• Membre fondateur de la Nouvelle Ligne Claire, Ted Benoit est un enfant du style underground cher à Robert Crumb. A la fin des années '70, il intègre les préceptes graphiques d'Hergé et de Jacobs pour entamer un cheminement vers une ligne claire postmoderne. Celle-ci sera symbolisée par Ray Banana, l'alter-ego de l'auteur. Après avoir dessiné deux albums de Blake et Mortimer marqués du sceau de l'authenticité, Ted Benoit prend ses distances avec ce style pour explorer des graphismes plus libres. Camera Obscura - Vers la Ligne Claire et Retour décrit à merveille un parcours créatif fait de renouvellements.

    L'ouvrage regroupe des récits parus au sein de livres depuis longtemps épuisés, en reprenant l'intégralité (Hôpital, Bingo Bongo, L'homme qui ne transpirait pas ou C'était dans le journal), la quasi totalité (Vers La Ligne Claire) ou des fragments de ces ouvrages. Sans oublier quelques planches inédites.

  • Doit-on encore présenter Ray Banana ?!
    Apparemment figé dans les années 1950-60, Ray Banana est décalé, mais n'en porte pas moins un regard philosophique sur le monde qui l'entoure, en 2013 ! Un verre de martini à la main et une cigarette entre les lèvres, il est un Clark Gable dont l'esprit regorge de réflexions, elles aussi décalées.
    Et c'est pour notre plus grand plaisir que ce personnage « so fifties » raccroche cette fois son manteau de James Bond pour nous dévoiler avec flegme ses importantes méditations sous forme de métaphores improbables !

  • Ted Benoit, l'un des maître de la Ligne Claire, qui fut choisi pour reprendre les aventures de Black et Mortimer, nous dévoile dans cet ouvrage de 60 pages les crayonnés qui ont donnés naissance à son héros principal, le célèbre Ray Banana.

    Héros apparut dans les pages de l'Écho des Savanes, puis dans celles de À Suivre dont il tiendra la vedette. Deux ouvrages de Ray Banana seront édités, Berceuse électrique et Cité Lumière.
    Ray Banana nous est révélé avant que la plume de notre dessinateur, adepte de la ligne hergéenne, entre en action. Sous le crayon vif et talentueux de Ted Benoit, notre héros nous replonge dans un monde hétéroclite et qui doit beaucoup à la Californie des années 50.

  • Vague de chaleur sur Métropolis. Ray Banana doit prendre un peu l'air. Un russe essaie de lui piquer sa voiture. Plus tard, dans un bar, une fille entre. Elle s'appelle Lorna et elle a tiré sur un homme, mais sur les lieux du drame, plus de cadavre ! Et au fait, pourquoi l'horloge parlante diffuse-t-elle des messages incompréhensibles ? Et qui a kidnappé le russe voleur de voiture ? Pourquoi Elmo, la célèbre star du rock, s'appelle-t-il aussi Oscar ? Qui sont Korok et Rokor ? Vous ne comprenez pas ? Alors attachez vos ceintures, et embarquez à l'arrière : en Buick ou en Oldsmobile, selon les circonstances, Ray Banana mène l'enquête jusqu'au bout.
    ...Et en plus vous lisez le journal ! ... Vous êtes cool comme aveugle, vous !

  • Un nouveau monde

    Ted Benoit

    • Dargaud
    • 1 Mars 2005

    Chef de file avec Chaland et Floc'h de la nouvelle ligne claire, créateur de Ray Banana et dessinateur de deux aventures de Blake et Mortimer, Ted Benoit est un immense artiste aux talents multiples et un illustrateur hors pair. Un nouveau monde présente une rétrospective de son oeuvre articulée autour de sa passion des Amériques. Au départ bien sûr celle de l'imagerie rock n' roll des années 50 mais aussi et surtout celle éternelle de Steinbeck, de John Ford, des petites villes et des pionniers, très éloignée de la mythologie hollywoodienne. Plus de 100 illustrations accompagnées d'un texte inédit de Jean-Luc Cambier et Éric Verhoest.

