• Age : 9-12 ans Niveau de lecture : CM1-6e
    Lorsque Parwais apprend qu'il va être expulsé de Belgique, son monde s'effondre. Pour le jeune Afghan, le refus du droit d'asile signifie le retour au pays des talibans, la mort. Alors il fuit, à la recherche de son ancien professeur de violon, amoureux de Vivaldi, devenu chef d'orchestre à Venise. Sur le chemin de l'Italie, il croisera la route de personnages hauts en couleur et attachants. Autant d'amis d'un jour qui l'aideront à leur manière à conquérir ce qu'il y a de plus précieux?: la paix et la liberté.
    Une épopée haletante qui vous fera vibrer au rythme de la musique classique et de périples au coeur de l'Europe !
    EXTRAIT 
    /> Aref a été abattu.
    Jeune Afghan de 22 ans, Aref était arrivé en Belgique en 2009. Demandeur d'asile. Le motif de sa demande ? Dans son pays, celui qui refuse d'être enrôlé par les talibans risque la peine de mort. Le Commissariat Général aux Apatrides (CGRA ) fit son enquête :
    Aref racontait des sottises ! Sa région d'origine devait être considérée comme sûre. Aucune raison d'accepter les demandes répétées du jeune Afghan. Sans le droit de travailler ou de recevoir une aide sociale, comment vivre ? La misère, bien sûr. C'est ce qu'a connu Aref, quelque part près de la gare du Nord, à Bruxelles.
    Et puis, en 2013, il a accepté un retour « volontaire ». Avait-il le choix ?
    CE QU'EN PENSE LA CRITIQUE
    - « Avec ce récit plein d'émotion, on comprend mieux ce que ressentent et vivent ceux qui sont obligés de fuir leur pays et qui doivent lutter pour obtenir le droit de vivre en sécurité. » - Le JDE
    - « Un jeune afghan apprend qu'il risque d'être renvoyé dans son terrible pays des talibans. Un superbe récit plein de fraîcheur et de poésie, parsemé d'indignation et de rébellion qui servent aussi à faire bouger les choses. A recommander ! » - L'Avenir
    - « Un roman qui nous raconte la difficulté de ces personnes qui ont fui la guerre, la misère à trouver leur place dans notre société. Un roman finalement très optimiste qui se termine bien, mais cela ne doit pas nous faire oublier que ce n'est malheureusement pas toujours le cas. » - L'ibby lit
    A PROPOS DE L'AUTEUR 
    Cela peut-il vraiment intéresser ses lecteurs de savoir qu'il est né le 15 mai 1939 ? Qu'après six années de rêve à l'Ecole communale de son village, il a fait ses humanités gréco-latines à l'Athénée Royal de Virton ? Qu'après avoir tâté de la philologie romane à l'Université de Liège, il a obtenu à Nivelles le diplôme d'agrégé de l'enseignement inférieur? 
    Pour en savoir plus sur l'auteur rendez-vous sur son site : https://raucy.wordpress.com/

  • Où es-tu Yazid ?

    Claude Raucy

    Un roman profondément humain
    Eliott vit dans une drôle de famille, où on ne s'embrasse pas sur la joue et où on ne fête pas les anniversaires.
    Un jour, dans la cabane au fond du potager, Eliott trouve Yazid, un jeune terroriste qui revient de Syrie et se cache de la police.
    Yazid supplie Eliott de ne pas le dénoncer...
    Ce récit aborde un sujet d'actualité, le terrorisme, d'une manière nuancée et pédagogique.
    EXTRAIT
    La porte est toujours verrouillée, mais je sais qu'il suffit de soulever un pot où des géraniums achèvent de mourir. La clef est là, qui permet de pénétrer dans cet antre du parfait mauvais jardinier. Depuis la fin de l'été, mon père n'y met plus les pieds et je suis sûr qu'on ne m'y dérangera pas jusqu'à la fin du printemps.
    Cette fois, la clef n'était pas sous le pot. Ni à côté. Je l'ai cherchée à terre. Rien. Elle était sur la porte. Étrange. Avais-je oublié de la retirer la dernière fois que j'étais venu ? Non, car la porte n'était pas verrouillée. Bizarre.
    Il y avait quelqu'un à l'intérieur. Assis sur un sac, un garçon que je ne connaissais pas.
    - Que faites-vous là ?
    La question a résonné à mes oreilles comme une phrase de film. Mais que dire quand on est face à quelqu'un qui n'a pas à être là et qui ne justifie pas spontanément sa présence ?
    Pas de réponse à ma question. Je me suis approché du garçon. Il m'a regardé avec un air mauvais. Je me suis arrêté. J'attendais.
    À PROPOS DE L'AUTEUR
    Claude Raucy est né en 1939. Il a exercé le métier d'enseignant avant de se consacrer entièrement à l'écriture à partir de 1997. Il est membre de l'Association des écrivains belges, de la Société européenne de culture (Venise) et secrétaire perpétuel de l'Académie Royale Luxembourgeoise.
    Chez Ker, il est également l'auteur du Violon de la rue Lauriston.

