est venue de berner les riches en convoquant leurs chers disparus dans des demeures cossues. Mais le Dr Lilith a percé à jour les nombreuses failles de Stan le Magnifique...
    Nourri de psychanalyse et inspiré par le tarot, Nightmare Alley est un roman cruel et hallucinant, devenu culte dès sa parution à la fin des années 1940.

  • Du rififi chez les filles : découvrez le quotidien savoureux de deux soeurs volcaniques !

    Wendy, c'est ma grande sister. Moi, du coup, j'suis la plus petite. Si qu'on m'avait demandé mon avis, j'aurais préféré être l'aînée des deux. Ben oui quoi, moi je saurai jamais ce que ça fait d'avoir un p'tite soeur qui fait tout pareil que moi, qui essaie par tous les moyens de forcer le cadenas de mon journal intime, qui écoute à la porte de ma chambre quand je parle des garçons avec mes meilleures cop's, qui fait rien qu'à me piquer mes fringues dès que j'ai le dos tourné, qui découpe les photos dans mes magazines préférés.
    En fait, ça m'aurait trop plu d'être ma propre sister. juste pour avoir la chance de m'avoir moi comme sister !!!

  • The « tornades » go to the USA !

    Cette année, les Sisters sont allées aux States et Wendy a tellement de choses à raconter à ses amies que l'année scolaire sera certainement trop courte ! Marine aussi à des choses à raconter, mais curieusement les souvenirs ne sont pas les mêmes (elles ont bien fait le même voyage, pourtant ...).
    En tout cas, Wendy est sûre d'une chose : avec Marine, c'est plus qu'un voyage ! C'est une aventure !

  • Waterplouf est une fée des villes. Son environnement, c'est le bitume, les immeubles et la circulation. Mais quand elle perd ses ailes, elle doit se réfugier à l'abri dans la forêt, auprès de Pruine, une fée des bois. Dorénavant, Waterplouf ne souhaite qu'une chose : qu'on lui rende ses ailes et qu'elle puisse retourner à ses parfums citadins. Hélas, c'est sur Dorgon le troll que les ailes se sont plantées.
    Et comme les soucis arrivent toujours en escadrille, Pruine se fait kidnapper par des Unseelies. Si Waterplouf veut récupérer ses ailes, elle doit retrouver Pruine et affronter les Unseelies... et son aversion pour la nature.

  • Le surf ressemble à Un sport, un passe-temps. Pour ses initiés, c'est bien plus : une addiction merveilleuse, une initiation exigeante, un art de vivre. Elevé en Californie et à Hawaï, William Finnegan a commencé le surf enfant. Après l'université, il a traqué les vagues aux quatre coins du monde, errant des îles Fidji à l'Indonésie, des plages bondées de Los Angeles aux déserts australiens, des townships de Johannesburg aux falaises de l'île de Madère. D'un gamin aventureux, passionné de littérature, il devint un écrivain, un reporter de guerre pour le New Yorker. À travers ses mémoires, il dépeint une vie à contre-courant, à la recherche d'une autre voie, au-delà des canons de la réussite, de l'argent et du carriérisme ; et avec une infinie pudeur se dessine le portrait d'un homme qui aura trouvé dans son rapport à l'océan une échappatoire au monde et une source constante d'émerveillement. Ode à l'enfance, à l'amitié et à la famille, Jours Barbares formule une éthique de vie, entre le paradis et l'enfer des vagues, où l'océan apparaît toujours comme un purgatoire. Un livre rare dont on ne ressort pas tout à fait indemne, entre Hell's Angels de Hunter S. Thompson et Into The Wild de Jon Krakauer.
    William Finnegan a acquis ses galons de journaliste lors de la guerre civile au Soudan, en Afrique du Sud pendant l'Apartheid, dans les Balkans ou à Mogadiscio. Ses reportages sur les théâtres d'opérations sont le fruit de longues immersions et de patientes observations, ou, comme il aime à le résumer : "Je fouine, je parle aux gens, j'attends.' Il a reçu en 2016 pour Jours Barbares le prestigieux Prix Pulitzer.

