L'art du crime Tome 3 : Libertalia, la cité oubliée

(Scénario), (Dessins), (Dessins)

À propos

Du rêve au cauchemar...1640. Sur les rivages de la Jamaïque, Aldaïr Mac Allister, jeune architecte anglais aux ambitions trop novatrices pour son époque, croise la route de Bart Kingsley, charismatique pirate adoré de ses équipages. Aldaïr et lui vont poser ensemble en pleine jungle de Bornéo l'esprit et l'organisation d'une cité utopique : Libertalia, une cité d'hommes et de femmes libres et égaux. Au service de ce projet, le jeune architecte anglais se trouve un destin, alors qu'il ne rêvait que de carrière. Mais ils sont pris en chasse par la plus puissante marine de l'époque, la terrible flotte de la Compagnie Néerlandaise des Indes Occidentales. Les Hollandais sont prêts à tout pour avoir la tête de Bart et détruire l'esprit dangereusement subversif de Libertalia. Les espoirs de fraternité de Bart et ses hommes semblent sur le point d'être anéantis. D'autant qu'à la tête de l'armada hollandaise se trouve Jan De Vries, qui a un compte personnel à régler avec Bart. Le rêve de Libertalia, annonçant les prémices des démocraties modernes, risque bien d'être brisé par un homme animé d'une haine meurtrière...


Rayons : Bandes dessinées / Comics / Mangas > Bandes dessinées > Ados / Adultes > Policier / Thriller


  • Auteur(s)

    Olivier Berlion, Marc Omeyer, Pedro Mauro

  • Éditeur

    GLENAT

  • Distributeur

    HACHETTE

  • Date de parution

    21/09/2016

  • Collection

    24x32

  • EAN

    9782344004975

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    48 Pages

  • Longueur

    32 cm

  • Largeur

    24 cm

  • Épaisseur

    1 cm

  • Poids

    604 g

  • Série

    l'art du crime

  • Support principal

    Grand format

Olivier Berlion

  • Pays : France
  • Langue : Francais

Né à Lyon en 1969, Olivier Berlion dessine depuis qu'il sait tenir un crayon. Il collectionne les BD, s'abonne au journal de "Spirou", crée un journal confidentiel avec son frère et son cousin (qui se vend à 20 exemplaires !) et rêve de devenir auteur de bande dessinée. Déterminé, il dessine tous les jours en rentrant de l'école, intègre après le bac l'École Émile Cohl en 1990, puis effectue un DEUG de Culture et de Communication à Lyon. En 1992, il rencontre Corbeyran au festival d'Angoulême. De cette rencontre naît Le Cadet des Soupetard, une série qui raconte les tribulations d'un petit « poulbot » campagnard aux prises avec les joies et les difficultés de son quotidien d'enfant de 7 ans. Les aventures du duo se poursuivent avec la série Sales Mioches puis, dans un nouveau registre, celui de la BD pour adultes, avec Lie-de-vin. Ce dernier ouvrage obtient de très nombreux prix et un grand succès, tant au niveau du public que de la profession. Désireux d'explorer de nouveaux horizons, il écrit le scénario d' Histoires d'en Ville, une série qui propose un nouveau concept : chaque cycle d'histoires (2 ou 3 albums) s'inscrit dans un lieu permettant à chaque fois de donner vie à de multiples personnages confrontés à des intrigues policières au ton résolument réaliste, rythmé et incisif. Désormais, Olivier Berlion alterne ses collaborations avec Corbeyran pour Le Cadet des Soupetard et Sales Mioches, ses propres scénarii et l'élaboration de récits one-shot. Olivier Berlion reconnaît l'influence de Baru, Tardi, Prado, Cabane, Battaglia, Pellejero, Tillieux, Gabrion et bien d'autres encore pour son travail de dessinateur et Baru, Zentner, TBC, Azzarelo, Tronchet et Larcenet pour ce qui est du scénario.

empty