• «J'ai ainsi vécu seul, sans personne avec qui parler véritablement, jusqu'à une panne dans le désert du Sahara, il y a six ans. Quelque chose s'était cassé dans mon moteur. Et comme je n'avais avec moi ni mécanicien, ni passagers, je me préparai à essayer de réussir, tout seul, une réparation difficile. C'était pour moi une question de vie ou de mort. J'avais à peine de l'eau à boire pour huit jours.
    Le premier soir je me suis donc endormi sur le sable à mille milles de toute terre habitée. J'étais bien plus isolé qu'un naufragé sur un radeau au milieu de l'océan. Alors vous imaginez ma surprise, au lever du jour, quand une drôle de petite voix m'a réveillé. Elle disait : ...»

  • Ainsi les trois avions postaux de la Patagonie, du Chili et du Paraguay revenaient du sud, de l'ouest et du nord vers Buenos Aires. On y attendait leur chargement pour donner le départ, vers minuit, à l'avion d'Europe.
    Trois pilotes, chacun à l'arrière d'un capot lourd comme un chaland, perdus dans la nuit, méditaient leur vol, et, vers la ville immense, descendraient lentement de leur ciel d'orage ou de paix, comme d'étranges paysans descendent de leurs montagnes.
    Rivière, responsable du réseau entier, se promenait de long en large sur le terrain d'atterrissage de Buenos Aires. Il demeurait silencieux car, jusqu'à l'arrivée des trois avions, cette journée, pour lui, restait redoutable...

  • "Il est inexplicable que nous soyons vivants. Je remonte, ma lampe électrique à la main, les traces de l'avion sur le sol. À deux cent cinquante mètres de son point d'arrêt nous retrouvons déjà des ferrailles tordues et des tôles dont, tout le long du parcours, il a éclaboussé le sable. Nous saurons, quand viendra le jour, que nous avons tamponné presque tangentiellement une pente douce au sommet d'un plateau désert."

    Grand Prix du roman de l'Académie française 1939

  • 'S'il vous plaît... dessine-moi un mouton!'

    'Le Petit Prince' adapté pour les enfants, illustré par les images sublimes et inédites du film créé par des génies de l'animation. Un album plein de tendresse, pour faire découvrir aux plus petits toute la magie du chef-d'oeuvre universel de Saint-Exupéry.

    Texte original abrégé.

  • En juin 1940, le groupe de grande reconnaissance 2/33 a perdu en de vaines missions dix-sept de ses vingt-trois équipages. À leur tour, Saint-Exupéry, capitaine pilote, et son observateur, le lieutenant Dutertre, sont convoqués par le commandant Alias. Leur tâche : «Survoler à 700 mètres d'altitude les parcs à tanks de la région d'Arras. - C'est bien embêtant...», dit le commandant. «Mission sacrifiée», pensent les intéressés. Ils obéiront pourtant «comme l'on sauve des rites lorsqu'ils n'ont plus de contenu». Cérémonial de l'habillage, gestes quotidiens du métier, c'est le départ et ce sera, entrecoupée par la nécessité de surveiller l'inhalateur, de lutter contre le palonnier gelé, de maintenir le contact avec les autres membres de l'équipage, entrecoupée par la chasse ennemie et la D. C. A., une longue méditation sur l'absurdité dans laquelle la France est plongée : absurdité de la machine administrative, des villages qui, de Dunkerque à l'Alsace, brûlent pour rien, de l'exode, de cet entêtement à jouer le jeu de la guerre, sans illusion, et à lui sacrifier les hommes. «Il faut que la signification de la mort équilibre la mort», et la mort ici ne signifie rien.
    Pourtant la France a bien fait d'accepter cette guerre, de refuser les raisons de l'intelligence qui lui prédisait le désastre pour écouter l'Esprit qui lui rappelait que chacun est toujours responsable de tous, qu'elle est responsable du monde et que son rôle est par ce sacrifice d'appeler le monde à la défense de la civilisation menacée. Quel est le sens de cette civilisation? La plongée dans l'Apocalypse d'Arras, dont l'équipage sortira miraculeusement sauf, apporte la réponse.

  • «- Jacques, Jacques emmenez-moi !
    Bernis est pâle et la prend dans ses bras et la berce.
    Geneviève ferme les yeux :
    - Vous allez m'emporter...
    Le temps fuit sur cette épaule sans faire de mal. C'est presque une joie de renoncer à tout : on s'abandonne, on est emportée par le courant, il semble que sa propre vie s'écoule... s'écoule. Elle rêve tout haut : Sans me faire de mal.
    Bernis lui caresse le visage...
    - Jacques !... Jacques... Mon fils est mort...»

  • «Il nous semble, à nous, que notre ascension n'est pas achevée, que la vérité de demain se nourrit de l'erreur d'hier, et que les contradictions à surmonter sont le terreau même de notre croissance. Nous reconnaissons comme nôtres ceux mêmes qui diffèrent de nous. Mais quelle étrange parenté ! elle se fonde sur l'avenir, non sur le passé. Sur le but, non sur l'origine. Nous sommes l'un pour l'autre des pèlerins qui, le long de chemins divers, peinons vers le même rendez-vous.»
    Un appel à tous ceux qui, épris de liberté, refusent de subir. Un texte d'une rare actualité.

