Casterman

  • L'aventure a un visage : Corto Maltese !
    Sur les eaux de la mer de Chine, le profil d'un pirate bien connu se dessine dans l'ombre d'une cabine de pilotage... Corto Maltese est de retour, à l'abordage d'un yacht de luxe. Des rues bondées de Tokyo jusqu'aux sommets des Andes, le gentilhomme de fortune poursuit un trésor mythique, disputé par une société secrète nationaliste et des narcos sans scrupules... Mais plus que jamais, ce sont les sentiments qui vont mener le célèbre marin romantique.

    Bastien Vivès et Martin Quenehen s'empare du mythique personnage d'Hugo Pratt pour le plonger dans notre époque contemporaine.

  • Sur les eaux de la mer de Chine, le profil d'un pirate bien connu se dessine dans l'ombre d'une cabine de pilotage... Corto Maltese est de retour, à l'abordage d'un yacht de luxe. Des rues bondées de Tokyo jusqu'aux sommets des Andes, le gentilhomme de fortune poursuit un trésor mythique, disputé par une société secrète nationaliste et des narcos sans scrupules... Mais plus que jamais, ce sont les sentiments qui vont mener le célèbre marin romantique.

    Bastien Vivès et Martin Quenehen s'empare du mythique personnage d'Hugo Pratt pour le plonger dans notre époque contemporaine.

  • Les mots du chat Nouv.

    Les mots du chat

    Philippe Geluck

    Après Socrate et Confucius, un incontournable de la philosophie de comptoir !

    Prince du bon mot, Le Chat dispense ses aphorismes chocs depuis presque 40 ans. Grand bavard au pays des images, il agite nos neurones et met nos zygomatiques en feu.
    L'oeuvre graphique de Philippe Geluck est unanimement saluée, mais sa création littéraire mérite autant les honneurs. C'est chose faite avec Les Mots du Chat. Le héros n'apparaît qu'en première et en dernière page de l'ouvrage mais y est omniprésent par sa pensée, parfois tortueuse et cependant imparable.
    Après les Essais de Montaigne ou les Maximes de La Rochefoucauld, Les Mots du Chat s'impose en pierre angulaire de la pensée universelle. Et, contrairement à ses illustres prédécesseurs, Les Mots du Chat est illustré par un florilège de tout ce que Geluck griffonne quand il ne dessine pas son matou.

  • Alice Guy Nouv.

    Alice Guy

    ,

    Le parcours exceptionnel de la première réalisatrice de l'histoire du cinéma En 1895, à Lyon, les frères Lumière inventent le cinématographe. Moins d'un an plus tard, à Paris, Alice Guy, 23 ans, réalise La Fée aux choux pour Léon Gaumont. Première réalisatrice de l'histoire du cinéma, elle dirigera plus de 300 films en France. En 1907, elle part conquérir l'Amérique, laissant les Films Gaumont aux mains de son assistant Louis Feuillade. Première femme à créer sa propre maison de production, elle construit un studio dans le New Jersey et fait fortune. Mais un mariage malheureux lui fait tout perdre.
    Femme libre et indépendante, témoin de la naissance du monde moderne, elle aura côtoyé les pionniers de l'époque : Gustave Eiffel, Louis et Auguste Lumière, ou encore Georges Méliès, Charlie Chaplin et Buster Keaton.
    Elle meurt en 1969, avec la légion d'honneur, mais sans avoir revu aucun de ses films - perdus et oubliés. C'est en 2011, à New York, que Martin Scorsese redonne un coup de projecteur sur cette femme exceptionnelle.

  • La résistance par la non-violence.
    L'hiver a gagné le château. Le climat est rude pour ses habitants, d'autant que le Président Silvio continue de faire régner la terreur... Mais Miss B et ses amis, le lapin César et le rat Azélar, n'ont pas dit leur dernier mot.
    Baptisé « les Marguerites », leur mouvement, continue les outrances au taureau dictateur, refusant le port de collier à grelots et exigeant la gratuité du bois pour tous les animaux. Pour être mieux entendus, ces courageux compagnons bravent le froid chaque nuit pour faire un sit-in sous les fenêtres de Silvio. Mais pour Miss B, vaincre la dictature ne peut se faire qu'en évitant le plus redoutable des pièges : la tentation de la violence. Parviendra t-elle à convaincre ses amis de résister pacifiquement ? Le défi semble bien difficile...

