Orep

  • Plus de vingt ans se sont écoulés depuis ces terribles journées d'août 1944...

    À l'époque, Krysztof Ostrowski combattait sous les ordres du lieutenant-colonel Aleksander Stefanowicz de la 1ère division blindée du général Maczek. Les « Polonais de la poche de Falaise », comme on les appelle aujourd'hui...
    Ils avaient rejoint l'Angleterre après l'invasion de l'Europe par Hitler, et le 30 juillet 1944, ils débarquent à Arromanches...
    Aussitôt engagés dans les combats au sud de Caen, ils vont jouer le premier rôle dans la fermeture de la Poche de Falaise.
    Les 19, 20 et 21 août 1944 resteront à jamais gravés dans leurs mémoires. Trois jours et trois nuits durant lesquels les armées allemandes prises au piège ont tenté par tous les moyens et avec l'énergie du désespoir de sortir de la nasse qui se resserrait d'heure en heure. Trois jours et trois nuits d'une extrême violence qui ont marqué la fin de la bataille de Normandie.

  • Arsène Lupin est gravement blessé lors d'un cambriolage qui tourne mal. Il réussit tout de même à se cacher dans le domaine qui entoure le manoir qu'il vient de visiter. Les métayers encerclent aussitôt le parc où s'est réfugié Lupin. Trois jours plus tard, et malgré l'aide de la police, celui-ci est toujours introuvable. C'est alors que débarque Isidore Beautrelet, un jeune lycéen de 17 ans à l'intelligence exceptionnelle. Bien décidé à montrer au monde entier que son esprit vaut celui de Lupin, il annonce aux policiers qu'il va découvrir où se terre le gentleman cambrioleur. Le lendemain, Isidore met à jour la cachette de Lupin. Mais malheureusement, celui-ci n'a pas survécu à ses blessures. Les gendarmes qui remontent le corps inanimé de Lupin découvrent un étrange parchemin incompréhensible dans ses poches. Pour eux, c'est un papier sans importance mais pour Isidore, c'est un code qu'il faut décrypter. Le jeune homme s'y attèle durant de longues journées. Après des semaines de recherches infructueuses, il finit par comprendre que le parchemin codé évoque une aiguille creuse où serait caché le trésor des rois de France. C'est alors qu'Arsène Lupin, que tous croyaient mort, frappe à sa porte...
    Découvrez ou redécouvrez en bande dessinée le célèbre chef-d'oeuvre du récit à énigmes de Maurice Leblanc !

  • Les ténèbres envahissent le royaume de France. Miné par la guerre et la famine, le pays risque de tomber aux mains des Anglais. Alors que le dauphin Charles, désavoué par sa propre mère, désespère de devenir un jour le roi, une jeune fille de Domrémy, guidée par des voix mystérieuses, sort de l'ombre et jure de le mener sur le trône. La prophétie de Merlin est en marche :
    « Le royaume perdu par une femme sera sauvé par une pucelle. » À la tête d'une petite troupe, portée par une ferveur et une volonté sans limite, celle que l'on nomme déjà Jeanne la Pucelle lève le siège d'Orléans. Derrière elle, le peuple de France reprend armes et courage pour se lancer à corps perdu dans la plus grandiose des épopées.

  • Moi Guillaume... Figure mythique de Normandie et d'Angleterre, ascendant direct de l'actuelle famille régnante du Royaume-Uni, duc de Normandie et roi d'Angleterre, je suis tout cela à vos yeux.
    Mais ma vie a d'abord été celle d'un jeune orphelin, d'un bâtard qui s'est farouchement battu pour sa propre survie et la reconnaissance de son héritage.
    Ce destin à la fois unique et épique, tragique parfois mais aussi infiniment humain, le voici raconté. Suivez-moi de Falaise à Caen, de Bayeux à Rouen, de Flandre en Angleterre.
    Mon histoire c'est la vôtre, celle d'une région aussi, de la nation anglaise encore. J'ai vécu il y a 1000 ans, c'était hier...

  • Un bon dessin valant mille explications, qui mieux que la Bande Dessinée pouvait résumer en quelques 80 pages ce qu'a été l'opération OVERLORD et le Débarquement allié en Normandie ?
    Sans parodier la célèbre formule d'un non moins célèbre journal qui s'adressait aux jeunes de 7 à 77 ans, force est de constater que la BD s'offre à un large public.
    Associant images et textes, elle peut tout à la fois être apparentée au cinéma et à la littérature mais a le don de faire court en allant à l'essentiel.
    Voilà certainement pourquoi elle se lit avec autant d'intérêt, que l'on soit enfant, ado, parent ou grand-parent.
    Puisse cet ouvrage à la fois transmettre le message des anciens qui connurent ces combats et cette période d'occupation, et passionner les plus jeunes en leur apprenant le prix de la liberté.
    Ce sont les voeux que je formule en soutenant au nom du Comité du Débarquement.