  • Tout écrivain, tout grand homme a entretenu des relations épistolaires avec sa famille. Mais Saint-Exupéry était lié à la sienne par une affection et une tendresse de chaque instant.
    La maison et le parc de l'enfance, des êtres chers trop tôt disparus, une mère hors du commun, ouverte à toutes les formes de l'art et de l'esprit, ayant surmonté tout au long de sa vie tant de chagrin et de difficultés, tout a contribué à rapprocher Antoine de Saint-Exupéry de celle à qui il écrivait en 1930 : 'Dites-vous bien que de toutes les tendresses la vôtre est la plus précieuse et que l'on revient dans vos bras aux minutes lourdes. Et que l'on a besoin de vous, comme un petit enfant, souvent. Et que vous êtes un grand réservoir de paix et que votre image rassure...'

  • "S'il vous plaît... Dessine-moi un mouton!" dit le Petit Prince. Cette question mytérieuse nous amène à découvrir le personnage.
    Profitant d'un vol migratoire, il quitte sa planète pour découvrir le monde. Il rencontre toute sorte de personnes savantes, mais aucunes ne lui donne les réponses qu'il attend. En chemin, il croise un petit Renard...

  • Aux nombreux fervents de Saint-Exupéry, cet ouvrage apporte, pour la période 1939-1944, un ensemble de documents et de témoignages, parfois connus mais dispersés ou inaccessibles, souvent inédits, qui éclairent vivement son attitude pendant la guerre et sa destinée.

  • Parmi les oeuvres de Saint-Exupéry, les Carnets sont une oeuvre à part, faite de réflexions, de constatations, d'interrogations... À l'origine, c'est une démarche personnelle destinée à n'être lue et relue que par l'auteur qui dialogue avec lui-même, et non pas des notes pouvant servir de trame à de futurs romans. Travail de réflexion intime, ils n'étaient pas destinés à la publication et représentent souvent à la suite de discussions que Saint-Exupéry avait eues avec ses amis ou relations les conclusions qu'il pouvait en tirer. Qu'il se révolte contre les Espagnols qui saccagent leur pays ou qu'il développe sa théorie de l'égalité, Saint-Exupéry se fait le chantre du langage.
    On retrouve dans ces pages les questions que chaque homme se pose quand il voit le monde entier dans lequel il a vécu aller à vau-l'eau, dépassé par les situations qu'ont créées ses contemporains.
    C'est aussi la découverte de la sensibilité d'un homme curieux de tout, qui, entre l'énoncé classique d'un théorème de physique et la résolution d'un problème financier, écrivait : 'Je prendrai de chacun de vous tout le bien, et j'en formerai un cantique.

  • «Les contes de fées c'est comme ça.
    Un matin on se réveille.
    On dit : Ce n'était qu'un conte de fées...
    On sourit de soi.
    Mais au fond on ne sourit guère.
    On sait bien que les contes de fées
    c'est la seule vérité de la vie.»

    Antoine de Saint-Exupéry.

  • Le chef d'oeuvre de Saint-Exupéry à redécouvrir dans sa version originale et intégrale, illustré par les images sublimes et inédites du film «Le Petit Prince», créé par des génies de l'animation.

  • L'un des livres les plus lus dans le monde au XXe siècle est un conte illustré : Le Petit Prince d'Antoine de Saint-Exupéry, publié, dès 1943 aux États-Unis et en France en 1946, « avec des aquarelles de l'auteur ». Au commencement de la fable, un pilote accidenté - qui aimait jadis dessiner des serpents boas - esquisse, à la demande d'un jeune monarque rencontré dans le désert, une boîte pour un mouton. « S'il vous plaît... dessine-moi un mouton ! »
    Voici donc un écrivain dont l'oeuvre littéraire et le message de fraternité acquièrent leur pleine consécration par l'alliance inédite du dessin et du récit poétique. L'auteur était inspiré, on le sait, et il excellait dans la forme courte ; par le soin qu'il porta aux moindres détails de la composition de son livre imagé, il ouvrit la voie à une prodigieuse aventure éditoriale.
    En publiant Le Petit Prince quelques mois avant sa disparition, Saint-Exupéry nous laissait aussi le témoignage le plus abouti de sa passion pour le dessin, passion d'enfance qui ne l'avait jamais quitté. Nombre de ceux qui le fréquentèrent en ont témoigné : l'écrivain-pilote n'iamait rien plus que jouer, chanter ou dessiner. De cette activité graphique témoignent aujourd'hui de nombreuses esquisses, des croquis ou oeuvres plus achevées, reproduits jusqu'alors de façon dispersée. Nous avons souhaité les rassembler dans ce catalogue, en enrichissant cette réunion d'un ensemble exceptionnel de nombreux dessins inédits, recueillis auprès de multiples collectionneurs. Les pages de manuscrits ornées par leur auteur côtoient les feuillets volants laissés aux parents, amis et compagnes, les pages de carnets, les lettres ou les dédicaces illustrées... De Casablanca à New York, du château de Saint-Maurice-de-Rémens à ses domiciles parisiens, Saint-Exupéry n'a cessé de laisser derrière lui, à l'aquarelle ou au pastel, à la plume ou au crayon, les dessins nés de sa fantaisie, de son inspiration, de ses rencontres.
    Se déploie dès lors, comme en marge de ses écrits, une oeuvre graphique authentique et très singulière, d'un intérêt majeur pour qui veut saisir, et partager aussi, l'imaginaire et la sensibilité d'Antoine de Saint-Exupéry.

