Arts et spectacles

  • Mon voisin Totoro, Le Voyage de Chihiro, Princesse Mononoke, Le Château ambulant, Nausicaä de la vallée du vent, ... La création du mythique studio Ghibli... Avec l'invention de personnages aussi emblématiques que Totoro, Nausicaä, Princesse Mononoke ou Chihiro, Hayao Miyazaki est l'un des derniers maîtres vivants de l'animation japonaise. Cofondateur et âme vive du studio Ghibli, il fait partie de ceux qui ont donné au film d'animation ses lettres de noblesse, le sortant définitivement d'une niche purement enfantine ou réservée au circuit des courts métrages.
    Capable de s'adresser à un public de tout-petits comme à des adultes, de faire rêver sur grand écran tout en abordant des thèmes comme la préservation de notre environnement ou le pacifisme, Hayao Miyazaki mêle les influences occidentales et la mythologie asiatique comme personne ne l'avait fait avant lui. Féministe, profondément engagé, passionné d'aviation et de mécanique, il réussit à nous entraîner dans ses univers film après film.
    De surprises en émerveillements, ils nous deviennent tous familiers. Monument de l'animation japonaise, il a ouvert la voie à une nouvelle génération de cinéastes, au Japon comme en France, capables de créer comme lui leurs propres univers graphiques et de faire entendre leurs propres voix, leur valeurs. Scénariste, dessinateur, producteur, réalisateur, Hayao Miyazaki est avant tout un créateur de mondes, et le coeur du studio Ghibli.
    Un coeur... à l'ouvrage.

  • Fin 2016, Hayao Miyazaki refait parler de lui alors que la relève semblait assurée avec de dignes successeurs tels que Makoto Shinkai et son film your name. qui bat tous les records, ou encore Mamoru Hosoda... L'animation japonaise est sous les projecteurs ! À l'heure où les activités du Studio Ghibli sont quelques peu latentes mais que tous les yeux restent braqués sur lui, ce mook était une évidence. Le moment est donc idéal pour crier notre amour pour l'animation, en faisant un focus tant mérité sur Ghibli : hommage au studio, ce mook est construit sous forme de rétrospective. Biographies, articles thématiques, chroniques, coulisses... Rien n'est occulté dans cet ouvrage pour mettre en valeur le travail de Ghibli. En bonus inédits, les lecteurs trouveront deux visuels exclusifs du studio et surtout des dessins hommage réalisés par une sélection des meilleurs artistes français en lien avec le Japon !

  • Depuis l'arrivée de Goldorak en 1978, la France a été une terre d'accueil - avec parfois quelques heurts - pour l'animation japonaise. Nous avons connu les générations Albator, Dragon Ball, Evangelion, Pokémon, Naruto, etc. Tout au long de ces quarante dernières années, certaines séries se sont distinguées pour leur universalité, mais aussi pour leur singularité. La richesse de la série TV et vidéo d'animation au Japon en fait le premier marché mondial.Notre équipe d'experts, en partenariat avec AnimeLand, a retenu 100 séries d'animation japonaises dans ce recueil. 100 séries qui ont fait l'histoire. 100 séries qui nous réunissent dans notre passion pour l'animation. 100 occasions de comprendre pourquoi les anime se sont imposés dans le monde. 100 nuances de productions, avec ses qualités et ses anecdotes. 100 pistes de visionnages que vous soyez fan d'animation ou curieux de découvrir cet incroyable univers.

    AnimeLand est le premier magazine, tant au niveau historique qu'en diffusion, spécialisé dans le domaine du manga et de l'animation en France. Né en 1991, AnimeLand a été créé par les fans pour les fans. Il est devenu en trente ans un magazine vendu dans toute la France et les pays francophones et est devenu la référence sur le sujet, grâce à sa liberté de ton et son analyse d'experts.

