Accordez-moi cette valse

Traduit par JACQUELINE REMILLET

À propos

Accordez-moi cette valse est un roman autobiographique dans lequel Zelda Fitzgerald a transposé sa vision toute personnelle de son mariage avec Scott Fitzgerald. Elle y apparaît elle-même sous le nom, à peine voilé, d'Alabama Beggs, incarnation de ces belles du Sud dont elle était une parfaite représentante. Son mari y figure, lui, sous le nom de David Knight. Écrit en six furieuses semaines, le manuscrit fut accepté d'emblée par Maxwell Perkins, le propre éditeur et ami de Scott Fitzgerald chez Scriber's. S'il fut boudé par la critique à sa parution, le livre a été réhabilité lors de sa réédition au début des années 1950. Ce portrait d'un homme doué qui s'autodétruit, enfin apprécié à sa juste valeur, est désormais considéré comme une oeuvre puissante et mémorable (le Times Literary Supplement) dont les personnages et leurs actions - tragiques - contrastent magnifiquement avec le cadre de cette Côte d'Azur ensoleillée où ils évoluent.

Au-delà de cette peinture d'une époque et de ses personnages, Accordez-moi cette valse est aussi, et peut-être avant tout, un grand roman d'amour.


Rayons : Littérature > Romans & Nouvelles


  • Auteur(s)

    Zelda Fitzgerald

  • Traducteur

    JACQUELINE REMILLET

  • Éditeur

    Robert Laffont

  • Distributeur

    Interforum

  • Date de parution

    17/01/2008

  • Collection

    Pavillons Poche

  • EAN

    9782221110508

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    424 Pages

  • Longueur

    18.3 cm

  • Largeur

    12.4 cm

  • Épaisseur

    2.5 cm

  • Poids

    277 g

  • Support principal

    Poche

Zelda Fitzgerald

Zelda Sayre naît en 1900 à Montgomery en Alabama. Elle rencontre Scott Fitzgerald en 1918 alors qu'il est en garnison près de sa ville natale et l'épouse en 1920 à New York. Peu après le succès fulgurant de Ce Coté du paradis, ils partent pour l'Europe. En 1921 , elle donne naissance à leur fille Frances « Scottie » Fitzgerald. Se lassant de n'être que la femme du grand écrivain de la « génération perdue », Zelda s'essaie à la peinture et à la danse. Elle supporte mal de vivre dans l'ombre d'un écrivain égocentrique et alcoolique et ambitionne très vite de devenir elle aussi une artiste. Elle aura plus de succès avec l'écriture mais toutes ses nouvelles paraissent sous le nom de Scott Fitzgerald et elle n'écrira qu'un seul roman, Accordez-moi cette valse, qui est rédigé en « six furieuses semaines » après une dépression nerveuse. Elle est internée pour la première fois en avril 1930, dix ans à peine après son mariage. Souffrant de schizophrénie, sa vie est alors rythmé par des périodes d'internements volontaires ou non. Alors que Scott Fitzgerald meurt en 1940, alcoolique, ruiné et seul, Zelda lui survit de quelques années mais sa fin n'en est pas moins tragiquement triste. En mars 1948, elle périt brûlée vive dans l'incendie de l'hôpital psychiatrique de Highland où elle est internée.

empty