  • Venez découvrir Le Petit Prince, le roman de Saint-Exupéry, grâce à une analyse littéraire de référence.

    Écrite par un spécialiste universitaire, cette fiche de lecture est recommandée par de nombreux enseignants.

    Cet ouvrage contient plusieurs parties : la biographie de l'écrivain, le résumé détaillé, le mouvement littéraire, le contexte de publication du roman et l'analyse complète.

    Retrouvez tous nos titres sur : www.fichedelecture.fr.

  • L'édition intégrale du « Petit Prince » en pop-up ! Un livre de 72 pages, où presque toutes les illustrations contenues dans l'ouvrage sont mises en volume. Chaque page, animée avec virtuosité et délicatesse, révèlent toute la poésie de l'oeuvre célèbre de Saint-Exupéry. Le cadeau idéal, pour tous les amoureux du « Petit Prince », et ceux qui ne le connaissent pas encore.
    Texte intégral.

  • Derrière une peinture de l'organisation de l'Aéropostale, l'ouvrage traite de la problématique du héros pour qui toute action relève de l'absolu.
    La force de l'homme héroïque est de s'effacer devant cet absolu. Mais l'homme donne de la valeur à l'humanité par les effets de son action. Face à la solitude, il assume cette signification.

    En Amérique du Sud, des pilotes sont chargés de transmettre des courriers vers d'autres villes. Fabien, pilote, ramenant à Buenos Aires le courrier de Kénitra, affronte un violent orage. À Buenos Aires, Rivière, son patron, attend impatiemment les avions attendus et, le contact étant perdu avec Fabien, médite dans son bureau sur le fragile équilibre entre danger et autorité, qui permet à la poste aérienne de vivre. La femme de Fabien est très inquiète et se rend à l'aérodrome.
    Passé au-dessus des nuages pour échapper à l'orage, Fabien découvre bientôt avec une fusée éclairante qu'il a dévié au-dessus de la mer et que la réserve de carburant ne lui permettra pas de revenir à terre.
    Dès lors, chacun le sait condamné..

  • Résumé
    Le narrateur est un aviateur qui, à la suite d'une panne de moteur, a dû se poser en catastrophe dans le désert du Sahara et tente seul de réparer son avion. Le lendemain de son atterrissage forcé, il est réveillé par une petite voix qui lui demande : « S'il vous plaît... dessine-moi un mouton ! »
    Jour après jour, le petit prince raconte son histoire au narrateur. Il vit sur une autre planète, l'astéroïde B612, « à peine plus grande qu'une maison ».
    Les activités du petit prince consistent essentiellement à ramoner les volcans et à couper les baobabs pour qu'ils n'envahissent pas sa planète. Après ces activités, le petit prince va contempler un coucher de soleil; son astéroïde est si petit qu'il lui suffit de déplacer sa chaise de quelques mètres pour cela : pas besoin d'aller loin pour trouver le bonheur.

    Information
    Le Petit Prince est une oeuvre de langue française, la plus connue d'Antoine de Saint-Exupéry. Publié en 1943 à New York, c'est un conte poétique et philosophique sous l'apparence d'un conte pour enfants. Chaque chapitre relate une rencontre du petit prince qui laisse celui-ci perplexe quant au comportement absurde des « grandes personnes ». Chacune de ces rencontres peut être lue comme une allégorie.
    Antoine de Saint-Exupéry, L'auteur
    Antoine de Saint-Exupéry, né le 29 juin 1900 à Lyon et disparu en vol le 31 juillet 1944, était un écrivain, poète et aviateur français. En 1939, il est mobilisé dans l'armée de l'air et est affecté dans une escadrille de reconnaissance aérienne. À l'armistice, il quitte la France pour New York avec pour objectif de faire entrer les Américains dans la guerre et devient l'une des voix de la Résistance. Rêvant d'action, il rejoint enfin au printemps 1944, en Sardaigne puis en Corse, une unité chargée de reconnaissances photographiques en vue du débarquement en Provence. Il disparaît lors de sa mission du 31 juillet 1944. Son avion n'a été retrouvé qu'en 1998.
    Son célèbre Le Petit Prince écrit à New York pendant la guerre est publié avec ses propres aquarelles en 1943 à New York et en 1945 en France. Le conte plein de charme et d'humanité devient très vite un immense succès mondial.

    6 parties, durée totale 33 minutes et 30 secondes
    D'après Antoine de Saint Exupéry
    Narrateur : Gérard Philipe
    Enregistrement original

empty