• Les circonstances dramatiques de la mort de Sir Charles ont réveillé le souvenir de la malédiction qui pèse sur la famille des Baskerville : en effet, dès que l'heure de la mort a sonné pour l'un d'eux, un démon lui apparaît sous la forme d'un chien monstrueux. Sherlock Holmes, mis au courant de l'affaire, envoie son fidèle compagnon, le docteur Watson, veiller sur Sir Henry Baskerville, dernier héritier de la famille, tandis que lui-même, décidé à faire la lumière sur cette énigme, mène son enquête à l'insu de tous...

  • Pendant quelques minutes les deux amis bavardèrent tranquillement à coeur ouvert ; leur prisonnier se débattait en vain pour se libérer de ses liens. Quand ils regagnèrent la voiture, Holmes se retourna pour contempler la mer éclairée par la lune et hocha pensivement la tête. « Le vent d'est se lève, Watson ! »

  • Le professeur Challenger, un zoologiste aussi célèbre qu'irascible, est revenu d'une expédition en Amérique du Sud avec une histoire incroyable. Il aurait découvert, sur un plateau isolé du reste de l'Amazonie par des escarpements vertigineux, un monde peuplé d'une faune inconnue remontant aux premiers âges jurassiques. Pour confondre ses détracteurs, il tente une seconde expédition à laquelle se joint un jeune journaliste, Edward Malone, qui cherche l'aventure pour briller aux yeux de celle qu'il aime...

  • Découvrez en VO les premières aventures de Sherlock Holmes dans ce recueil de nouvelles qui met en scène pour la première fois le célèbre détective et son acolyte John Watson. L'ouvrage offre des traductions en marge pour vous aider à bien comprendre le texte original.

  • Au n° 3 de Lauriston Gardens près de Londres, dans une maison vide, un homme est trouvé mort. Assassiné ? Aucune blessure apparente ne permet de le dire, en dépit des taches de sang qui maculent la pièce. Sur le mur, une étrange inscription a été griffonnée à la hâte : « Rache ! » . Vengeance ! en allemand. Sherlock Holmes parviendra-t-il à élucider cette mystérieuse affaire ? 

  • Un jour, Sherlock Holmes reçoit une lettre de Tobias Gregson, un des limiers de Scotland Yard, qui lui demande de l'aide dans une affaire de meurtre. Un cadavre est découvert avec plusieurs indices, et Sherlock Holmes démontre plus tard que ce sont de fausses pistes. Après de longues investigations, Holmes constate que plusieurs indices ne correspondent pas à l'apparence des faits. C'est en questionnant les inspecteurs de Scotland Yard que Holmes et Watson parviennent à identifier la victime mormone, grâce à une femme qui a hébergé la victime...

  • Le célèbre détective Sherlock Holmes reçoit un message l'avertissant de l'assassinat d'un certain Douglas, originaire de Birlstone Manor House. Le défunt a été tué d'un coup de carabine Winchester, et est par conséquent méconnaissable. Très rapidement, Sherlock Holmes élimine de la liste des suspects l'ami et la femme du défunt et démontre finalement que le mort n'est pas Douglas. Celui-ci sort alors de sa cachette et raconte son histoire...

  • Idéal pour commencer à lire en VO un classique de la littérature anglo-saxonne.  A découvrir : un texte adapté et revu par des enseignants, de belles illustrations, un lexique en fin d'ouvrage pour aider à la compréhension du texte et une version audio pour s'imprégner du bon accent dès la classe de 6e, des fiches pédagogiques téléchargeables pour favoriser l'étude en classe. 

  • Dans le Londres de la fin du XIXème siècle, le docteur Watson fait la connaissance d'un individu des plus remarquables : le détective privé Sherlock Holmes. Embarqué malgré lui dans les plus étranges enquêtes de la ville, il apprendra aux côtés de cette légende vivante les filons de la logique et de l'observation méticuleuse qui mènent à la résolution de ces énigmes. Mais elles semblent toutes avoir un point commun : le machiavélique professeur Moriarty ! Holmes va devoir user de son intuition légendaire pour déjouer les plans de son pire ennemi... Élémentaire !
    Retrouvez dans ce recueil les 5 nouvelles suivantes :
    - Les six Napoléons
    - La bande mouchetée
    - La ligue des rouquins
    - Le dernier problème
    - La maison vide

  • Un homme est retrouvé mort d'une balle dans la tête alors qu'il se trouvait dans sa chambre, fermée à clé de l'intérieur. Pour résoudre ce mystère, le docteur Watson pourra compter sur le miraculeux retour à la vie de son acolyte, Sherlock Holmes.

    Dans ces deux enquêtes, Sherlock Holmes est au plus haut de son art, pour un affrontement final époustouflant avec son ennemi juré, Moriarty.

    Ces deux nouvelles sont extraites du recueil Le dernier problème et autres aventures de Sherlock Holmes (Folio Bilingue n° 195).

