Taschen

  • Cette image est destinée à un public majeur.

    J'ai plus de 18 ans

    Tout ceci remonte à loin. Quand TASCHEN publia la première édition limitée de Robert Crumb Sketchbooks: 1982-2011, les fans bavèrent d'envie devant ce magnifique ouvrage de six volumes réunis en coffret, son agencement méticuleusement pensé par l'artiste, l'introduction manuscrite, la tranche marbrée et le tirage d'art signé d'un croquis de Crumb en couleurs. Mais tous, cependant, ne pouvaient en payer le prix. Ils se sont donc plaints, soupirant d'envie, et leurs lamentations n'ont fait qu'empirer quand est sorti l'année suivante le second coffret, 1964-1982.

    Fini les frustrations. Robert Crumb. Sketchbook, Vol. 1: June 1964 - Sept. 1968 réunit les deux premiers volumes de ces éditions limitées, élaborés directement à partir des oeuvres d'art originales appartenant désormais à un ardent collectionneur français, en 440 pages, un vrai festin de Crumb à un prix irrésistible.

    Le livre contient des centaines de croquis, y compris les premiers dessins en couleurs du maître de la bande dessinée underground, des projets de couverture pour les inoubliables comics, Zap et Head, les croquis originaux de Keep On Truckin', la première apparition de Mr. Natural, mais aussi son évolution et son perfectionnement, Fritz The Cat, The Old Poopero, et beaucoup, beaucoup des filles voluptueuses de Crumb. Le tout est rassemblé dans un ouvrage relié à la couverture ornée d'une illustration récente colorisée à la main par Crumb en personne. Alors pourquoi pleurnicher et dépérir ? Désormais, vous pouvez avoir la qualité TASCHEN à un prix de misère.

  • Jamie Hewlett

    Collectif

    De la légendaire série Tank Girl aux clips animés pop mettant en scène les musiciens de Gorillaz, en passant par son incursion dans l'opéra contemporain chinois et son exposition à la Saatchi Gallery, l'artiste Jamie Hewlett est l'une des figures les plus prolifiques de la culture pop contemporaine.

    Nourri au hip hop aussi bien qu'aux films d'horreur de zombies, Hewlett débute sa carrière au milieu des années 1990 comme l'un des créateurs de la série Tank Girl, bande dessinée incontournable et parfait reflet de son époque. Avec son colocataire, le leader de Blur, Damon Albarn, il en vient à créer le premier groupe de rock virtuel Gorillaz, incarné par des personnages de dessin animé pop, qui a donné lieu à quatre albums studio et à des concerts spectaculaires.

    Depuis, Hewlett a poursuivi sa collaboration avec Albarn sur des projets tels que Monkey : Journey to the West, une mise en scène de haute volée du roman chinois de Wu Cheng'en réunissant acrobates de cirque, moines Shaolin et chanteurs venus de Chine. En 2006, il est nommé « Créateur de l'année » par le Design Museum de Londres et, en 2009, il reçoit avec Albarn un Bafta en récompense de leur séquence animée conçue pour les Jeux olympiques de Pékin, reprenant leurs personnages de singes. Plus récemment, une exposition d'oeuvres à la Saatchi Gallery à Londres témoigne de la nouvelle direction passionnante prise par Hewlett.

    Cette nouvelle publication de TASCHEN, la première grande monographie consacrée à Hewlett, illustre ce fascinant voyage créatif à travers plus de 400 oeuvres d'art extraites de l'univers Tank Girl aussi bien que de celui de Gorillaz, jusqu'à ses créations très récentes. À travers récits, personnages, planches de bande dessinée et croquis, l'ouvrage révèle l'exceptionnel talent créatif de Hewlett et célèbre un artiste prolifique et multiforme qui refuse catégoriquement de se reposer sur ses lauriers ou d'être cantonné à une seule pratique.

  • Bienvenue dans l'ère des comics Marvel, glorieuse époque d'innovations dans la bande dessinée et la culture pop qui ont redéfini le genre des super-héros. Ce trésor de livre , rempli de témoignageset d'images, dévoile les coulisses de la fabrication de héros transgénérationnels comme Hulk ou Spider-Man, ainsi que les artistes de légende qui leur ont donné corps, de Stan Lee à Jack Kirby.

