Jean-claude Gawsewitch

  • La vague

    Todd Strasser

    La Vague est basé sur une expérience réelle de 5 jours, faite pendant un cours d'histoire dans un lycée californien.
    Alors qu'ils étudient la seconde guerre mondiale, les élèves de Ben Ross s'interrogent sur la facilité avec laquelle le peuple allemand a suivi Hitler et les nazis. Leur professeur d'histoire décide alors de faire une expérience : "la vague". Il choisit, sans le signifier à ses élèves, d'appliquer certains principes du nazisme et ainsi donner à sa classe le sentiment d'appartenir à une élite : "le pouvoir par la discipline ! Le pouvoir par la communauté ! Le pouvoir par l'action !" Les élèves intègrent de plus en plus ces principes. Peu à peu leur professeur constate qu'ils apprennent de mieux en mieux, mais aussi qu'ils arrêtent de réfléchir. L'expérience se ressent également sur l'entourage de la classe. Bientôt, le mouvement prend la tournure du fascisme, chaque élève de l'école étant quasiment contraint d'y adhérer. Un jour, un élève juif est frappé par d'autres élèves car il a refusé d'adhérer au groupe. L'expérience a trop bien marché, le professeur doit y mettre un terme.
    Ce livre décrit comment l'extraordinaire pouvoir de la pression du groupe, à l'oeuvre dans de nombreux mouvements politiques et religieux à travers l'histoire, peut conduire des individus à rejoindre ce genre d'organisations et, ce faisant, à abandonner leurs droits individuels - quitte, parfois, à nuire à autrui. L'ampleur de l'impact que cette expérience a eu sur les lycéens, et ce qu'ils en ont retenu, est évoquée de façon très réaliste dans ce roman.

    "Ce best-seller, qui est devenu un manuel d'histoire en Allemagne et un film, souligne qu'il est facile de se transformer en petit fasciste du jour au lendemain."

  • Pénélope est une illustratrice parisienne de 25 ans. Elle vit dans le plus petit appartement du monde, sous les toits. En compagnie de son chat rose, sa collection de chaussures et ses tracas quotidiens : sa réticence à faire du sport, sa mère envahissante, son chéri qui ne l'écoute pas, ses clients qui la paient en retard, son incapacité à mettre de l'autobronzant correctement et ses talons aiguilles qui se coincent entre les pavés. Heureusement pour elle, il reste les copines langues de vipère, les soldes, les séries télé, les week-ends à Londres, la presse People et les macarons à la fleur d'oranger.
    Pénélope possède un tas de petits défauts : elle râle, parle beaucoup trop, manque parfois de tact, arpente compulsivement les magasins, insulte les automobilistes sur les pistes cyclables, ne fait la vaisselle qu'une fois par semaine, dépense trois fois ce qu'elle gagne, passe la moitié de sa vie au téléphone, mange n'importe quoi, s'obstine à essayer de rentrer dans un 36, s'insurge (selon les saisons) contre le froid ou le chaud, reste des heures dans la salle de bains, et fait parfois preuve d'une grossièreté effrayante.
    Pénélope Bagieu nous raconte, dans cette bande dessinée, les petites histoires et péripéties de cet attachant personnage, tour à tour drôles, émouvantes et toujours passionnantes. Pénélope Bagieu a 25 ans et travaille comme illustratrice pour la publicité, la presse et l'édition. Tous les prétextes sont bons pour raconter tous les jours, en dessin, sa vie tout à fait fascinante sur le blog de son double virtuel, Pénélope Jolicoeur, qui réunit quotidiennement 7000 visiteurs environ.

  • Joséphine a "la trentaine", comme elle dit pudiquement. Elle n'est pas mariée, n'a pas d'enfant, mais elle a un chat.
    Elle est blonde et menue, mais s'épaissit sensiblement au niveau des hanches.
    Elle travaille dans un bureau, avec plein de gens qui ne connaissent pas son nom, et un macho abject dont elle ne parvient pas à clouer le bec.
    Elle a aussi une soeur qui est mariée, et a des enfants blonds, souriants et polis plein sa grande maison.
    Elle a des parents qui n'habitent pas la même ville mais qui réussissent à l'envahir et à la culpabiliser par téléphone.
    Elle a des copines mais aucune n'arrive à la cheville de Rose, sa meilleure amie, solidaire de ses misères quotidiennes.
    Elle est terriblement fleur bleue et ne désespère pas de rencontrer l'homme idéal, ce à quoi elle s'emploie activement (bars, salles de gym, clubs d'oenologie, Meetic...). En attendant, elle pleure devant les films à l'eau de rose.
    Joséphine a des tas de malheurs dont elle est bien souvent à l'origine : elle est maladroite, ne gère pas très bien ses relations professionnelles, peine à se faire entendre, fait des gaffes assez embarrassantes, et enchaîne les faux-pas dans sa vie amoureuse. Elle est en quelque sorte l'artisan de son propre malheur, mais veille à ne surtout jamais tirer de leçons de ce qui lui tombe dessus.

