Bruno Duhamel

  • Depuis 15 ans, Frank incarne le célèbre Marshal dans le spectacle quotidien de la ville de Woodstone. Il est obstiné, colérique, et totalement possédé par son personnage. Un peu trop, de l'avis du psychiatre, depuis que Frank a dégainé sur un touriste. Officiellement jugé " trop vieux " pour le rôle, Frank perd tout. Son seul horizon : un voyage organisé dans l'Ouest, offert par ses collègues. Pour tout bagage, sa prime de départ, et un authentique Colt simple action, modèle 1880.
    Et au fond de son âme, une légende à réécrire.

  • Jamais

    Bruno Duhamel

    Face à une catastrophe naturelle, il faut une force de la nature. Madeleine, c'est les deux.

    Troumesnil, Côte d'Albâtre, Normandie. La falaise, grignotée par la mer et le vent, recule inexorablement de plus d'un mètre chaque année, emportant avec elle les habitations côtières. Le maire du village parvient pourtant, tant bien que mal, à en protéger les habitants les plus menacés. Tous sauf une, qui résiste encore et toujours à l'autorité municipale. Madeleine, 95 ans, refuse de voir le danger. Et pour cause. Madeleine est aveugle de naissance.

  • Une aventure dont nous sommes tous les héros.?

    Doug vit seul dans les Highlands. Il chasse la solitude grâce à son appareil photo et partage ses images sur Twister.
    Enfin, «?partageait?»... Car la vie à Castle Loch n'a pas grand-chose de spectaculaire et le public s'est vite lassé du quotidien de Doug.
    Et Doug a fini par douter. De lui et de ses photos. Et par ne plus rien partager.
    Mais lorsqu'il photographie une horrible créature translucide, Doug n'a qu'un seul réflexe : retourner sur Twister et en mettre plein la vue.
    Il ignore qu'il est sur le point de déclencher une expérience inédite.
    Une histoire participative.

  • Le retour

    Bruno Duhamel

    La mégalomanie est la pire des ennemis.
    Sur une île volcanique imaginaire, le célèbre peintre Cristóbal meurt violemment dans un mystérieux accident de voiture. Sa notoriété et son action politique donnent à cette mort un retentissement tel que la police est contrainte d'ouvrir une enquête. Le peintre a en effet réussi à se créer une véritable collection d'ennemis parmi les investisseurs et les industriels locaux et étrangers. Un inspecteur reçoit alors la lourde charge d'aller fouiller le passé de l'un des hommes les plus puissants (trop peut-être ?) de ce morceau de lave perdu au milieu des océans.

  • Elle n a pas de nom, juste Bibi. Elle n'a pas pour autant sa langue dans la poche. Elle jette sur son univers ainsi que sur les pays qu elle découvre un regard tout à la fois plein de fraîche naïveté et de délicieuse malice. Entre ses voyages dans des contrées lointaines (Pérou, Québec, Afrique, Inde...), ses disputes avec Prescott le nounours, sa découverte des mystères de l'humanité, le chat Trafalgar et Isidore, le fils des voisins, Bibi apparaît comme une gamine un peu trop dynamique pour être une petite fille modèle ...Après un tome 1 qui a marqué ses lecteurs, le retour attendu d un petit caractère frondeur et espiègle !

  • Elle n'a pas de nom. Mais elle n'en a pas pour autant sa langue dans sa poche. Et elle jette sur son univers, sur les pays qu'elle découvre un regard tout à la fois plein de fraîche naïveté et de délicieuse malice.

    Entre ses voyages dans des contrées lointaines (Pérou, Québec, Afrique, Inde.), ses disputes avec Prescott le nounours, sa découverte des mystères de l'humanité, le chat Trafalgar et Isidore, le fils des voisins, voici le monde acrobatique de "Bibi", une gamine un peu trop dynamique pour être une petite fille modèle ....