  • Les orages possibles

    Claude Raucy

    • M.e.o.
    • 25 Août 2021

    Veuve très jeune, Charlotte entre dans les ordres. Elle travaille dans un orphelinat. Une petite vie apparemment tranquille, malgré les heurts fréquents avec la Supérieure. Malgré aussi la guerre et les difficultés de nourrir des enfants auxquels elle s'attache plus qu'il ne le faudrait. Jusqu'au jour où un aviateur de la RAF vient se réfugier dans le grenier des soeurs... 
    Claude Raucy, né à Vieux-Virton, en Lorraine belge, en mai 1939, est un des doyens des lettres belges. Il est l'auteur de plus de cent ouvrages, livres pour adolescents, nouvelles, romans, poèmes, pièces de théâtre... Les orages possibles est son troisième livre aux éditions M.E.O., en plus d'un roman à quatre mains avec Aurélien Dony.

  • La sonatine de Clementi

    Claude Raucy

    • M.e.o.
    • 1 Février 2017

    Trois récits (ou longues nouvelles ? ou micro-romans ?) Le lien entre les trois ? La célèbre sonatine sans doute. Mais aussi l'insignifiance des personnages. Celui de « La sonatine de Clementi » est esclave de son passé, du souvenir d'une femme, d'une ville, Florence, où traîne encore le souvenir de Savonarole. Dans « Un héros à la sarbacane », un homme quelque peu veule, ballotté au gré des événements et notamment de la guerre, est promu bien malgré lui au rang de héros et se retrouve prisonnier d'une étiquette. « Le pion du troisième » évoque le quotidien d'un surveillant de province, ni meilleur ni pire qu'un autre, victime et partie de la médiocrité ambiante. Un monde certes guère brillant, mais où le sombre laisse transparaître l'humour.
    Claude Raucy est né à Vieux-Virton, en Lorraine belge, quelques mois avant que déferle la Seconde Guerre mondiale. Enseignant passionné, il a abandonné son métier avant la retraite pour se consacrer exclusivement à l'écriture : poèmes, romans, nouvelles, théâtre... Avec toujours la même passion.

  • Venise, 1530. Qui est le vrai maître de San Marco ? Le doge Andrea Gritti ? Ou plutôt le compositeur flamand Adriaan Willaert, dont les chanteurs meurent mystérieusement assassinés ? Par qui et pourquoi ? C'est ce que le Vénitien Lorenzo et cet autre Flamand Bernardo, dont l'amitié s'est forgée aux temps florentins du Magnifique et de Savonarole, s'efforceront de découvrir à travers ce court roman baigné des mystères de la lagune. - Claude Raucy, né à Vieux-Virton en Lorraine belge, a abandonné avant la retraite son métier d'enseignant pour se consacrer exclusivement à l'écriture. Forte de plus de cent titres, son oeuvre comprend des poèmes, des romans, des nouvelles, du théâtre...