  • J'ai consigné dans ce bréviaire les éléments marquants de notre royaume meurtri.Au terme de temps sombres, j'espère que mes écrits illustrés permettront aux générations futures de comprendre les arcanes d'une épopée fantastique, d'en revivre et d'en analyser ses moments essentiels.Depuis le Mur, puis du Nord jusqu'à Dorne, et jusqu'aux frontières connues.Car je sais, comme chaque mestre avant moi, que les écrits restent.Game of Thrones a beau être l'un des blockbusters les plus populaires du XXIe siècle, il ne cesse d'étonner par la profondeur de ses thèmes, par la richesse de son propos. Au travers de ce curieux bréviaire, contenant plus d'une centaine d'entrées étonnantes richement illustrées, allant de la condition de la femme à Miguel Sapochnik en passant par les huskies, redécouvrez tout l'univers du Trône de fer comme vous ne l'aviez jamais vu ! Ces éléments de compréhension du récit et ces anecdotes autour de la série sauront ravir initiés comme profanes en proposant de replonger dans les huit saisons extraordinaires d'un des plus grands phénomènes culturels de notre génération.

  • Le Seigneur des Anneaux, Le Hobbit,  Le Silmarillion, et tant d'autres épopées que vous allez découvrir...John Ronald Reuel Tolkien est un auteur mondialement connu pour avoir créé un univers entier dans sa cultissime saga d'aventures Le Seigneur des Anneaux, suite du Hobbit. Les romans ont été adaptés avec succès au cinéma par Peter Jackson dans les années 2000, et continuent de se décliner, de se raconter. Mais la Terre du Milieu est vaste, et encore mal connue. Ce mook présente de nombreux articles thématiques, enrichis d'entretiens et de témoignages experts. Nous vous proposons d'en savoir (beaucoup) plus, au-delà des lieux communs et des clichés, sur l'oeuvre et l'influence de J. R. R. Tolkien, dans la culture et l'art bien sûr, mais aussi dans la sociologie, l'histoire et les sciences.Nous vous proposons une rencontre, le temps d'un ouvrage, avec un formidable créateur de mondes, et des personnages emblématiques, héros de sagas romanesques transmises à travers les générations. Bonne promenade en Terre du Milieu.

  • 100 films d'animation japonais

    Collectif

    • Ynnis
    • 3 Octobre 2018

    L'animation japonaise a su s'imposer en France grâce à la télévision dans les années 1980 et 1990. Puis elle a quitté le petit écran pour la vidéo et le cinéma. Ainsi, le public français a pu découvrir des longs métrages qui n'avaient alors rien à voir avec l'animation qu'il connaissait, loin des films Disney. Le film Akira a marqué sa génération et est rapidement devenu l'étendard d'un cinéma qui s'adresse à un public plus âgé, curieux, ouvert et avide de fantastique. Ghost in the Shell, Perfect Blue sont devenus des classiques du film de genre. Puis, les films de Miyazaki ont touché un public plus large afin de démocratiser le cinéma d'animation japonaise. Depuis, chaque année, au moins 3 de ces films sortent en salle et une dizaine en vidéo.
    Ce recueil permet de réunir les 100 films d'animation japonaise les plus marquants en précisant son histoire, ses qualités et de nombreuses anecdotes. Rédigé par une équipe d'experts, en partenariat avec AnimeLand, la référence en matière d'animation en presse, le livre devrait servir d'ouvrage référent dans les bibliothèques et écoles et devrait s'afficher dans les étagères de tout cinéphile et tout amateur du Japon. Sa sortie avant les fêtes de fin d'année et son aspect de beau livre avec de belles images lui procurent une place de choix dans les cadeaux efficaces auprès des trentenaires et quarantenaires geeks.

  • Le 5 avril dernier, Isao Takahata, l'un des plus grands réalisateurs d'animation japonais nous a quittés. Son chef d'oeuvre Le Tombeau des Lucioles a marqué toute une génération de cinéphiles, mais a également compté dans le développement du marché de l'animation japonaise en France. Takahata venait régulièrement en France afin de tenter de donner un sens au manga et à l'animation en dehors du Japon, à travers des conférences et ateliers. Ses autres films, Pompoko, Mes voisins les Yamada, Souvenirs goutte à goutte ou le récent Princesse Kaguya font partie aujourd'hui du panthéon du cinéma.
    Ynnis, en partenariat avec AnimeLand rend hommage à ce grand homme amoureux d'histoire et de littérature.
    De nombreuses personnalités du film d'animation, du journalisme spécialisé, du monde de l'illustration et de la bande-dessiné proposent ici des témoignages personnels de leur rencontre avec l'homme ou avec ses oeuvres. Ils se présentent sous la forme de textes à la première personne, de dessins ou de dialogues.