  • Les super-héros s humanisent Le 15 décembre 1978, le rêve de générations d enfants américains est enfin devenu réalité. «Vous allez croire qu un homme peut voler,» promettent alors les affiches pour le blockbuster Superman. Séduisant irrésistiblement le grand public, ce film a cimenté le rôle du super-héros comme archétype le plus solide de l Amérique, achevant de faire des comics une des formes d art les plus importantes du pays. Mais cette discipline artistique avait alors déjà emprunté une nouvelle voie. Influencée par l émergence de comics underground et de bouleversements politiques, la collection des comics DC s adressait de plus en plus aux adultes et se trouvait dans des librairies spécialisées plutôt que dans les kiosques à journaux. Des sujets de société comme la drogue, le racisme et les droits de la femme étaient ouvertement abordés et les comics n étaient plus destinés qu aux enfants.

  • Cette image est destinée à un public majeur.

    J'ai plus de 18 ans

    Pour ceux d'entre vous qui ont remplacé l'agenda par le smartphone, TASCHEN a créé la collection 365 Day-By-Day, grâce à laquelle vous ressentirez à nouveau ce doux frisson analogique de la page tournée chaque matin. Tous les jours, vous découvrirez une photo associée à une citation : une source d'inspiration constante sur votre bureau. Au bout des 365 jours, vous n'aurez plus qu'à retourner au début de l'album, et recommencer à l'effeuiller!

  • Si Little Nemo, chef-d'oeuvre comique de Winsor McCay (1869-1934), est un héros de comic-strip petit par la taille, c'est aussi le plus grand personnage de rêveur dessiné au XXe siècle. L'infatigable dormeur a inspiré des générations d'artistes, lecteurs assidus de ses aventures hebdomadaires en pyjama, de son lit au pays des rêves, avec des compères hauts en couleur, à travers des paysages psychédéliques aux mille possibilités d'escapades fascinantes.

    Winsor McCay est un des pères fondateurs de l'industrie américaine du divertissement au début du XXe siècle. Virtuose des jeux de perspective, de couleur et de niveaux narratifs, il a défini des codes de technique narrative, d'agencement des cases et de raffinement graphique qui s'appliquent encore aujourd'hui, et considérablement influencé de nombreux artistes, parmi lesquels Robert Crumb ou Federico Fellini.

    Le somptueux Winsor McCay: The Complete Little Nemo 1905-1927 de TASCHEN rassemble, pour la toute première fois et dans des couleurs éclatantes, l'ensemble des 549 épisodes de Little Nemo, la bande dessinée culte où les prodigieux rêves surréalistes d'un petit garçon deviennent réalité. Dans un texte très riche, illustré de photographies historiques et de documents, le spécialiste de la bande dessinée Alexander Braun revient sur la vie et l'oeuvre de McCay, qu'il replace dans le contexte culturel de l'industrie américaine des média et du divertissement au tournant du XXe siècle, et met en évidence l'immense valeur historique et artistique des récits oniriques de McCay. À la fois histoire d'aventure, régal visuel et morceau d'histoire culturelle, cette édition représente un formidable hommage à l'un des pères les plus innovants - et l'un des plus intrépides explorateurs - de la bande dessinée et de la comédie sur papier.

  • Bâtiments moléculaires...
    Une nouvelle architecture pour le Japon d'après-guerre...

    Il était une nation qui partit en guerre, mais qui, après avoir conquis un continent, vit son propre pays détruit par des bombes atomiques. Les vainqueurs imposèrent alors la démocratie aux vaincus. Pour un groupe d'apprentis architectes, artistes et designers, entraînés par un visionnaire, la situation désespérée de leur pays ne représentait pas un obstacle mais une invitation à réfléchir et à planifier. Bien que tous très différents, les architectes travaillèrent en étroite collaboration pour réaliser leurs rêves, énergiquement soutenus par une administration super créative et un État militant. Après quinze ans d'incubation, ils surprirent la planète avec une nouvelle architecture, le métabolisme, qui proposait un changement radical du pays tout entier. Les journaux, magazines et la télévision ont alors fait de ces architectes de véritables héros : à la fois penseurs et acteurs, des hommes résolument modernes. Rien que par leur travail acharné, leur discipline et l'intégration de toutes les formes de créativité, leur pays, le Japon, est devenu un brillant exemple. Quand la crise du pétrole a marqué le déclin de l'Occident, les architectes japonais se sont déployés à travers le monde pour définir les contours d'une esthétique post-occidentale.

