Une soeur

Donnez votre avis

Cet ouvrage n'a pas encore été noté

Liste

Six ans après Polina, Bastien Vivès revient au roman graphique en solo, auteur complet et accompli. En maître de la suggestion, il esquisse l'éveil trébuchant d'un désir adolescent et teinte d'une gravité inattendue ce récit délicat et sensuel. Avec Une soeur, Bastien Vivès passe du statut de jeune prodige à celui de créateur de premier plan. Six ans après Polina, Bastien Vivès revient au roman graphique en solo, auteur complet et accompli. En maître de la suggestion, il esquisse l'éveil trébuchant d'un désir adolescent et teinte d'une gravité inattendue ce récit délicat et sensuel. Avec Une soeur, Bastien Vivès passe du statut de jeune prodige à celui de créateur de premier plan. Antoine, 13 ans, part en bord de mer pour les vacances avec ses parents et Titi, son frère cadet. Tous deux passent le plus clair de leur temps à dessiner au restaurant comme à la plage, entre deux parties de chasse aux crabes. Une nuit, Antoine découvre une personne supplémentaire couchée dans leur dortoir. Hélène a 16 ans, elle est venue avec sa mère passer quelques jours chez eux et sa présence comme son comportement provoquent chez Antoine un trouble ambigu. Premières amours Bastien Vivès revient ici à ses premières amours, un récit à l'intrigue ténue et ramassée dans le temps, qui joue des non-dits et observe les relations telles qu'elles peuvent s'établir entre deux personnes. Cependant, contrairement au Goût du chlore et Dans mes yeux où il est plutôt question d'émois amoureux de jeunes adultes, Une soeur explore l'adolescence et la naissance des désirs et attachements. En dix ans de carrière, Bastien Vivès s'est enrichi de ses expériences collectives (Lastman) et récréations diverses pour acquérir l'aisance et l'intensité d'un auteur authentique. Son style graphique emboîte le pas de cette maturité. La profondeur de ses masses noires gagne en puissance quand son trait n'hésite pas à lorgner vers l'épure, l'esthétique, quelquefois l'abstraction. Avec une habileté sans pareille, il adopte, d'une case à l'autre, différents registres graphiques sans jamais dérouter son lecteur. Toujours au service d'une narration sensible, de la justesse de l'émotion, ses pages ne manquent pas d'évoquer une forme d'élégance de la bande dessinée telle qu'elle se pratiquait dans (À Suivre).

  • EAN 9782203147164
  • Disponibilité Disponible
  • Nombre de pages 216 Pages
  • Longueur 28 cm
  • Largeur 19 cm

Bastien Vivès

France, 11 février 1984.ÿSon père, Jean-Marie Vivès, travaille comme peintre illustrateur et photographe ; sa mère officie quant à elle au sein de Passe-Murailles, une société spécialisée dans les décors cinématographiques. La vocation artistique de Bastien Vivès semble, presque, toute tracée.ÿTout en menant de solides études spécialisées (il fréquente tour à tour un lycée technique de dessin, l'école supérieure d'arts graphiques Penninghen, à paris), et, toujours dans la capitale, la section animation des Gobelins, le jeune homme adopte le pseudonyme de Bastien Chanmax et imagine Poungi, un pingouin rappeur, mal dégrossi et misogyne. Après une publication sur internet (accessible un temps sur bkcrew), Danger public, une filiale des éditions de Tournon, en propose deux recueils en 2006.ÿ« Elle(s) », publié cette fois sous son véritable nom, inaugure, en 2007, la collection « KSTR » des éditions Casterman. Succès d'estime. L'année suivante, Vivès inaugure la Boucherie, une tranche de vie débitée chez Warum. Pour « KSTR », il conçoit « Hollywood Jan », en tandem avec Michaël Sanlaville, puis « le Goût du chlore », que d'aucuns saluent comme un ouvrage majeur. Le Festival international de la bande dessinée d'Angoulême ne s'y trompe pas et lui décerne, en 2009, le prix Essentiel Révélation. ÿEn 2009, en collaboration avec Alexis de Raphalis, il cosigne « Juju Mimi Gégé Chacha », un album chez Ankama. Avec « Dans mes yeux », l'auteur innove une fois de plus. ÿFin 2009, toujours pour « KSTR », il se lance dans « Amitié étroite ». De nouveau pour Casterman, mais cette fois pour la collection « Ecritures », il dessine « Une nuit d'été dans le sud de la France », un récit intégré dans le collectif « Quelques jours en France ».ÿEncore inconnu au milieu des années 2000, Bastien Vivès se positionne désormais parmi les auteurs les plus prometteurs, les plus ambitieux de sa génération.

Grand format
20.00 €
Ajouter au panier

empty