Les Presses de l'Université de Montréal

  • La pharmacoéconomie est devenue un domaine incontournable dans le monde de la santé. À lui seul, le poids des contraintes budgétaires justifie son développement constant. Elle constitue un outil indispensable pour de nombreux acteurs au sein de l'industrie pharmaceutique, du milieu médical et des pouvoirs publics. Ces intervenants y ont recours en tant qu'investigateurs mais surtout en tant qu'utilisateurs d'évaluations pharmacoéconomiques. Cet ouvrage s'adresse à toute personne désireuse de connaître les rudiments de la pharmacoéconomie. En présentant les principes de base de façon simple et claire, il vise à permettre aux étudiants et aux professionnels de comprendre les résultats d'une évaluation pharmacoéconomique et de pouvoir juger de sa qualité afin d'en faire une juste interprétation.

    Anne Crochard-Lacour détient un doctorat en économie de la santé de l'Université Claude-Bernard de Lyon. Elle travaille actuellement à l'Unité de recherche dirigée par le Dr LeLorier.

    Le Docteur Jacques LeLorier est professeur aux départements de médecine et de pharmacologie de l'Université de Montréal. Il dirige l'Unité de recherche en pharmacoéconomie et pharmacoépidémiologie de l'Hôtel-Dieu de Montréal.

  • Ce livre veut amener le lecteur à une réflexion sur les problèmes actuels de la bioéthique et de la déontologie médicales et infirmières. Il replace d'abord l'histoire de la pensée éthique dans son contexte politique et social, avant de l'inscrire dans celui des découvertes scientifiques et techniques. Passant en revue les auteurs et les pratiques de l'Antiquité, du Moyen Âge, des temps modernes et de l'époque contemporaine, il montre comment a évolué la conception que l'on se fait de la médecine et des soins infirmiers. D'une médecine cherchant d'abord à apprivoiser la nature, et de soins infirmiers centrés sur la philanthropie et la charité, on est passé à une pratique médicale et infirmière beaucoup plus interventionniste. Parallèlement à cette évolution se sont développées des préoccupations éthiques nouvelles, touchant des questions de plus en plus complexes, comme la contraception, l'avortement, l'euthanasie, l'eugénisme, la dissection ou la confidentialité des thérapeutiques. Les personnels médical et infirmier ont connu un développement important de leurs responsabilités sociales et morales. Sans renier le serment d'Hippocrate et, plus tard, le serment de Florence Nightingale, ils en sont venus à une redéfinition de leurs tâches plus respectueuse de la personnalité du patient et plus soucieuse du rôle de l'acte médical et infirmier.
    Guy Durand est professeur émérite de la faculté de théologie de l'Université de Montréal.
    Andrée Duplantie, infirmière, est directrice principale du Secrétariat international des infirmières de l'espace fancophone (SIDIIEF).
    Danielle Laudy est professeur invité aux programmes de bioéthique de l'Université de Montréal.
    Yvon Laroche, docteur en théologie, est assistant de recherche de Guy Durand depuis dix ans.

  • Bien que les infections parasitaires soient communes chez les animaux, celles transmises à l'homme ne sont généralement pas identifiées comme telles, souvent à cause de l'absence d'outils de diagnostic adéquats et du manque de connaissances sur le sujet.

    Dans cet ouvrage destiné aux étudiants et aux professionnels de la médecine vétérinaire et de la médecine, l'auteur fait le point sur cinquante-cinq zoonoses parasitaires en présentant la description du parasite, sa distribution géographique, sa prévalence, son cycle de développement, les modes d'infection, les signes cliniques, les méthodes de diagnostic, le traitement et la prophylaxie.

    L'ouvrage est divisé en cinq chapitres correspondant aux cinq principaux groupes de parasites : les protozoaires, les trématodes, les cestodes, les nématodes et les arthropodes. Des tableaux récapitulatifs présentés en annexes permettent une consultation rapide de l'ensemble de la matière.

    Alain Villeneuve est biologiste de formation et médecin vétérinaire. Il détient en outre un doctorat en microbiologie avec spécialisation en parasitologie. Professeur agrégé à la Faculté de médecine vétérinaire de l'Université de Montréal depuis une vingtaine d'années, il a participé également à de nombreux essais cliniques dans le domaine de la parasitologie.

  • Véritable défi pédagogique, cet ouvrage aborde le traitement pharmacologique de la douleur selon une approche fondamentale et clinique. Il s'adresse à l'ensemble des professionnels de la santé, aux étudiants ainsi qu'aux chercheurs. Écrit par des spécialistes provenant du Canada, de la France et de la Suisse, ce manuel aborde des thèmes jusqu'ici peu étudiés comme l'analgésie placebo, les modèles animaux de douleur, la pharmacologie des cannabinoïdes et la bioéthique. On y retrouve également les nouvelles approches utilisées dans le traitement pharmacologique de la douleur.
    Abondamment illustré, l'ouvrage couvre la totalité des moyens pharmacologiques disponibles à ce jour dans le traitement de la douleur.
    Clinicien et chercheur, Pierre Beaulieu est professeur agrégé de clinique d'anesthésiologie et de pharmacologie à l'Université de Montréal.

  • La politique étrangère et de défense du Canada a connu des changements de cap ces dernières années, s'adaptant aux nombreux événements qui ont marqué aussi bien le pays que le monde, en particulier la fin de la Guerre froide et les attentats du 11 septembre 2001. Ces transformations ont-elles des répercussions sur la nature de la tâche qui incombe à ceux qui dirigent la politique étrangère canadienne ? Quels sont les facteurs qui structurent le contenu et l'évolution des activités internationales du Canada et du Québec ?
    Cet ouvrage propose une étude systématique de la politique internationale du Canada et du Québec. On y trouve les principaux éléments qui forment le cadre dans lequel évoluent les différents acteurs appelés à formuler la politique étrangère et qui agissent comme autant de contraintes dans le processus de prise de décision : le poids de l'environnement international, le rôle de la société civile, l'importance des ressources ou encore l'impact de l'histoire et des idées dominantes.
    La compréhension de la politique étrangère du Canada suppose également que l'on situe le rôle des principaux dirigeants appelés à intervenir dans la formulation de la politique internationale du pays : le premier ministre, le Cabinet, le ministre des Affaires étrangères et celui de la Défense, la bureaucratie et le Parlement.
    Enfin, l'ouvrage traite des activités internationales des provinces, en particulier du Québec. On y trouve une analyse en profondeur de l'influence du fédéralisme sur la conduite de la politique étrangère, sur l'émergence de la paradiplomatie des gouvernements non souverains et sur la conduite des relations extérieures du Québec.
    Kim Richard Nossal est professeur et directeur du Département d'études politiques à l'Université Queen's (Kingston, Ontario). Stéphane Roussel est professeur au Département de science politique de l'Université du Québec à Montréal (UQAM) et titulaire de la Chaire de recherche du Canada en politiques étrangère et de défense canadiennes. Stéphane Paquin est professeur à l'École de politique appliquée de l'Université de Sherbrooke.

empty