  • Le scandale éclate dans la presse londonienne : il y a une taupe à l'Intelligence Service ! Et voilà que sur une photo prise par les agents du MI 5, la taupe a, sans l'ombre d'un doute, le visage de Francis Blake ! Stupeur générale !
    Mortimer s'acharne à croire que son ami a été forcé d'agir contre sa volonté, mais les premiers éléments de l'enquête balaient cette hypothèse : Blake a ouvert, sous un nom d'emprunt, un compte alimenté par des versements venant des Bahamas, d'où il a retiré 30 000 livres sterling en quelques mois, plus de dix fois sa solde annuelle ! Pour tout arranger, dans l'appartement que partagent les deux amis, Mortimer retrouve les 30 000 livres cachées dans une reproduction en terre cuite d'un "chacmool" toltèque du 11ème siècle...
    Les agents du MI 5 ayant pour projet de juger Blake pour haute-trahison, ou de l'abattre s'il le faut, Mortimer décide de retrouver son ami avant eux - avec un seul minuscule indice : lors de leur dernière rencontre au Centaur Club, Blake lui a parlé de manière anodine d'un "endroit idéal pour échapper à ses soucis" : le cottage d'une cousine dans le Yorkshire...
    Une longue traque commence, qui nous mènera de Londres aux Hautes Terres d'Ecosse - où Mortimer retrouvera Blake à la tête d'un troupeau de moutons - et finira à Ardmuir Castle, pour un dénouement orchestré par l'ignoble colonel Olrik...

  • États-Unis, octobre 1777, une petite troupe de soldats britanniques en déroute erre à travers les épaisses forêts des monts Adirondacks. Traqués par les troupes américaines et les Indiens Oneidas, ils ont à leur tête le major Macquarrie, gentilhomme écossais sans fortune. Le soir, ils trouvent refuge dans une clairière isolée.
    Durant la nuit, une lumière irréelle envahit la forêt. Le major Lachlan Macquarrie, cherchant la source de ce phénomène étrange, découvre trois rayons de couleur vive tombant du ciel. Il s'approche et disparaît dans un éclair en même temps que les rayons mystérieux.
    177 ans plus tard, le corps du major est retrouvé dans l'État du Colorado. Il semble être mort par asphyxie quelques minutes auparavant. Il a sur lui des lunettes noires d'une matière inconnue sur terre ainsi qu'un message parlant de plutonium, de peupliers et d'un mystérieux roi jaune.
    Blake et Mortimer, dont Macquarrie est le lointain aïeul, vont alors se rendre aux États-Unis, où ils découvriront l'une des plus effroyables machinations auxquelles ils auront été confrontés. Poursuivis par des hommes en noir armés d'étranges rayons verts, luttant contre des soldats venus d'un passé qu'ils croyaient disparu, nos deux héros pourront-ils sauver la terre d'une destruction programmée ?
    Lorsque deux auteurs majeurs au sommet de leur art transcendent le mythe, le résultat ressemble à nos rêves d'enfant les plus fous.

  • Une demoiselle en détresse fuyant les spectres d'un passé déchirant, un riche et séduisant oisif, un gigolo au charme douteux, une foule de vilains petits secrets, un ballet de maîtres-chanteurs, un meurtre bizarre dans un palace de vancouver, un flic dont le flegme britannique cache un coeur de sir galaad.
    Tout est en place pour une tragédie noire classique signée raymond chandler, qui autopsie à la lumière crue du hard-boiled les grandeurs et bassesses de l'âme humaine et met à nu, la mécanique imparable du destin. raymond chandler (adieu ma jolie, le grand sommeil) écrivit en 1948 pour les studios universal ce scénario, qui ne fut jamais tourné en raison de restrictions budgétaires. adapté pour la bande dessinée par ted benoit (ray banana, blake & mortimer), mis en images par françois ayroles (incertain silence, enfer portatif) playbach restitue aux lecteurs le thriller inconnu de l'immense chandler, maître absolu du noir et du dialogue meurtrier, père de l'inoubliable privé philip marlowe.

  • Blake and Mortimer head to the United States to investigate the mysterious circumstances surrounding the discovery of a 177-year-old body, which appears to have died very recently. The body is that of a Scottish major, Mortimer's forebear, who was leading a British military expedition to the US in 1777, where he was swallowed up by a strange multi-coloured light-beam shining down from the sky. Blake and Mortimer fight men in black armed with green-laser guns and soldiers emerging from the past in order to save the Earth from complete obliteration.

    Correspond au tome 15 français: L'étrange rendez-vous

empty