  • Yipeeee ! Il a encore neigé tout plein ! Avec ma sister Wendy, on va se taper des méga grosses batailles de boules de neige, creuser des « ziglous » partout dans le jardin, et faire des super bonshommes de neige ! Mais ça, à la limite, je m'en fiche parce que moi j'en fais toute l'année des bonshommes, en terre, comme ça, ça me fait gagner du temps pour l'hiver.
    Et encore plus géant, Papy et Mamy ont un petit chien tout craquounet. Il s'appelle Darwin et on va pouvoir le garder quelques jours.
    C'est les vacances, il neige, et on a un chien . C'est nikol crèèème !!!

  • Les Sisters participent à la Portnawak Run, une course qui se déroule dans les bois pas loin de la maison et qui regroupe tout un tas d'épreuves complètement dingos ! Courir dans la boue, grimper à des arbres ou encore bondir d'un rocher à l'autre : la petite sister Marine fait déjà ça tous les jours quand elle court sur le canapé, qu'elle grimpe sur l'armoire ou qu'elle bondit d'un fauteuil à l'autre ! Quant à Wendy, elle n'a pas besoin de s'entraîner puisque elle aurait droit à un bisou-qui-donne-des-ailes de Maxence avant chaque épreuve !

  • "Les Classiques en Manga" : Retrouvez les grands classiques de la littérature en version Manga !"

  • Elles s'adorent autant qu'elles se chamaillent, pour notre plus grand plaisir ! Lorsque Wendy avait deux ans, elle a planté avec son papa un jeune arbuste dans leur jardin, un prunus éventail. Devenu grand, cet arbre est le témoin privilégié du quotidien dynamique et bondissant, parfois bruyant mais toujours rempli de tendresse, de nos Sisters ! Pour ce onzième tome, retrouvez Wendy et Marine comme à la maison !

  • C'est l'année du dépaysement pour Wendy ! Il y a tout d'abord son correspondant italien qui vient passer quelques jours à la maison. Et puis, ce qui la fait rêver depuis tant d'années, ces vacances aux États-Unis que ses parents lui ont promises ! Et pourtant, Wendy n'a pas besoin de parcourir des milliers de kilomètres, ni de traverser des océans pour découvrir des contrées inconnues, il lui suffit de pousser la porte de la chambre de sa petite sister Marine pour entrer dans le pays de la dinguerie et de l'agitation permanente ! En plus, les cocktails de caprices sont à volonté !

  • Les Sisters font tout valser pour notre plus grand bonheur ! Wendy vit un rêve ! Son école organise un bal de fin d'année, avec les belles robes, la sono à fond, les garçons en jean cravate... comme aux États-Unis, quoi ! Plus qu'une chose à faire pour Wendy : trouver LA tenue idéale pour cette soirée, et se marrer en regardant sa petite sister Marine qui veut faire comme les grandes ! Pour Wendy, ce bal de fin d'année, c'est une occasion de plus d'envoyer valser sa sister !

  • Ouf ! Wendy va enfin pouvoir souffler un peu.
    Sa petite soeur Marine, la tornade blonde, a une jambe dans le plâtre. Pendant quelques semaines, elle ne pourra plus dévaler les escaliers comme une dingue ou venir la réveiller en sautant sur son lit comme une balle américaine. Fini le trampoline sur le canapé, les courses d'obstacles autour de la table du jardin, l'escalade des rideaux de la maison.
    Hélas, Wendy va vite s'apercevoir qu'un simple plâtre ne suffira pas à transformer sa sister en petit ange tout sage. Marine a des ressources, et ce n'est pas demain la veille que le calme reviendra dans la maison des Sisters !

  • Marine n'avait jamais pensé que ce serait si compliqué d'être la petite sister de Wendy .
    Pas pour ce qui est de lui jouer des tours, ça elle y arrive très bien chaque jour. Lui casser les pieds, l'espionner et la faire tourner en bourrique, elle maîtrise aussi.
    Mais voilà qu'elle doit maintenant la consoler parce que son petit copain d'amour est allé « faire du bisou » avec sa meilleure amie Sammie. Et ça, Marine n'a pas franchement l'habitude de le faire. Etre la petite sister, c'est vraiment un boulot à plein temps !