  • L'hiver a gagné le château. Le climat est rude pour ses habitants, d'autant que le Président Silvio continue de faire régner la terreur... Mais Miss B et ses amis, le lapin César et le rat Azélar, n'ont pas dit leur dernier mot.
    Baptisé « les Marguerites », leur mouvement, continue les outrances au taureau dictateur, refusant le port de collier à grelots et exigeant la gratuité du bois pour tous les animaux. Pour être mieux entendus, ces courageux compagnons bravent le froid chaque nuit pour faire un sit-in sous les fenêtres de Silvio. Mais pour Miss B, vaincre la dictature ne peut se faire qu'en évitant le plus redoutable des pièges : la tentation de la violence. Parviendra t-elle à convaincre ses amis de résister pacifiquement ? Le défi semble bien difficile...

  • Rire, c'est déjà ne plus subir.

    Quelque part dans la France de l'entre-deux guerres, niché au coeur d'une ferme oubliée des hommes, le Château des animaux est dirigé d'un sabot de fer par le président Silvio... Secondé par une milice de chiens, le taureau dictateur exploite les autres animaux, tous contraints à des travaux de peine épuisants pour le bien de la communauté... Miss Bangalore, chatte craintive qui ne cherche qu'à protéger ses deux petits, et César, un lapin gigolo, vont s'allier au sage et mystérieux Azélar, un rat à lunettes pour prôner la résistance à l'injustice, la lutte contre les crocs et les griffes par la désobéissance et le rire... Premier tome d'une série prévue en quatre volumes, Le Château des animaux revisite La Ferme des animaux de George Orwell (1945) et nous invite à une multitude de réflexions parfois très actuelles...

  • Après un voyage spatial mouvementé, Tintin, Milou, le capitaine Haddock, le professeur Tournesol et l'ingénieur Wolff atteignent la Lune. L'exploration de ce nouveau monde leur réserve encore bien des surprises...

  • - 53%

    James, placé dans un orphelinat sordide à la mort de sa mère, ne tarde pas à tomber dans la délinquance. Il est alors recruté par CHERUB et va suivre un éprouvant programme d'entraînement avant de se voir confier sa première mission d'agent secret. Sera-t-il capable de résister 100 jours ? 100 jours en enfer...

  • Tintin et le capitaine Haddock sont invités par le professeur Tournesol à le rejoindre en Syldavie. Sur place, ils apprennent que celui-ci est chargé de construire une fusée à propulsion atomique destinée à être envoyée sur la Lune...

  • Début des années 30. Anaïs Nin vit en banlieue parisienne et lutte contre l'angoisse de sa vie d'épouse de banquier. Plusieurs fois déracinée, elle a grandi entre 2 continents, 3 langues, et peine à trouver sa place dans une société qui relègue les femmes à des seconds rôles. Elle veut être écrivain, et s'est inventé, depuis l'enfance, une échappatoire : son journal. Il est sa drogue, son compagnon, son double, celui qui lui permet d'explorer la complexité de ses sentiments et de percevoir la sensualité qui couve en elle. C'est alors qu'elle rencontre Henry Miller, une révélation qui s'avère la 1re étape vers de grands bouleversements.

  • Bug t.1

    Enki Bilal

    Et si l'ensemble des données numériques mondiales étaient prises en otage ?
    Le nouveau récit d'anticipation d'Enki Bilal.

    La Terre est confrontée à la disparition brutale et inexplicable de toutes les sources numériques planétaires (des plus gros serveurs de la toile aux plus petites clés USB). Le monde est paralysé, désorienté, asséché. Un parallèle s'établit rapidement avec le retour de mission d'un équipage en provenance de Mars. Le seul survivant est porteur d'un alien et semble avoir « hérité » de toutes les données numériques disparues. Il devient un enjeu ultime que se disputeront les États, les entreprises, les maffi as, les religions et même des particuliers...

  • L'album-catalogue de l'exposition monumentale du Chat sur les Champs-Élysées.

    Malgré un report pour cause de covid-19, l'expo Le Chat déambule aura bien lieu. Vingt sculptures monumentales du Chat seront exposées sur les Champs-Élysées du 26 mars au 9 juin 2021 et voyageront ensuite dans une dizaine de villes avant de se poser à Bruxelles à l'occasion de l'inauguration du Musée du Chat et du dessin d'humour. Chaque pièce mettra en scène le célèbre félin dans différentes scènes humoristico-poético-surréalistes.
    L'idée de cette exposition a germé dans l'esprit de Philippe Geluck alors qu'il travaillait sur le projet du Musée : Si Botero l'a fait, pourquoi pas moi ? Ses personnages sont gros, Le Chat l'est aussi ! Ce catalogue raconte l'aventure de la création de cet événement ambitieux et hors du commun, revient sur la genèse du travail en volume de l'artiste, depuis 1972, et propose évidemment de nombreux dessins en lien avec l'art et la sculpture en particulier.

