• M. PRENTON travaille à OLLOLAND, une mégalopole ou fourmillent des milliers d'employés en costume gris, sous-payés, ne rêvant que d'une seule chose : accéder au pouvoir et à la reconnaissance ! Dans cette société où l'image est devenue la « référence », l'ombre holographique est une carte d'identité en 3D, implantée dès le plus jeune âge et qui se matérialise dès que l'on se trouve à proximité d'une glace holographique. Les ombres sont la raison d'être sociale des gens, elles leur indiquent comment juger et considérer les personnes qu'elles rencontrent. Dans cette dictature du paraître les personnes qui n'ont pas d'ombre holographique n'existent pas !
    Malheureusement pour lui, Prenton ne possède qu'une ombre Ollo de base, presque insignifiante, qui lui rend la vie impossible. Désespéré, il décide de se faire tatouer une deuxième ombre holographique. Dans un premier temps, elle lui ouvrira les portes des sommets des hautes sphères de la société d'Olloland, où il sera en contact avec les plus belles ombres. Mais c'est également à cause de cette nouvelle ombre qu'il se retrouvera embarqué dans d'obscures histoires où chantage, sabotage, attentats et tueries deviendront vite son quotidien.

  • Revivez en BD les grands moments de la plus célèbre des courses d'endurance !
    Réunissant trois albums de la plus mythique des courses automobiles, ce coffret permet de (re)découvrir trois périodes marquantes de l'histoire des 24 Heures du Mans : la domination de la marque Jaguar (1951-1957) par Denis Bernard et Christian Papazoglakis, le duel Ferrari vs Ford (1964-1967) par les mêmes auteurs avec Robert Paquet en renfort et le dernier choc des titans du XXe siècle, rassemblant les plus grands constructeurs de l'ère moderne (1999) par LF Bollée, Bad et toujours Robert Paquet.

  • Le 12 juin 1999, dans la portion d'Indianapolis du circuit des 24 Heures du Mans, la Mercedes CLR n°5 lancée à plus de 300 km/h perd l'appui et commence à décoller, tel un avion, puis tourne trois fois en l'air avant de s'écraser sur les arbres en bord de piste. C'est l'un des accidents les plus célèbres et les plus spectaculaires de la course automobile moderne. Personne ne croit une seconde que le pilote est en vie. Les pace-cars et le personnel de sécurité accourent à son secours. Et pourtant, à la stupeur générale, Peter Dumbreck s'en sortira indemne.

    L'édition 1999, marquée par cet accident spectaculaire, restera aussi comme la course ayant vu s'affronter tous les plus grands constructeurs une dernière fois avant la fin du siècle.

  • En 1963, Ford, l'emblématique constructeur américain, cherche à changer son image et à conquérir un nouveau type de client, plus jeune et dynamique. La décision est donc prise de se lancer dans la compétition automobile, là où les constructeurs européens ont acquis leurs lettres de noblesse, et de défier Ferrari sur les terres mancelles ! Pour l'édition de 1964 des 24 Heures du Mans, les meilleurs ingénieurs planchent sur un modèle inédit : la GT 40. Rapides, mais peu fiables, les Ford laissent malheureusement très vite le champ libre aux redoutables Ferrari 275P. Mais les Américains n'ont pas dit leur dernier mot et reviendront les années suivantes ! Ainsi, de 1964 à 1967, les deux constructeurs n'auront de cesse de se défier et leur duel offrira à la course du Mans une de ses époques les plus mythiques !

  • 1969. Sur la ligne de départ des 24 Heures du Mans, tous les pilotes s'apprêtent à s'élancer au pas de course pour sauter dans leurs bolides. Tous, sauf un : Jacky Ickx. Pour protester contre le danger du départ « en épi » et en mémoire de l'accident de son ami Willy Mairesse survenu lors de l'édition pluvieuse de 1968, Ickx décide de marcher pour rejoindre sa GT40. Partant bon dernier, sur le modèle vieillissant de Ford, il remonte petit à petit les redoutables Porsche, pourtant largement favorites, aboutissant à un final des plus mémorables ! Malgré ses vingt-quatre ans, le jeune prodige belge laisse entrevoir, en plus de ses qualités de vitesse pure, un sens tactique redoutable...Ce nouvel album des 24 Heures du Mans relate deux de ses éditions les plus célèbres et fait aussi la part belles aux « ancêtres », puisqu'il s'agit des deux fois où Ford s'imposera avec sa mythique GT40 face aux modèles récents.

  • Un triomphe français.

    24H du Mans 1964. Loin derrière la Ferrari victorieuse, une seule des 5 voitures engagées par la société automobile René Bonnet termine l'épreuve. Un an plus tard, elle est rachetée par Matra, spécialiste de l'armement, qui souhaite se servir du sport automobile pour vendre des voitures en série. Si les premiers essais ne sont pas concluants, Matra ne tarde pas à se faire petit à petit une place parmi les plus grands, notamment grâce à la passion et l'énergie de ses ingénieurs. Il faudra attendre l'édition de 1972 pour que l'écurie française remporte son premier titre avec 3 voitures en tête ! Ainsi commence une fabuleuse série de trois victoires consécutives qui parachève la grande reconquête du sport automobile français avec une nouvelle génération de pilotes appelés à entrer dans la légende : Beltoise, Cevert, Larrousse, Jabouille... et Henri Pescarolo.

