À propos

Univerne : une uchronie steampunk qui décrit le monde tel que Jules Verne l'a imaginé à travers son oeuvre ! Un cocktail explosif qui mélange personnages réels, personnages imaginés par le romancier et d'autres de la culture littéraire de cette époque. Jules Verne n'a jamais eu la chance de devenir écrivain. Mais ses idées n'ont pas disparu pour autant ! Prenant le surnom de Némo, il s'est donc engagé tout entier dans une autre voie. Aidé par de nombreux scientifiques, philosophes, ingénieurs et autres artistes de son époque, il a créé sa cité idéale, l'Univerne, sur une île du Pacifique. Mais cet îlot de modernisme, très en avance sur son temps, inquiète les grandes puissances coloniales, qui convoitent ses innovations, tant civiles que militaires ; elles n'hésiteront d'ailleurs pas à piller sa brillante technologie. Cette histoire a débuté à Paris, le jour de l'inauguration de l'exposition Universelle de 1900, où sont montrés les objets récupérés sur l'Univerne par la coalition internationale. La tour Eiffel est incontestablement le plus prestigieux de ces trophées, mais l'éclair qu'elle va absorber cette nuit du 14 avril risque de bouleverser bien des choses... À commencer par le destin de Juliette Hénin, journaliste féministe, qui n'avait pas prévu de devoir se rendre un jour sur la Lune !


Rayons : Bandes dessinées / Comics / Mangas > Bandes dessinées > Ados / Adultes


  • Auteur(s)

    Jean-David Morvan, Nesmo, Matteo Bassini

  • Éditeur

    Soleil

  • Distributeur

    Hachette

  • Date de parution

    16/01/2013

  • Collection

    Fantastique

  • EAN

    9782302023727

  • Disponibilité

    Manque sans date

  • Nombre de pages

    48 Pages

  • Longueur

    32.3 cm

  • Largeur

    23.4 cm

  • Épaisseur

    1.1 cm

  • Poids

    580 g

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Broché  

Jean-David Morvan

Né en 1969 en Champagne, Jean-David Morvan découvre la BD très jeune. Après son bac, il commence ses études à l'Ecole Saint Luc de Bruxelles. D'abord intéressé par le dessin, il se tourne rapidement vers le scénario et quitte l'école en 1993 pour travailler au scénario de deux albums chez Zenda, « Reflets Perdus » avec Savoia et « Horde » avec Whamo. La même année, il commence deux grandes aventures chez Glénat : « Nomad » avec Savoia et « H.K. » avec Trantkat. Il a ensuite signé plusieurs séries chez Delcourt dont le best-seller « Sillage » avec Buchet, « Troll » avec Sfar et Boiscommun, « Le Cycle de Tschaï » avec Li-An, parmi d'autres. Il vient récemment de signer « Trop de bonheur », « Lord Clancharlie » chez Delcourt, « Je suis morte » pour la collection Loge Noire de Glénat, «Reality Show »,« Al'Togo », «Fleau.world » chez Dargaud. Pour « Jolin », Jean-David Morvan a découvert Rubén, un jeune dessinateur espagnol bourré de talents qui signe ici son premier album. Il a notamment travaillé pour Soleil en dessinant plusieurs histoires pour « Lanfeust Mag ».

Nesmo

"Jeune homme bien sous tous rapports, aimant les airs joyeux et entraînants de Marilyn Manson ainsi que l'atmosphère acidulée et barrée des films de Tim Burton, cherche lecteurs fanatiques et dépensiers en vue d'achats compulsifs de toutes ses publications."

1978
Il naît le 17 octobre à Berlin.
Issu d'une famille où la fibre artistique est présente dans la quasi-totalité de ses membres, Alexandre Nesme, dit Nesmo, comprit très vite que les maths ne pourraient jamais payer son loyer. Il s'oriente donc rapidement vers le dessin publicitaire, puis l'illustration.

2003
Ses efforts finissent par payer: il envoie un dossier de présentation chez les Humanoïdes Associés, qui sont séduits par son univers dark et terriblement visionnaire. Ils lui confient le dessin d'une histoire courte écrite par Roger Seiter, Jack Bygrave, publiée dans Métal Hurlant 140.

2005
Ses inspirations noires et ses influences "exotiques" trouvent un écho en la personne de J-D Morvan, qu'il rencontre au hasard d'un forum sur internet.
De leur rencontre naîtra une série, un projet horrifico-steampunk, toujours chez les Humanoïdes Associés: Ronces, dont le premier tome, Racines Electriques, paraît en 2005.

2006
Il obtient, lors de la 11e édition du festival de BD de Sérignan, le prix de la ville pour son dessin sur "Racines Electriques". Le jury était présidé par Patrick Jusseaume.

2007
Deux ans après la parution de son premier tome, Ronces revient de plus belle. En août donc...

empty