    Entre 2005 et 2011, l'architecte Rem Koolhaas et le curateur Hans Ulrich Obrist ont interviewé les derniers membres du métabolisme, ainsi qu'une douzaine de leurs mentors, collaborateurs, rivaux, critiques, protégés et des membres de leur famille. L'ensemble livre un documentaire très vivant sur le premier mouvement architectural d'avant-garde non occidental et les derniers moments d'une architecture qui relevait plus du public que du privé...

    Histoire orale par Rem Koolhaas et Hans Ulrich Obrist.
    Interviews approfondies de Arata Isozaki, Toshiko Kato, Kiyonori Kikutake, Noboru Kawazoe, Fumihiko Maki, Kisho Kurokawa, Kenji Ekuan, Atsushi Shimokobe, et Takako et Noritaka Tange.
    Des centaines d'images et de maquettes d'architecture inédites, ainsi que des extraits de magazines.

  • Les comics de l'ère spatiale.
    Alors que les super héros avaient presque disparu au début des années 1950, DC Comics a rallumé la flamme qui allait les placer au coeur de la culture populaire moderne en leur insufflant une dose de science-fiction. Pour contourner les restrictions imposées par l'autocensure de la Comics Code Authority, les écrivains et éditeurs de DC ont imaginé des récits toujours plus extraordinaires, faisant entrer les super héros aussi bien que Bob Hope dans le royaume de la SF. DC Comics: L Âge d'argent revient sur cette transformation avec les toutes premières «renaissances» de grandes figures de l Âge d'or, comme Flash, la Lanterne verte et Hawkman, ainsi que sur les aventures de plus en plus déjantées de Batman, le Chevalier noir qui devient malgré lui le symbole du kitsch des années 1960 à travers la très populaire série télé qui le transforme pour des générations entières en icône de la pop culture. Vous découvrirez en plus une interview exclusive de Neal Adams, l'artiste de Deadman, la lanterne verte et Batman!

  • Une bande dessinée sur l'évolution de l'architecture.

    Yes is More, c'est le manifeste accessible, mais d'un radicalisme absolu du cabinet d'architecture Bjarke Ingels Group, ou BIG, basé à Copenhague. Contrairement à une monographie architecturale traditionnelle, ce livre utilise le format de la bande dessinée pour exprimer son programme radical pour l'architecture contemporaine. C'est également la première publication complète sur cette révolutionnaire agence BIG, où les méthodes, procédés, outils et concepts sont constamment remis en question et redéfinis. Or, comme l'explique lui-même le groupe:

    "Au cours de l'histoire, l'architecture a toujours été dominée par deux extrêmes opposés: une avant-garde aux idées extravagantes, inspirées de la philosophie ou du mysticisme, et les cabinets de consultants bien structurés qui construisent des cubes convenus et ennuyeux de grand standing. L'architecture paraît cloisonnée: soit elle est d'un utopisme naïf, soit d'un pragmatisme pétrifiant. Nous pensons qu'il existe une troisième voie, intermédiaire entre ces conceptions diamétralement opposées: une architecture utopique et pragmatique qui a pour objectif pratique de créer des endroits idéals d'un point de vue social, économique et environnemental. Chez BIG, nous nous consacrons à investir ce chevauchement entre radicalisme et réalité. Dans chacune de nos actions, nous essayons de ne pas nous concentrer uniquement sur les petits détails mais surtout sur le BIG tableau." Bjarke Ingels attire des confrères de grand talent, ainsi que des clients doués et ambitieux du monde entier. Il crée alors d'intelligentes synergies à partir d'énergies sauvages et d'imprévues dynamiques qu'il transforme en solutions étonnantes, fonctionnelles, précieuses et esthétiques pour répondre aux défis spécifiques et complexes de chaque mission.

    Les projets de BIG ont remporté des récompenses de la Royal Academy of Fine Arts et le Prix Spécial du Jury de la Biennale d'architecture de Venise, ainsi que de nombreux autres prix internationaux. Yes is More ("Oui, c'est plus") est un jeu de mots qui représente l'esprit de l'agence et synthétise son attitude irrévérencieuse à l'égard d'un formalisme excessif et sa détermination à impliquer l'ensemble de la population dans ses créations. Prolongement de ses méthodes et de ses résultats, sa première monographie exploite le mode d'expression le plus accessible et le plus populaire: la BD.

