• Comment tenir un discours raisonné, progressiste et humaniste  sur le climat et l'environnement sans être écrasé par le fanatisme  vert ?
    La dérive collapsologique peut aujourd'hui nous faire perdre la  guerre technologique. À force de refuser l'innovation au nom  de la préservation supposée de la nature, nous prenons le risque  de sortir de l'Histoire face à la Chine et aux géants américains.
    La France doit se débarrasser de ses fausses croyances et faire  de nouveau confiance au progrès.
    C'est bien à la jeunesse qu'il revient de réaliser cela, sans céder  à l'alarmisme écologique qui conduirait à la violence politique.
    Nous ne sommes pas à la veille de la fin du monde, l'aventure humaine ne fait que commencer !

  • L'intelligence artificielle peut elle dépasser les humains, et comment l'éducation doit faire sa révolution.
    Depuis la parution en 2011 de son premier essai La mort de la mort, comment la technomédecine va bouleverser l'humanité, Laurent Alexandre s'est révélé comme l'un des plus visionnaires analystes des révolutions technologiques.
    Il s'attaque aujourd'hui à l'Intelligence artificielle (IA) et aux vertigineuses mutations qu'elle va déclencher dans nos modes de vie, et en particulier dans notre conception de l'éducation.
    D'un côté, l'IA progresse bien plus vite que tous les pronostics avancés  : la rapidité d'apprentissage de l'IA est multipliée par 100 chaque année. Il faut trente ans pour former un ingénieur ou un radiologue, quelques heures pour éduquer une IA  !
    De l'autre, une école qui n'a pas évolué depuis 250 ans qui forme aux métiers d'hier et qui n'a pas intégré le bouleversement inévitable que l'IA va provoquer sur le marché du travail. Comment faire pour que nos cerveaux biologiques résistent à l'IA et restent complémentaires  ? Comment nos enfants pourront-ils rester compétitifs face à l'IA  ? Comment l'éducation, non totalement darwinienne, trouvera-t-elle sa place à côté des cerveaux de silicium boostés par les moyens presque infinis des GAFA et autres géants américains et chinois  ?
    Quels scénarios l'Humanité devra-t-elle choisir  ? Faut-il accepter le vertige transhumaniste qui nous «  upgrade  » biologiquement mais nous maintient Homme  ? Fusionner avec l'IA en devenant des cyborgs  ? Interdire ou limiter puissamment l'IA  ?
    C'est à cette réflexion fondamentale et passionnante que Laurent Alexandre nous invite.

  • La révolution de la vie ou comment la biotechnologie va bouleverser l'humanité.La génomique et les thérapies géniques, les cellules souches, la nano-médecine, les nanotechnologies réparatrices, l'hybridation entre l'homme et la machine sont autant de technologies qui vont bouleverser en quelques générations tous nos rapports au monde. Il est aussi probable que l'espérance de vie doublera au minimum, au cours du XXIe siècle. 
    Le face-à-face entre les bioconservateurs et les bioprogressistes va aller en s'amplifiant. De l'homme réparé à l'homme augmenté, il n'y a qu'un pas qui sera inévitablement franchi. Que deviendra notre système de retraites actuel quand l'espérance de vie atteindra cent quatre-vingts ans ? L'homme changera-t-il de nature ? Les religions seront-elles anéanties ou revivifiées ? La mort de la mort préfigure-t-elle la mort de Dieu ? 
    Sans prendre parti, ce livre analyse le plus précisément et le plus clairement possible les termes du débat. Face à certaines évolutions inéluctables il est encore possible de choisir certaines options. Voyage au coeur des laboratoires où se préparent des révolutions scientifiques imminentes ; voyage au coeur des lobbies qui souhaitent accélérer ou stopper ces fantastiques expériences. Voyage dans le monde politique qui tente de comprendre les retombées éthiques et sociales de cette révolution de demain, le livre du Dr Laurent Alexandre nous offre un panorama vertigineux et passionnant d'enjeux fondamentaux car nous sommes à la veille d'un bouleversement qui fera passer l'ensemble des progrès médicaux du XXe siècle pour des micro-événements.

