À propos

Futurs rappeurs, Fodé et Maël sont plus à l'aise avec les mots qu'avec l'algorithme de YouTube... jusqu'à ce qu'un mystérieux poing vert, présent sur un mur en arrière-plan de leur vidéo, se retrouve taggé sur la façade du lycée. La théorie du complot s'installe... Quant à Aïssa, Julie et certaines de leurs camarades, c'est à un autre genre de buzz qu'elles doivent faire face:quelqu'un les a photographiées aux toilettes et a mis en ligne les images. Le site a été fermé, mais les photos ont eu le temps de circuler... et de susciter des réactions.Dessinées à hauteur d'ados, les deux histoires de ce livre posent des questions d'aujourd'hui:qu'est-ce que la popularité? Où commence le harcèlement? Comment se met en place la mécanique du complotisme? Et surtout:y a-t-il une recette miracle pour faire un maximum de vues sur YouTube?


Rayons : Bandes dessinées / Comics / Mangas > Bandes dessinées > Ados / Adultes > Documentaire / Société


  • Auteur(s)

    Vincent Brunner, Claire de Gastold

  • Éditeur

    CASTERMAN

  • Distributeur

    UNION DISTRIBUTION

  • Date de parution

    20/01/2021

  • EAN

    9782203215641

  • Disponibilité

    Indisponible

  • Nombre de pages

    136 Pages

  • Longueur

    23 cm

  • Largeur

    17 cm

  • Épaisseur

    1.2 cm

  • Poids

    346 g

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Relié  

Vincent Brunner

Vincent Brunner est journaliste spécialisé dans la musique et la bande dessinée. Chef de la rubrique musique de Rolling Stones pendant trois ans, il a écrit En quarantaine, avec/sur Christophe Miossec, publié chez Flammarion et Hendrix, Electric Life chez City Editions. Directeur d'ouvrage de Rock Strips 1 et 2, paru en 2009 et 2011, il écrit actuellement pour divers magazines (KR Homestudio, Spray, Amusement).

Claire de Gastold

  • Naissance : 1-1-1978
  • Age : 46 ans

Claire de Gastold est dessinatrice de bandes dessinées et illustratrice de nombreux albums chez Saltimbanque, Actes Sud Junior, l'École des loisirs ou encore Thierry Magnier.

empty