  • Pour fêter le 75e anniversaire de Marvel, TASCHEN présente un magnum opus de l'éditeur de comics le plus influent d'aujourd'hui, qui vous fait entrer dans le secret de ses célèbres personnages, mais aussi dans la «pépinière» d'architectes de cette maison, dont les noms sont presque aussi connus que ceux des héros qu'ils ont animés: Stan «the Man» Lee, Jack «King» Kirby, et une pléiade de stars comme Steve Ditko, John Romita, John Buscema, Marie Severin et bien d'autres encore. Avec des essais d'historiens de la bande dessinée et de l'ancien rédacteur en chef de Marvel, Roy Thomas, ce livre s'immerge dans l'univers des milliers de personnages costumés qui continuent à défendre la bonne cause dans les bandes dessinées, les films et les rayons jouets dans le monde entier.

    Ce livre comprend:
    Plus de 700 pages et près de 2.000 images, dont des comics vintage, des oeuvres d'art uniques, des photos de films et des coulisses de tournage, ainsi que des jouets et des objets de collection rares.
    Une frise chronologique en accordéon de plus d'un mètre vingt Des biographies de plus de 300 artistes, scénaristes, éditeurs et fans célèbres qui ont façonné l'histoire de Marvel.

  • Starck

    Collectif

    "We have to replace beauty, which is a cultural concept, with goodness, which is a humanist concept." - Philippe Starck.

    Philippe Starck wants to bring love and happiness into your life by designing objects, environments, and appliances that will brighten your days. He spent his childhood under his father's drawing boards, sawing, cutting, gluing, and sanding, dismantling bikes, motorcycles and other objects. Several years and several prototypes later, he has changed life at the French presidential palace, the Italians have asked him to renew the notion of furniture, and he has turned the Royalton and Paramount in New York into the first classics of the new hotel world.

    Starck's overwhelming international success and cult-star status are proof that people everywhere are receptive to his kindhearted philosophy and distinctive aesthetic sensibility. The democratic design projects that he has undertaken with Target (USA) and j/ii (Japan), as well as the TASCHEN bookshops in Paris and Los Angeles and the Bon restaurant chain, are among the projects included in this volume that traces the entire career of today's foremost design superhero.

  • "Edo par Hiroshige : de prestigieuses gravures sur bois dans la tradition de l'ukido-e du milieu du 19ème siècle Signifiant littéralement « images du monde flottant », le terme ukiyo-e fait référence au célèbre genre de gravure sur bois japonaise, apparu au 17ème siècle, et qui se confond avec la représentation visuelle que l'Occident a du Japon. Parce qu'elles pouvaient être produites en masse, les oeuvres d'ukiyo-e étaient beaucoup utilisées, depuis les cartes de voeux aux illustrations de livres ou en gravures uniques. Elles dépeignaient traditionnellement la vie urbaine, les loisirs, la beauté féminine, les acteurs de théâtre kabuki, et les paysages. L'influence de l'ukiyo-e, souvent désignée sous le terme de « Japonisme », fut mondiale, et transparaît aussi bien dans la peinture impressionniste que dans le manga ou le dessin d'animation d'aujourd'hui.
    Utagawa Hiroshige (1797-1858) fut l'un des derniers artistes majeurs dans la tradition de l'ukiyo-e. Bien qu'il ait traité une grande variété de sujets, son travail le plus renommé tourna autour de paysages de sa ville natale Edo (aujourd'hui Tokyo), dont il donna notamment cette série de « 100 vues célèbres d'Edo » (1856-1858). Cette luxueuse réédition intégrale agrémente chacune des illustrations d'une description, invitant le lecteur à se plonger dans la vibrante beauté des paysages d'Hiroshige.
    "

  • "Le plus grand spectacle du monde : la naissance de la culture populaire américaine Durant un siècle, le cirque américain fut la plus grande industrie de spectacle que le monde ait connue. La période du milieu du 19ème siècle à celui du 20ème fut l'âge d'or des cirques itinérants, dont les représentations se firent à travers toute l'Amérique, devant des publics immenses. Athlètes, acrobates et dompteurs ignorant la peur, animaux sauvages, bêtes de foire annoncèrent par leur pouvoir de fascination le cinéma et la télévision. Symboles de l'aventure par excellence, les forains ont vécu « sur la route » bien avant Kerouac et la Beat generation.
    Les 600 pages et 1000 illustrations en couleur et noir et blanc de cet ouvrage, dont 200 des toutes premières photographies couleur jamais prises des cirques et de nombreuses affiches signées des prestigieux lithographes Strobridge, ravivent le glamour et l'authenticité du cirque. Neuf chapitres thématiques abordent de manière inédite la vie itinérante des forains, la liberté dont bénéficièrent les premières artistes féminines, l'ingéniosité et les multiples compétences des pionniers du cirque. Les superbes images tout autant que le sujet fascineront les néophytes comme les aficionados du chapiteau.
    "

