• Le jeune prince de Motordu habite un magnifique chapeau. Avec ses coussins, il y joue aux tartes dans la grande salle à danger. Un jour, une jeune institutrice, la princesse Dézécolle, l'invite à retourner en classe pour remettre le langage à l'endroit.

  • Pef est né avec un guidon entre les mains. Pour lui, un vélo n'est pas autre chose qu'un avion rivé au sol mais qui s'incline avec grâce dans les virages. À seize ans, parti de la région parisienne, il rejoint sa grand-mère bourguignonne, distante de trois cent quatre-vingts kilomètres. Quarante-trois ans plus tard, il effectue le même trajet... à moto. Tours de roues mais aussi tour du monde de ses souvenirs.
    Dans une langue inventive et poétique, l'auteur des Motordu nous entraîne sur la nationale 6, le cordon ombilical qui le relie à son pays natal. Voici le livre des jours heureux.

  • Peut-on voyager à dos de baleine ?
    Quel est le meilleur remède contre l'insomnie : la lecture parcours ou la lecture par coeur ? Est-il possible qu'un rossignol de trois mètres de long offre un peu de lecture à notre oreille ? Que retenir de notre passage dans une "biblioville" ?
    Et que vient faire L'Homme au casque d'or de Rembrandt dans ce Petit éloge de la lecture ?

    De nos pieds jusqu'au ciel étoilé, tout est lecture... Pef nous entraîne dans un voyage sans autre destination que celle du plaisir de lire.

  • Petit éloge de lecteurs

    Pef

    "Je vais de ma plume survoler l'immense petit peuple de mes lecteurs. Je jetterai mes filets à souvenirs décalés. Ma vue, parfois, me jouera des tours, le temps aussi... Le jeu de mes rencontres échappe aux lieux, aux objectifs, aux impératifs de la pédagogie. Je ne peux, comme dans les cours d'école, ordonner aux enfants de se mettre en rang par deux au tintement de la cloche ou à la sonnerie d'usine du savoir lire, écrire, compter et fabriquer des avions de papier au vol fugace de quelques pauvres secondes. Une activité que j'aimerais encore partager avec eux, car luit dans le regard de chaque écolier qui s'y essaie l'image furtive d'une petite victoire sur l'impossible."

    Dans ce texte-voyage, Pef ravive par l'écriture le souvenir de mille et une rencontres - émouvantes, graves ou insouciantes - avec ses lecteurs, petits et grands...

  • "La belle lisse poire du prince de Motordu"
    Dans la bouche du prince de Motordu, un château devient un chapeau, un drapeau se transforme en crapaud. Un jour, il rencontre la princesse Dézécolle et reprend le chemin de l'école...

    "Motordu papa"
    La princesse Dézécolle attend la venue au monde de son dédé. Le prince de Motordu s'inquiète déjà : «Sera-t-il poulanger, spécialiste en chirurscie esthétique ou bien mécanichien ?»

    "Le petit Motordu"
    Le tout jeune prince de Motordu appelle un chapeau un chapeau, au grand désespoir de ses parents. Dans la famille Motordu, on doit parler en mots tordus !

    "Au loup tordu !"
    Le jeune prince de Motordu garde son troupeau de boutons, quand survient un loup qui désire manger quelque chose de bon dont il ne sait plus le nom :
    - Mais je sais que cette chose, dit le loup, fait des bêêê, des bêêê...
    - Des bêtises, veut l'aider le prince, des bégonias, des bérets...?

    "Rendez-moi mes poux !"
    Quand Mathieu découvre qu'il a des poux, une formule magique trouvée par hasard lui permet d'en faire ses amis. Jusqu'au jour où sa mère surprend les intrus...

    Une lecture jubilatoire et pleine d'énergie de ces cinq histoires à se tordre de rire !