  • Le prince de la mine

    Claude Raucy

    • Erasme
    • 15 Novembre 2013

    Un mini-roman plein d'aventures et d'émotions !
    Liège, mars 1812. Parce qu'il a fait preuve d'un immense courage aux côtés de son père, coincé avec d'autres mineurs au fond d'une mine qui se remplissait d'eau, Mathieu Goffin est envoyé à l'école par l'empereur Napoléon. Le jeune garçon découvre un monde nouveau, tout différent de la mine. Y sera-t-il plus heureux ?
    Plus on lit, mieux on lit. Récits Express, c'est plus de 30 histoires variées et des thèmes passionnants pour faire découvrir le plaisir de la lecture aux jeunes lecteurs de 10-13 ans.
    EXTRAIT :Liège, 22 mars 1812. Un vent froid a piqué la ville toute la journée. Pourtant, le soleil brillait et la ville était en liesse.Quand le baron d'Ourtefoix rentra chez lui, l'ombre commençait déjà à bleuir les coteaux tout autour. Il était content de sa journée, même si la fatigue l'avait gagné au milieu de tous ces discours et surtout des cris de la foule et des applaudissements. Mais comme tout cela avait été plein d'allégresse et de bonté ! Il revoyait surtout l'air grave du petit Mathieu quand celui-ci avait levé son verre à la suite des toasts portés à l'Empereur et à l'Impératrice. Qui avait donc dicté cette belle formule au jeune garçon ? Sans doute pas son père, qui ignorait sûrement les choses de l'Empire. Le préfet de l'Ourthe peut-être ? En tout cas, il avait belle allure, le petit Mathieu, quand il avait dit :- Levons notre verre à la santé du Roi de Rome !Deux jours auparavant, le fils de Napoléon venait en effet d'avoir un an. La foule présente sembla beaucoup apprécier le geste du jeune Mathieu Goffin. Voilà un garçon plein de courage et d'esprit. Le baron d'Ourtefoix lui-même avait les larmes aux yeux en revoyant le visage doux et un peu grave de l'adolescent qui prononçait ces mots.
    « Oui, une belle journée vraiment », pensait le baron. « Et voilà de braves gens qui méritaient bien qu'on les salue de la sorte, aussi bien le père que le fils. »

  • Mélèzes
    Acculé par les reproches de ses parents et professeurs, un jeune garçon fuit et se réfugie durant quelques heures dans la forêt. Revient-on jamais de l'école buissonnière ?
    Extrait : « Quel âge avais-je ? Quinze ans ? Non, sûrement pas. Je commençais seulement ma deuxième année d'Humanités. Alors, treize ? Peu importe. Il y avait des semaines qu'on ne riait plus guère à la maison. De ma faute, je le savais. Un pénible échec en math, en juin. Deux mois de vacances où mon humeur était à la hauteur de mes exercices d'algèbre. Le programme minimum. »
    Un homme sensé
    Un vieil homme lit une annonce qui lui apprend qu'il a oublié quelque chose dans le bus. Les questions se chamboulent dans sa tête. Qu'a-t-il bien pu oublier ? Doit-il recontacter la personne qui a passé cette annonce? Le lecteur sera surpris de s'attacher à cet homme que les certitudes aveuglent.
    Extrait : « Il relut trois fois l'annonce : Jeudi 1er, dans l'autobus 12 qui montait vers Ans. Départ de la place Saint-Lambert vers 12h30. Vous, un homme élégant au blazer gris, mocassins en daim marron, canne à pommeau d'argent. Vous avez oublié quelque chose. Contactez-moi. »
    À PROPOS DE L'AUTEUR
    Claude Raucy vient de la Lorraine belge, où il est né en 1939. Il est passé de l'enseignement à l'écriture à temps-plein d'une variété de romans (dont Le garçon de Wannsee), de nouvelles, de poésie (dont Maraudes), de théâtre, de chansons, d'essais.
    À PROPOS DES ÉDITIONS LIBRE COURT
    Libre Court propose des nouvelles et des histoires courtes à lire partout en moins d'une heure. Ces textes, signés par des auteurs reconnus, vous entraineront à la découverte de personnages attachants, percutants voire déroutants, portés par une écriture rythmée.

