Bandes dessinées / Comics / Mangas

  • Cette bande dessinée est composée de sept récits mettant en scène le combat de femmes méconnues, d'origines et d'époques diverses, qui ont bravé les normes sociales de leur temps pour choisir leur destin :
    Katia, volcanologue infatigable ; Jesselyn, avocate très engagée ; Hedy, actrice et inventrice pleine d'imagination ; Frances, miniaturiste du crime, Peggy, amoureuse de l'art moderne... Activiste de bonne famille, astronaute ou artiste, les Culottées ont fait voler en éclat les préjugés.

  • Sukkwan island

    Ugo Bienvenu

    Jim, quarantenaire meurtri par ses échecs personnels, achète une cabane sur un îlot perdu d'Alaska. Il convainc son fils Roy, treize ans, de venir y vivre un an avec lui, loin de la civilisation.
    Jim veut renouer avec ce fils qu'il n'a jamais appris à connaître. Entourés par une nature somptueuse et tentaculaire, Roy et Jim vont rapidement être rattrapés par les démons de ce dernier. La dureté des conditions de vie, l'incapacité de Jim à tenir son rôle de père et la lucidité de Roy vont transformer ce séjour en un huis-clos asphyxiant, une spirale infernale qui mène inéluctablement le père et le fils vers l'horreur et la folie.
    L'adaptation graphique remarquable du Prix Médicis étranger 2010 par l'un des illustrateurs les plus prometteurs de sa génération.

  • Cette bande dessinée est composée de quinze récits mettant en scène le combat de femmes méconnues, d'origines et d'époques diverses, qui ont bravé les normes sociales de leur temps pour choisir leur destin :
    Margaret, devenue actrice hollywoodienne malgré sa laideur ; Agnodice, une gynécologue de l'Antiquité grecque qui se fit passer pour un homme afin d'exercer sa profession ; Lozen, une guerrière et chamane apache...
    Gardienne de phare ou créatrice de trolls, prix Nobel ou impératrice, les Culottées ont fait voler en éclats les préjugés.

  • Cette bande dessinée est composée de quinze récits mettant en scène le combat de femmes méconnues, d'origines et d'époques diverses, qui ont bravé les normes sociales de leur temps pour choisir leur destin :
    Margaret, devenue actrice hollywoodienne malgré sa laideur ; Agnodice, une gynécologue de l'Antiquité grecque qui se fit passer pour un homme afin d'exercer sa profession ; Lozen, une guerrière et chamane apache...
    Gardienne de phare ou créatrice de trolls, prix Nobel ou impératrice, les Culottées ont fait voler en éclats les préjugés.

  • Ça sent les vacances à Yopougon, quartier populaire d'Abidjan! La nuit venue, les gazelles vont danser au Secouez-vous, au Ça va chauffer, avant d'embrasser leurs conquêtes à l'hôtel aux mille étoiles. Seule la sage Aya reste chez elle pour étudier.

    À quoi rêvent les jeunes filles de Côte d'Ivoire? Marguerite Abouet se souvient de son enfance et nous raconte une Afrique bien vivante, tendre et décalée.

  • Adjoua vient d'accoucher. Mais son fils ne ressemble pas du tout à son mari Moussa.

    Retrouvez Aya, Bintou, Adjoua et leurs familles dans ce deuxième volume des aventures d'Aya de Yopougon.

  • Le petit prince

    Joann Sfar

    Joann Sfar met son art au service du livre de son enfance.
    A la fois fidèle au récit d'Antoine de Saint-Exupéry et libre de son mouvement, l'auteur du Chat du Rabbin donne un corps à l'aviateur, un sourire au petit prince. Il nous offre une oeuvre inclassable, encensée par la critique et les lecteurs, restituant avec grâce et générosité l'esprit du texte original.

  • Comment Ignace expliquera-t-il à sa femme sa deuxième famille? Qui est cette mystérieuse inconnue qu'Albert voit toutes les nuits à l'hôtel aux mille étoiles? Adjoua pourra-t-elle s'en sortir en vendant des claclos? Mais surtout : qui sera élue Miss Yopougon?

    Les réponses à ces questions et à bien d'autres encore dans le troisième volume des aventures d'Aya de Yopougon.

  • Aya ne sait comment échapper au chantage de son professeur qui veut coucher avec elle. Inno, lui, «coiffeur pour dames stylées», débarque à Paris. Quand son cousin refuse de l'accueillir, il s'installe dans un foyer malien et y lance la coupe Grace Jones. Mais son succès a des conséquences inattendues...

