• Grendel l'evangile du demon

    Wagner

    • Carabas
    • 20 Août 2008

    On a décrit hunter rose de bien des façons : enfant prodige, auteur à succès, meurtrier impitoyable.
    Mais personne n'a jamais pu pénétrer l'esprit dérangé ni saisir la puissance fascinante du premier grendel, qui s'incarna il y a vingt-cinq ans dans ce qui allait être le début d'une saga épique de plusieurs siècles, explorant les origines et les conséquences de la violence. loué pour ses techniques narratives révolutionnaires, ses penchants philosophiques et son anti-héros énigmatique, cette édition anniversaire de grendel : l'évangile du démon, a été soigneusement recolorée dans les tons noirs, blancs et rouges qui caractérisent désormais le visage de grendel.
    Elle reprend l'histoire longtemps restée indisponible à l'origine de l'un des personnages les plus populaires des comics indépendants, qui a marqué les débuts prometteurs d'un des visionnaires de ce médium - matt wagner.

  • Cet ouvrage porte sur une face relativement méconnue d'un monde étudiant en mutation, celle des sorties nocturnes pour "faire la fête", où l'alcool remplit une fonction singulière. A partir de l'exploitation d'une riche enquête ethnographique., comprenant plus de 200 entretiens approfondis et des observations de soirées, les auteurs présentent un tableau fascinant des usages de l'alcool dans cette population de jeunes adultes.

  • Bobby Fischer : ascension et chute d'un génie des échecs Nouv.

    Alors que Le Jeu de la dame a battu des records d'audience sur Netflix, voici la biographie d'une des stars les plus troubles des échecs.
    Bobby Fischer est sans conteste un génie des échecs. À 14 ans, il devient le plus jeune champion d'échecs américain de tous les temps. À 15 ans, il est sacré plus jeune Grand Maître du jeu.
    En 1972, en pleine guerre froide, il dispute contre le Soviétique Boris Spassky ce que certains appellent la partie du siècle. À peine âgé de 29 ans, Bobby Fischer met à mal la suprématie russe sur les échecs à l'issue d'un combat rocambolesque.
    Alors qu'il est assis sur le toit du monde, il choisit, au lendemain de sa victoire contre Spassky, de mettre un terme à sa carrière.
    Son existence devient alors erratique :
    Vivant comme un quasi-fugitif.

  • L'été la nuit Nouv.

    Un enfant disparaît. Sa mère ne l'a pourtant quitté des yeux que quelques instants. Des témoins se souviennent : lors du vide- greniers organisé par l'école primaire, un homme avec deux ours en peluche dans les bras a adressé la parole à l'enfant. Les commissaires Ben Neven et Christian Sandner se lancent à sa recherche - et établissent rapidement des liens avec la disparition jamais élucidée d'un autre enfant. Alors que leurs pires craintes se confirment, leur enquête va les entraîner dans les abîmes les plus sombres de l'être humain.

  • Rassembler les maçons. Élever l'humanité.

    Le 24 aout 1572 à Paris, l'architecte écossais William Schaw assiste impuissant au massacre de la Saint-Barthélemy. Il reste profondément abasourdi par ces évènements sanglants. N'y a-t-il que la violence pour résoudre les différends ? Cette question tourmentera à jamais William et tracera le chemin de sa destinée. Après presque dix années passées sur les routes d'Europe, William rencontre une étrange veuve qui lui confie un fragment du temple de Salomon. Pour lui, c'est un signe. Car en confiant le fragment sacré, la veuve lui donne également une mission : fédérer les maçons écossais et les placer sous le contrôle du roi. En cherchant à réaliser cet objectif, William découvre l'existence d'une mystérieuse et antique confrérie de maçons dans laquelle Schaw reconnaîtra les préceptes humanistes qu'il a toujours souhaité transmettre. Intrigues politiques et voyages dans l'Europe du XVIe siècle sont à l'honneur dans le troisième tome de L'Épopée de la Franc-maçonnerie qui continue de nous narrer les grands événements fondateurs de la fameuse, mais non moins mystérieuse, organisation des Francs-maçons.