  • Sex to sexty

    Dian Hanson

    "L'humour grivois et provocateur du magazine Sex to Sexty. Les uns le considèrent comme le plus vulgaire de tous les magazines, les autres comme le dernier bastion de l'humour grivois américain, apparu avec la révolution sexuelle et condamné par le politiquement correct. Ce fut et reste en tout cas un foisonnement de dessins et écrits croustillants, publiés entre 1965 et 1983 par l'entrepreneur Texan John Newbern et son comparse Pierre Davis, auteur de peintures à l'huile pour chaque numéro de cet hymne à l'humour masculin, qui n'épargnait aucun sujet.
    Sex to Sexty reproduit les 198 couvertures du magazine et un grand nombre des images qui l'ont illustré. L'éditrice Dian Hanson se penche sur les grands thèmes qui traversent ces milliers de dessins ou plaisanteries. Cru, insolent, sans tabous et américain pur jus, Sex to Sexty n'épargne rien ni personne, reproduisant la formidable diversité du magazine dans l'humour cru et direct. La jaquette spéciale reproduit toutes les couvertures et se déplie en un poster d'une couverture inédite du magazine Sex to Sexty - écartée à l'époque car « de trop mauvais goût », mais qui conviendra parfaitement à votre salle de bain ou votre bar."

  • Eric Stanton (1926-1999) a été baptisé «le Rembrandt de la Pulp culture», surnom qui lui va comme un gant, car il est sans doute le plus grand artiste en son genre. Ses bandes dessinées couleur inventives et très détaillées mettent en scène des femmes fatales plantureuses aux longues jambes qui font ce qu'elles veulent d'hommes attachés, menottés ou béats d'admiration. Il y a ceux qui considèrent que l'univers de Stanton représente l'attribution des pleins pouvoirs à la sexualité féminine, et ceux qui le perçoivent comme une grosse caricature du fantasme de la dominatrice. Mais ce qui est certain, c'est que dans l'univers de Stanton, les femmes sont au pouvoir.

    Cette rétrospective couvre l'oeuvre de Stanton de la fin des années 1940 aux années 1990 à travers plus de 500 bandes dessinées, illustrations et couvertures de magazines. Vous découvrirez également une introduction détaillée du photographe Eric Kroll explorant la vie et l'oeuvre de Stanton.

  • L'âge d'or des femmes fatales.
    Femmes fatales et gros calibres.
    1924 à 1969: grandeur et décadence d'un genre propre à l'Amérique.

    À l'apogée de l'ère du Jazz, quand la Prohibition transformait les citoyens moyens en criminels et les criminels en vedettes, les magazines de détective américains consacrés au crime ont fait leur apparition. True Detective a été le premier en 1924, et, en 1934, quand la Grande Dépression a fait naître des hors-la-loi hauts en couleur, comme Machine Gun Kelly, Bonnie and Clyde, Baby Face Nelson ou John Dillinger, les magazines remportaient un tel succès que flics et voyous rivalisaient pour y figurer. Même le patron du FBI, J. Edgar Hoover, écrivait régulièrement pour ces magazines.
    Mais au fil des décennies, ces magazines ont subi une étrange métamorphose. Une fois l'alcool redevenu légal, la Dépression finie et tous les célébrités du crime mortes ou sous les verrous, les magazines de détective ont adopté un registre plus sulfureux pour continuer à vendre. Des femmes fatales sexy en pulls moulants, jupes fendues et talons aiguilles s'affichaient à la une de toutes les couvertures aux gros titres racoleurs: "J'ai volé. pour m'éclater", "La vie sexuelle des tueuses", "La fiancée du péché!", "Elle m'a plumé comme un pigeon" ou plus simplement "Fille de mauvaise vie".