    Un album plein de verve qui ravira parents et enfants. Un regard sur l'enfance plein de finesse.

    Un personnage attachant, malgré un redoutable caractère, qui pourrait prochainement vivre de nouvelles aventures. Une petite fille déjà familière des lecteurs du Fanzine Choco Creed où elle a vu le jour.

  • "La vie est un voyage, pas une destination".

    À Reclesme, dans un petit village au coeur de la France, Abel vit seul avec son chien, ses deux vaches et ses brebis. Il n'a jamais quitté son village. Pourtant, toute sa vie, il a rêvé de parcourir le monde, et imaginé de lointains voyages. En ce mois de septembre, et ce malgré son âge, Abel a décidé de partir en Éthiopie.

  • "Notre avenir est aux mains du passé", telle est la devise dans agents ukroniens. Leur mission est de protéger l'Histoire des modifications que pourraient causer les voyages dans le temps et, le cas échéant, de lui redonner un déroulement le plus proche possible de l'histoire officielle, afin que l'avenir de l'humanité ne soit pas compromis. Mais c'est un métier dangereux et les pertes sont parfois importantes. Du coup, quand le général responsable du centre de contrôle découvre que Christophe Colomb s'est fait tuer en débarquant en Amérique et que commence une uchronie dans laquelle l'Amérique n'est pas découverte, il ne dispose, pour redresser le cours de l'histoire, que d'un agent caractériel, aux arrêts de rigueur, et d'un débutant. Une fine équipe qui va devoir convaincre Martin Alonzo Pinzòn, second capitaine de l'expédition Colomb, de retenter l'aventure.

  • Dans une pension miteuse de la rue Neuve-Sainte-Geneviève, la maison Vauquer, se côtoient des habitués du quartier. Parmi eux, Eugène de Rastignac, fils d'une famille noble et désargentée venu faire son droit à Paris.
    Il rêve de s'introduire dans la bonne société. Dans sa quête des hautes sphères, il découvrira le secret du père Goriot et toisera alors la largeur de la misérable vanité des hommes.

  • Imbroglio, DC8 et Zéro pour deux agents... à rebours du temps ! Pas de repos pour les braves. Consacrés agents d'élite après le succès de leurs aventures précolombiennes, Montcalm et Kallaghan sont expédiés en 1941 pour s'assurer que les manipulateurs du temps ne modifient pas le déroulement de la bataille de Pearl Harbour.

  • Bon sang ne saurait mentir !

    Outre leur père, les garçons, c'est bien connu, ont souvent tendance à idolâtrer leur tonton... Le problème des parents du petit Butch Cassidy, c'est que ledit tonton, qui porte le même nom que lui, est un terrible hors-la-loi... Aussi, lorsque le turbulent marmot commence à manifester le même goût pour les six-coups et le même tempérament de feu que son dangereux aîné, ses parents décident purement et simplement d'éteindre ses ardeurs en l'envoyant rôtir sous le soleil du Far West, dans le cadre d'un programme de réinsertion où ils espèrent que Butch redeviendra l'adorable gamin qu'il n'aurait jamais dû cesser d'être. Sauf que si Butch va bel et bien s'insérer ce ne sera pas forcément là où ses parentsl'imaginaient, puisqu'il va vite intégrer la bande de son oncle... Un Butch Cassidy c'était déjà problématique. Mais deux Butch Cassidy, ça tourne à la catastrophe nationale ! Pauvres Américains !

  • Butch Cassidy, neveu du célèbre outlaw du même nom, est un petit gars turbulent et malin qui vit dans la jeune New York du 19ème siècle. Afin de calmer son « fort caractère », ses parents l'inscrivent à un programme de réinsertion pour enfants inadaptés au milieu urbain. Le voilà donc embarqué pour les contrées sauvages de l'Ouest américain où l'avancée du chemin de fer côtoie encore les attaques d'indiens ! De péripéties en plans ratés, son caractère des plus trempés va jouer quelques tours à notre héros, et l'entraîner dans un tourbillon d'aventures des plus épiques ! Un vrai western comme il se doit, sauf que tout semble tourner à la catastrophe ! On peut même dire que Butch réussit une intégration étonnante, même si ce n'est pas celle prévue par ses parents! Son oncle en revanche, semble moins étonné ! Un premier tome plein de vivacité et d'humour, qui marque la naissance d'un nouveau héros du genre !