  •          Histoire de la fin d'une maladieL'éradication du plus vieux mal de l'humanité est une perspective sérieuse à une échéance proche. Ce sera l'un des effets majeurs de la grande révolution NBIC, la convergence des nanotechnologies (N), de la biomédecine (B), de l'informatique (I) et des sciences cognitives (C).
    Pour comprendre pourquoi et comment le cancer va être maîtrisé, il faut d'abord connaître l'histoire des femmes et des hommes qui, depuis des siècles, ont fait progresser les connaissances au point que déjà aujourd'hui, un cancer sur deux se guérit...
    Laurent Alexandre nous offre le récit d'une extraordinaire aventure humaine en trente et un portraits qui mettent en scène la rigueur, l'obstination, le génie, l'intuition et la science.
    Grâce à notre connaissance en génétique et à la puissance de nos ordinateurs (d'ici 2020, on pourra séquencer notre ADN pour le prix d'une paire de baskets en solde), on peut supposer que le cancer sera maitrîsé en 2025. Chaque patient sera soigné avec une thérapie sur mesure : des cocktails de thérapies ciblées s'attaqueront précisément aux caractéristiques génétiques du malade et de sa tumeur. Un peu à la manière du sida.
    Quant à la gestion préventive du cancer, grâce à un monitoring permanent de chacun d'entre nous, elle sera aussi une réalité dans les prochaines années.
    Une analyse fascinante et positive des répercussions de la révolution scientifique actuelle.

  • Auteur d'une oeuvre aussi protéiforme que cohérente, Alan Moore s'est imposé grâce à ses scénarios comme l'un des géants du 9ème art. Artiste démiurge, anarchiste excentrique, magicien roublard, l'Anglais n'est pas qu'un écrivain brillant mais se considère d'abord comme un créateur total. De ses débuts à son actualité récente, de Watchmen à V pour Vendetta en passant par From Hell, La Ligue des gentlemen extraordinaires, Tom Strong, Filles perdues, La Voix du feu ou Jérusalem, ce guide permet de découvrir l'homme et l'?uvre, intimement liés.

    Auteur, traducteur et spécialiste des comics, Laurent Queyssi est accompagné de Nicolas Trespallé, historien de formation et journaliste culturel, notamment pour le site internet d'Arte.

  • Tout le nouveau programme du DCG 7 Management
    Maîtriser tous les savoirs et les compétences

    Un cours complet et visuel
    190 définitions de notions clés
    Des fiches méthode pour comprendre les attentes de l'examen
    Des mises en situation
    225 exemples concrets
    12 schémas de synthèse pour réviser efficacement
    Des vidéos de professionnels de l'expertise, en partenariat avec le Lab50
    S'entraîner de manière intensive au DCG 7 Management

    180 QCM et 60 exercices de difficulté progressive
    Des cas pratiques guidés et corrigés
    Des grilles pour s'autoévaluer
    Des ressources à flasher pour réviser : QCM interactifs, flashcards
    6 sujets type d'examen pour être prêt le jour J
    Retrouvez sur le site dédié à la collection de manuels DCG Vuibert :
    />
    les corrigés des applications offert
    des schémas de synthèse pour réviser efficacement
    des conseils pour bien préparer l'examen
    des conseils  pour apprendre à utiliser le mind mapping

  • Deux textes, deux mises en gardes urgents : l'IA va-t-elle dynamiter la politique  ?
    Pour Laurent Alexandre les effets de l'irrésistible progression de l'IA vont tout bouleverser.
    À l'origine on pensait qu'Internet deviendrait le principal outil de la promotion de la démocratie, au contraire le web est devenu un outil majeur de désinformation et de contrôle policier, allié des régimes les plus autoritaires. Le pouvoir est désormais tout entier dans une poignée de mains : Washington et ses GAFA, le parti communiste chinois et ses BATX.
    Le capitalisme cognitif - c'est-à-dire l'économie de la connaissance, de l'IA et du big data va modifier radicalement la hiérarchie des nations. L'Europe est en péril, la France ne réagit pas, le politique est coupable  !
    Jean François Copé, dans un second texte, répond aux inquiétudes et anathèmes de Laurent Alexandre. La politique doit devenir plus importante que jamais pour réguler notre pouvoir démiurgique sur la nature et nous-même et donc décider de l'avenir de l'Humanité. Des initiatives précises sont à prendre à tous les niveaux  : manipulations génétiques, sélection embryonnaire, IA, la fusion neurone - transistor... Il faut sauver la politique pour sauver l'homme. 

