Les Enfants Rouges

  • En 2039, Benoît De Cajou a 64 ans. Il décide de revenir habiter dans sa ville natale : Caen. Benoît a beaucoup de mal à s'adapter aux évolutions de cette époque : il est nostalgique des téléphones portables et des ordinateurs à écran plat, il est réfractaire aux puces wifi implantées dans le rectum permettant de faire à peu près tout, etc. L'histoire relate les pérégrinations de Benoît, qui entend faire des concerts avec une simple guitare folk. Il va faire le choix de ne plus travailler à une époque où la retraite est à 90 ans !

  • L'idée de ce projet est de suivre les événements ponctuant la vie d'un adolescent prénommé David, événements qui vont influer sur ses choix de vie et l'entraîneront à s'orienter vers tel ou tel mouvement artistique, politique ou musical. On va donc suivre David, le personnage principal, durant ses années de collège, de lycée et d'université. On rencontrera également divers personnages secondaires, plus ou moins importants, qui reviendront régulièrement tout au long du livre.
    David voit les adultes comme des êtres étranges et incompréhensibles, avec lesquels il est très difficile de communiquer. De fait, dans le livre, les adultes sont stigmatisés en fonction de leur catégorie, de leur rôle, de leur activité, car c'est la seule chose que perçoit l'adolescent chez eux.

  • Histoires courtes issues du blog de David Snug..David Snug utilise un vocabulaire cru et acerbe pour nous parler en vrac.des milieux culturels alternatifs :.du « Rock-indé », des métalleux, des végans, des tatouages, du street-art, des concerts DIY... Autant de sujets abordés sans langue de bois mais souvent avec humour.

  • Dans ce livre, on pourra voir que je ne fais pas trop de cases, que j'aime bien dessiner le carrelage, que le personnage principal (qui s'apparente quelque peu à un genre de moi-même) n'a pas toujours la même tête. Qu'il y a aussi des monstres, parce que c'est marrant à dessiner, que les portes et les fenêtres des immeubles sont beaucoup trop petites par rapport aux personnages, (mais j'ai pas le choix, sinon ça ne rentre pas dans la page). Et que j'aime bien les concerts DIY, mais que J'ai une carte d'abonnement pour les cinémas multiplex.

  • " je suis très déçue par ton attitude est un recueil d'histoires courtes dans des gaufriers simples de 6 ou 9 cases, parce que je n'aime pas les bd oú les cases partent dans tous les sens.
    Je n'aime pas dessiner des bulles, parce que je ne sais jamais oú les mettre. j'aime bien les histoires avec des ours, des chiens, des petites bonnes femmes et des petits bonhommes avec pleins de dents, et j'aime le sexe et la violence, parce que c'est quand même ça qui fait vendre. ".

  • « Pièces obliques » est un recueil de nouvelles graphiques. on y croise des destins exceptionnels comme celui de bill braxton, l'incomparable saxophoniste new-yorkais qui n'a jamais appris la musique, comme cet improbable indien à la recherche d'une mort qu'on lui a volée, ce rugbyman enterré sur son terrain fétiche ou encore ce téléviseur qui fi nit par avaler le téléspectateur. certaines de ces histoires sont grinçantes, d'autres plus légères, mais toujours y pointent ironie et poésie. Des récits -presque des contes- « obliques » en ce que toute vérité ne peut se dire que de façon métaphorique: c'est en quelque sorte la diagonale du sage, même s'il n'y a en fi n de compte (ou de conte) que peu de sagesse en ce recueil.

  • Nouvelles penchées est un recueil de récits graphiques. On y croise les destins obliques d'une fille aux longs bras, d'un petit garçon qui porte un renard mort sur sa tête, de Major Taylor qui défie la Mort dans un dernier sprint, du jeune Eden qui cherche une terre d'asile et bien d'autres encore. Situées à la lisière du réel et de l'onirique, ces nouvelles ont un point commun : elles sont aussi penchées que peut l'être un rêve ou un dessin expressionniste.
    Rien qui prétende rivaliser avec la rectitude de la vraie vie. Quoique...

  • Nous sommes en 1915. Miki & Magda se sont exilés aux Etats-Unis, et plus précisément dans une petite bourgade du nom de Saint-Joseph en Louisiane. Nos sympathiques bandits décident de rester discrets et abandonnent les braquages pour le recel, en l'occurrence celui de la formule et de l'échantillon d'un acier indestructible, appelé Invinciblator. Malheureusement pour Miki & Magda, la situation s'envenime lorsqu'ils s'attirent les foudres du Ku Klux Klan local en sauvant du lynchage un noir, Chuck. Une situation d'autant plus délicate, quand on sait que l'organisation est dirigée par les notables de la ville.