    True Crime Detective Magazines suit la grandeur et la décadence de 1924 à 1969 de ce genre exclusivement américain. Des centaines de couvertures et d'images de douzaines de magazines différents retracent non seulement l'histoire de ces magazines, mais reviennent également sur la relation des Américains au sexe, au péché, au crime et au châtiment sur plus de cinquante ans. Enrichi des textes des collectionneurs de magazines Eric Godtland, George Hagenaur et du rédacteur en chef de True Detective Marc Gerald, True Crime Detective Magazines propose un regard à la fois complet et divertissant sur l'un des créneaux éditoriaux les plus étranges de tous les temps.

    "Mes copains voulaient tous devenir pompiers, fermiers, policiers ou ce genre de métiers. Pas moi: je voulais juste voler de l'argent aux gens!" - JOHN DILLINGER

  • Images de marques Suite au succès de notre premier volume, cet ouvrage vous offre plus de 2 000 logos, ainsi que des éléments d'études de cas spécifiques portant sur l'identité de marques comme MTV, CCTV ou l'antenne berlinoise du Metropolitan Museum. Vous découvrirez parmi les plus perfomants bureaux de design et de marque MetaDesign, Saffron Brand Consultants, Research Studios, Stefan Sagmeister et Studio Dumbar. Avec un avant-propos d'Uli Mayer-Johanssen, directeur design de MetaDesign et une introduction du gourou des marques, Wally Ollins, ce recueil offre une approche professionnelle de l'art de créer les meilleurs logos.

  • En juin 1938 sortait le premier numéro d'Action Comics arborant en couverture un nouveau genre de personnage de BD: un homme costumé à la double identité possédant une force et des pouvoirs extraordinaires, un individu capable de protéger les citoyens quand les autorités traditionnelles se retrouvent dépassées. Ce n'était pas le premier super héros, mais l'homme d'acier allait devenir le prototype de tous les super héros à venir. L'histoire de Superman, comme celles de Batman, Wonder Woman et des centaines d'autres personnages de DC Comics sont toutes racontées dans DC Comics: L'Âge d'or. Seul ouvrage aussi complet sur le sujet, ce livre retrace les premières décennies de l'histoire de la maison, de ses débuts dans le pulp aux autodafés de comics sous McCarthy, dans les années 1950, sur plus de 400 pages bourrées de comics, d'illustrations, de comics, de photographies et encore de comics. Sans oublier une interview exclusive du légendaire artiste de Sgt. Rock et Hawkman, Joe Kubert!

  • Magic book ; 1400-1950

    Collectif

    CROYANCE POPULAIRE : Depuis des millénaires la magie enchante l'humanité, jouant de la terreur, du rire, du choc et de l'émerveillement. Jadis persécutés comme des hérétiques, les magiciens ont toujours représenté une fenêtre ouverte sur des univers parallèles aux possibilités illimitées comme évoquer les esprits ou lire dans les pensées. Bien avant l'avènement de la science-fiction et des réalités virtuelles, l'art de la magie fut la source d'imaginaire la plus forte que l'homme ait jamais rencontrée. Véritables pionniers historiques des effets spéciaux, les magiciens n'ont cessé de mystifier leurs audiences en rendant possible l'impossible.
    UN PEU D'HISTOIRE : Ce nouveau volume XL des éditions TASCHEN Magic Book offre aux lecteurs un panorama de 500 ans sur l'éblouissante tradition visuelle des plus grands magiciens au monde. En effet, 640 pages retracent l'histoire de la magie en tant que représentation artistique des années 1470 à la période suivant la Seconde guerre Mondiale.
    IMPORTANTE ICONOGRAPHIE : Avec plus de 1000 affiches d'époque, photographies, dessins et gravures rarement publiés, c'est à travers des images mémorables et des notices claires et instructives que Magic Book explore l'évolution de l'art du magicien, des premiers artistes de rue aux grands magicien de la scène qui lancèrent l'essor des effets cinématiques ; ou encore de l'âge d'or de la magie, au XIXème siècle, des héros sans peur tel Houdini aux artistes du début du XXème siècle.

