À propos

« Une fresque pleine de légèreté et de classe. » (Le Figaro.) « Pour redécouvrir les secrets d'une maison qui, en vingt-deux collections, changea le visage de la mode française. » (Elle.) « Un vrai documentaire sur les coulisses de la haute couture, une immersion dans la somptuosité des étoffes, la beauté des robes, l'élégance des silhouettes féminines, que la dessinatrice rend de façon remarquable. » (Télérama.)


Rayons : Bandes dessinées / Comics / Mangas > Bandes dessinées > Ados / Adultes > Documentaire / Société


  • Auteur(s)

    Annie Goetzinger

  • Éditeur

    Dargaud

  • Distributeur

    Mds

  • Date de parution

    09/10/2015

  • EAN

    9782205075045

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    152 Pages

  • Longueur

    26 cm

  • Largeur

    19.5 cm

  • Épaisseur

    2 cm

  • Poids

    770 g

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Relié  

Annie Goetzinger

Annie Goetzinger est l'une des rares femmes de la bande dessinée. Après des études aux Arts où elle étudie le dessin de mode, elle publie dans 'Circus', 'L'Écho des savanes', 'Fluide glacial', 'Métal hurlant' et surtout 'Pilote'. Son premier album, "Casque d'or" (Glénat, 1976), remporte deux prix au festival d'Angoulême. Elle dessine ensuite "Aurore, une vie de George Sand" (Éditions des femmes, 1978), d'après un scénario d'Adela Turin, et "Felina" (Glénat, 1979), pour Victor Mora. Elle enchaîne ensuite costumes de théâtre, illustrations, histoires courtes (collection "Fripon" des Humanoïdes associés), dessins de presse, notamment pour le journal 'Le Monde'. C'est avec Pierre Christin qu'elle réalise "La Demoiselle de la Légion d'honneur" (Dargaud, 1980), "La Diva et le Kriegsspiel" (Dargaud, 1981), "La Voyageuse de la petite ceinture" (Dargaud, 1985), "Charlotte et Nancy" (Dargaud, 1987), "Le Tango du disparu" (Métaillé, 2008), "Le Message du simple" (Le Seuil, 1994), "La Sultane blanche" (Dargaud, 1996) et "Paquebot" (Dargaud, 1999). Les deux complices travaillent d'ailleurs toujours de concert sur la série "L'agence Hardy" (Dargaud).
Après avoir signé le dernier album de la collection "Portraits souvenirs" (Les Humanoïdes associés, "L'Avenir perdu", 1992), avec Jon S. Jonsson et Andreas Knigge, Annie Goetzinger collabore avec Rodolphe sur le scénario de l'album "Marie-Antoinette, la reine fantôme" (Dargaud, 2011).
En 2013, Annie se lance dans une nouvelle belle histoire : "Jeune fille en Dior" (Dargaud), un album retraçant les débuts du grand couturier Christian Dior. En 2017, elle publie "Colette" (Dargaud), qui narre la vie mouvementée de la célèbre écrivaine.

empty