À propos

Edith Hardy, fondatrice de l'agence de détectives éponyme, va devoir franchir le rideau de fer pour retrouver un jeune scientifique disparu avec la formule d'un nouvel antibiotique.

Fin du premier cycle d'une série d'espionnage délicieuse dans un Paris d'après-guerre où les Américains sont encore des sauveurs, où les intellectuels peuvent s'afficher communistes et où l'on cache un portrait de Staline dans un couvent du XIIe arrondissement.

Le tandem Goetzinger Christin s'est reformé donnant toute sa fragrance à ce véritable roman dessiné. Le Monde Cet album fonctionne comme une météorite post-moderne. Libération Une série en passe de devenir une référence comme Nestor Burma. Le Figaro Magazine La presse est unanime pour saluer la reconstitution de l'un des plus prestigieux tandems de la Bande Dessinée. Croisement délectable entre Maigret et John Le Carré, la série Agence Hardy nous replonge dans une France d'après-guerre et une atmosphère de Guerre Froide qui paraît si lointaine et en même temps si proche.

L'album Le Poison Rouge qui permet à Annie Goetzinger de dessiner la Place Rouge et le Goum clôture le premier cycle des aventures d'Edith Hardy.


Rayons : Bandes dessinées / Comics / Mangas > Bandes dessinées > Ados / Adultes > Policier / Thriller


  • Auteur(s)

    Pierre Christin, Annie Goetzinger

  • Éditeur

    Dargaud

  • Distributeur

    Mds

  • Date de parution

    01/04/2004

  • EAN

    9782205054231

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    48 Pages

  • Longueur

    30 cm

  • Largeur

    22.7 cm

  • Épaisseur

    0.9 cm

  • Poids

    440 g

  • Lectorat

    à partir de 12 ANS

  • Série

    agence Hardy

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Relié  

Pierre Christin

Pierre Christin est un des plus grands scénaristes de la bande dessinée, né le 27 juillet 1938 à Saint-Mandé. Il est connu pour avoir créé en 1967 avec Jean-Claude Mézières, la série Valérian, agent spatio-temporel. Mais il a également travaillé avec d'autres scénaristes : Jacques Tardi, Boucq, Vern, Enki Bilal, Annie Goetzinger... Il écrit aussi des romans et des scénarios de films.

Annie Goetzinger

Annie Goetzinger est l'une des rares femmes de la bande dessinée. Après des études aux Arts où elle étudie le dessin de mode, elle publie dans 'Circus', 'L'Écho des savanes', 'Fluide glacial', 'Métal hurlant' et surtout 'Pilote'. Son premier album, "Casque d'or" (Glénat, 1976), remporte deux prix au festival d'Angoulême. Elle dessine ensuite "Aurore, une vie de George Sand" (Éditions des femmes, 1978), d'après un scénario d'Adela Turin, et "Felina" (Glénat, 1979), pour Victor Mora. Elle enchaîne ensuite costumes de théâtre, illustrations, histoires courtes (collection "Fripon" des Humanoïdes associés), dessins de presse, notamment pour le journal 'Le Monde'. C'est avec Pierre Christin qu'elle réalise "La Demoiselle de la Légion d'honneur" (Dargaud, 1980), "La Diva et le Kriegsspiel" (Dargaud, 1981), "La Voyageuse de la petite ceinture" (Dargaud, 1985), "Charlotte et Nancy" (Dargaud, 1987), "Le Tango du disparu" (Métaillé, 2008), "Le Message du simple" (Le Seuil, 1994), "La Sultane blanche" (Dargaud, 1996) et "Paquebot" (Dargaud, 1999). Les deux complices travaillent d'ailleurs toujours de concert sur la série "L'agence Hardy" (Dargaud).
Après avoir signé le dernier album de la collection "Portraits souvenirs" (Les Humanoïdes associés, "L'Avenir perdu", 1992), avec Jon S. Jonsson et Andreas Knigge, Annie Goetzinger collabore avec Rodolphe sur le scénario de l'album "Marie-Antoinette, la reine fantôme" (Dargaud, 2011).
En 2013, Annie se lance dans une nouvelle belle histoire : "Jeune fille en Dior" (Dargaud), un album retraçant les débuts du grand couturier Christian Dior. En 2017, elle publie "Colette" (Dargaud), qui narre la vie mouvementée de la célèbre écrivaine.

Découvrez une sélection de pages intérieures 1 2 3
empty