• Coco et maitwesse

    Martin Singer

    Coco est un boy au service de Maîtwesse, qu'il aime et qu'il craint car Coco est un pauvre noir, petit, alors que Maîtwesse est une terrible femme blanche, grande, sévère et pas toujours juste avec ce pauvre Coco... A travers ce petit essai parodiant l'imagerie paternaliste occidentale du bon sauvage, entre Banania et «Tintin au Congo», Martin Singer traite avec humour de l'exploitation sexuelle de la femme par l'homme, assimilé au colonialisme.

  • Par solidarité avec un petit dont la mère vient de se faire tuer pour son ivoire, les éléphants décident de commettre un attentat suicide au pays des hommes. C'est le carnage. Une souris, dont l'ami s'est fait trucidé par un piège à fromage, tente de copier le mode opératoire des éléphants. C'est juste une tentative ratée et un suicide inutile.
    On vit dans un monde cruel et sans pitié, où la bêtise humaine, le désir, la vengeance et l'abus du pouvoir sont rois. Que l'on soit humain ou animal, on est tous logés à la même enseigne : La loi du plus fort. La loi du plus riche. La loi du plus odieux. Une satire explosive en dix épisodes livrée par un Singer au sommet de son art.

  • Fox est toujours dans la rue.
    Seul. Eternellement seul. Il a besoin de contacts, de contacts humains.
    En amitié ou en intimité, en humour ou en amour. Alors il se rapproche, se rapproche des gens. De ceux qui sont dans la rue, comme lui. Mais Fox est gentil. Les gens dans le rue pas toujours et Fox s'en reçoit plein la gueule. C'est un incompris.
    Il se réfugie dans le parc. A travers les yeux de Fox, c'est notre société qui est disséquée. L'autre n'a pas sa place. L'autre est mis à la rue.
    L'autre devient sans domicile fixe. Un regard doux amer porté par Martin Singer, dont c'est ici le 5ème album.

  • Fox est dans la rue. La rue, c'est son toit. Un grand toit avec des couloirs de bitumes. Dans la rue, il fait froid, il y a la manche, il fait soif, il pleut. Dans la rue, les souvenirs s'étiolent. A travers les yeux de Fox, c'est notre société qui est disséquée. L'autre n'a pas sa place. L'autre est mis à la rue. L'autre devient sans domicile fixe. Un regard doux amer porté par Martin Singer, dont c'est ici le 3ème album. Un album avec une suite. car Fox est toujours à la rue.

  • Gondoléances

    Martin Singer

    Martin Singer continue avec Gondoléances son expérimentation narrative et graphique autour de ses histoires à l'humour noir. Son narrateur saute de cases en cases pour illustrer à contre-pied de la lettre des saynètes parfois cruelles, souvent désespérées mais toujours drôles et inventives.
    Une évolution dans le travail d'un nouveau venu qui a rapidement trouvé ses marques dans un médium qui ne lui était pourtant pas familier.

  • Martin Singer est né en 1969 à Saint-Omer dans le Pas-de-Calais.
    Il est dessinateur, peintre, auteur de films d'animation et de bandes dessinées. Il enseigne à l'école d'art de Calais. " Concours de circonstances " est son premier livre publié.

  • Dress code

    Martin Singer

    Ça n'a rien à voir avec une vision négative de la vie, mais, quand même, il faut bien avouer que parfois, la tartine a une fâcheuse tendance à tomber sur le sol côté confiture. Martin Singer n'est pas un pessimiste, c'est un artiste de l'humour noir. Comme tout le monde, il déplore la perte de la tartine, mais est ce que la vie serait aussi drôle si elle tombait toujours du bon côté ? A travers ce recueil d'histoires courtes, Martin singer écrit sur le thème de l'absurdité de la vie et aussi sur son infinie drôlerie ! Reprenant le système d'illustration au contre-pied de la lettre de son premier opus, Concours de circonstance, Martin replace son éternel narrateur transformiste omniprésent pour illustrer chaque phrase de la petite histoire qu'il a créé.
    A partir d'un thème donné, il réalise jeu de mots sur jeu de maux. Son dessin noir se trouve désormais agrémenté d'une bicromie de circonstance. Un recueil d'humour noir, avec une adjonction de couleur pour rire jaune

empty