  • Chef-d'oeuvre du XIe siècle, la Tapisserie de Bayeux a une valeur documentaire exceptionnelle pour la connaissance de son époque. Elle offre à celui qui la découvre pour la première fois un tel foisonnement de détails sur les personnages, les vêtements, les bâtiments, les navires, qu'il peut se perdre dans cette toile qui peut être considérée comme la première bande dessinée du Moyen Âge.
    Bien sûr, l'art de la BD a bien évolué avec ses bulles, ses onomatopées et un vocabulaire spécifique à ce 8e art comme : avant-plan, angle de vue, cadrages, dialogues... mots qui peuvent eux-mêmes être apparentés au cinéma.
    Gilles Pivard et Arthur Shelton proposent un redécoupage de cette fresque dans une version plus proche de la bande dessinée contemporaine. Dans le souci de ne pas dénaturer cette oeuvre, ni les dessins ni le contenu historique des événements n'ont étés modifiés. Leur souhait a été de rendre la lecture de cette épopée la plus limpide possible et auprès d'un large public.

  • 1914... Le plus terrible et sanglant des conflits de l'Histoire vient de débuter. Il entraînera dans la mort plus de 18 millions de soldats.
    Alors qu'il n'est encore qu'un enfant, Ulysse voit son père et son frère quitter sa lumineuse garrigue pour rejoindre les terres sombres et souillées par la guerre à l'est de la France.
    Un conflit qui se voulait court et qui durera plus de quatre ans, volant l'enfance du jeune garçon pour en faire un combattant, prêt à tomber sur le champ d'honneur pour sa patrie...

  • Gergovie

    Collectif

    • Orep
    • 13 Juillet 2017

    Cette bande dessinée historique permet de se replonger dans l'oeuvre de César et sa vision de la guerre des Gaules.
    Cette relecture s'enrichit des acquis récents de l'archéologie et donne ainsi une vue renouvelée de cet épisode de l'histoire, qui s'éloigne alors des récits et clichés traditionnels repris génération après génération.
    Une BD pleine de détails, qui se veut au plus près des faits rapportés par César, réinterprétés par les historiens et les archéologues à partir des découvertes les plus récentes.
    L'album, bien renseigné et bien dessiné, avec des restitutions de très haute qualité, notamment des camps fortifiés, le génie civil et militaire, les machines de la guerre des Gaules, dont le dénouement aurait pu modifier le cours de l'histoire.
    />

  • Moi Guillaume. Figure mythique de Normandie et d'Angleterre, ascendant direct de l'actuelle famille régnante du Royaume-Uni, duc de Normandie et roi d'Angleterre, je suis tout cela à vos yeux.
    Mais ma vie a d'abord été celle d'un jeune orphelin, d'un bâtard qui s'est farouchement battu pour sa propre survie et la reconnaissance de son héritage.
    Ce destin à la fois unique et épique, tragique parfois mais aussi infiniment humain, le voici raconté. Suivez-moi de Falaise à Caen, de Bayeux à Rouen, de Flandre en Angleterre.
    Mon histoire c'est la vôtre, celle d'une région aussi, de la nation anglaise encore. J'ai vécu il y a 1000 ans, c'était hier.

  • « Au fil de la hache - Histoire millénaire d'un outil en Normandie » raconte l'histoire d'un objet présent dans le quotidien des habitants de Normandie depuis plus de 7000 ans. Les haches à lame de pierre des premiers agriculteurs (découvertes lors de fouilles archéologiques) témoignent des efforts entrepris pour abattre les arbres et domestiquer l'environnement pendant trois millénaires.
    Les haches à tranchant en cuivre ou en bronze sont associées à l'émergences de sociétés clairement hiérarchisées. La hache en fer telle que nous la connaissons a été inventée par les Gaulois et a subi depuis des évolutions liées à l'essor de métiers de plus en plus diversifiés. Plus près de nous, les haches plus ou moins anciennes constituent le support de fantasmes à la fois enfantins et guerriers dont témoignent par exemple la littérature, les cabinets de curiosités et même la politique (la francisque, par exemple).
    Aujourd'hui, qui utilise encore la hache et que symbolise-t-elle dans notre imaginaire collectif ?

empty