  • Wendy adore l'été, la plage, le sable, la mer et le soleil. Idéal pour prendre des couleurs !
    Mais dès que sa petite sister est dans les parages avec ses blagues à deux balles, sa capacité à toujours être là quand il ne le faut pas, à toujours vouloir se mêler de tout, ce sont plutôt des colères que pren- drait Wendy !
    Mais une balade en mer sur le bateau d'Alain, l'ami de papa et maman leur fait vite oublier toute dispute. Une séance de bronzette sur la plus belle plage du monde et zou ! Les revoilà complices comme au premier jour. Pas de doute ma sister, mon coup d'soleil, c'est toi !

  • Édition enrichie d'Yves Bonnefoy comportant une préface et un dossier sur l'oeuvre.

    HAMLET
    Voici l'heure sinistre de la nuit,
    L'heure des tombes qui s'ouvrent, celle où l'enfer
    Souffle au-dehors sa peste sur le monde.
    Maintenant je pourrais boire le sang chaud
    Et faire ce travail funeste que le jour
    Frissonnerait de voir... Mais, paix ! D'abord ma mère.
    Oh, n'oublie pas, mon coeur, qui elle est. Que jamais
    Une âme de Néron ne hante ta vigueur!
    Sois féroce mais non dénaturé.
    Mes mots seuls la poignarderont ; c'est en cela
    Que mon âme et ma voix seront hypocrites ;
    Mon âme! aussi cinglantes soient mes paroles,
    Ne consens pas à les marquer du sceau des actes!

    (Acte III, scène II).

  • Edition enrichie (Notes, commentaires, repères chronologiques)
    À la cour d'Athènes, Hermia en appelle à la clémence de son père Égée qui veut lui imposer comme mari Démétrius, alors qu'elle aime Lysandre. Pour échapper à son sort, elle se réfugie dans la forêt, bientôt suivie par les autres protagonistes. Là, Obéron, roi des elfes, qui vient de se quereller avec sa femme Titania, fait appel au malicieux lutin Puck et à ses philtres d'amour. De nombreuses aventures amoureuses vont alors se croiser, se faire et se défaire, au gré des sortilèges et des intrigues, mêlant monde classique et monde légendaire.
    Cette comédie à la fantaisie débridée se double d'une saveur parodique et satirique  : les amours heureuses sont-elles possibles sans enchantement  ? Avec Le Songe d'une nuit d'été, Shakespeare donne libre cours à une incroyable liberté d'imagination qui continue à fasciner le public moderne.
     
    Traduction de François-Victor Hugo.
    Édition établie et annotée par Yves Florenne.

  • « Dans le Poitou, à Mirebeau, il y a une race d'ânes qui a pris le nom du village. On les appelle des mirebalais. Ce sont des ânes particulièrement robustes... Il existe des hommes qui ont ces mêmes capacités... » Sous la France de Louis XV le bien-aimé, au coeur de cette vie de cour, la marquise de Pompadour trône en reine des favorites jusqu'à l'arrivée impromptue de Mauro. Ce jeune éphèbe à l'insolente musculature a acquis la réputation sulfureuse d'être le meilleur mirebalais du royaume. Dans la torpeur de la nuit, il prête sa fougue pour honorer les dames délaissées par leurs nobles maris fatigués... Mais au sein de cette société d'Ancien régime où l'intrigue se mêle à l'ambition, Mauro va provoquer des inimitiés aussi tenaces que mortelles. Peut-on jouer avec l'amour sans en devenir l'esclave ?  William Leymergie se dévoile avec ce premier roman qui nous plonge au coeur de la vie amoureuse de la France du XVIIIe siècle. Une épopée historique haletante qui raconte pour la première fois le rôle des mirebalais, ces hommes de plaisir occultés par l'Histoire alors qu'ils étaient pourtant au centre de ses intrigues.

empty