Sciences humaines & sociales

  • Avec humour et autodérision, Aysseline nous raconte son parcours entre anorexie et boulimie. Deux mots qui font peur. Deux maux qui isolent, qui emprisonnent le corps et l'esprit. Sous forme de carnet de bord illustré, nous vivons les premiers pas de la maladie et son avancée fulgurante, l'aveuglement de la famille, les discours absurdes de certains psychologues. En filigrane, on y trouve l'existence de faims plus profondes, remontant parfois à l'enfance. Une obsession de manger qui dissimule une incapacité à gérer ses émotions autrement que par une prise alimentaire excessive, une volonté plus ou moins consciente de tout contrôler et de combler le vide existentiel, voire identitaire. Comment endure-t-on le regard des autres lorsqu'on oscille entre maigreur effrayante et surpoids? Quelles réalités personnelles se cachent sous cette frénésie alimentaire ? Quels sont les risques médicaux encourus ? Comment s'en sortir autrement que par les régimes, visiblement inefficaces ?

  • Thomas Geve, a été déporté à Auschwitz à l'âge de 13 ans, en 1943. Après sa libération, il a la volonté de raconter à ses parents tout ce qu'il a vécu. Il ne sait pas encore que sa mère ne reviendra pas. Il demande du papier et des crayons, et c'est au dos de formulaires de l'administration SS qu'il dessine, en 80 dessins, toute l'histoire de sa déportation, Auschwitz, Gross Rosen, Buchenwald.
    Ces illustrations constituent un trésor d'une valeur historique exceptionnelle. Elles retranscrivent l'extrême complexité dans une schématisation réduite du système concentrationnaire et de la hiérarchie nazie.
    Thomas Geve a donné ses dessins au musée de Yad Vashem en 1985. Il dut attendre 1995 pour voir ses illustrations réunies dans une exposition grâce aux soins du Directeur du Mémorial de Buchenwald.
    Un recueil impressionnant, marquant, où un jeune garçon raconte en dessins avec une précision, un sens de l'histoire en même tant qu'un stylisme d'enfant d'une émouvante profondeur, tout ce qu'il a vécu et souffert dans les camps de concentration pendant 22 mois.
    Il n'y a pas d'enfants ici est présenté sous la forme d'un livre illustré dans lequel chaque dessin, commenté par l'auteur Thomas Geve, raconte une scène de la vie au sein des camps de concentration.
    L'enseignement de la Shoah dans les écoles a été rajouté au programme en 2008 par Nicolas Sarkozy. L'histoire de Thomas Geve correspond au thème du concours de la Résistance et de la déportation 2008-2009 qui est "Les enfants et les adolescents dans le système concentrationnaire nazi. " A la parution de l'ouvrage, l'exposition sera à la maison des enfants d'Izieu (Rhône Alpes).
    Thomas Geve a aujourd'hui 78 ans. Il vit en Israël.

empty