  • Joséphine revient ! On retrouve avec un plaisir jubilatoire l'humour corrosif de Pénélope Bagieu, son regard acéré et tendre sur les petites choses de la vie. Dans ce deuxième tome, Joséphine tombe folle amoureuse d'un homme. marié. mais plus pour longtemps, il l'a promis. Toujours aussi gaffeuse et complexée par ses hanches, Joséphine a décidé d'adopter une nouvelle philosophie de vie : elle s'est mise au yoga et relativise

  • Les aventures de Joséphine continuent ! Voici enfin le tome 3 de la série à succès de Pénélope Bagieu qui en est à plus de 150 000 exemplaires vendus !
    Joséphine a toujours " la trentaine ", n'est toujours pas mariée, et n'a toujours pas d'enfant.
    Gaffeuse et complexée par ses hanches, l'héroïne de Pénélope Bagieu qui nous ressemble tant vit toujours avec son chat Bradpitt, mais elle ne dort plus avec toutes les nuits...
    La voici désormais dans le camp des " maquées " !
    Criant de vérité et drôle à souhait, le couple du XXIe siècle subit jour après jour ses petits tracas qui animent la vie. Le tout avec un splendide savoir-faire, des situations évocatrices et cocasses. Dessin simple et expressif, d'une fraîcheur et d'une vitalité irrésistible, Pénélope Bagieu signe avec ce tome 3 une trilogie délicieuse !

  • « Moi vivant, vous n'aurez jamais de pauses », voici la phrase inouïe qu'osa un jour prononcer le chef de Leslie, vendeuse dans une « grande surface de produits culturels ».
    Leslie Plée s'est servie de son blog et de ses dessins pour dépeindre son quotidien surréaliste où les chefs décomplexés comparent les livres à des bouteilles de bières, managent leurs équipes avec cynisme, il y a de quoi rire... jaune.
    Son expérience dans la grande distribution va la traumatiser et l'inspirer pour son blog http://vuedelaprovince.canalblog.com/. Repérée par Pénélope Bagieu, devenue directrice de la collection BD chez Jean-Claude Gawsewitch Éditeur, Leslie Plée signe une bande dessinée dans la lignée de Ma vie est tout à fait fascinante, drôle et caustique.

  • Avec humour et autodérision, Aysseline nous raconte son parcours entre anorexie et boulimie. Deux mots qui font peur. Deux maux qui isolent, qui emprisonnent le corps et l'esprit. Sous forme de carnet de bord illustré, nous vivons les premiers pas de la maladie et son avancée fulgurante, l'aveuglement de la famille, les discours absurdes de certains psychologues. En filigrane, on y trouve l'existence de faims plus profondes, remontant parfois à l'enfance. Une obsession de manger qui dissimule une incapacité à gérer ses émotions autrement que par une prise alimentaire excessive, une volonté plus ou moins consciente de tout contrôler et de combler le vide existentiel, voire identitaire. Comment endure-t-on le regard des autres lorsqu'on oscille entre maigreur effrayante et surpoids? Quelles réalités personnelles se cachent sous cette frénésie alimentaire ? Quels sont les risques médicaux encourus ? Comment s'en sortir autrement que par les régimes, visiblement inefficaces ?

  • Aujourd'hui, Juliette fête ses 26 ans. Elle vient de terminer ses études, une nouvelle ère commence : elle doit entrer dans. comment dit-on déjà ?... la VIE ACTIVE !
    Le moment tant attendu est arrivé et pourtant, Juliette préfèrerait remettre à plus tard. Juliette hésite, doute, tout lui semble insurmontable.
    Autour d'elle, les gens s'activent. Il va bien falloir qu'elle se lance !
    D'un petit boulot à la Bibliothèque Nationale de France à une première expérience en tant qu'illustratrice, Juliette va progressivement se confronter à la vie, encouragée par ses copines, son père et son amoureux. Laissant derrière elle les « je suis nulle » ou autre « en ne faisant rien, au moins, on ne risque rien », Juliette s'investit avec succès dans des projets qui lui plaisent et finit par trouver sa place dans ce nouveau monde, celui des adultes.
    Dans cette chronique d'une génération, Juliette Baily se raconte avec légèreté et humour. En quelques traits, elle campe un personnage attachant et drôle.