  • Le château des contes

    Claude Raucy

    • Erasme
    • 15 Novembre 2013

    Un mini-roman plein de rebondissements !
    Difficile la vie à Gand pour un jeune Wallon ? Nathan n'est pas de cet avis. Il s'est fait des amis et, avec leur aide, le néerlandais, ça « vient tout seul ». Mais un jour, le jeune garçon tombe sur un groupe de néo-nazis en train de taguer une façade. Les délinquants l'ont vu.Depuis, Nathan vit dans la peur, car il a reconnu, il en est sûr, le frère de son meilleur ami...
    Plus on lit, mieux on lit. Récits Express, c'est plus de 30 histoires variées et des thèmes passionnants pour faire découvrir le plaisir de la lecture aux jeunes lecteurs de 10-13 ans.
    EXTRAIT :- Je connais la pharmacie, papa. J'y cours !- Nathan, je préfère que ce soit ta soeur... Je n'aime pas te savoir dans Gand passé minuit.- Maman, tu exagères. Gand est une ville plus sûre que Virton. Dans vingt minutes, je suis de retour. Je courrai.- Je t'interdis de courir ! Tu veux être malade, toi aussi ? Mon Dieu, mon Dieu !...- Lucie, je t'en prie. Arrête de gémir. Nathan peut très bien aller me chercher les médicaments. D'ailleurs, en ce début de décembre, tout le centre de Gand est illuminé.Maman soupire. Elle me tend l'ordonnance, l'argent, ma veste, mon écharpe, mon bonnet, mes gants. Je suis déjà dans la rue. Le temps de saluer Saint-Bavon illuminé dans le ciel de décembre, je traverse le pont sur l'Escaut et file vers le Kouter. Les rues sont désertes. Le vent est glacé et je bénis maman de m'avoir habillé comme un Esquimo. Me voici déjà dans la Veldstraat.Une rue à droite, deux à gauche. Voilà la pharmacie.- `enavond.- Goeienavond. Voor mijn vader... C'est pour mon père.Le pharmacien ne dit pas un mot. Il jette les médicaments dans un sac, me rend quelques pièces sur mon billet de cinquante euros et vient refermer la porte derrière moi sans un au revoir. J'espère qu'il n'a pas de dépressifs parmi ses clients ! Quelles sont ces silhouettes qui s'agitent près de la pâtisserie Bloch ? Je m'approche. Quatre gaillards armés de bombes sont occupés à dessiner des croix gammées sur la façade. J'avance à pas de loup, naïf comme un agneau.

  • Age : 7-10 ans Niveau de lecture : CE1-CM1
    J'ai bien peur qu'il n'y ait une erreur. Je ne sais pas quel âge tu as, cher lecteur, mais je sais que ce livre n'est pas fait pour toi.
    Ces histoires sont écrites pour des chiens.
    Je t'entends d'ici?: ils ne savent pas lire. Je le sais bien?! Mais ils ont des oreilles. Ce livre est donc destiné à des chiens qui écouteront. Ils adorent qu'on leur raconte des histoires, surtout des histoires de chiens.
    Une dernière précision. Elles s'adressent à des chiens de n'importe quelle race, mais qui ont entre 7 et 10 ans. Avant cela, ils sont trop jeunes pour comprendre. Après, leur cerveau de chien commence déjà à se ramollir et ils préfèrent somnoler qu'écouter des histoires...
    Voici un recueil de nouvelles pour ceux qui veulent tout savoir sur les chiens
    EXTRAIT 
    Tu aimes quand je te raconte ton arrivée ici, hein, Fripon ? Allez, je veux bien encore une fois, mais c'est la dernière.
    Tu sais à quel point j'adore tricoter dehors et comme je me plais sur le banc au bout de notre rue, face au petit étang du parc. Et c'est là, à cause de toi, que j'ai perdu mes mailles !
    Depuis quelques minutes, je te voyais aller et venir le long de l'eau, sautant bêtement pour attraper une libellule plus rapide que toi, t'étendant dans l'herbe pour regarder le ciel, t'approchant de mon banc avec des yeux curieux. Alors, je t'ai appelé.
    - Chien, viens, n'aie pas peur.
    Je savais bien que tu ne t'appelais pas chien, mais que dire d'autre ? À un bébé, on dit bien bébé. Alors, à un chien...
    Tu faisais deux pas en avant, trois en arrière. Tu retournais à l'étang puis tu revenais, indécis. Alors, j'ai compris qu'il fallait te trouver un prénom.
    - Nigaud, viens, viens, n'aie pas peur.
    Je disais ça parce que tu n'avais pas l'air très malin, excuse-moi. Apparemment, ça ne te plaisait pas. J'ai cherché dans ma tête quel pouvait bien être ton véritable nom. Milou ? Médor ? Claude ? Bouboule ?
    CE QU'EN PENSE LA CRITIQUE
    - « 10 histoires pour chiens, oui, vous avez bien lu... pour chiens. Comment ? Les chiens ne comprennent rien aux histoires ! Eh bien, vous seriez bien étonnés. Essayez et vous verrez que votre cher toutou va vous regarder d'un drôle d'air en se disant : "Ah, enfin des histoires pour moi, seulement pour moi !" Un livre bourré d'humour. » (L'Ibby Lit)
    A PROPOS DE L'AUTEUR
    Cela peut-il vraiment intéresser ses lecteurs de savoir qu'il est né le 15 mai 1939 ? Qu'après six années de rêve à l'Ecole communale de son village, il a fait ses humanités gréco-latines à l'Athénée Royal de Virton ? Qu'après avoir tâté de la philologie romane à l'Université de Liège, il a obtenu à Nivelles le diplôme d'agrégé de l'enseignement inférieur?
    Pour en savoir plus sur l'auteur rendez-vous sur son site : https://raucy.wordpress.com/
    A PROPOS DE L'ILLUSTRATEUR
    Sergio Salma né en avril 1960 de parents italiens. Pas mauvais en dessin et assez bon en français , adorant l'histoire , c'est décidé il fera de la bande dessinée. Chasseur émérite, boulimique et curieux, il court plusieurs lièvres à la fois faisant comme chaque artiste devrait faire : être à l`écoute du monde et traduire tout ça dans différents projets en étant auteur complet ou co-auteur avec le même enthousiasme.