  • « Tout le monde ne peut pas devenir un grand artiste, mais un grand artiste peut surgir de n'importe où ». (Anton Ego in Ratatouille).

    Le temps qui passe, l'entraide, l'apprentissage de l'humilité, l'émancipation, l'affirmation de soi, le sens de la famille, le respect des traditions, l'avenir de la civilisation...
    Développées à tour de rôle dans Toy Story, 1001 Pattes, Cars, Wall-E, Rebelle, Vice-Versa et Coco, ces thématiques servent de fil conducteur à la filmographie des ingénieux studios Pixar,   d'une cohérence et d'une modernité sans cesse réaffirmées depuis plus de trois décennies. Éclairé de portraits et d'entretiens avec les artistes phares de la société à la lampe bondissante, de multiples zooms ludiques, économiques ou analytiques, et d'illustrations inédites d'artistes immanquablement influencés par l'insolente créativité des surdoués des studios d'Emeryville, ce mook revient sur les vingt longs métrages fondateurs ainsi que la ribambelle de courts qui, de Luxo Jr. à Bao, ont favorisé l'émergence de nouveaux talents.

  • Gersende Bollut et Romain Dasnoy, spécialistes du cinéma d'animation et auteurs du mook Disney, entendent rendre hommage aux Studios Disney à travers un retour exhaustif sur la filmographie mêlant analyse, anecdotes méconnues et point de vue subjectif des auteurs ; des sujets transversaux et autres articles de fond dégageant les principaux motifs qui font l'essence des oeuvres Disney ; ainsi que des articles annexes sur "l'univers étendu" comprenant les adaptations en prises de vues réelles, les séries TV, les studios affiliés tels que Pixar ou Lucasfilm. D'innombrables ouvrages, essais et revues ont déjà été consacrés à Disney, le mook à paraître en mars 2018 souhaite proposer un angle original, non chronologique, pour revisiter une filmographie mondialement célèbre, dans l'idée de traiter sur un pied d'égalité tous les films d'animation, jusqu'aux oubliés, et de surprendre si possible les connaisseurs avec des anecdotes et citations de Walt Disney méconnues. Soit un panorama fouillé, sincère et passionné du studio le plus emblématique du cinéma d'animation mondial. Pour accompagner ce panorama fouillé, sincère et passionné du studio le plus emblématique du cinéma d'animation mondial, des artistes rendront hommage à Disney à travers des illustrations réalisées pour l'occasion.

  • 2019. Néo-Tokyo est en pleine reconstruction après la Troisième Guerre mondiale.
    Alors que Kaneda et sa bande sont de sortie, il tombe sur le numéro 26, un être sans âge au physique singulier. Alors qu'il tente de l'éviter, il est victime d'un grave accident de moto. À son réveil, il développe des pouvoirs surnaturels qu'il devra apprendre à maîtriser... Dans cet ouvrage dédié à Akira, replongez-vous dans l'oeuvre culte de Katsuhiro Ôtomo à travers des analyses d'expert, des dossiers richement illustrés et des anecdotes de création.

  • Le Prince d'Egypte, Fourmiz, Shrek, Kung-Fu Panda, Dragons... Les films de DreamWorks, le studio au petit pêcheur de la lune, ont séduits petits et grands. En France, il n'existe pas de livre sur le sujet si ce n'est des artbooks et cela manque au paysage littéraire tant le studio a su s'implanter dans le monde en tant que pilier de l'animation. En tant que spécialiste du genre, Ynnis Éditions avait pour mission de comblé ce vide. Ce mook DreamWorks vient donc rejoindre la collection Hommage auprès de ses frères Ghibli et Disney, des livres qui ont fait leurs preuves et gagné un lectorat fidèle.
    Cet ouvrage, rédigé par le collectif AnimeLand et ses rédacteurs passionnés, propose donc un panorama détaillé et exhaustif pour revenir sur le studio qui a réussi à ébranlé Disney grâce à Shrek, son ogre vert. A travers la création du studio, les soucis de distribution, les grandes licences à succès, les oeuvres plus confidentielles et la nouvelle politique de séries télé, rien n'est occulté dans ce mook aux propos journalistiques d'experts.