  • Véritable phénomène de société depuis son invention en Italie après la seconde guerre mondiale, le roman-photo fait le bonheur de centaines de milliers de lecteurs chaque semaine en France grâce au magazine Nous Deux. Souvent considéré comme un genre " mineur " voire " désuet ", ce moyen d'expression unique qui mêle cinéma, bande dessinée et littérature est de plus en plus souvent utilisé par la publicité, les agences de communication et même. la presse branchée. Il était temps qu'un ouvrage rende un hommage, tant visuel qu'écrit, à un genre qui n'a pas fini de nous étonner.
    Découvrez la véritable histoire du roman-photo et son influence sur la société à travers l'aventure Nous Deux, le plus célèbre et le plus ancien magazine de romans-photos en France. Un voyage instructif, joyeux et esthétique qui vous mènera des premiers cinéromans des années 30 aux romans-photos pour Smartphones en passant par les fumetti italiens, les romans dessinés des années 50, les romans photos people ou encore les photoromans détournés façon Hara Kiri ou Fluide Glacial.
    De Johnny Hallyday à Jean-Paul Gauthier, en passant par Dalida, Cloclo, Thierry Le Luron, Joe Dassin, Dorothée ou encore Sophia Loren, retrouvez également toutes les personnalités qui ont marqué les plus belles heures du roman-photo, de Nous Deux à Télé-Poche, en passant par Intimité, etc.

  • Bien sûr que j'aime la mode, mais - Elle vide mon porte monnaie - Fâche mon banquier - Agace mon homme - Epuise mes copines - Menace mon espace vital - Me prive de chocolat - Me rend hystérique - Me transforme en mouton - Complique sérieusement mon quotidien - Se gausse de mon intégrité physique Bref je l'aime et elle me hait. Si vous aussi vous êtes victime des tortures de la mode, ce livre qui les décortique vous fera le plus grand bien.

  • Les minettes, les branleurs, les grandes gueules, les looks improbables, ça ne manque pas dans une agence de pub ! Cathy Karsenty, jeune et talentueuse illustratrice à l'humour corrosif, se moque et décrit le quotidien dans une grande agence de publicité parisienne. Elle sait de quoi elle parle, elle y a passé une dizaine d'années. Les blabla interminables, le jargon absurde, les réunions à n'en plus finir, le franglais à toutes les sauces, les charrettes nocturnes, etc. Elle retranscrit sur ses planches l'esprit snob et blasé qui règne dans les agences de pub, les créatifs loufoques et leur religion : être « tendance » !

  • La libraire de Moi vivant, vous n'aurez jamais de pauses est de retour ! Leslie Plée signe une nouvelle BD plus personnelle, dans la lignée de Moi vivant, vous n'aurez jamais de pauses. Leslie est toujours traumatisée, et toujours aussi drôle. Traitant des phobies, elle croque des scènes hilarantes et pleines de justesse. Des bacs à sable aux bancs de l'université, de l'adolescence à l'âge adulte, ses crises d'angoisse ne l'ont pas quittée. Leslie nous livre, avec ironie et décalage, ses faiblesses qui font toute sa singularité. Au fil des planches, elle se dénude et nous touche à sa manière, entre deux éclats de rire ! DANS LA PRESSE « On rit. C'est tout. » Elle « Un livre salutaire pour l'avenir de la culture occidentale » Le Soir « lmpossible de ne pas glousser à chaque page tant tout ceci est intelligemment croqué. Jubilatoire. » Stuff