  • Notre monde est envahi de théories du complot. Comment les sciences permettent-elles de s'y retrouver entre vrai et faux complots, rationalité et irrationalité?
    De nos jours, chaque événement majeur (attentat terroriste, pandémie, mort de célébrité, etc.) donne lieu à des théories alternatives à la version officielle, les théories du complot, qui se diffusent à la vitesse instantanée d'Internet. À la lumière de nombreuses études scientifiques, ce livre explore les raisons qui font que tous, nous pouvons être attirés par ce genre de récit, et pourquoi certains y croient plus que d'autres. L'auteur analyse les conséquences de ce phénomène, puis propose des pistes pour lutter contre la prolifération des théories complotistes.

  • L'anneau de Nibelung (Der Ring des Nibelungen) est l'oeuvre-monde de Wagner.
    15 heures de théâtre et de musique qui nous transporte de la création du monde à la chute des dieux et l'avènement de la société des hommes.
    Autour d'un anneau maudit, en compagnie d'un dragon, d'amours impossibles et de héros au destin tragique, Wagner redonne vie à la mythologie nordique et médiévale allemande et préfigure les mondes de la fantasy.
    Mais supposons un dessinateur qui ne croit pas trop aux prophètes ni aux héros, qui désire rendre ces histoires à leur origine primitive, grotesque, irrévérencieuse. Comme un calque qui aurait bougé : des scènes s'ajoutent, des personnages disparaissent, des traits grossissent, des détails s'effacent, d'autres bouillonnent, et une demi-déesse amputée, abandonnée et trompée décide de bouleverser les plans des dieux et des hommes.
    Brynhildr est l'histoire de cette femme, racontée par Frédéric Coché en 72 eaux-fortes.

  • En Allemagne, Jan Wagner est unanimement considéré comme le poète le plus doué, le plus inspiré et le plus original de sa génération ; et même, au fil de traductions de plus en plus nombreuses et depuis l'annonce du Prix Büchner, comme l'une des voix majeures de la poésie contemporaine. Un « enfant prodige », chez qui l'érudition le dispute à la créativité - et à une curiosité, un émerveillement inépuisables face aux êtres et aux choses.

  • Voici la confession de Harry Exton, homme de main, ancien soldat, mercenaire, tueur à sang-froid. Désormais au service des puissants adeptes du Jeu Mortel et des sensations fortes qu'il procure, il va découvrir le cercle des joueurs américains, leurs enjeux toujours plus élevés et leur besoin de spectacle sans cesse renouvelé.
    Mais Harry Exton n'est ni un simple « exécutant » dont on se débarrasse dès que la lassitude commence à poindre, ni un joueur. Il est un exécuteur que l'on paye pour faire un job dans un domaine où on a intérêt à être réglo et où on n'a pas de deuxième chance...

    Avec ses personnages cyniques, sans aucune valeur ni humanité, et sa violence crue sans fioritures, l'Exécuteur est un chef d'oeuvre en trois parties, signé John Wagner (A History of Violence) et Arthur Ranson, qui s'inscrit dans la lignée des grands films et romans noirs, de Jim Thompson à Sam Peckinpah.

  • Ancien soldat et mercenaire, Harry Exton est un tueur à sang-froid qui n'a plus ni cause ni contrat. De retour dans la vie civile, il vit désormais à l'écart d'une société qui n'a plus besoin de ses talents lorsqu'un ancien collègue lui parle du « Jeu », véritable chance pour un homme tel que lui de continuer à exercer ses compétences et de s'enrichir rapidement.
    Le principe du « Jeu » est simple. Des organisateurs anonymes, les « Voix », parient de fortes sommes sur les « Exécutants », pour la plupart anciens professionnels retournés dans le civil, qui vont devoir s'affronter tels des gladiateurs modernes dans des combats mortels pouvant se dérouler en n'importe quel lieu.
    Harry décide d'y participer mais réalise vite que s'il est possible pour un homme comme lui d'y entrer et de s'enrichir, il n'y a semble-t-il qu'une seule façon d'en sortir...

  • « Te fais pas d'illusions, on n'abandonne pas. Pas dans ce jeu...».
    Harry est parti se mettre au vert, pour de bon cette fois. Mais décidément les « voix » ne le lâchent pas : on ne peut pas laisser un exécutant dans la nature, c'est beaucoup trop dangereux et il est de toute façon bien trop rentable. Alors autant faire monter les enchères et profiter de l'occasion pour organiser un beau spectacle : on lâche les tueurs et un beau paquet ira à celui qui le descendra enfin. Ce titre illustre à merveille la richesse éditoriale du magazine 2000 AD et le vivier créatif qui a pu s'exprimer dans ses pages. On retrouve au scénario - toujours aussi brutal et cynique - le grand John Wagner, auteur notamment de A History of Violence adapté au cinéma par David Cronenberg. Pour boucler cette trilogie, il est toujours admirablement accompagné au dessin par Arthur Ranson dont le découpage cinématographique et le style ultra réaliste servent à merveille cette série très noire.

