Langue française

  • Un manuel tout en images pour apprendre aux enfants à créer leur première bande dessinée. Lorenzo Chiavini transmet son savoir-faire d'auteur de bande dessinée pour accompagner les 6-12 ans à chaque étape de conception : les bases du dessin, la création des personnages, du décor, de l'histoire, la composition et la mise en couleurs manuelle ou numérique. Un livre qui se lit cahier et crayon en main pour réaliser les exercices proposés et donner naissance, au fil des pages, à sa propre bande dessinée !

  • Furioso

    Lorenzo Chiavini

    Nous sommes au temps des premières croisades, dans une ville des bords de la Méditerranée. Au cours d'une cérémonie religieuse, un vieil évêque apparaît au balcon de la cathédrale. Tremblant de tous ses membres, il laisse maladroitement tomber la relique de la pointe de la lance sacrée, celle qui transperça le Christ sur la croix, sur un modeste chasseur de rats, Berto. Le passant s'en tire sans gravité et pour la foule, c'est un miracle, Dieu leur a indiqué le nouveau sauveur.
    Mais le clergé et la noblesse sont sceptiques. Comment cet humble inconnu pourrait-il être un saint ? Pour l'éloigner, ils décident alors que, dès qu'il sera guéri, il devra partir pour Jérusalem.
    Berto n'apprécie pas du tout ce qui lui arrive. Il tremble à l'idée de partir en guerre et se demande comment il pourrait bien être saint puisqu'il a toujours aimé les excès !

    Une rencontre va changer la donne. Marfisa di Tirso, la Sainte Pécheresse, lui demande une audience. Le jeune homme est ensorcelé par la sensualité mystique de cette femme crainte et vénérée, cette vertueuse scélérate. Elle-même est irrésistiblement attirée par ce corps blessé par la main divine.
    Pendant que Berto sombre dans les délices d'une « union sacrée », ceux qui épient sans arrêt ses faits et gestes décident que si celui-ci ne semble pas un saint, c'est qu'il doit donc être un héros... un héros qui doit mener la croisade en terre sainte !...

  • Elle s'appelle Marguerite.
    Elle va à la gare d'Orléans. Elle y travaille. Elle accueille les déportés, de retour d'Allemagne ou de Pologne. Ce n'est pas un hasard si elle y travaille. Son mari est rentré des camps. Depuis peu. C'est ce que nous décrit Marguerite Duras dans " La Douleur " ; c'est là où commence ce livre.

empty