• « Comment a-t-on pu atteindre un tel niveau de déliquescence, cinquante ans après, du "soleil" de 68 au crépuscule du PS ? » se demande Benjamin Stora. De cette question est né ce livre, écrit en témoin et historien. Stora appartient en effet à ce courant de l'après-68 qui, après s'être engagé dans l'extrême gauche trotskiste, est entré au Parti socialiste.
    Il revient sur cette histoire à travers la sienne : l'engagement révolutionnaire vécu comme une libération en arrivant d'Algérie, puis l'entrée au PS, en 1986, avec l'illusion d'y poursuivre les mêmes batailles politiques. Un drame familial l'éloignera finalement du militantisme. Benjamin Stora porte un regard lucide sur ce qu'il n'a pas toujours vu en temps et en heure : les erreurs ou les dérives de certains. Cet examen de parcours est ponctué de rencontres, avec Jospin, Cambadélis ou Mélenchon.
    Au-delà des souvenirs et des anecdotes surprenantes, ce livre offre une analyse éclairante sur la façon dont le Parti socialiste a d'abord « absorbé » les aspirations de 68 à changer la vie, avant de les étouffer. Pour finir lui-même à bout de souffle.

  • Collés dans la page, glissés dans des enveloppes, des documents historiques, reproduits à l'identique à déplier et à découvrir, notamment : La carte de l'Algérie en 1954 ; L'album d'un pied-noir d'Oran ; Le livret français-arabe distribué aux appeles ; Un exemplaire du journal clandestin du FLN ; Un cahier de classe d'une école de Mostaganem ; Des tracts anti-FLN de l'armée française ; Le manuscrit original du discours du général de Gaulle " Je vous ai compris " ; Une lettre d'Albert Camus ; Un manuscrit inédit de Jules Roy sur la Kabylie ; La lettre d'un déserteur à ses parents ; Une note de service à l'occasion d'un essai atomique dans le Sahara ; La dernière lettre d'un soldat prisonnier de l'AIN avant d'être exécuté ; La une de Libération le jour du cessez-le-feu ; etc.
    Algérie 1954-1962 rassemble toutes les mémoires de ce combat fratricide : pieds-noirs, appelés, nationalistes du FLN et du MNA, partisans de l'Algérie française, opposants à la guerre, harkis. A lire et à manipuler en famille pour comprendre le quotidien d'une guerre qui déchira la France et l'Algérie.

  • La guerre d'Algérie fut le grand épisode traumatique de l'histoire de la France des Trente Glorieuses et les blessures ouvertes alors ne sont pas encore refermées, comme en témoignent les polémiques mémorielles récurrentes qu'elle continue de soulever. En 250 pages, Benjamin Stora et Sébastien Vassant retracent en textes et en images les moments-clés de cette guerre longtemps restée « sans nom », avec ses épisodes majeurs et ses acteurs principaux, français comme algériens.

    À partir d'archives, de portraits et de témoignages, Benjamin Stora et Sébastien Vassant donnent à voir et à comprendre la guerre d'Algérie comme on ne l'a jamais fait. La bande dessinée restitue cette histoire dans toutes ses dimensions tout en intégrant les acquis de la recherche historique la plus récente, et en faisant place à la diversité des mémoires.

empty