  • Ma vie

    Richard Wagner

    Edition enrichie de Jean-François Candoni comportant une préface et un dossier sur le roman.

    Richard Wagner s'est voulu tout autant écrivain et penseur que compositeur, homme de théâtre et chef d'orchestre. Son autobiographie est une fresque haute en couleur, riche en événements et en rencontres exceptionnelles. C'est aussi un formidable témoignage sur la vie artistique et intellectuelle du XIXe siècle.
    Artiste polymorphe, Wagner a épousé toutes les tendances de son siècle, et il en résume toutes les contradictions : se côtoient chez lui cosmopolitisme et nationalisme, goût de la provocation et soif de reconnaissance sociale, amour du prochain et pulsions racistes, mysticisme religieux et sensualisme, goût pour le monumental et fascination pour le détail. La lecture de Ma vie permet de cerner cette personnalité paradoxale, excessive et fascinante.

  • Accident, délit de fuite, double meurtre... Retour de l'inénarrable Kimmo Joentaa, commissaire nécrophile, lancé sur plusieurs fausses pistes à la fois qui pourraient n'en faire qu'une, une vraie. Entre élégie tendue sur la mort et tendre fête de la vie, Jan Costin Wagner mêle deuil et bonheur comme personne.

  • Alors que Leia Organa tente d'empêcher Boba Fett de livrer Han Solo à Jabba le Hutt, Dark Vador quadrille la galaxie à la recherche de Luke Skywalker. Mais une sinistre menace rôde en la personne du Prince Xizor, le leader d'une organisation criminelle puissante qui espère la chute de Vador afin de le remplacer auprès de l'Empereur. Pour cela, il se lance lui aussi en chasse pour retrouver Luke...

  • La quête épique de robert frazer se poursuit dans un climat de plus en plus lourd.
    La révolte indienne gronde et les affrontements se multiplient. au campement crow oú elle était retenue prisonnière, sa femme elisabeth vient d'être vendue.

  • Troisième recueil d'histoires inédites de Judge Dredd publié chez Delirium, Démocratie propose trois histoires, toutes scénarisées par le grand John Wagner, co-créateur du personnage avec Carlos Ezquerra, et illustrées ici par Colin MacNeil, dessinateur plébiscité pour son travail dans Les Liens du sang. Après la politique- fiction d'Origines et le polar noir vu du côté des Juges des Liens du Sang, Démocratie prend le point de vue d'une partie de la population en réaction à l'ordre établi de « la Justice par la force », dans l'esprit du chef d'oeuvre d'Orwell, 1984. America, considérée comme l'une des meilleures histoires de Judge Dredd jamais écrite, suivie de Terror puis de Mega-City Confidential, mettent donc en scène la vie à Mega-City One du point de vue du citoyen prêt à contester la soumission aux Juges, quitte à basculer dans la violence. Dès lors, le rapport de forces sera vite inégal !

  • Vingt ans ont passé depuis que le monde a été ravagé par la guerre atomique. Placé en sommeil artificiel et cryogénisé à la veille de son déclenchement, Ulysses S. Pilgrim, capitaine de l'U.S. Army, est réveillé par une équipe de robots afin de pouvoir enfin remplir sa mission : parcourir les ruines de la civilisation américaine, trouver les survivants pour la reconstruire et éliminer tous les ennemis qu'il croisera sur sa route. Mais en route, il devra affronter la vision apocalyptique d'un monde qui n'a plus rien en commun avec ses souvenirs en évitant de répondre à la question :
    Est-il le seul survivant de la folie nucléaire ? Dieu bénisse l'Amérique !