  • Un avion de ligne s'est écrasé dans l'Himalaya et Tchang, l'ami que Tintin a connu en Chine, est au nombre des disparus. Accompagné par le capitaine Haddock, il s'embarque aussitôt pour le Népal. Sur place, les recherches seront pimentées par la rencontre avec un célèbre autochtone, le yeti.

  • La malédiction de Highmoor Nouv.

    Au manoir de Highmoor, isolé au milieu d'un vaste océan, le Duc Thaumas, a déjà perdu quatre de ses filles dans de dramatiques circonstances : noyade, chute, maladie... L'une d'elles, Annaleigh, refuse de croire à la folle rumeur selon laquelle elles seraient toutes maudites. En se rendant sur le lieu du tragique accident de sa soeur Eulalie, Annaleigh découvre un passage caché dans la falaise. Une porte mystérieuse ouvre sur un royaume qui fait oublier tous leurs soucis aux jeunes duchesses. Noyées dans la joie et les fêtes, elles dansent chaque soir jusqu'à l'aube, épuisées, enivrées, envoutées... Seule Annaleigh réussit à s'arracher à ces bals hypnotiques, déterminée à comprendre la puissante malédiction de Highmoor, au risque comme ses soeurs d'y perdre la vie...

  • Pourquoi tant de personnes s'intéressent-elles aux maquettes de La Licorne, reproductions du vaisseau que commandait l'ancêtre du capitaine Haddock ? Renfermeraient-elles le secret du trésor de Rackham le Rouge ?

  • A quelque chose malheur est bon !

    Sans pandémie, il n'y aurait pas eu de confinement, et sans confinement, il n'y aurait pas eu cet album qui arrive comme l'enfant qu'on n'attendait pas, comme la surprise joyeuse de cette fin d'année calamiteuse! On s'explique : Philippe Geluck devait présenter en avril son exposition de sculptures monumentales sur les Champs-Élysées, mais l'expo et son catalogue ont été reportés à 2021. Sachant qu'il ne pouvait abandonner ni ses lecteurs ni son éditeur ni les libraires, l'artiste a mis à profit son enfermement pour concocter un nouveau Chat qui regorge de gags hilarants, de gravures détournées et de dessins politiquement très incorrects.
    Alors, merci qui ? Merci le coronavirus !

  • Negalyod t.2 Nouv.

    Negalyod t.2

    Vincent Perriot

    Deuxième volet de la grande saga SF de Vincent Perriot.

    Le premier volume de Negalyod s'achevait au crépuscule d'un monde ultratechnologique. 20 ans plus tard, la grande montée des eaux a déréglé les équilibres...
    Jarri et Korienzé ont eu deux filles. Naneï est experte dans le maniement des armes, tandis qu'Iriana, aveugle de naissance, possède des dons surnaturels. La famille est installée sur Andamanis, une île composée de bateaux agglomérés où tente de se reconstruire une population de survivants. Mais lorsque des pirates mettent l'île à feu et à sang, Korienzé choisit de laisser sa famille pour infiltrer le camp ennemi. Sa vengeance n'en sera que plus terrible...
    Dans cette nouvelle aventure au long-cours, toujours magnifiée par les couleurs de Florence Breton (Le Monde d'Edena, de Moebius), Vincent Perriot continue de s'intéresser aux problématiques contemporaines liées à l'environnement et aux technologies, rappelant subtilement la résilience de l'humanité dans un monde en plein bouleversement.

  • Une mystérieuse épidémie semble frapper tous les participants de l'expédition qui a découvert des tombeaux incas en Amérique du Sud. La momie de Rascar Capac serait-elle à l'origine d'une malédiction ?

  • Tintin, Milou, le capitaine Haddock, le professeur Tournesol et les Dupont-Dupond embarquent à bord du Sirius afin de retrouver l'épave de La Licorne. Leur but : découvrir le trésor de Rackham le Rouge.