  • Idéal pour commencer à lire en VO un classique de la littérature anglo-saxonne.  A découvrir : un texte adapté et revu par des enseignants, de belles illustrations, un lexique en fin d'ouvrage pour aider à la compréhension du texte et une version audio pour s'imprégner du bon accent dès la classe de 6e, des fiches pédagogiques téléchargeables pour favoriser l'étude en classe. En 1890, un égyptologue, venu au musée du Louvre pour y étudier certains papyrus, remarque un gardien qui lui semble égyptien. Puis il le retrouve, la nuit, en train de délivrer une momie d'un sarcophage et de chercher une bague. Pourquoi agit-il ainsi ?

  • 11 aventures du célébre détective londonnien : Sherlock holmes.

  • Une mère vampire s'attaquant à son propre enfant : qui voudrait croire à une telle horreur ? Tel est pourtant bien, en apparence, le drame que Sherlock Holmes et son inséparable Watson doivent tenter d'éclaircir.

  • La sulfureuse femme fatale Irène Adler fait chanter le roi de Bohême et menace de souiller sa réputation auprès de sa pieuse et délicate fiancée, héritière d'une famille princière scandinave. Qui mieux que Sherlock Holmes peut déjouer ses plans?

    Une enquête menée de main de maître, avec l'assistance admirative de ce cher docteur Watson!

  • Les Aventures de Sherlock Holmes est un grand
    classique de la littérature policière anglaise et mondiale. Le
    héros du roman, Sherlock Holmes, l'archêtype du détective
    privé, résout des énigmes complexes selon la méthode
    de déduction. Pour démasquer le crime il fait jouer de ses
    connaissance étendues en sciences et technologies, de sa fine
    pénétration de la psychologie humaine, de ses qualités physique
    exceptionnelles et de son sens raffiné d'humour - pour le plus
    grand plaisir de notre intelligence. Les aventures de Sherlock
    Holmes et de son fidèle ami et compagnon le docteur Watson
    sont contées dans douze nouvelles faisant partie du canon
    holmésien : Un Scandale en Bohême, La Ligue des rouquins,
    Une Affaire d'identité, Le Mystère de Val Bascombe, Les Cinq pépins
    d'orange, L'Homme à la lèvre tordue, L'Escarboucle bleue, Le Ruban
    moucheté, Le Pouce de l'ingénieur, Un Gentleman célibataire,
    Le Diadème de béryls, Les Hêtres rouges.

  • C'était horrible ! Il n'y a pas de mots pour dépeindre le cadre d'un visage quand le visage n'est plus. Deux très beaux yeux noirs vivants émergeaient tristement d'une ruine effroyable et ajoutaient à l'horreur de cette vision. Holmes leva les mains dans un geste de pitié et de protestation. Ensemble nous quittâmes la pièce.

  • Un trésor volé et un pacte secret entre quatre bagnards, Mary Morstan, future épouse du docteur Watson, Toby, chien au flair très développé...
    Arthur Conan Doyle commence à nous dévoiler les habitudes de Sherlock Holmes, et notamment, son utilisation des drogues pour tromper l'ennui qui l'accable entre deux enquêtes...

  • 1926, au large des Canaries. Armé pour une mystérieuse expédition océanographique, trois hommes s'enfonçent jusqu'à huit mille mètres de profondeur dans une étonnante capsule, et perdent bientôt tout lien avec la surface. Ils se préparent à mourir quand l'incroyable survient : des hommes, habitants de cet abysse, viennent à leur secours et les emmènent dans leur énigmatique cité sous-marine.

  • Sans doute avancera-t-on qu'un problème qui implique des possibilités pareilles devrait être laissé de côté. La réponse serait, me semble-t-il, que ces manifestations sont heureusement assez rares, alors qu'au contraire le réconfort qu'apportent les esprits illumine quotidiennement des milliers de vies. Nous n'interromprons pas notre exploration parce que le pays exploré contient quelques créatures néfastes. Renoncer à l'étude des phénomènes psychiques équivaudrait à les abandonner aux forces mauvaises, tandis que nous nous priverions de ce savoir qui nous aide à les comprendre et à en mesurer toutes les conséquences...

  • Sherlock Holmes passe à Scotland Yard et son ami lui fait part d'une énigme : un fou détruit des bustes de Napoléon Ier, sans raison apparente, en s'infiltrant chez les gens.