  • Jamais, tout au long de sa jeune existence, Kenneth n'a pu se débarrasser de la sensation d'une présence invisible, tapie dans les ombres des sous-pentes de sa vieille maison isolée... Mais aujourd'hui, il va enfin savoir ! Savoir ce qui a tué son père qu'il vient tout juste d'enterrer dans le jardin... Il va enfin pouvoir gravir les quelques marches qui le séparent de cet endroit dont l'accès lui a toujours été interdit et découvrir ce qui s'y cache. Car il n'a plus rien à perdre...

    Restée inédite dans l'hexagone, voici enfin publiée la seule histoire qui est le fruit de la collaboration de deux des plus grands auteurs de bandes dessinées d'Outre-Manche : créée par l'immense Alan Moore (Watchmen, La Ligue des Gentlemen Extraordinaires...) puis entièrement scénarisée par le grand John Wagner (A History of Violence, l'Exécuteur, Judge Dredd...), voici Monster, série culte publiée à l'origine dans le magazine britannique d'épouvante Scream !

  • Après avoir réalisé un saut inter-dimensionnel, Judge Death débarque à Gotham et ne tarde pas à commettre son premier crime.

    Il n'en faut pas plus à Batman pour le prendre en chasse. Après l'avoir vaincu, le justicier découvre un téléporteur dans ses effets personnels et l'active par mégarde. Le Chevalier Noir de Gotham se retrouve alors piégé à Mega-City One, où il tombe nez à nez avec un autre juge : JUDGE DREDD...

    Contenu : The Batman/Judge Dredd Collection (Batman/Judge Dredd: Judgment On Gotham, Batman/Judge Dredd: Vendetta In Gotham, Batman/Judge Dredd: The Ultimate Riddle, Batman/Judge Dredd: Die Laughing #1-2 & Lobo/Judge Dredd: Psycho Bikers Vs. Mutants From Hell).

  • Dans son deuxième roman avec le commissaire Kimmo, Jan Costin se révèle un maître des incertitudes morales. Un voyage dans les pulsions interdites, mortelles.

  • Depuis deux siècles, la lignée des Nétisten règne sur l'empire de Thovnos et réprime les intrigues avec une main de fer. Mais même l'impitoyable Nétisten Maril peut commettre une erreur : Efrel la sorcière a survécu à son châtiment et rumine sa vengeance. Les démons lui ont prédit que pour terrasser la lignée Nétisten elle aurait besoin d'un seul homme : Kane, le géant roux, ambitieux et immortel. Et si Kane ne suffit pas à conduire sa flotte à la victoire, Efrel pourrait faire appel à d'autres alliés... bien moins diplomates.

    Le cycle de Kane - archétype de la fantasy héroïque - est considéré comme l'oeuvre maîtresse de Karl Edward Wagner. Ce deuxième des trois tomes qui en constituent l'intégrale comprend un roman - Le château d'outrenuit -, un poème et six nouvelles.

  • 1810, Missouri. Robert Frazer s'est installé avec sa famille en pleine nature pour exploiter une ferme. En son absence, un groupe d'indiens Crows attaque la propriété, massacre ses défenseurs et kidnappe Elisabeth, la femme de Frazer, et son jeune fils Joshua. Robert et son frère, accompagnés de quelques trappeurs, se lancent à la poursuite des ravisseurs.

  • Et c'est ici que s'achèvent les aventures de Kane, le guerrier, magicien et érudit condamné à l'immortalité pour s'être rebellé contre un créateur fou.
    Il y a bien longtemps, on l'aurait vu aux quatre coins du monde lutter contre des vampires, des goules et des loups-garous ; on l'aurait aussi vu en compagnie d'Elric, le plus célèbre des guerriers albinos. Plus récemment, il aurait été aperçu aux États-Unis où il dealait la plus étrange des drogues, puis dans le Londres des punks, pour son ultime combat.

    Le cycle de Kane - archétype de la fantasy héroïque - est considéré comme l'oeuvre maîtresse de Karl Edward Wagner. Ce dernier des trois tomes qui en constituent l'intégrale comprend un poème, neuf nouvelles, un extrait de roman perdu et un article de l'auteur sur ce personnage hors du commun.

  • Troublé par la disparition de la jeune femme qui vit avec lui, l'inspecteur Kimmo Joentaa l'est plus encore par les larmes que le meurtrier d'une femme plongée dans le coma a versées en perpétrant son crime. Une fois de plus c'est son empathie pour celui qui commet l'irréparable qui va lui permettre de dénouer l'intrigue.

empty