  • La guerre n'a pas été tendre avec les Loizeau. Émile, le fils aîné tué dès les premiers jours dans l'explosion du fort de Loncin ; Désiré, le père, déporté en Allemagne ; la mémé a décidé de ne plus rien faire... En ce printemps 1918, Julien, le fils cadet, d'un naturel rêveur, fait de son mieux pour aider sa mère à la ferme, alors qu'on n'imagine pas que le conflit va bientôt prendre fin.
    Dans cette atmosphère tendue, Franz, un jeune déserteur allemand, se réfugie dans la grange des Loizeau. Une attirance puissante et trouble va naître entre Julien et cet homme traqué...
    Deux auteurs de générations très différentes conjuguent leur talent pour nous conter avec pudeur l'histoire d'une rencontre aussi improbable qu'émouvante. Né en 1993 à Dinant, Aurélien Dony, après un régendat littéraire-morale, est étudiant à la section Arts dramatiques du Conservatoire de Bruxelles. Il a publié jusqu'ici deux recueils de poèmes dont Puisque l'aube est défaite (Prix Georges Lockem) aux éditions M.E.O. Il participe également, en tant qu'auteur et chanteur, au projet musical ECHO. Né en 1939 à Saint-Mard, longtemps enseignant, Claude Raucy, romancier, nouvelliste, auteur pour la jeunesse, poète et essayiste a publié plus de 70 livres et obtenu plusieurs prix littéraires.

  • Gestapo & chocolat

    ,

    • Memory
    • 29 Juillet 2014

    Julien vient passer quelques jours à Williers, pas loin d'Orval, dans l'intention de rencontrer Valentin, qu'il a connu par le Net. Ils se sont découvert une passion commune pour le chocolat et projettent d'écrire un livre sur cet aliment aux nuances veloutées et délicates.
    Mais pourquoi Williers, ce petit village où il venait en vacances, enfant, avec son grand-père qu'il adorait? Qui était vraiment ce grand-père? La découverte d'une vérité cruelle taraude Julien, qui veut aller jusqu'au bout de sa quête et ne peut imaginer que le décor de Williers pour rencontrer Valentin, démarche qu'il estime essentielle pour sa propre survie. Qui est vraiment Valentin, entré quasi par effraction dans la vie de Julien? Qui sont tous ces villageois qui se murent dans un silence trop bavard?
    Claude Raucy emmène le lecteur dans un dédale de questions sans réponse que ne parviennent même pas à faire oublier les recettes pourtant succulentes de son compère Cédric Lamkin.

empty