Plein Vent

  • La Rose Blanche : des étudiants contre Hitler Nouv.

    En 1942, un groupe d'étudiants en médecine de l'université de Munich, entraîné par Hans Scholl, va défier le pouvoir nazi en distribuant des tracts subversifs sous le nom de La Rose blanche. Le petit groupe d'étudiants, dont la propre soeur de Hans, Sophie, va faire trembler le régime en s'élevant contre la tyrannie et ses atrocités, au nom de la civilisation.

  • 1940. Martin est médecin à Strasbourg. Sa femme, Élisabeth, est juive. Lors de l'invasion allemande, il l'envoie à Paris avec leur fille. Mais alors que les persécutions antisémites rendent la vie difficile dans la capitale occupée, Martin est engagé de force sur le front de l'Est. Ce destin familial dans la tourmente conduira Martin jusqu'à Berlin, en passant par le Berghof, sur les ruines d'un totalitarisme finissant. Entre son éthique et la réalité de la guerre, la ligne se révèlera étroite afin de rester humain dans l'inhumanité.

  • En 481, le jeune chef des Francs saliens, Clovis, n'a que 15 ans lorsqu'il est élevé sur le pavois après la mort de son père Childéric. Cinq ans plus tard, tandis que l'Empire périclite, il entreprend de conquérir l'État voisin de Syagrius, « roi des Romains ». Vainqueur à Soissons, il restitue un vase sacré à l'évêque Remi de Reims, qui devient son appui. Clovis soumet les autres territoires francs, puis assiège Paris, où il fait la connaissance de la curiale Geneviève. Le roi des Francs se tourne ensuite vers Gondebaud, roi des Burgondes, pour tenter une alliance avec lui. Mais l'évêque Remi lui suggère d'épouser sa nièce catholique, Clotilde. Dès lors, le destin de Clovis le conduit à la conquête de presque toute la Gaule alors dominée par les Wisigoths ariens, mais aussi aux eaux baptismales. Il devient ainsi le premier roi du premier royaume chrétien d'Occident.

  • Léo est chef de patrouille. Sa patrouille intègre un petit nouveau. Mais certains se moquent de lui et le poussent dans ses retranchements. Entre activités scoutes et rivalités personnelles, la tension monte alors qu'ils se rendent à la Grande Chartreuse pour leur camp de Pâques. Et puis, il y a ce mystérieux moine accompagné d'un rapace...

  • « Hadrien, parcourant successivement les provinces, examinant les contrées et les villes, inspectant toutes les forteresses, tous les remparts,...surveillant et contrôlant lui même loyalement [...] » Dion Cassius : Histoire romaine LXIX, 9.

    « Caracalla avait pour Alexandre une passion telle, qu'il se servait de certaines armes et de certaines coupes comme si elles eussent appartenu à ce prince [...] » Dion Cassius : Histoire romaine LXXVII, 7.

    Quatre adolescents d'aujourd'hui voyagent aventureusement dans l'antiquité, grâce au pouvoir que leur confère une pièce de monnaie romaine chargée d'une puissante magie agissant sur le temps !
    Cette fois-ci, leur périple leur fera traverser les règnes de deux empereurs romains des 2e et 3e siècles, que tout semble apparemment opposer : Hadrien, poète et philosophe à la réputation pacifique, et Caracalla, dont la folie sanguinaire n'a rien à envier à celle d'un Caligula ou d'un Néron.
    Une véritable épopée, qui entrainera le lecteur jusqu'à Alexandrie, en parcourant la Via Julia Augusta de Rome à Cemenelum sur les traces d'une coupelle sacrée, censée conférer à son possesseur les pouvoirs quasi divins d'Hercule!
    Nos jeunes héros Blaise, Antoine, Agathe et Julia, en remontant dans le passé, déjoueront-ils l'ambition insensée de Caracalla d'agir sur le futur ?

empty