  • Lors de la campagne électorale de Barack Obama, le site « Design for Obama » créa un forum en ligne pour les artistes, les designers et les soutiens en général, qui ont pu y publier leurs créations et en télécharger d'autres gratuitement. L'affiche réaliste de Shephard Fairey, « Hope », devint l'image emblématique de l'année 2008, poussant de nombreux artistes à s'inspirer, pour leurs créations, de la rue, des meetings et des campagnes de recensement électoral, ainsi que des foyers et bureaux de vote dans tout le pays.
    DESIGNFOROBAMA.ORG : Sélectionnée parmi des centaines d'affiches par le designer graphique et fondateur de designforobama.org Aaron Perry-Zucker et par le réalisateur et activiste Spike Lee, la collection présentée dans ce recueil rassemble une sélection de 250 affiches marquantes, apparues dès l'ouverture du site. Y sont présents de grands artistes ainsi que des figures montantes de l'expression graphique.
    Comprenant des analyses de Lee, Perry-Zucker, et de l'historien reconnu Steven Heller, ce recueil remarquable s'avère un document historique d'une valeur inestimable sur la campagne la plus innovante et la plus plébiscitée de l'histoire contemporaine, et sur la variété créative qui contribua à mener Obama à la victoire.

  • Visions du Paradis et de l'Enfer : Illustrations de la Bible de Martin Luther Les 117 images qui ont déclenché une révolution religieuse Publiée en 1534, la Bible de Martin Luther était la première Bible allemande complète. Sa diffusion a marqué un tournant majeur dans l'histoire de la chrétienté. La traduction révolutionnaire dans le langage vernaculaire, aussi moderne que son interprétation, rendit la Bible accessible aux non-initiés et a contribué de façon décisive à l'apparition de la Réforme en Europe du Nord et à la naissance d'une nouvelle religion, le protestantisme. Les exemplaires les plus convoités incluaient des illustrations politiquement chargées au graphisme choquant, comme celles qui présentent la Putain de Babylone coiffée de la couronne papale et chevauchant un monstre à sept têtes, ou les Quatre Cavaliers de l'Apocalypse conduits par un soldat turc.

    TASCHEN publie aujourd'hui ces 117 gravures sur bois autrefois coloriées à la main dans l'atelier de Lucas Cranach. Chacune d'elles a fait l'objet d'une reproduction méticuleuse à partir d'un exemplaire original rare et somptueux conservé à la Bibliothèque Herzogin Anna Amalia de Weimar. La préface de Stephan Füssel propose un aperçu de la vie de Luther, du contexte historique et de l'importance culturelle de la Bible de Luther, ainsi que des descriptions détaillées des illustrations et de leur iconographie.

  • Stratégies pour rèussir.

    Comment faire décoller votre activité en ligne.

    Retraçant le parcours et la réussite de plus de 60 travaux, depuis les toutes premières réunions avec les clients jusqu au projet achevé, cet ouvrage consiste en une étude détaillée organisée en cinq chapitres : le commerce en ligne, les sites web d entreprise, les campagnes, les médias sociaux et les sites promotionnels. Ces thèmes sont au c ur de ce que le web peut apporter à chacun, individu comme institution, et mieux comprendre comment ces projets sont développés peut permettre à une entreprise de se différencier de ses concurrents.
    Les stratégies analysées vont de celles employées par les plus grandes entreprises à celles de plus petites sociétés, mais elles partagent toutes un même but : un investissement rentable, efficace et réussi sur le web. Chaque projet est décrit et évalué selon les critères de rapidité, d ambition, de stratégie et de résultats. De Coca-Cola à Prine of Persia, de Diesel à Domino s Pizza, ce livre montre comment des sociétés de toutes tailles peuvent élaborer une présence en ligne efficace, et évoque notamment les travaux de stratèges innovants tels que Ajaz Ahmed, Alex Bogusky, et Jeff Goodby.

  • Animation now

    Collectif

    "Pour tous ceux qui s'éclatent en regardant Shrek 2 ou Le Monde de Nemo, Animation Now! propose un aperçu général de 80 des plus grands créateurs et studios d'animation du monde entier, de Pixar, Walt Disney et DreamWorks SKG à Hollywood, à des artistes nettement plus intellos, comme le Sud-Africain William Kentridge." Business Week, New York Mais comment font-ils? Les artistes qui se cachent derrière l'animation font l'objet de cette étude générale qui vous apprend tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur les plus grands spécialistes de l'animation d'aujourd'hui. Près de 80 artistes/studios se trouvent rassemblés ici, classés par ordre alphabétique, accompagnés d'exemples et de descriptions de leur travail ainsi que de leur biographie, filmographie, bibliographie, des récompenses qu'ils ont obtenues et des adresses où les contacter. Le descriptif des meilleures écoles d'animation est également inclus.

empty