  • Gros Bois, petit village de montagne, son maire, son épicier, ses coi euses, ses jeunes, sa police, ses gredins, ses vices et ses morts. Dans un chassé-croisé chaotique, chacun tente d'accomplir sa tâche. Pour certains, il s'agira de pique-niquer ou de sculpter un pied de table, pour d'autres, de distiller de l'alcool ou de fi nir un puzzle. Mais rien ne se passe comme prévu. Dans Gros Bois, l'auteur investit les thèmes du polar américain : trafi c, corruption et prostitution. Sur cette base, il explore avec humour, cynisme et désenchantement les moeurs des habitants d'un village isolé. Gros Bois est aussi un hommage au mythique Twin Peaks de David Lynch. Certains codes formels et narratifs utilisés par le cinéaste sont ici réexploités pour créer une nouvelle composition.

  • Monsieur Régis vit avec sa mère. Il s'occupe à de petites affaires dont on ne sait pas grand chose; son temps semble bien vide; sa vie est un mystère. Parfois, on se demande s'il ne nous viendrait pas d'un autre monde. En vérité, Monsieur Régis est un farceur. Farceur imaginatif, joueur, menteur. Il s'invente de singulières histoires dont il est le héros, s'acharne à les croire vraies, s'égare dangereusement dans ces fictions dont il pourrait, au bout du compte, ne pas sortir indemne. Un jour, c'est sûr, monsieur Régis finira schizophrène.

  • Un recueil d 'histoires idiotes et drôles signé Tanxxx. Quelques illustrations parsemées par-ci, par-là et puis une spéciale dédicace de Monsieur Tom

  • 'La Boucherie' se présente comme une bande dessinée 'chorale' avec toutefois deux personnages phares : Mme Lenoir et Le Boucher. Nous sommes dans un village comme il en existe encore. Toute la population a pour habitude de se retrouver au Penalty, le bistrot du coin et de refaire les événements de la journée.

  • Une femme égorgée près du FASTERMARKET. Et alors ? Qui ça intéresse ? Le Chef de la police et son adjoint enquêtent mais sans conviction, ils ont mieux à faire... Quant aux employés du supermarché, ils n'ont ni le temps ni l'envie de s' émouvoir. Le commerce n'attend pas. A chacun sa vie, ses problèmes et ses vices. Les meurtres s'enchaînent, l' enquête piétine et tout le monde devient suspect.

  • Nous sommes en juin 1914 à Prague, Empire Austro-hongrois.
    Au cours d'un braquage aussi sanglant que chaotique, Miki Sinik et Magda Klashova dérobent la formule d'un acier indestructible et son échantillon. Suite à cet événement, nos héros sont contraints de s'associer au redoutable et inefficace groupuscule anarchiste La bête noire.
    En ces temps troubles et belliqueux, les nations ennemies ambitionnent de se procurer le précieux métal. La sûreté de l'Empire est en péril ! Le Colonel Klaus Bigbraüver et le mystérieux Major Gunther Von Prut du Service des Renseignements mènent l'enquête.

    Couple idéaliste et candide rêvant d'une vie de farniente au fin fond de la cambrousse néo-zélandaise, Miki et Magda s'improvisent hors-la-loi et plongent, malgré eux, dans les méandres sociopolitiques de l'époque.

  • A la recherche d'une bonne âme, trois infirmes amnésiques, une aveugle, un cul de jatte et un manchot tombent sur un moine. Au milieu des bois, devant son cadavre gelé, ils commencent à maudire leur infirmité. Chacun d'eux est porteur d'un oracle. Leur quête: trouver et tuer 108 «bonnes âmes». Mais il n'est pas facile pour ces 3 là, de s'entendre.... Les souvenirs remontent peu à peu à la surface...
    La deuxième partie verra un pan de la mémoire du manchot revenir, une geisha plus sanguinaire que jamais et un cul-de-jatte de plus en plus bourré.
    Gags et cruauté se mêlent en doses équilibrées.

  • Dans un futur que l'on devine proche, Louka Zöt, jeune trentenaire divorcé, a eu une enfance malheureuse et mène une vie aussi morne que pitoyable, dénuée de sens et d'avenir. Jusqu'au jour où il apprend qu'il est le père d'un bébé, du nom de Klimt. Adèle, la mère, étant recherchée par la Police, elle décide de lui confier la garde du fruit de leur amour d'un soir. La société dans laquelle évolue Louka Zöt est régie par le Code des Conventions. Tout est formaté de la pensée au style de vie, ce guide de « bonne conduite » est appliqué à la lettre par le Ministère Central et approuvé par une immense majorité de la population. Or une paternité illégitime ne peut être que source d'ennuis. Louka Zöt est devenu un hors-la-loi malgré lui.

empty