• Dans les Terres oubliées, la fin du monde est proche  : le vin est devenu mauvais. On raconte que les secrets de son élaboration, détenus dans un précieux grimoire, ont été perdus.
    Armé de votre courage, de quelques écus et d'une bouteille... de vin, vous voilà parti à l'aventure. Votre objectif est triple  : retrouver le fameux grimoire, restaurer l'équilibre au sein des Terres oubliées - et boire à nouveau du bon vin, bien évidemment  !
    À la recherche du vin perdu vous propose une expérience inédite dans la littérature oenologique  : une aventure épique et ludique où vous serez amené à faire des choix, résoudre des énigmes, jouer avec le sort et arpenter de dangereux labyrinthes. Un livre-jeu à lire seul ou entre amis, autour d'une bonne bouteille, pour apprendre tout en s'amusant... et s'amuser tout en apprenant.
     

  • L'umami c'est quoi ? Il s'agit du glutamate, substance à l'origine du cinquième goût. Il est devenu la coqueluche des cuisiniers et des commentateurs. Fut-il, comme le raconte si bien la légende, découvert par Ikeda le Japonais ou bien le mérite en revient-il à Brillat-Savarin le Français ? Est-il uniquement le fait de la cuisine orientale  ? Le trouve-t-on dans des aliments ou plats typiques occidentaux ?
    Depuis le lait maternel qui en est très riche jusqu'au roquefort, la choucroute, ou le vin, l'umami est un cinquième goût particulier. La classification occidentale ne lui réserve qu'une petite part, laissant aux quatre goûts de base (sucré, salé, acide et amer) le partage de l'ensemble des saveurs.
    Le livre fait le point sur les recherches récentes concernant cette saveur. Il livre également des secrets moins connus. Saviez-vous que l'umami est mis à toutes les sauces depuis les fonds de celles-ci, les chips et même le coca-cola ? Les dangers d'une alimentation trop riche en glutamate sont bien présents, notamment des fatigues extrêmes ou des céphalées.
    Grâce à de petits exercices, le livre vous permettra de repérer facilement l'umami dans les plats et préparations. Les accords avec les vins ne sont pas en reste, car à petite dose le glutamate naturel des aliments est le meilleur ami du gourmet.

  • Au fond, pourquoi boit-on? Le débat, qui n'est pas une discussion de comptoir, est aussi vieux que le monde. On serait tenté de répondre «parce que c'est bon», ou bien «parce que c'est plaisant» ... mais encore? Existe-t-il une explication plus fondamentale au plaisir de la boisson fermentée? La réponse de Talleyrand, qui prétendait boire pour causer de ce que l'on boit, n'est au fond pas dénuée de sens. À cet égard, de plus en plus de personnes suivent des cours d'oenologie afin d'être à même de porter une parole sur le vin. Fabrizio Bucella, sommelier, spécialiste du vin et de la bière, et directeur d'une école d'oenologie, explique en quelques épisodes bien choisis à travers les temps, comment le vin a acquis la place de mère de toutes les boissons. La primauté du vin provient de son mystère. C'est celui-ci que nous éluciderons. Vous connaîtrez les coulisses de l'histoire du vin, celles que l'on raconte rarement dans les journaux ou les articles.

empty