• Engrais chimiques, pesticides, soufre, métaux lourds, ammoniac, colle de poisson, sang de cheval, tannins en poudre, conservateurs, arômes artificiels et acides en tous genres... Si les viticulteurs étaient obligés d'expliquer sur leurs étiquettes comment ils font leurs vins, beaucoup, y compris parmi les plus fameux, auraient déjà fait faillite. Se mettre aux vins bio ou nature, c'est rechercher des vins moins technologiques ou standardisés, souvent meilleurs au goût et pour notre santé. C'est aussi peser sur un choix de société majeur, quand le vignoble français est en grand péril du fait de l'usage abusif de la chimie et du clonage. C'est enfin défendre une vision humaniste de notre rapport à la terre et à une tradition viticole plus que millénaire.
    />

    Ajouter au panier
    En stock
  • Ce long entretien est l'occasion pour Pierre Rabhi de s'adresser aux autres, mais aussi à lui-même, comme il ne l'avait jamais fait jusqu'à présent. Et d'approfondir sa réflexion tout en restant, selon son habitude, concret, humain, terrien. Et plus que jamais philosophe et poète.

empty