  • L'an 01

    Gébé

  • Cadavre exquis

    Pénélope Bagieu

    Quelle vie ! Potiche d'accueil dans les foires et salons, Zoé endure le soir un mec chômeur qui dort en chaussettes.
    Jusqu'à ce qu'elle croise la route de Thomas, écrivain à succès en manque d'inspiration. Par l'auteur de Ma vie est tout à fait fascinante et de Joséphine, une histoire d'amour et d'ambition... à l'héroïne inoubliable.

  • Fais peter les basses, Bruno !

    Baru

    Un gamin africain se cache dans la soute d'un avion pour Paris. Il veut devenir footballeur, le voici travailleur clandestin. jusqu'à ce qu'il croise d'anciens gangsters prêts à sortir de leur retraite.

    En rendant hommage au cinéma français des années 1960, Baru, Grand Prix de la ville d'Angoulême, nous offre un récit réjouissant sur la France d'aujourd'hui.

  • Fable de Venise

    Hugo Pratt

    Le lion grec perd sa peau de serpent septentrional entre les brumes de Venise. Telle est l'énigme léguée par le Baron Corvo à son ami Corto Maltese, parti à la recherche de la Clavicule de Salomon. Mais la quête de cette émeraude légendaire n'est pas sans danger, tout comme les secrets que cache la Sérénissime.
    Un classique de la bande dessinée, hommage inoubliable au rêve et à l'aventure.

  • Un homme est mort

    ,

    Brest, 1950. Sur les chantiers de la reconstruction, les ouvriers sont en grève. Face à l'intransigeance patronale, les manifestations s'intensifient, jusqu'à ce que le 17 avril, la police tire sur la foule, tuant un homme.
    René Vautier, cinéaste, filme alors la colère de ses camarades, leur soif de justice et leur solidarité.

    Étienne Davodeau et Kris s'attachent à la parole des témoins pour une oeuvre de lutte et d'espoir.

  • « Ces chroniques ont paru chaque samedi entre 2002 et 2005 dans The Gardian Review, supplément littéraire du célèbre quotidien britannique. Ma seule consigne était que tout devait tourner autour de la vie des lettres. Je travaillais en flux tendu - recherche d'une idée le lundi, fol espoir de l'avoir trouvée le mardi, et le mercredi, jour de remise, frénésie de travail matinal, en robe de chambre parmi les miettes de toast. Puis à 11h50, course jusqu'aux bureaux du journal, au bout de la rue (mais pas en robe de chambre) pour livrer ma planche. Le reste du mercredi était en général consacré à un lunch bien mérité.»

  • Nous sommes en France, en juin 1940. Les destinées se heurtent sur les routes de l'Exode.
    En s'emparant du classique d'Irène Némirovsky, Emmanuel Moynot donne une toute nouvelle lecture du Prix Renaudot 2004. Cette adaptation majestueuse et sombre, unanimement saluée par la critique, offre un pendant visuel à ce texte fortement marqué par son aspect cinématographique et par une succession de scènes capturées « sur le vif ». Plus qu'un hommage à cette écriture avant-gardiste, Suite française, tempête en juin est un roman graphique indispensable.

  • «Outre l'histoire elle-même, petit chef-d'oeuvre d'humour vengeur, la grande réussite de La débauche, c'est de sentir la connivence de Tardi et Pennac, leur bonheur de travailler ensemble. Ils ont visiblement eu à coeur de se mettre chacun au service de l'autre, et l'on retrouve au fil des pages leurs marottes et obsessions croisées : par son caractère entier, Lili évoque irrésistiblement Adèle ; M. Hélas est manchot comme l'était un certain Brindavoine ; l'improbable supérieure hiérarchique de Justin rappelle le commissaire Thian de la saga des Malaussène, etc. [...] Cet album jubilatoire est justiciable de nombreuses lectures, l'une des plus troublantes tient peut-être au jeu de correspondances temporelles qui rythme la narration. Il n'est sans doute pas indifférent que, dans les premières pages du récit, Justin et Lili aillent voir The Full Monty, film anglais sur les ravages du libéralisme thatchérien, ni que le Capitaine lise sans relâche Les Misérables du grand Victor (Hugo). Manière pour les auteurs de glisser en douce que, quels que soient les pays et les époques, les mêmes causes (économiques) produisent les mêmes effets (sociaux). Aux premiers jours du XXIe siècle, voilà matière à méditer.» Jean-Pierre Mercier.

empty