Armand Colin

  • Ce livre, destiné aux agrégatifs d'anglais ayant choisi l'option B, s'intéresse à John Milton, pamphlétaire, plus connu comme poète, auteur de Paradise Lost, que Chateaubriand a immortalisé en français. Au cours de la première révolution anglaise ou « grande rébellion » (1642-1649), une belle tête s'élève au-dessus d'une foule de prosateurs : Milton, chantre de la liberté. Son Areopagitica (1644) se présente comme un vibrant plaidoyer pour la liberté de la presse, mais aussi pour la liberté religieuse, que les Presbytériens menacent en voulant ériger une église monolithique. Les Presbytériens aussi sont à l'origine de The Tenure of Kings and Magistrates (1649), où Milton prend le parti des Indépendants, majoritaires dans l'Armée de Cromwell, pour faire avancer la liberté politique du peuple anglais. Milton y dénonce la duplicité de ses adversaires autant qu'il justifie le tyrannicide, oeuvre des Indépendants, aboutissement logique des événements initiés par leurs coreligionnaires en 1642. Christophe Tournu décortique deux oeuvres maîtresses de Milton, penseur républicain que Mirabeau découvre à l'aube de notre révolution, et les replace dans l'itinéraire de leur auteur, dans les contextes historique et politique, et invite le lecteur à revisiter « la révolution puritaine ». 
    Christophe TOURNU est maître de conférences en civilisation britannique à l'Université Pierre Mendès-France - Grenoble 2. En 2005, il a organisé le 8e Symposium international Milton à Grenoble.

  • The Glass Menagerie avait apporté à son auteur une gloire nationale, A Streetcar Named Desire lui donna une renommée universelle. Tennessee Williams devint alors, et pour une vingtaine d'années, le plus grand dramaturge américain vivant, peut-être le plus grand simplement. La présence de Streetcar au programme des concours doit susciter une relecture en profondeur de cette pièce et en favoriser une réévaluation. Car cette oeuvre est une merveille de précision dont aucun élément n'apparaît comme gratuit ou superflu. Elle illustre aussi parfaitement l'univers de son créateur et, dès son entrée en scène, Blanche DuBois a partout conquis l'attention et le coeur du public qui a reconnu en elle l'incarnation tragique du Vieux Sud emporté par le vent, et l'héritière contemporaine des héroïnes raciniennes. Vivien Leigh, dans le film de Kazan, contribua à la rendre inoubliable. Tennessee Williams qui, aux États-Unis, a désormais sa place parmi les classiques, reste en France un glorieux inconnu. Puisse ce livre contribuer à le faire aimer. Claude COULON est maître de conférences à l'université Paris IV-Sorbonne. Président du RADAC (Recherches sur les Arts Dramatiques Anglophones Contemporains), membre du bureau de la Société d'histoire du théâtre, il a traduit et mis en scène des pièces du répertoire américain (dont Tennessee Williams) en France.Cet ouvrage est le fruit de la collaboration entre les éditions Armand Colin, et le Centre National d'Enseignement à Distance, établissement public d'enseignement qui dispense des formations de tous niveaux à plus de 350 000 inscrits répartis dans le monde entier. Cette contribution scientifique d'enseignants chercheurs de l'Université française s'intègre dans les préparations assurées par le CNED aux CAPES et aux agrégations d'anglais qui comprennent aussi des conseils méthodologiques et des entraînements aux épreuves des concours avec correction personnalisée. Les très riches heures du théâtre américain. De Tom à Tennessee. Les structures de Streetcar. Les personnages. Art et technique. Tragique et tragédie. De la scène à l'écran.

  • Réunit des études sur l'oeuvre de W. Morris, News from nowhere, dans laquelle il exprime sa vision d'une société idéale et utopique dans la lignée de Thomas More où le capitalisme, les classes sociales et l'exploitation du travail seraient abolis.

  • Les Thoughts Concerning Education de Locke font figure d'oeuvre mineure. Pourtant, leur place dans l'histoire des idées doit être révisée. En Angleterre, la pensée pédagogique de Locke commente le passage d'un système de valeurs aristocratique à celui d'une nouvelle classe dirigeante dont les visées utilitaristes s'accordent mal avec les valeurs morales que Locke défend. Cette pensée est liée au reste de l'oeuvre : s'appuyant sur les fondements psychologiques élaborés dans l'Essai sur l'entendement humain, elle est solidaire de l'analyse politique des Deux traités et de la place croissante de la religion dans l'oeuvre de Locke. C'est aussi dans sa biographie que naissent des réflexions qui constituent un sommet de la pensée pédagogique européenne. Ces réflexions connaîtront au siècle suivant un succès qui justifie la réputation de Locke comme inspirateur des Lumières européennes.Jean-François BAILLON, ancien élève de l'E.N.S., agrégé d'anglais, docteur ès lettres, est spécialiste de l'histoire des idées en Grande-Bretagne aux XVIIe et XVIIIe siècles et a traduit plusieurs ouvrages sur John Locke. Il est maître de conférences à l'université Michel de Montaigne - Bordeaux 3, où il participe aux activités du C.I.B.E.L. (Centre Interdisciplinaire Bordelais d'Étude des Lumières).Cet ouvrage est le fruit de la collaboration entre les éditions Armand Colin et le Centre National d'Enseignement à Distance, établissement public d'enseignement qui dispense des formations de tous niveaux à plus de 350 000 inscrits répartis dans le monde entier.Cette contribution scientifique d'enseignants chercheurs de l'Université française s'intègre dans les préparations assurées par le CNED aux CAPES et aux agrégations d'anglais qui comprennent aussi des conseils méthodologiques et des entraînements aux épreuves des concours avec correction personnalisée.
    Qui est l'auteur des Thoughts ? Le texte de Some Thoughts Concerning Education. Les écrits de Locke sur l'éducation. Locke's Place among Educational Writers. Locke's Theory of Education : principles. Locke's politics of education. Emancipation and discipline. Locke et l'emploi de la force. L'éducation du corps. Locke's Curriculum. The Education of the Gentleman. Locke and the Education of the Poor. The Changing Status of Childhood. The Reception of Locke's Ideas in the Eighteenth Century.

empty