  • Mamoru Hosoda

    Collectif

    • Ynnis
    • 28 Novembre 2018

    Avec seulement sept films à son actifs, Mamoru Hosoda s'est imposé comme le représentant d'une animation japonaise plus naturaliste et humaniste. Chacun de ses nouveaux métrages rencontre plus de succès que le précédent, et la popularité du réalisateur n'a de cesse de grimper en flèche. Son huitième film, Miraï, ma Petite Soeur est présenté cette année en avant-première au Festival de Cannes lors de la Quinzaine des réalisateurs et en compétition au Festival d'Annecy. Une juste reconnaissance du talent de ce réalisateur, au sein même de quelques-unes des plus prestigieuses institutions mondiales du cinéma.
    Ce mook rédigé par une équipe de passionnés et d'experts, en partenariat avec le magazine AnimeLand, veut également en faire l'écho à sa manière : en revenant sur les premier pas d'Hosoda dans l'animation, en mettant en lumière ses frères d'armes les plus notables, en décryptant son style et ses obsessions, et en revenant de manière pointue sur ce qui fait l'essence de ses films. Pour finir, une galerie d'illustrations réalisée spécialement pour l'occasion par des artistes de divers horizons finit de célébrer l'oeuvre du réalisateur en images.

  • Avec ce troisième numéro, Rockyrama vous donne rendez-vous dans les ruelles obscures de Gotham City, ville du crime, où veille un mystérieux chevalier noir...
    Pour célébrer le trentenaire du film, Rockyrama Papers rend hommage au Batman de Tim Burton et invite les fans à replonger dans l'univers gothique et pop du réalisateur. D'un côté, un grand poster original à l'effigie du célèbre justicier, de l'autre, un voyage au coeur du film à travers quelques-uns de ses lieux, personnages ou thématiques cultes : du fidèle Alfred à l'inquiétant Joker, de la bande originale culte de Danny Elfman (vendue à plus de 11 millions d'exemplaires dans le monde) à la puissante Batmobile, de Gotham au Batsignal...

  • Le stress est à son comble : voici enfin le classement tant attendu des 101 meilleurs films à regarder entre amis, classés depuis le 101ème jusqu'au premier. Le suspense est total !
    Quel sera le meilleur film à regarder un samedi soir ? Tango & Cash, True Romance, Pulp Fiction, Mary à Tout Prix, Retour vers le Futur ?
    101 films : des séries B et Z, des chefs d'oeuvres et des classiques, le plus grand écart de tous les temps entre Commando et 2001, l'Odyssée de l'Espace, dans un bel ouvrage d'un peu plus de 200 pages.

  • Place à l'un des films de science-fiction phares de ces 40 dernières années : Blade Runner.
    Considéré comme l'un des très rares films à pouvoir rivaliser avec 2001, l'odyssée de l'espace, Blade Runner s'impose encore comme l'une des références absolues.
    Son réalisateur Ridley Scott posait avec ce film les bases de tout un genre et ne sera plus jamais dépassé.
    A l'occasion de sa très attendue suite Blade Runner 2049, Rockyrama revient en (très) long sur ce film monument. Un hors-série complet, comportant des visuels rares et une interview fleuve de Ridley Scott en personne.
    L'objet ultime pour les fans.

  • Otomo T.3

    Collectif Rockyrama

    Retour au pays du soleil levant. Notre voyage annuel au coeur de la pop culture japonaise nous mènera cette fois-ci chez Osamu Tezuka, l'inventeur du manga, le Disney Nippon. Une histoire unique et des personnages qui ont marqué l'ensemble de la planète. Nous retrouverons également Meiko Kaji, figure féminine forte, chanteuse, actrice émancipée, au parcours extraordinaire, au sens propre du terme. Petit tour également du côté de la version japonaise de Spiderman ! Et oui, le super-héros américain a eu, lui aussi, sa version «Bioman», une anomalie passionnante sur laquelle nous reviendrons en longueur. Et puis toujours de la cuisine, des robots, des mangas, des monstres, du passé, du présent, et du futur ! Le Japon quoi...