    Grâce à la collection Plein Gaz, replongez dans l'odyssée Matra et découvrez les coulisses d'un succès 100% français !

  • En 1973, grâce à son modèle A110, Alpine devient historiquement le premier champion du monde des constructeurs de rallye, avec 6 victoires et 147 points, devant Fiat et Ford. Créée en 1955 par Jean Rédélé, alors le plus jeune concessionnaire Renault de France, la société Alpine confirme ainsi sa percée remarquable dans l'industrie automobile.
    À l'instar de Chapman avec Lotus, cette nouvelle bande dessinée de la collection Plein Gaz nous retrace le destin de cette marque et de son créateur, ses choix techniques, la naissance de son modèle le plus mythique, l'A110, ses victoires mais aussi ses déboires. À l'issue d'une grève en 1972, Alpine verra Renault devenir majoritaire, précipitant le départ de Rédélé de la société, qui ne se sent plus seul maître à bord. La marque se délitera alors jusqu'à sa disparition en 1995. Un échec somme toute assez relatif étant donné que Renault a annoncé la renaissance de la marque en 2016 !

  • De la naissance des premières voitures artisanales au couronnement suprême au championnat du monde de Formule 1 avec Jim Clark, en passant par la première victoire d'une voiture à moteur arrière à Indianapolis, ce premier volume retrace l'ascension fulgurante de la marque Lotus et de son inventeur que certains considèrent comme le Enzo Ferrari britannique.

  • Rome, décembre 1514. À quelques jours de la Noël, un jeune homme décapité est découvert sur la statue de Marc-Aurèle. Une inscription au sang signe le crime : "Eum qui peccat...", "Celui qui pèche...". Puis c'est un vieillard qui est retrouvé sur le Forum, mort et attaché nu sur une échelle. Avant que la colonne de Trajan ne révèle la fin de la sentence : "...Deus castigat", "...Dieu le punit". La sanglante mise en scène ne fait que commencer...
    Installé au Vatican depuis peu, occupé à ses travaux d'anatomie, de peinture ou d'optique, Léonard de Vinci se passionne pour une affaire qui fait trembler bientôt jusqu'à la cour du pape. Avec l'aide de Guido, un jeune étudiant en médecine, le peintre tente de démasquer un assassin qui montre autant d'intelligence à égarer les soupçons que de cruauté à exécuter ses victimes.
    Adaptation d'un best seller vendu à 100 000 exemplaires, cette BD servie par la précision du trait et de la reconstitution historique est portée par une intrigue entre le Nom de la Rose et le Da Vinci Code.

  • Avril 1968, Colin Chapman est introuvable depuis la mort de son pilote de pointe et ami, Jim Clarke. Un mois plus tard, c'est Mike Spence, celui qui aurait dû le remplacer dans le team lotus, qui se tue lors d'une séance d'essais. Lotus est en deuil et Chapman est effondré.
    Il décide alors de quitter la compétition et demande à son bras droit, Gérard Crombac, de vendre le matériel et de régler les factures. Mais Crombac n'en fera rien : il connaît trop Chapman, et sait qu'il ne tardera pas à revenir sur le devant de la scène de la F1 avec quelques avancées technologiques dont il a le secret... Le deuxième volet de cette biographie, Les Années sang et or s'attarde sur les succès et les drames qui ont marqué le team Lotus de 1968 à 1970.

  • À la fin des années 70, Colin Chapman est désormais à la tête d'une marque reconnue, avec plus de 20 ans d'expérience et de nombreux succès derrière lui. Il semble bien loin, le temps où il bricolait seul sur les premiers modèles de Lotus. Pourtant Chapman est toujours animé par la même passion : le défi de l'innovation. Et la compétition est là pour rendre son verdict impitoyable !

  • Revivez en BD les grands moments de la plus célèbre des courses d'endurance !En 1963, Ford, l'emblématique constructeur américain, cherche à changer son image et à conquérir un nouveau type de client, plus jeune et dynamique. La décision est donc prise de se lancer dans la compétition automobile, là où les constructeurs européens ont acquis leurs lettres de noblesse, et de défier Ferrari sur les terres mancelles ! Pour l'édition de 1964 des 24 Heures du Mans, les meilleurs ingénieurs planchent sur un modèle inédit : la GT 40. Rapides, mais peu fiables, les Ford laissent malheureusement très vite le champ libre aux redoutables Ferrari 275P. Mais les Américains n'ont pas dit leur dernier mot et reviendront les années suivantes ! Ainsi, de 1964 à 1967, les deux constructeurs n'auront de cesse de se défier et leur duel offrira à la course du Mans une de ses époques les plus mythiques !
    Après Chapman, Alpine et Ayrton Senna, la collection Plein Gaz inaugure une nouvelle série consacrée aux 24 Heures du Mans !

empty