  • Fable contemporaine à l'univers poétique, Shä & Salomé narre les formidables non-aventures d'un couple atypique : une jeune femme et un chat. Pourquoi un chat ? C'est une manière de poser immédiatement la différence entre les deux individus au sein de ce duo amoureux.
    Candide et sensible, Salomé travaille dans une halte garderie et remporte un franc succès auprès des enfants. Fine pâtissière et amatrice de football, c'est aussi une véritable passionnée de jeux vidéo. Ne pas se fier aux apparences : c'est elle l'adulte du couple ! Son amoureux, Shä, est généralement impassible et calme. Coquin, farceur et d'une gourmandise sans limite, Shä est un petit malin qui cache très bien son jeu ! Vêtu élégamment et inséparable de sa pipe qui dégage d'irréalistes volutes de fumée, il exerce la profession d'écrivain. Ses occupations : remplir les tests des magazines féminins de Salomé, découper et collectionner les articles de journaux insolites pour sa revue de presse ou tenter de suivre un régime... riche en calories !
    Au cours de saynètes de la vie quotidienne, cette bande dessinée présente une galerie de personnages hauts en couleur : une grand-mère acariâtre, des copines supportrices de l'équipe de foot de Papouasie, des enfants de 4 ans surexcités et Dieu lui-même qui s'avère être... un poney.
    Ces planches au dessin soigné, à l'aquarelle, laissent la part belle à l'imaginaire très développé des personnages et possèdent un ton enjoué et tendre, entre humour et scènes plus contemplatives.

  • Superpépette est la justicière masquée.
    Elle a plein de super-pouvoirs, une super pépetto-mobile décapotable et une super copine superninjette. elle défend sans relâche la veuve et l'orphelin. sauf pendant les soldes.

  • Thomas Geve, a été déporté à Auschwitz à l'âge de 13 ans, en 1943. Après sa libération, il a la volonté de raconter à ses parents tout ce qu'il a vécu. Il ne sait pas encore que sa mère ne reviendra pas. Il demande du papier et des crayons, et c'est au dos de formulaires de l'administration SS qu'il dessine, en 80 dessins, toute l'histoire de sa déportation, Auschwitz, Gross Rosen, Buchenwald.
    Ces illustrations constituent un trésor d'une valeur historique exceptionnelle. Elles retranscrivent l'extrême complexité dans une schématisation réduite du système concentrationnaire et de la hiérarchie nazie.
    Thomas Geve a donné ses dessins au musée de Yad Vashem en 1985. Il dut attendre 1995 pour voir ses illustrations réunies dans une exposition grâce aux soins du Directeur du Mémorial de Buchenwald.
    Un recueil impressionnant, marquant, où un jeune garçon raconte en dessins avec une précision, un sens de l'histoire en même tant qu'un stylisme d'enfant d'une émouvante profondeur, tout ce qu'il a vécu et souffert dans les camps de concentration pendant 22 mois.
    Il n'y a pas d'enfants ici est présenté sous la forme d'un livre illustré dans lequel chaque dessin, commenté par l'auteur Thomas Geve, raconte une scène de la vie au sein des camps de concentration.
    L'enseignement de la Shoah dans les écoles a été rajouté au programme en 2008 par Nicolas Sarkozy. L'histoire de Thomas Geve correspond au thème du concours de la Résistance et de la déportation 2008-2009 qui est "Les enfants et les adolescents dans le système concentrationnaire nazi. " A la parution de l'ouvrage, l'exposition sera à la maison des enfants d'Izieu (Rhône Alpes).
    Thomas Geve a aujourd'hui 78 ans. Il vit en Israël.

  • Les aventures de Joséphine, l'héroïne de Pénélope Bagieu, enfin réunies en un volume !

  • Gloria

    Kaufman Mm

    Légère, spontanée et naturelle, Gloria est une trentenaire aux multiples tracas existentiels: poids, style, mode, copines... Cette citadine affirmée se triture les méninges à propos des mecs, des relations mère-fille, de la vie en société, "pendue" au téléphone, devant les vitrines des grands magasins ou à son cours de yoga. Marianne Maury Kaufmann croque avec un plaisir évident les petits tracas et bonheurs du quotidien, celui d'une jeune femme à la recherche de la sérénité totale... Sur le ton de la dérision et avec un sens aigu de l'observation, les différentes saynètes de cet album raviront les lecteurs par ses répliques bien senties et ses tranches de vie cocasses.

  • GLORIA EN VACANCES, c'est notre livre de plage à toutes, entre les mecs, les copines, la vie et le bonheur, qui glisse entre les doigts de Gloria comme du sable fin.
    96 pages d'humour tendre au soleil.
    La suite des aventures de Gloria, trentenaire, citadine, obsédée par la mode, entourée de ses copines, célibataire, névrosée... et drôle!
    Après le succès de Gloria, paru en août 2007, Marianne Maury Kaufmann revient avec les aventures de cette femme attachante.

empty