Littérature traduite

  • Corto Maltese ; la ballade de la mer salée

    Hugo Pratt

    • Denoel
    • 10 Septembre 2015

    De sa célèbre bande dessinée La Ballade de la mer salée, prélude aux vingt-neuf épisodes de la saga de Corto Maltese, Hugo Pratt, peu avant sa mort, avait décidé de faire un roman.
    Naviguant dans les mers du Sud au milieu des tempêtes, des naufrages et des îles perdues, pirates et aventuriers farouches font souffler un vent de violence extrême tempéré de soudaines bouffées de tendresse. Tous les ingrédients qui ont porté les aventures du Maltais à la dimension d'une légende sont ici réunis pour que le romantique marin nous entraîne une fois encore dans son univers magique, sous la plume d'un auteur dont on découvre que le génie tenait aussi à ses dons d'écrivain.

  • Cour des mystères

    Hugo Pratt

    • Denoel
    • 5 Septembre 1997

    Une pluie si serrée et si fine qu'elle semblait faire partie de l'air lourd et détrempé coulait d'un ciel gris et compact, couvercle immense sur le chaudron fumant de Hong Kong...
    " C'est un peu comme se promener au fond d'un grand aquarium abandonné, entouré de verre sale et opaque ", songeait Corto Maltese... Il chercha des yeux un établissement où il pourrait boire un verre. Sur le seuil, un gros Chinois menaçant lui barra la route et le toisa lentement de la tête aux pieds... Et le lecteur n'a plus qu'à s'embarquer à la suite du Maltais dans une succession d'aventures échevelées qui débutent dans les ruelles et les cours de la métropole chinoise; Corto va vite y retrouver Raspoutine, son inévitable complice, et se lancer avec lui à travers la Chine et la Sibérie - nous sommes en 1919 - à la poursuite du " train d'or " qui emporte le trésor du tsar sous la garde de l'amiral Koltchak.
    Bagarres, rebondissements, coups fourrés, sociétés secrètes, révélations stupéfiantes, on se doute qu'avec Hugo Pratt on n'aura guère le temps de respirer...

empty