  • Le transhumanisme est un mouvement technico-scientifique international qui prétend augmenter à l'infini les performances physiques et mentales de l'être humain. 
    Aujourd'hui vous pouvez déjà faire séquencer votre ADN en une journée, pour, peut-être un jour, le réparer, tandis qu'Internet bouleverse nos modes d'apprentissage et nos relations sociales. Demain, l'intelligence artificielle aura-t-elle encore besoin de l'intelligence humaine et ferons-nous l'amour avec des robots? 
    Laurent Alexandre, Médecin et entrepreneur, et Jean-Michel Besnier, philosophe spécialiste des nouvelles technologies,  confrontent leurs arguments et vous donnent les clés pour comprendre ce qui se joue à coups de milliards dans les labos des sociétés High Tech californiennes. 

  • "L'histoire globale et ses divers avatars - histoire connectée, comparée, internationale, transnationale, etc. - séduisent le monde académique et le grand public aujourd'hui sensibilisé au thème de la mondialisation.En invitant à la prise en compte des interactions entre individus et groupes humains relevant d'unités géoculturelles distinctes, elle permet un décentrement du regard et le détourne de l'ethnocentrisme scientifique et politique.Ce paradigme devenu quasi dominant de nos jours est l'héritier d'une longue tradition intellectuelle, qui trouve ses prémices dans l'antiquité gréco-latine : la tradition des histoires universelles et des philosophies de l'histoire que présentent dans cet ouvrage des philosophes, des historiens, des anthropologues, des géographes, ainsi que des spécialistes d'aires culturelles non occidentales, chinoises et arabes notamment.Par histoire universelle, on entend le projet de considérer l'humanité, à la fois unie et diverse, dans son ensemble et dans son devenir historique commun ; par philosophie de l'histoire, l'ambition de donner un sens à ce devenir, c'est-à-dire autant une orientation qu'une signification. Illustrées, pour la première, par les travaux de penseurs tels que Ibn Khaldûn, Spengler, Toynbee, pour la seconde, par ceux de Hegel, de Marx ou de Comte, ces deux traditions ont fait de l'histoire pensée par la philosophie la clef de compréhension ultime des sociétés humaines."

  • 18e année, numéro 1 du magazine École branchée.

    Il comprend une foule d'articles et dossiers pertinents pour les enseignants du 21e siècle :
    - Prenez en main votre propre développement professionnel en lien avec les TIC
    - 6 enseignants qui tirent profit de la technologie de façon simple et efficace
    - 25 applications pour stimuler la créativité chez les élèves
    - Le numérique éducatif « made in Québec »
    - Mettre en valeur le « I » de « TNI »
    - Ce que les élèves apprennent dans l'École en réseau

    et plus encore!

  • This collected volume analyses labelling as a political and economic operation. It gathers contributions that focus on various domains, including the agri-food sector, the construction sector, eco-labelling, retail, health public policies and the energy sector, considering the use of labels for various objectives, such as providing legal and technical data on consumption products, certifying their quality, and indicating the approval of professional or political authorities. These practices are tied to both public and private interventions that make civic concerns visible and aim to govern them. The book considers `labelling the economy' as an operation that introduces political questions into the economic realm, while also importing economic modes of reasoning into governance interventions. In doing so, the book considers the sociotechnical apparatus on which any label relies as a nexus where economic and political considerations are brought together.

  • Cet ouvrage est un premier pas dans une recherche interdisciplinaire et interculturelle ayant pour objectif d'explorer comment fonctionne le processus métaphorique entre langages et cultures. Il est à multiple facettes. Les auteurs ont observé le concept sous divers angles (linguistique, poétique, anthropologique, cognitif) : il s'avère que la métaphore réalise une transposition esthétique du monde propre à chaque culture.

empty