  • Extrait
    « Et maintenant, un mot sur ma maison, monsieur Holmes, car je tiens à ce que vous vous fassiez une idée très nette de la situation. Mon garçon d’écurie et mon groom couchent au-dehors et sont, par conséquent, hors de cause. J’ai trois servantes qui sont chez moi depuis des années et dont l’honnêteté est au-dessus de tout soupçon. Une autre, Lucy Parr, la seconde femme de chambre, n’est à mon service que depuis quelques mois. Mais elle s’est présentée avec des certificats excellents et m’a donné jusqu’ici entière satisfaction. C’est une fort jolie fille, qui a beaucoup d’admirateurs, et l’on en voit assez souvent, aux alentours, qui la guettent sur son passage. C’est la seule chose qu’on puisse lui reprocher, mais nous n’en sommes pas moins convaincus qu’elle est très sérieuse.
    « Voilà pour les domestiques. Quant à ma famille, elle est si peu nombreuse qu’il ne me faudra pas longtemps pour vous la décrire. Je suis veuf et n’ai qu’un seul fils, Arthur, qui ne m’a apporté que des désillusions, monsieur Holmes, les plus pénibles désillusions. Mais c’est peut-être un peu ma faute. On m’a toujours dit que je le gâtais trop, et c’est fort possible. Quand j’ai eu le malheur de perdre ma femme, qui m’était si chère, j’ai naturellement reporté sur lui toute mon affection. Je ne pouvais supporter de le voir soucieux un seul instant, et je ne lui ai jamais rien refusé. Peut-être aurait-il mieux valu, pour lui comme pour moi, que je fusse plus sévère, mais je croyais bien faire en agissant ainsi.
    « Comme tous les pères, je n’avais qu’un désir : celui de lui voir prendre la suite de mes affaires ; malheureusement, il n’avait aucun goût pour cela. Il était trop capricieux, trop fantasque, et, pour dire la vérité, je n’aurais pas osé lui confier les sommes importantes journellement déposées à la banque. Tout jeune encore, il était devenu membre d’un cercle aristocratique où, grâce à ses charmantes manières, il ne tarda pas à devenir l’ami intime de beaucoup de gens très riches et habitués à jeter l’argent par les fenêtres. Entraîné par leur mauvais exemple, il essuya de si lourdes pertes au jeu et aux courses qu’il en fut maintes fois réduit à venir me supplier de lui faire des avances sur l’argent de poche que je lui accordais, afin d’acquitter ses dettes d’honneur.

  • Ce qui me glaçait de terreur, c'était cet alpenstock, qui me prouvait que mon ami n'était pas allé à Rosenlaui. Holmes avait dû rester là, sur cet étroit sentier, bordé d'un côté par une paroi abrupte et de l'autre par un précipice, et c'était là que son ennemi l'avait surpris. Aucune trace du jeune Suisse, bien entendu, Moriarty l'avait payé, le gamin était parti, laissant les deux hommes face à face. Que s'était-il passé ensuite ? Qui pourrait jamais nous le dire ?

  • Mrs. Violet Smith vient pour s'entretenir avec Sherlock Holmes d'une affaire qui l'intrigue. La jeune femme explique être une enseignante en musique issue d'une famille pauvre depuis la mort de son père plusieurs mois auparavant. Outre sa mère restée à ses côtés, la jeune femme avait aussi un oncle du nom de Ralph Smith, mais ce dernier est lui aussi décédé. Il vivait en Afrique du Sud, et sa mort lui a été rapportée, ainsi qu'à sa mère, par deux hommes du nom de Bob Carruthers et Jack Woodley, des connaissances de Ralph Smith en Afrique. Voyant la pauvreté de la jeune femme, Bob Carruthers lui a alors proposé de venir habiter chez lui à Charlington pour donner des cours à sa fille en l'échange d'un très bon salaire, ce qu'elle a accepté à condition de pouvoir revenir voir sa mère chaque week-end par le train. La jeune femme réalise donc chaque semaine l'aller-retour, et utilise sa bicyclette pour faire le trajet entre la demeure de son hôte et la gare de Charlington, en empruntant une route particulièrement calme à travers la lande. La jeune femme se montre satisfaite de sa situation, mais a remarqué, depuis quelques temps que lors de ses fréquents parcours en bicyclette, qu'un homme barbu, qu'elle ne connaît pas, la suit à vélo en gardant une distance d'environ 200 mètres par rapport à elle. La jeune femme, davantage intriguée qu'apeurée, demande à Holmes de comprendre ce qui se trame autour d'elle.

  • De curieux gribouillages d'aspect enfantin sont apparus dans la propriété des Cubitt dans le Norfolk. Ils représentent de petits bonhommes en train de danser. Ces dessins surgissent de façon mystérieuse : parfois sur des bouts de papier déposés pendant la nuit, parfois griffonnés à la craie sur un mur, une porte ou le rebord d'une fenêtre. Chaque fois, leur découverte semble terrifier Elsie, mais elle n'en donne aucune explication à son mari. Holmes demande à Cubitt de lui transmettre une copie fidèle de chaque nouveau message des « hommes dansants ». Grâce au matériel ainsi rassemblé, Holmes parvient à briser le code secret des mystérieux graffiti. C'est alors que Cubitt est tué d'une balle en plein coeur et sa femme gravement blessée à la tête. Est-ce un meurtre suivi d'un suicide ? À la stupéfaction de l'inspecteur de police local, Holmes découvre vite qu'il n'en est rien. Plusieurs indices lui font suspecter l'implication d'une troisième personne, qui est aussi certainement l'auteur des messages codés. Pour étayer ses soupçons, Holmes devra recourir de nouveau à ses compétences de cryptologue...

empty