  • Tintin et le capitaine Haddock se rendent au Pérou dans l'espoir de retrouver le professeur Tournesol enlevé dans l'épisode précédent (Les 7 boules de cristal). Cette aventure les conduira jusqu'à un temple inca où ils échapperont à la mort grâce à une éclipse providentielle.

  • En cet après-guerre, les grandes villes ont changé de structures, de fonction et de nom. Elles sont devenues des métropoles. Ces métropoles ont mal tourné. Elles sont aujourd'hui communément maudites. Pourtant, il y a une douzaine d'années seulement, les autorités, à l'avance, les béatifiaient. Comment expliquer cet échec urbain ? Une certaine idéologie anti-ville se repaît de banalités et fait diversion. Elle prophétise la fin des villes, sans élucider les raisons véritables de la crise actuelle de la ville. Les villes sont un mode d'être de la société. La métropole est devenue la formation urbaine dominante, parce que la sorte de concentration qui s'opérait en elle, constituait un facteur de croissance économique. Elle correspondait à la fois aux conditions nouvelles du développement de la production, et à l'évolution interne des rapports sociaux dans le capitalisme avancé, dont la couche sociale monopoliste était devenue la force motrice. Elle avait, par là-même, pour fonction sociale de consolider et d'amplifier l'hégémonie des classes dirigeantes. C'est ainsi que la politique urbaine de l'État a été axée sur le développement des métropoles. Leur aménagement fut, essentiellement et prioritairement, conçu en fonction de la production et de l'accumulation du capital. Cette déviation économiste, qui est structurelle, est la raison principale de leur mal aménagement, qui est à l'origine de la crise de la ville. Que valent les palliatifs proposés ? La politique des villes moyennes apparaît comme une bien curieuse affaire. La prolifération des néo-villages dans les parages lointains des aires métropolitaines et les villes nouvelles, ne font que confirmer la prépondérance des métropoles. Alors, que faire ? Penser se libérer individuellement en fuyant la ville, est une utopie inopérante. La lutte socio-politique, collective, à la fois revendicative, politiquement consciente, et s'articulant à l'ensemble du combat démocratique, peut, seule, permettre de libérer la ville.

  • En cet après-guerre, les grandes villes ont changé de structures, de fonction et de nom. Elles sont devenues des métropoles. Ces métropoles ont mal tourné. Elles sont aujourd'hui communément maudites. Pourtant, il y a une douzaine d'années seulement, les autorités, à l'avance, les béatifiaient. Comment expliquer cet échec urbain ? Une certaine idéologie anti-ville se repaît de banalités et fait diversion. Elle prophétise la fin des villes, sans élucider les raisons véritables de la crise actuelle de la ville. Les villes sont un mode d'être de la société. La métropole est devenue la formation urbaine dominante, parce que la sorte de concentration qui s'opérait en elle, constituait un facteur de croissance économique. Elle correspondait à la fois aux conditions nouvelles du développement de la production, et à l'évolution interne des rapports sociaux dans le capitalisme avancé, dont la couche sociale monopoliste était devenue la force motrice. Elle avait, par là-même, pour fonction sociale de consolider et d'amplifier l'hégémonie des classes dirigeantes. C'est ainsi que la politique urbaine de l'État a été axée sur le développement des métropoles. Leur aménagement fut, essentiellement et prioritairement, conçu en fonction de la production et de l'accumulation du capital. Cette déviation économiste, qui est structurelle, est la raison principale de leur mal aménagement, qui est à l'origine de la crise de la ville. Que valent les palliatifs proposés ? La politique des villes moyennes apparaît comme une bien curieuse affaire. La prolifération des néo-villages dans les parages lointains des aires métropolitaines et les villes nouvelles, ne font que confirmer la prépondérance des métropoles. Alors, que faire ? Penser se libérer individuellement en fuyant la ville, est une utopie inopérante. La lutte socio-politique, collective, à la fois revendicative, politiquement consciente, et s'articulant à l'ensemble du combat démocratique, peut, seule, permettre de libérer la ville.

  • Bug t.2

    Enki Bilal

    Le deuxième volet de la série évènement d'Enki Bilal.

    BUG définition :
    En français : se dit d'un défaut affectant un programme informatique.
    En anglais : se dit d'un insecte, d'une bestiole, d'un virus...

    En 2041, la Terre est brutalement et simultanément confrontée aux deux. Un homme taché de bleu, et au corps squatté par un alien, se retrouve dans la tourmente, convoité par le reste du monde.

empty