  • En seulement 5 films Jeff Nichols s'est imposé comme l'avenir du cinéma américain. A mi-chemin entre Clint Eastwood et Steven Spielberg, le jeune réalisateur texan a su se tailler une place de choix au sein du système hollywoodien. Nous avons pris rendez-vous avec lui à la veille d'une possible nomination aux Oscars pour son dernier film « Loving » , un film essentiel dans une Amérique coupée en deux. Nous discuterons avec lui de cette Amérique qu'il aime, de son cinéma, de celui de ses modèles, et de son futur...

  • Place à Ridley Scott. 2017 est sans conteste SON année. Qu'Alien Covenant ou Blade Runner 2049 soient de fantastiques réussites ou de formidables navets ne changera rien à ce fait : c'est l'année Ridley Scott, pour ces deux raisons. Il est de ceux qui divisent, jusqu'aux cercles les plus hard des cinéphiles Scott est autant respecté que détesté. Si nous lui consacrons un magazine entier c'est que nous adorons Ridley Scott. Loin de nous l'idée de nier ses échecs, il y en a, c'est indéniable. Mais Ridley Scott est l'homme des Duellistes, d'Alien, de Blade runner, de Black rain, d'American gangster, de La chute du faucon noir, de Thelma et louise, de Kingdom of heaven, de Cartel, et même de Prometheus ! Pour tous ces films nous lui devons le respect, celui que nous accordons aux plus grands. Qui peut se targuer d'une telle filmographie, d'avoir donné parmi les plus beaux films de science-fiction, d'avoir inspiré des générations entières, d'avoir posé les jalons de tout un genre, et enfin, de continuer de créer des plans et des univers qui impacts la rétine de millions de personnes à travers le monde. Ridley Scott est un formidable créateur d'images, un visionnaire comme on dit. Il est l'autre face d'une construction épique et complexe qu'il formait avec Tony, son frère. Tony n'est plus, mais Ridley tient à bout de bras cet édifice auquel nous consacrons aujourd'hui ce numéro, un numéro fabriqué avec le plus grand des respects, et avec une immense humilité. Merci Sir Ridley Scott.

  • Le premier hors-série Rockyrama est consacré à Star Wars et Retour vers le futur.
    Où l'on revient sur différents sujets concernant Star Wars, notamment sur la récupération par Family Guy par exemple, une chronique de l'Empire contre-attaque, une interview du plus gros collectionneur officiel de produit Star Wars au monde... Mais également une interview fleuve de Bob Gale qui revient sur la trilogie Retour vers le futur sur 10 pages, et un classement fun des 10 plus belles ordures du cinéma.

  • Le numéro Black Pop Culture !
    On se penche dans ce numéro sur le black power de la pop culture américaine, de Mohamed Ali à Beyoncé en passant par Prince ou Michael Jackson, ou encore Eddy Murphy et Richard Pryor, les blacks panthers, nous voilà embarqué dans un univers de revendications, d'humour dévastateur et de monopole musicale. Un numéro le poing levé !

  • Otomo T.2

    Collectif Rockyrama

    Otomo round 2 !

    À l'honneur de ce second numéro, Godzilla "King of the Kaiju".
    Nous pourrions revenir sur le monstre Japonais dans chaque nume´ro, tre`s facilement, et toujours avec le me^me plaisir. Il y aura toujours une raison de se pencher encore et encore sur l'une des figures pop les plus fascinantes, tant Godzilla incarne a` lui seul une immense partie de l'histoire du Japon et de sa psyche´. La (non) sortie de Shin Godzilla l'anne´e dernie`re et l'impact que le film a eu sur nous e´tait une occasion en or pour le mettre re´ellement en valeur sur notre couverture, et revenir en longueur sur ce film e´pique que nous avons adore´ ici. Accompagne´ de Satoshi Kon, ce ge´nie qui inspire encore aujourd'hui de nombreux re´alisateurs a` travers la plane`te, de Kazuo Kamimura, artiste unique et ambigu au trait d'une e´le´gance rare, et de quelques autres personnages iconoclastes, Godzilla tro^ne donc tout en haut de ce nume´ro.

  • Cette revue décrypte le cinéma et la pop culture à travers le long format, le reportage et l'interview.
    Dans ce numéro retrouvez un focus sur Bill Murray et ses acolytes, des membres du crew de tournage, des interviews et notamment une de la productrice du nouveau Ghostbusters.

empty