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • "Il arrive que les mots jasent
    Jasent les uns des autres
    Il arrive que les mots jazz-bandent
    Séparés de l'enfance
    À l'âge du mitan des amours
    Vers une vie d'adulte
    Si vite advenue

    Il arrive que les mots jouent
    Joutent jutent jouissent
    Puis hissent
    Le drapeau blanc
    Du plus rien à dire

    Qui alors les ramasse
    Nos ah euh hie oh hue
    Et les emporte
    Au paradis des petits cris mort-nés"

    Pef, de son vrai nom Pierre-Élie Ferrier, est né en 1939 en Saône-et-Loire. Cet auteur-illustrateur très connu dans le domaine de la littérature jeunesse a publié plus d'une centaine d'ouvrages, qu'il s'agisse des aventures du « prince de Motordu » chez Gallimard ou d'albums chez Rue du Monde. En 2014, ses dessins accompagnent le livre d'Yvon Le Men En fin de droits que publie Bruno Doucey. Son oeuvre, fantaisiste, drôle et inventive, ne saurait faire oublier sa dimension profondément humaniste.

  • Ma guerre de cent ans

    Pef

    Mon fusil à moi tire dans des livres dont les éclats ne sont que rires ou tendresse au chevet de la vie.

    Dans ce récit atypique et touchant, le créateur du prince de Motordu se confie. Pef passe en revue les guerres qui ont traversé sa famille au siècle dernier.
    Antimilitariste convaincu et humoriste militant, il mène tambour battant son combat pacifiste dans ses ouvrages et les écoles du monde entier.

  • "Motordu champignon olympique".
    Saut en moteur, seau en largeur, lancer de manteau, du poêle, mare à thons, le choix est grand pour le prince de Motordu décidé à entrer dans la légende des champignons olympiques.
    "Motordu est le frère Noël"
    Marie-Parlotte et Nid-de-Koala, les enfants Motordu, ont déposé leurs pantoufles au pied du lapin. Ce soir-là, à leur grande surprise, le père Noël ne passe pas par la cheminée mais frappe à la porte du chapeau. «Mon traîneau est en panne. Quel malheur! C'est la première fois que ma tournée est compromise!»
    Toujours prêt à rendre ses vis aux gens, le prince de Motordu propose au vieil homme de l'aider, devenant ainsi frère Noël le temps d'une nuit.
    "Motordu as à la télé"
    Le prince de Motordu a gagné le grand cri de l'Académique grande chaise et pour cela il va passer à la télévision! À peine arrivé dans les studieux avec toute sa famille, le prince de Motordu fait le pitre à l'antenne.
    "Motordu et les petits hommes vers"
    "On veut boire papa goutte que goutte !" Marie-Parlotte et son frère, le petit Nid-de-Koala, réclament leur père absent. Le prince de Motordu va être le premier Terrien à explorer le système scolaire ! Au cours de l'inoubliable voyage, il va frôler des gommettes, la Dune et Jules Peter. Mais c'est sur le sol de la planète Mars qu'il rencontrera les fameux petits hommes vers...
    Quatre irrésistibles aventures de la famille Motordu racontées avec poésie et bonne humeur par l'auteur lui-même.

  • Small

    Pef

    Voici le plus petit livre du grand Pef ! L'histoire d'un petit bonhomme, qui traverse la vie à petits pas, sans ambition plus grande que lui et sans faire grand bruit. L'album s'appuie avec amusement sur les mots « petit » et « grand ». Il est délibérément modeste par sa forme (son tout petit format et ses trois tons directs) mais élégant par son habillage (son dos toilé). L'ensemble emmènera le lecteur, petit ou grand, au plus près de la vie de tout un chacun. Une respiration qui fait du bien loin des strass du petit écran et du grand tumulte de notre quotidien.