  • Depuis 15 ans, Frank incarne le célèbre Marshal dans le spectacle quotidien de la ville de Woodstone. Il est obstiné, colérique, et totalement possédé par son personnage. Un peu trop, de l'avis du psychiatre, depuis que Frank a dégainé sur un touriste.
    Officiellement jugé « trop vieux » pour le rôle, Frank perd tout. Son seul horizon : un voyage organisé dans l'Ouest, offert par ses collègues. Pour tout bagage, sa prime de départ, et un authentique Colt simple action, modèle 1880. Et au fond de son âme, une légende à réécrire.

  • L'histoire est connue : tout commence quelque part en Grèce antique, alors que logos et mythos se confondaient en une seule voix dans la parole sacrée (hieros), jusqu'à ce qu'au siècle de Platon, une méfiance philosophique provoque la séparation entre les légendes fabuleuses et la recherche de la sagesse. La philosophie n'a peut-être d'autre origine que cette méfiance à l'égard du mythos, méfiance fascinée cependant, qui maintient à distance en même temps qu'elle semble répondre sans cesse au chant des sirènes narratives, attachée au mat de la raison.
    Cependant, la narrativité, comme l'a montré Paul Ricoeur à maintes occasions, notamment à propos de l'histoire, cette autre discipline soupçonneuse, ne se limite pas au simple fait de raconter de la fiction. Il y a de la narrativité jusqu'à la limite de la pure syntaxe, pourrait-on dire. À partir du moment où les mots sont arrangés de façon à représenter un monde, parler de ce monde ne peut aller sans le présenter d'une certaine manière, sans lui donner une cohérence quelconque, c'est-à-dire en somme sans le raconter, ce dont ne se prive pas bien sûr la philosophie, ni l'histoire d'ailleurs, comme le soulignent heureusement depuis quelques décennies de nombreux historiens et non des moindres, que l'on pense à Michel de Certeau. La racine du fait narratif est ainsi enfouie beaucoup plus creux que ne le laissent croire les récits philosophiques d'affranchissement du narratif (dont il faudrait dresser un inventaire exhaustif, si la chose était possible). Mais affirmer cela, c'est du même coup prendre en compte l'inverse, à savoir que la racine philosophique est elle aussi très profondément enfoncée dans le terreau narratif et que le récit ne fait pas que raconter, il fait mieux : il pense en racontant. Ce dossier voudrait donc, à partir de quelques exemples, montrer ce double jeu de la pensée et du récit en examinant à l'oeuvre la pensée se racontant ou le récit pris en flagrant délit philosophique.

  • "Notre avenir est aux mains du passé", telle est la devise des agents ukroniens. Leur mission est de protéger l'Histoire des modifications que pourraient causer les voyages dans le temps et, le cas échéant, de lui redonner un déroulement le plus proche possible de l'histoire officielle, afin que l'avenir de l'humanité ne soit pas compromis.

    Lorsque l'agence apprend que Christophe Colomb s'est fait tuer en débarquant en Amérique, ce qui risque de modifier totalement le cours de l'Histoire, l'agence ne dispose que d'un agent caractériel aux arrêts de rigueur, Daggy Kallaghan, et d'un novice, Stuart Montcalm. Et c'est cette équipe de bras cassés qui va devoir s'assurer que la conquête de l'Amérique se déroule bien comme il se doit. Une mission bien délicate, alors que les Aztèques se préparent à envahir l'Europe !

empty