Albin Michel Jeunesse

  • Voici l'histoire d'un petit garçon qui disait toujours non. Quand on lui posait une question, il n'y avait aucune surprise. On connaissait déjà la réponse : non. Mais un jour, une nouvelle élève arrive à l'école. Et l'histoire se transforme avec des oui... Ah l'amour ! Le texte drôle, vif et impertinent de David Foenkinos, porté par les illustrations expressives de Soledad Bravi, dresse le portrait d'un petit garçon obstiné qui cache une délicate sensibilité.

  • « Super-héros, c'est un métier d'avenir. » Métier d'avenir certes, mais métier sacrément exigeant et difficile, qui demande quelques prédispositions. Nombreux sont les appelés, mais rares sont les élus !
    Dans ce nouveau livre de Sébastien Pérez et Benjamin Lacombe, Phosfo le héros est notre guide dans une galaxie d'êtres à collants, de masques et de super-pouvoirs. Il nous confie sa vocation, ses trucs et astuces et nous met en garde contre certains pièges à éviter de toute urgence si nous tentons l'aventure, comme les terribles artichauts et leurs effets dévastateurs sur les surhommes.
    On croise pêle-mêle : Narasimha le super-homme lion, Bee la diva piquante, le terrible Baron Baryton, ou encore Sun Wukong et ses missions spectaculaires en Chine. Leurs exploits pour sauver le monde bravent une société injuste ou violente qui se révèle être souvent une « supermétaphore » de la nôtre.
    La mise en page, imaginée par Benjamin Lacombe, alterne avec virtuosité les techniques (aquarelle, gouache, huile, encre, gravure, collages) et les références (pop art, affiches de propagande, comics). Portraits spectaculaires, images en contre-plongée, jeux de typographie et quelques pages vertigineuses à lire avec des lunettes 3D (insérées dans le livre) nous permettent de voir le monde à travers les yeux d'un super-héros.
    Un livre inventif et hors norme, qui renouvelle avec éclat la palette et l'univers de Benjamin Lacombe.

  • Dans une Inde imaginaire, deux sultans décident de faire la paix en mariant leurs enfants. C'est ainsi que Tani doit partir au loin épouser un prince du désert inconnu.
    Mais à son arrivée, on la laisse seule avec sa vieille nourrice dans un palais délabré où bruissent les rumeurs et les complots. Tani, elle, peint sur les murs la splendeur de ses jardins d'enfance et de ses souvenirs.
    Et ainsi, au fil de l'attente s'égrènent le silence, l'ennui, les secrets . jusqu'au jour où Tani et le prince Sélim Salim se découvrent, s'aiment et construisent un avenir.

  • Un clown, un Monsieur Loyal qui nous présente une à une les curiosités de son drôle de cirque.
    Sur chaque double page se déroule un numéro singulier où acrobates, dompteurs, équilibristes sont autant d'illusionnistes qui jouent avec notre regard. Chaque scène cache un jeu d'optique, une composition cinétique ou une illusion de perspective, etc. Les vernis, mats et brillants, combinés aux lignes et aux couleurs, viennent renforcer les impressions de relief ou de profondeur.
    Cet album en trompe l'oeil s'adresse avant tout aux enfants, mais les images magnifiques d'Etsuko Watanabé rendent magistralement hommage à l'art optique et ne manqueront pas de séduire les adultes.

  • Un petit garçon nous raconte sa grande histoire d'amitié avec son chien. L'animal est doux, l'écoute et partage ses joies et ses peines. Il l'accompagne partout, à chaque instant. C'est un animal formidable, un ami fidèle. Mais c'est aussi un chien peu ordinaire car c'est un chien de papier, un tout petit chien dessiné, qui, plié au fond de la poche du garçon, sera toujours près de lui pour le rassurer...

  • Chaque double page invite l'enfant à naviguer du minuscule au gigantesque et de l'unité à la multitude, en jouant sur les contrastes d'échelle et de sensation. Un élément seul procure une sensation (un grain de sable dans l'oeil fait pleurer) ; le même, démultiplié, en produit une autre (des milliards de grains sable pour s'amuser à faire un château).
    A partir de 3 ans

  • Katsi est un bébé hippopotame. Il est tout petit pour son âge mais c'est un excellent musicien. Il passe son temps appuyé contre un arbre à taper en rythme sur la peau de son ventre, d'où son surnom l'hippopo tamtam. C'est grâce à ce talent qu'une girafe va venir à son secours alors qu'il se retrouve seul, isolé après un feu de brousse.

  • Plus de 15 histoires traditionnelles de Nasreddine racontées aux plus jeunes. Gags, sottises, retournements de situation, burlesque poussé à l'extrême... derrière l'idiotie, il y a bien sûr une certaine sagesse ! Que Nasreddine nourrisse sa djellaba, qu'il se réjouisse de se faire voler sa viande, qu'il escroque sa voisine trop crédule, qu'il dégringole dans l'escalier... tout prête à rire ! "Dès 6/7 ans"

empty