FeniXX réédition numérique (La Musardine)

  • Épouse d'un célèbre peintre français, la femme aujourd'hui disparue qui écrivit Éros zéro avait connu, on va le voir, une existence érotique des plus riche. Car ce n'est pas une révélation pour certains, les aventures rapportées ici ont toutes été vécues. L'intérêt du livre n'est d'ailleurs pas là. On le trouvera bien plutôt dans le récit d'expériences d'une grande audace traversées par une sensibilité féminine presque prude, et rapportées dans une langue qui tire sa puissance d'évocation de l'emploi de termes neutres et comme détachés de leur sujet. Ainsi, on ne perd rien d'une soirée dans un établissement « échangiste » bien connu, mais on pourrait en lire le récit à haute voix dans un sévère pensionnat de jeunes filles. Chaudement recommandé par l'auteur d'Histoire d'O elle-même à Jean-Jacques Pauvert, ce livre, méconnu du grand public et disparu des librairies, mérite bien de trouver une place privilégiée dans la bibliothèque amoureuse de tout véritable amateur.

  • Épouse d'un célèbre peintre français, la femme aujourd'hui disparue qui écrivit Éros zéro avait connu, on va le voir, une existence érotique des plus riche. Car ce n'est pas une révélation pour certains, les aventures rapportées ici ont toutes été vécues. L'intérêt du livre n'est d'ailleurs pas là. On le trouvera bien plutôt dans le récit d'expériences d'une grande audace traversées par une sensibilité féminine presque prude, et rapportées dans une langue qui tire sa puissance d'évocation de l'emploi de termes neutres et comme détachés de leur sujet. Ainsi, on ne perd rien d'une soirée dans un établissement « échangiste » bien connu, mais on pourrait en lire le récit à haute voix dans un sévère pensionnat de jeunes filles. Chaudement recommandé par l'auteur d'Histoire d'O elle-même à Jean-Jacques Pauvert, ce livre, méconnu du grand public et disparu des librairies, mérite bien de trouver une place privilégiée dans la bibliothèque amoureuse de tout véritable amateur.

  • C'est au hasard d'un certain nombre de lectures et de citations relevées de-ci de-là que s'est imposée l'idée de ce recueil : à contre-pied des Plus beaux mots d'amour, voici un livre qui n'avait jamais été fait, un livre Contre l'amour. Car enfin, à y bien penser, cette notion d'amour qui nourrit les gens et le monde, n'est-elle pas qu'un superbe leurre, une magnifique supercherie ? Pour preuve ? De Baudelaire à Proust, de Goethe à Maupassant, de La Bruyère à Napoléon, en passant par d'autres, voici un choix de textes et de citations contre ce sentiment indéfinissable qu'est l'amour, fait de faux-semblant et de tromperie, de duplicité et de chagrin et berné par les mots depuis la nuit des temps. Près de mille extraits qui tendent à mettre au jour cette évidence lucide : pour vivre heureux, vivons sans aimer...

  • C'est sur l'énigmatique conseil d'un ami qu'Apolline Francoeur, souffrant d'un mal étrange, se rend dans la maison de soins de Maeva Delfé, doctoresse aux pratiques pour le moins surprenantes. Qui souffre dans sa chair sera guéri par les mains caressantes du docteur Delfé et ses thérapies en forme d'amours plurielles. Une maison de soins aux allures de paradis, si ne rôdait alentour un serial sexual killer particulièrement pervers qui s'attaque aux proches de Maeva. Armée de la foi amoureuse qu'elle nourrit à l'égard de sa rédemptrice, Apolline part sur ses traces...

  • Je voudrais. Quoi ? Heurter. Oui ? Un astre. Il y a Marine, Solène, Estelle. Trois femmes, trois histoires, trois ruptures. Et pourtant de la gaieté... Il y a coeur et il y a cul, à moins que ce ne soit l'inverse ? Il y a un grand auteur, amoureux de la chair autant que du verbe. Il y a J'ai dû heurter un astre, qui prouve que l'érotisme poussé jusqu'à l'obscénité peut se conjuguer avec littérature. Il y a des myriades de livres autour de vous. N'en heurtez qu'un. Celui-ci.

  • Confession d'un enfant tueur, kaléidoscope pervers d'une incroyable quête d'amour, La Saigne est une odyssée moderne. De personnages hallucinés en paysages hallucinants. on suit le héros mi-ange mi-animal, dans une exploration méticuleuse des tabous du sexe et de la mort. « Ne lis pas ce livre, si tu veux rester tranquille », nous prévient l'auteur. Non sans raison, car la saigne est un art bien particulier, et tout criminel, de sonder les coeurs...

  • Philippe Cousin s'est entouré de quelques-uns des meilleurs connaisseurs de la sphère sadomasochiste française et internationale. Il a rencontré maîtres, maîtresses, soumises et soumis, couples amoureux et pratiquants solitaires, approché les personnages emblématiques et remonté deux siècles d'histoire à travers les auteurs et les écrits.

  • Au cours de cette enquête, des tatoueurs, des perceurs et des adeptes de ces modifications ont été interrogés, mais aussi des chirurgiens, des psychologues et des sociologues, pour montrer que ces transformations s'enracinent dans l'histoire la plus lointaine. Avec des informations pratiques, des adresses et des sites internet.

empty