  • "Motordu a pâle au ventre."
    Le docteur diagnostique: lapin dix huîtres! Car le Prince a mangé trop de civet et de coquillages. Pas de doute, il faut l'opérer. "Plein pot... Plein pot! " L'ambulance donne de l'avertisseur pour emmener le Prince de Motordu à l'hôpital.
    "Motordu sur la botte d'Azur"
    Les colles terminées, la famille Motordu décide de partir en balance. Après un voyage mouvementée, les Motordu vont goûter aux charmes de la Botte d'Azur. Vite, de la crème polaire pour éviter les fous de soleil ! La famille Motordu envacances : un livre baigné de soleil et de fous rires.
    "Motordu au pas, au trot, au gras dos."
    La soeur du petit Nid-de-Koala, Marie-Parlotte, est amoureuse des chevaux. Ses parents, le Prince de Motordu et la Princesse Dézécolle, après avoir hésité, acceptent de lui en offrir un. Ce sera une jument, naturellement, puisqu'elle a une queue de cheval. On l'appelle Belle-Chic. Il faut la dresser, lui apprendre à aller au pas, au trot, au gras dos. Pour tous ceux et toutes celles qui adorent les chevaux,voici une aventure princière qui ne manque pas de selle !
    "Motordu et le fantôme du chapeau."
    Une nuit, la Princesse Dézécolle entend despoux dans le mur. Ne cherchez pas la petite bête : il s'agit d'un fantôme de famille dont le Prince de Motordu retrouvera l'origine dans son arbre génialogique. Les deux enfants du couple princier vont même devenir les amis du fantôme. Voulez-vous croiser un fantôme? Surtout ne faites pas de bruit et dépêchez-vous de lire cette histoire.
    "Motordu et son père hoquet."
    Le prince de Motordu qui adore les amis mots reçoit en gâteau d'anniversaire un père hoquet. L'oiseau fait tellement de bêtes hips qu'on doit le mettre en cage. Un soir, le père hoquet s'échappe. La princesse Dézécolle, le prince et leurs enfants, le petit Nid-de-Koala et Marie-Parlotte, partent à sa recherche et arrivent au zoo. Une visite nocturne surprenante et pédagochic.
    Cinq irrésistibles aventures de la famille Motordu racontées avec poésie et bonne humeur par l'auteur lui-même.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Moi, j'ai horreur des gosses !

    Pef

    Le premier livre pour enfants de pef interdit aux enfants !.

  • Le commissaire Buxy, qui dirige le BOB (bureau des ombres), charge Alexandre d'une mission très spéciale, qui lui permettra de devenir à son tour inspecteur des ombres. Une histoire farfelue qui aborde la notion de transmission de savoir d'une génération à l'autre.

  • C'est la première fois que le grand-père d'alexandra parle des douleurs de sa propre enfance : les nazis, l'étoile jaune, les rafles...
    Et ce policier de nancy qui a osé désobéir aux autorités de vichy. pour lui sauver la vie.

  • Travailler moins pour avoir enfin davantage le temps de lire ! Voilà un beau programme dont on peut rêver... Les habitants de l'île Turbin vont oser manifester pour le réclamer à leur roi Dontontairalenom... qui fait en permanence le tour de l'île sur son abeille pour exiger d'eux qu'ils travaillent plus. Mais encore faut-il que le roi sache lire leurs pancartes !
    Cette farce burlesque donne vie à la fameuse affiche de Rue du monde diffusée dans le pays à près de 10 000 exemplaires !

  • Misère londonienne, parents artistes et fragiles, le petit Charlie a eu une enfance rude. Sa mère fait des séjours en hôpital psychiatrique, son père abandonne la famille puis meurt très jeune. C'est sur les planches que cet enfant de la balle trouvera la lumière. Toute sa vie, il restera fidèle à ses souvenirs et les utilisera dans ses films, comme The Kid, Une vie de chien.
    Un cahier de documents donne, à la fin du livre, envie de découvrir l'oeuvre du petit héros devenu grand.

  • Mais que viennent faire ces gamins bruyants et agités sur la plage ? et pourquoi donc les grands-parents de quentin et de manon possèdent-ils le même coquillage ? voilà que les souvenirs de l'année 1936, du front populaire et des congés payés refleurissent par une belle journée d'été.
    Avec, du côté des images, un clin d'oeil amical que pef adresse au peintre fernand léger.

  • Printemps 1968. Dans cette famille de cheminots de province, c'est l'effervescence !
    Le père est en grève depuis plusieurs jours déjà.
    Mais ce n'est pas facile de tenir... Du haut de ses 11 ans, Martin veut tout savoir, tout comprendre.
    Sa mère soutient la grève, mais, bien vite, l'argent manque et elle est tentée de tout lâcher...
    De son côté, la fille aînée participe au blocus de sa fac. Elle trouve ses parents apathiques et part pour Paris, où étudiants et CRS s'affrontent comme deux mondes inconciliables...
    Avec des dessins de Pef, en partie réalisés à la manière des affiches sérigraphiées de 68, et des documents photographiques d'époque.

empty